Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Lʼeducation De La Jeunesse Chretienne Où Et Comment L’obtenir

La Seule Paix De L'esprit

L’EDUCATION DE LA JEUNESSE CHRETIENNE OÙ ET COMMENT L’OBTENIR?

 

  L'éducation bien faite de la jeunesse chrétienne est en trois phases: morale, sacré et séculier. Elles sont obtenues dans trois écoles différentes, à savoir: le foyer, l'école d'église et l'école publique.

  Chacune de ses trois écoles doit accomplir un devoir important qui lui est spécifique, en vue du bien être de l'enfant. L’école publique apprend à l’enfant comment progresser dans la société. L'école d'église lui enseigne comment obtenir la vie éternelle. Mais l'école du foyer, en plus de l’enseignement qui lui est dispensé sur le comportement moral, jette la fondation pour toutes les phases de l'éducation.

  Qui plus est, non seulement l'enfant commence à vivre dans le foyer, mais aussi il y passe le plus clair de son temps. Par conséquent, l'école du foyer joue le rôle le plus important dans le modelage de la vie de l'enfant. De ce point de vue, nous pouvons rapidement concevoir pourquoi un foyer brisé ou non organisé, un foyer négligé ne peut satisfaire les besoins de l'enfant. Ce n'est que par un miracle qu'un enfant qui a grandi dans un tel foyer peut devenir un citoyen de la nation, décent, respectueux de la loi, et un membre respecté de l'église.

  Oui, je dis que seulement par un miracle cet enfant peut atteindre le sommet de l'échelle de la société sur la terre, pour ne pas mentionner ses pauvres possibilités d’atteindre le sommet   de l’échelle de la société du ciel.

  Permettez-moi d'illustrer l'œuvre qui se fait au foyer. Le fermier jette le grain sur le sol, et des conditions favorables lui permettent de germer et font pousser ses petites feuilles du sol. Cependant, au début, la toute petite plante se nourrit de la pulpe de la semence tandis que se développe sa délicate feuille et qu’elle plonge ses petites racines vers le bas. C’est ainsi, qu’à l’intérieur de la coquille (le foyer) la petite plante (l’enfant) peut se suffire à elle-même en obtenant de la nourriture en provenance du sol et des rayons du soleil qui sont diffusés dans l’air afin de conserver la vie. Ce même principe s’applique au sein du foyer. Tandis qu’il est au foyer, l’enfant doit, dans petit à petit dans un premier temps doit être livré à lui-même, puis les parents doivent le livrer totalement à lui-même. Si les parents négligent d’accomplir ce devoir envers leur enfant, alors l’enfant n’aura pas cette opportunité de réussir dans la vie, opportunité que le Créateur a voulu qu’il ait.

Des Exemples de Bons Foyers.

  A cette jonction, je vous lirai une déclaration au sujet des écoles de foyer qui ont connu le succès:

  Ge. 18:16-19 – « Ces hommes se levèrent pour partir, et ils regardèrent du côté de Sodome. Abraham alla avec eux, pour les accompagner. Alors l’Eternel dit: Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire? Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu’ainsi l’Eternel accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qu’il lui a faites. »

  Grâce à son hospitalité le foyer d’Abraham reçu une grande bénédiction -- les trois invités Célestes Qui réaffirmèrent la promesse d’un héritier. Dans son hospitalité il leur montra le chemin de la ville en les accompagna, à cause de cela les anges lui confièrent leur triste mission concernant Sodome. Par conséquent aucun foyer ne devrait «pas oublier l’hospitalité, car,  en  l’exerçant,  quelques-uns  ont  logé  des  anges,  sans  le  savoir. » Hé..13 ²

  Il nous est rapporté dans les versets que nous avons lus il y a un moment, qu’Abraham devait devenir une grande puissance nationale parce qu’il ordonnerait à ses enfants et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, de pratiquer «la justice et le jugement.» Dieu reconnut que le foyer d’Abraham devait être un modèle de foyer école et ce Patriarches des Ages devint « l’ami de Dieu,» et le «père des fidèles.» Dieu honore, vous le voyez, les parents qui dirigent comme il se doit leurs foyers, les parents qui commandent leurs foyers, selon Lui.

  Chercherons-nous donc à savoir jusqu’à quel point le foyer d’Abraham était un modèle de foyer d’école? -- Son fils, Isaac, vous le savez, n’avait que dix-sept ans environ lorsque la parole de l’Eternelle parvint à Abraham, lui demandant de sacrifier son fils unique. Le père obéit fidèlement à l’ordre, et engagea Isaac dans cette épreuve à caractère historique et aussi dans ce voyage qui se voulait éducatif. Ce n’est qu’à la toute dernière minute qu’il lui fut dit qu’il serait la victime du sacrifice. Lorsqu’il en eut connaissance, s’est-il fâché ou résista t-il? Certainement pas. Au contraire, il fit tout ce qu’il put afin de réconforter son père, et volontairement et avec joie, il se coucha sur l’autel!

  Que signifie tout ceci? -- Cela signifie qu’Isaac avait reçu une formation parfaite dans son foyer, et aussi, respecta-t-il et le jugement et la religion de son père.

