Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

LE RÉPONDEUR 3

LE RÉPONDEUR 3


Copyright 1944 
par V. T. Houteff
Tous droits réservés

 

QUEL SANCTUAIRE EST PURIFITIÉ ET QU’EST-CE QUI L’A POLLUÉ?

  Question n ° 48:---Est-ce que le mot “purification” dont il est question dans Daniel 8:14 se réfère à une purification du sanctuaire céleste? Si oui, qu’est-ce qui l’a pollué?

  Réponse:---Bien que le sanctuaire dans le ciel et celui sur la terre soient dans deux endroits différents, l’un implique nécessairement l’autre, car les deux traitent les mêmes péchés et les mêmes pécheurs. Par conséquent, pour qu’un sanctuaire devienne pollué, cela affectera l’autre. Par exemple, si certains des membres de l’église sur la terre devraient rétrograder après avoir été convertis (comme Achan, le roi Saul, Judas, Ananias et Saphira, et beaucoup d’autres dont les noms étaient autrefois écrits dans le Livre de Vie mais qui échouaient à continuer dans la foi devenait indigne de la vie éternelle), ils pollueraient bien sûr en même temps les deux sanctuaires. Le terrestre ils le polluent par leurs actes et leur influence réels; le céleste, en ayant leurs noms indignes dans ses livres; car tandis que le sanctuaire terrestre abrite le peuple, le céleste abrite leurs annales.

  Ainsi, alors qu’il est nécessaire de nettoyer le sanctuaire terrestre des rétrogrades et des hypocrites, il est nécessaire de nettoyer le sanctuaire céleste des noms des pécheurs dans ses livres. Et le terme approprié pour un tel travail est Jugement Investigatif - l’œuvre décrite dans la prophétie de Daniel (Daniel 7:9,10) et dans les paraboles du Christ de la moisson, filet, talents, vêtement de noces, et chèvres et moutons.

  Cependant, comme la Bible enseigne clairement que cette oeuvre spéciale n’a lieu qu’une seule fois pendant le temps probatoire (Hébreux 9:26), il s’ensuit que les annales de ceux qui sont morts au cours des siècles seront les premières à passer en revue devant Dieu, le grand juge (Daniel 7:9,10). Après que ceux-ci ont été examinés, alors l’examen des dossiers des vivants commencera. Et comme on nous dit qu’il y a deux classes de personnes dans l’église (“blé” et “tares” - Matthieu 13:30), il est évident que le Jugement Investigatif (“moisson”) des morts n’affecte que le sanctuaire céleste. Ceci est doublement évident quand on se souvient que “les morts ne savent rien” (Ecclésiaste 9:5) mais ils sont inconscients en attendant dans leurs tombes le jour de la résurrection. Mais quand commencera le Jugement des vivants, alors le sanctuaire sur la terre sera purifié des hypocrites, et le sanctuaire dans les cieux sera purifié de leurs noms dans ses annales. Les deux sanctuaires sont donc affectés. La purification de la terre est confirmé par la prophétie de Malachie:

  “Voici, j’envoie mon messager, et il préparera le chemin devant moi. Et le Seigneur, que vous cherchez, doit soudainement Viens à son temple, le messager de l’alliance, à qui vous prenez plaisir. Voici, il viendra, dit l’Éternel des armées. Mais qui peut supporter le jour de Sa venue? et qui se tiendra quand il apparaîtra? car il est comme le feu d’un affineur, et comme la potasse du foulon; et il sera assis comme un raffineur et un purificateur d’argent; et il purifiera les fils de Lévi, et les purifiera comme de l’or et de l’argent; afin d’offrir au Seigneur une offrande dans la justice. “Mal 3:1-3”.

  En outre, le foulage du sanctuaire et de l’armée, ainsi que le rejet de la vérité sur la terre, projeté dans Daniel 8:12, doivent aussi être considérés. En substituant un sacerdoce païen au sacerdoce du Christ et des païens non convertis à l’armée de Dieu, en introduisant un jour de fête païen à la place du sabbat de Dieu, non seulement les sanctuaires célestes et terrestres, mais aussi les doctrines étaient polluées. Alors que les deux sanctuaires sont purifiés des pécheurs, la vérité biblique est vannée des théories et des idées de l’homme.

 QUAND COMMENCE LE JOUR?

  Question n°49:---Quand le jour de 24h commence, au coucher du soleil, au levé du soleil ou à minuit?

  Réponse:---Le cycle de 24h commence au coucher du soleil, parce qu’à ce moment la terre est venue à l’existence et a commencé à tourner sur son axe, il y avait les ténèbres « à la surface de l’abîme », sur quoi « Dieu dit: que la lumière soit! Et la lumière fut… Ainsi, il y eut un soir et il y eut un matin: ce fut le 1er jour. » Gen. 1:2,3,5. 

  La lumière qui éclaira au 1er jour, et par laquelle Dieu a séparé le jour d’avec la nuit (mettre la terre en rotation sur son axe) n’est cependant pas celle du soleil, car le soleil et la lune furent créés qu’au 4ème jour, quand Il leur a ordonné «  de présider au jour et à la nuit » (Gen. 1:18), qu’Il a au préalable instauré.