  Nous irons plus loin et nous considérerons un exemple au sein du foyer d’Isaac lui-même, dans le but de découvrir quel genre de parent et d’enseignant il fut. Esaü et Jacob étaient ses jumeaux, vous le savez, et tous deux furent éduqués dans son foyer. Si vous lisez entre les lignes, dans ce récit biblique qui nous est familier, vous découvrirez deux enseignants et deux types d’élèves au sein du foyer d’Isaac. Isaac aimait Esaü, et Rébecca aimait Jacob.

  Jacob était la main secourable de sa mère et par conséquent il apprit comment préparer une nourriture qui était à la fois attrayante et savoureuse. C’est ainsi qu’il a pu préparer un bol de potage qui fut vendu plus cher qu’aucun autre plat qui fut jamais vendu. Non seulement il apprenait l’art culinaire, mais il avait aussi un intérêt profond pour la religion, et il se qualifia afin de s’asseoir sur le trône patriarcal.

  De l’autre côté, Esaü ne s’intéressait qu’aux choses temporelles et sacrifia son héritage au trône au profit du sport et d’un appétit non contrôlé. Au lieu d’acquérir de l’adresse dans les choses spirituelles, il devint un chasseur habile. Par conséquent, l'héritage du trône patriarcal ne valait pas davantage pour lui que le prix d’un bol de potage.

  Ces deux jeunes, nous le voyons présentent deux buts opposés dans la vie -- l’un s’adonnait aux sports, l’autre à la religion. Isaac était parfaitement au courant de ces choses; mais, puisqu’il aimait Esaü plus qu’il n’aimait Jacob, et Esaü étant l’aîné des fils, il n’entrevoyait pas la raison pour laquelle Esaü ne recevrait pas la bénédiction et qu’il ne s’assiérait pas sur le trône patriarcal. Cependant, Rébecca avait discerné très rapidement qu’Esaü n’était pas qualifié pour ce poste, et que lui Jacob conviendrait. Ainsi donc, tandis que d’un côté Isaac apprenait à Esaü à préparer un festin pour qu’il s'approche de lui afin de recevoir la bénédiction; Rébecca quant à elle conseillait et aidait Jacob à se faire passer pour Esaü et obtenir la bénédiction en  profitant de la vue faible de son père. Manifestement, c’est uniquement parce que la providence était à l’œuvre que cette supercherie réussit.

  Considérons donc ce que nous avons appris au sujet de l’éducation d’Esaü et de Jacob: Isaac était très attaché à Esaü, et Rébecca à Jacob, et le fait que Esaü fut un échec et Jacob une réussite, ne peut-on pas conclure que Rébecca à réussit à éduquer correctement Jacob, tandis qu’Isaac   ignora le besoin qu’avait Esaü de se familiariser avec Dieu et avec ses responsabilités au foyer?

  A partir de cette comparaison, je me permets de dire qu’Isaac était un père plutôt indulgent, et que Rébecca était une mère plus ferme et plus stricte. C’est vrai, il y a eu un type de matériau pour la  formation de Jacob et un autre type pour celle d’Esaü. Cependant, Esaü aurait du être repris et si cette réprimande ne pouvait l’aider, alors on ne devrait pas lui offrir la bénédiction. Non, la fermeté ne devrait jamais céder devant l’indulgence.

  Maintenant, nous considérerons furtivement le foyer école dirigée par Jacob lui-même, et nous verrons quels furent les résultats. Considérant que sa famille était plus nombreuse (treize enfants en tout) que celle de ses ancêtres; considérant que tous ses fils avaient été acceptés afin de devenir les ancêtres des sujets de l’église éternelle; considérant que son fils Joseph se contrôlait parfaitement, qu'il nourrissait un esprit de pardon, qu'il respectait son père, qu'il s’accrochait aux préceptes du ciel et avait la faveur de Dieu et des hommes; à cause de tout cela, je dis que Jacob avait transmis à son foyer l'éducation la plus excellente possible. Au moins, il éduqua l’un des plus illustres et nobles personnages que le monde ait jamais vu.

  Je crois que le temps nous permettra de considérer une autre bonne école de foyer, le foyer dans lequel est né Moïse.

  Sachant qu’Abraham et sa postérité ne devaient séjourner en terre étrangère que sur une durée de 430 années, la mère de Moïse se rendit compte que l’heure de la délivrance de l’esclavage Egyptien touchait à sa fin à son époque. Cependant, le décret de Pharaon exigeait que tout enfant mâle Hébreu soit jeté dans le Nil, et malgré ce décret, elle résolut de cacher son fils nouveau-né. Peut-être, pensa-t-elle, serait-il celui qui conduirait l’armée Hébraïque de l’Egypte à la terre promise, et que Dieu l’épargnerait, s’il en était ainsi.