  Il en était ainsi alors que la terre avait commencé à marquer le temps avec le premier soir de la semaine de la création, à partir duquel le 7ème jour de la semaine le sabbat est déterminé; la lune avait commencé à marquer le temps à la fin du 3ème  matin et au début du 4ème soir à partir duquel le mois est déterminé; et le soleil avait commencé à marquer le temps à la fin du 4ème soir et au début du 4ème matin, à partir duquel l’année est déterminée. Donc, l’intervalle de temps qui mesure et segmente la semaine, à 3 jours d’avance par rapport aux intervalles qui mesurent et segmentent l’année solaire et le mois lunaire. Par conséquent, pour que Son peuple puisse commémorer la semaine de la création, à l’instant où l’intervalle du temps terrestre commence, Dieu ordonna: « dès le soir du 9ème  jour jusqu’au soir suivant, vous célébrerez votre sabbat. » Lév. 23:32.

  Alors un jour de 24h commence avec la nuit, au coucher du soleil; et la journée elle-même, séparée d’avec la nuit commence au levé du soleil.

QUAND COMMENCE L’ANNEE HEBRAIQUE? 

  Question N° 50:---Pouvez-vous nous dire quant à lieu le jour de l’an hébraïque, et les jours de leurs fêtes sacrées, par rapport à notre calendrier romain?

  Réponse:---En conduisant les hébreux de la servitude à la liberté, l’Eternel les établissait fermement dans la vérité de toutes choses, y compris la vérité sur le jour où l’année commence, sur le jour où le mois commence, et sur le jour où la semaine commence. Manifestement, la religion hébraïque est largement basée sur les jours de la semaine, du mois et de l’année. 

  Les hébreux devaient observer non pas un 7ème  mais le 7ème  jour de chaque semaine, le sabbat; les jours à partir du 15ème  jusqu’au 21ème jour du 1er mois, la semaine de la Pâque; le 50ème jour après que la gerbe des 1ers fruits ai été offerte, la Pentecôte; le 10ème jour du 7ème  mois, le jour des Expiations; les jours à partir du 15ème jusqu’au 21ème  jour de ce même mois, la Fête des Tabernacles; et la fête des nouvelles lunes. Ainsi l’Omniscient, celui qui a créé les corps célestes et connaît les moments précis où il les a mis en mouvement pour présider au jour, au mois et à l’année, a prescrit ces saintes fêtes comme devant être observées au mois et au jour précis où il les a ordonnées.

  Et il établit les « luminaires dans l’étendue du ciel  comme signes pour marquer les saisons, les jours et les années » (Gen.1:14), par les mouvements desquels il a fixé chaque date solaire et chaque date lunaire, afin qu’elles ne puissent jamais être perdues de vue. De sorte d’être doublement sûre de ne pas tomber dans la confusion. Il dit à Moise et à Aaron dans le pays d’Egypte, ce mois-ci sera pour vous le 1er  des mois; il sera pour vous le 1er des mois de l’année ». Ex. 12:1,2

  Là nous voyons que sa grande et infaillible horloge terrestre, la terre dont les mouvements sont invariables, fixe les jours et les années, alors que les mouvements de la lune autour de la terre fixent les mois.

  Mais le nouvel an romain, le 1er janvier, trouve son établissement, non pas dans les mouvements du système solaire, mais dans des concepts mythologiques. En conséquence, comme la date ne coïncide ni avec l’équinoxe de printemps ni avec l’équinoxe d’automne, ni avec le solstice d’été, ni avec le solstice d’hiver, alors les habitants de la terre perdraient assurément la notion du temps, et ils n’auraient aucun moyen de la retrouver.

  Pour prémunir son peuple d’une telle catastrophe, et pour qu’il sache quand l’année commence, l’Eternel donna à Moise le calendrier annuel sacré, qui éclaire et qui ne peut induire en erreur tant que la terre existera. Il lui dit que le jour précédant l’exode était le 14ème jour du 1er mois; et qu’à perpétuité, ils devaient célébrer la Pâque à cette nuit précise chaque année, la nuit suivant le 14ème jour. Ainsi l’Eternel rétablissait le calendrier de la création, réaffirmant que l’année commence le jour de l’équinoxe de printemps, printemps lors duquel la 1ère  saison de l’année commence, et lors duquel le soleil et la lune furent créer (le 4ème jour de la création) – le seul moment lors duquel dans la vraie nature des choses l’année commence. Ainsi, la Pâque, le jour des Expiations, la fête des Tabernacles (les 3 plus importantes fêtes de l’année), en plus des autres fêtes sont définies par l’année solaire et les mois lunaires; le sabbat hebdomadaire définit par le jour où la création commence; et l’année elle-même définie par l’équinoxe de printemps, l’immuable balise.

  Commençant son 1er mois de l’année avec la 1ère nouvelle lune, à, ou après l’équinoxe de printemps, le 20-21 mars, cela place le 14ème jour, jour auquel l’agneau de la Pâque devait être sacrifié, au 3 avril. En définitive, nous voyons l’impossibilité flagrante des mois romains à estimer le moment de la Pâque ou de la Gerbe offerte, et par conséquent le moment de la crucifixion ou de la résurrection du Christ.

  Ceci est graphiquement détaillé par la correspondance des évènements sacrés qui ont lieu au printemps de l’année 31 (AD: calendrier grégorien), l’année où Christ fut crucifié, avec les évènements sacrés qui ont lieu à la fin de l’année 27, l’année où il fut baptisé, comme vu ci-dessous:

  Ce tableau nous permet de voir qu’une saison solaire correspond à une autre (l’équinoxe vernal correspond à l’équinoxe d’automne et le solstice d’été au solstice d’hiver), de même que les fêtes sacrées d’une saison correspondent aux fêtes sacrées d’une autre saison: le dixième jour du premier mois, la séparation de l’agneau sans défaut du troupeau (Exode 12: 3), correspondant au dixième jour du septième mois, l’œuvre de l’Expiation, la séparation des justes des injustes, signifiant dans les deux événements, un jour de jugement, un jour de séparation entre le saint et le profane; le seizième du premier mois, le jour où Christ fut crucifié, correspondant au seizième du septième mois, le jour où il fut baptisé, montrant que sa tombe aquatique préfigurait son tombeau dans le tombeau; le dix-huitième jour du premier mois, la résurrection, correspondant au dix-huitième jour du septième mois, le premier jour de la tentation du désert; Ses quarante jours de ministère victorieux à ses disciples, correspondant à ses quarante jours de conflit victorieux avec Satan; et ses disciples prêchant l’évangile après la Pentecôte, correspondant à sa prédication de l’évangile après la tentation du désert.

  Pour établir la date de Son baptême comme le seizième jour du septième mois, il suffit de considérer, en dehors des coïncidences, le fait que la “Parole de prophétie plus sûre” certifie qu’Il devait.

LA PÂQUE ET L’ENSEVELISSEMENT ONT-ILS LIEU LE MÊME JOUR?

  Question n ° 51:---Dernièrement, de nombreux efforts ont été faits pour fixer les jours particuliers de la semaine où ont eu lieu les procès de la crucifixion, de l’enterrement et de la résurrection de Jésus; aussi le temps qu’il passait en jugement, était suspendu à la croix et couché dans la tombe. Les points apportés comme preuve sur le sujet me sont confus. Pouvez-vous le clarifier? Et Jésus a-t-il mangé la Pâque le jour même où les Juifs l’ont fait, ou avant?

  Réponse:---Indépendamment du fait que les écrivains de l’Évangile semblent avoir laissé ce sujet enveloppé de mystère, une séquence de faits est clairement donnée et se détache distinctement; à savoir, les heures auxquelles les principaux événements ont eu lieu.

  Tous les Évangiles témoignent que Jésus a été saisi le soir même Il a mangé la Pâque avec ses disciples (Matthieu 26:34, Marc 14:30, Luc 22:34). Jean déclare qu’immédiatement après il a été «conduit ... chez Anne» (Jean 18:13), et Marc révèle que plus tard dans la nuit il a été amené devant «les principaux sacrificateurs et tout le conseil». Marc 14:54,55. “Et dès qu’il fut jour”, comme tous les récits sont d’accord, Il fut finalement traduit devant le Sanhédrin.

  Pour rendre le procès légal, le tribunal ne pouvait pas (par la loi juive) se réunir avant le lever du soleil, la douzième heure, l’heure ancienne. Pour être exact, l’heure du procès n’aurait pas pu être antérieure à 11:50 AM. ancien temps (5h50 AM heure moderne), car la semaine de la Pâque a été observée du quatorzième au vingt et unième jour du premier mois de l’année hébraïque commençant par l’équinoxe vernal (20-21 mars), le temps de la année où le jour et la nuit sont égaux.

  Par la suite, comme le montrent tous les auteurs de l’Evangile, il fut conduit au tribunal romain, où, selon le témoignage de Jean, il fut jugé devant Pilate à “environ la sixième heure”. Jean 19:14. Et Marc rapporte qu’il a été crucifié à “la troisième heure” (Marc 15:25), tandis que Matthieu et Luc, avec Marc, témoignent que comme il était accroché à la croix, les ténèbres couvraient la terre de la sixième à la neuvième heure ( Matthieu 27:45 Marc 15:33, Luc 23:44). Finalement, tous se joignent au témoignage concluant qu’Il a été enterré juste avant la douzième heure, le coucher du soleil avant le Sabbat (Matt 27: 57-62, Marc 15:42-46, Luc 23:54-56).

  Le tableau ci-joint représente une période de quarante-huit heures. Chaque heure est désignée, et la référence pour chaque événement est donnée en regard de l’heure à laquelle l’événement a eu lieu. Les figures extérieures du tableau représentent l’ancien horaire; les chiffres intérieurs représentent l’ horaire moderne.

  Les plateaux ombragés montrent les heures des nuits impliquées, aussi les ténèbres qui se sont produites pendant que Christ était suspendu à la croix.