  Trois mois plus tard, cependant, elle réalisa qu’elle ne pouvait plus cacher bébé Moïse, et au lieu de courir le risque inévitable de le perdre, elle confectionna une petite arche, elle y déposa l’enfant, et la plaça sur le Nil, sous la protection de Dieu. Dieu s’occupa de la situation et l’enfant vécut. Maintenant considérons le miracle: Aussitôt que la fille du roi vit l’enfant, elle sut qu’il était Hébreu, plutôt que de le laisser mettre à mort comme l’avait décrété Pharaon, elle l’adopta!  En outre, la Providence conçu le plan pour que l’enfant soit élevé dans un foyer Hébreu. C’est ainsi que bébé Moïse Providentiellement retourna au foyer de sa mère pour qu'on s'occupe de lui, et toutes les dépenses du foyer furent payées par la trésorerie du roi.

  Après avoir été le témoin de tous ces miracles, la mère sut avec certitude que Moïse serait le libérateur. Jamais Moïse n'oublia au milieu des soldats du plus éminent trône royal de son époque, l’éducation qui lui fut donnée au foyer par sa mère pendant ces douze années.

  Vous réalisez en effet que l’éducation que quelqu’un reçoit au foyer constitue la base de l’avenir tout entier de cette personne.

Des exemples de mauvais foyers.

  J’attirerai votre attention sur un ou deux exemples de mauvais foyers et leurs conséquences, ceci en contraste frappant avec les bons foyers.

  Je pense premièrement au foyer de Lot. Ô oui, je sais que Lot fut un grand personnage à Sodome, cependant personne n’entendit sa requête la nuit où Sodome devait être réduit en cendres et serait emporté par le vent et deviendrait une habitation pour la Mer Morte. Non, même pas ses propres enfants qui étaient confortablement installés dans leurs foyers respec- tifs ne l’ont écouté. Il n’y eut que deux de ses filles qui échappèrent à la conflagration, simplement parce que les anges les arrachèrent comme des tisons arrachés du feu.

  Quel échec fut le foyer de Lot! Quelle grande perte. Deux raisons sont à la base de ce qui lui arriva: Premièrement, parce qu'il planta sa tente vers Sodome; deuxièmement, parce qu’il négligea d'élever sa famille la crainte de Dieu. En outre, si de cette vaste population de Sodome Lot avait conduit à la connaissance de la Vérité et de la Justice même dix âmes, il aurait sauvé de la destruction à la fois Sodome et Gomorrhe.

  Puis je vous parlez maintenant d’un autre exemple de mauvais foyer, celui d’Héli, cet ancien prêtre d’Israël. Lui, à l’instar de Lot, conduisit son foyer à un échec total, bien que de temps à autre il recevrait des avertissements relatifs à sa négligence:

  1 S. 2:27-35 – « Un homme de Dieu vint auprès d’Eli, et lui dit: Ainsi parle l’Eternel: Ne me suis-je pas révélé dans la maison de ton père, lorsqu’il était en Egypte dans la maison de Pharaon? Je l’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël pour être à mon service dans le sacerdoce, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l’éphod devant moi, et j’ai donné à la maison de ton père tous les sacrifices consumés par le feu et offerts par les enfants d’Israël. Pourquoi foulez-vous aux pieds mes sacrifices et mes offrandes, que j’ai ordonné de faire dans ma demeure? Et d’où vient que tu honores tes fils plus que moi afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d’Israël, mon peuple? C’est pourquoi, voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d’Israël: J’avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcherait devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l’Eternel, loin de moi! Car j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux me méprisent seront méprisés. Voici, le temps arrive où je retrancherai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu’il n’y aura plus de vieillard dans ta maison. Tu verras un adversaire dans ma demeure, tandis qu’Israël sera comblé de biens par l’Eternel; et il n’y aura plus jamais de vieillard dans ta maison. Je laisserai subsister auprès de mon autel l’un des tiens, afin de consumer tes yeux et d’attrister ton âme; mais tous ceux de ta maison mourront dans la force de l’âge. Et tu auras pour signe ce qui arrivera à tes deux fils, Hophni et Phinées:   ils mourront tous les deux le même jour. Je m’établirai un sacrificateur fidèle, qui agira selon mon cœur et selon mon âme; je lui bâtirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon oint. »

  Ces versets révèlent que Eli à été réprimandé parce qu’il négligeait de diriger sa maison selon Dieu. Il avait même été averti des conséquences inévitables de son laxisme; il reçu l’avertissement que sa famille, sa postérité entière, mourrait dans la fleur de l’âge s’il continuait d'agir de la même manière. Cependant, Eli ne fit rien à ce sujet, et il souffrit donc des conséquences dont il avait reçu l’avertissement.

  Ces choses ne sont-elles pas écrites pour notre instruction, pour nous servir d’exemples? Pourquoi donc un plus grand nombre de foyers aujourd'hui font-ils naufrage à cause d'une mauvaise éducation, ou en l'absence d’éducation, qu’il n’y a eu aux jours d’Eli? Et aussi étrange que cela puisse paraître, cette catastrophe se produit, le plus souvent, non pas dans les foyers où les parents font très attention afin de ne pas envoyer leurs enfants dans les écoles publiques mais dans une école d’église afin d’obtenir toute leur éducation. L'école d'église n'est pas directement responsable, mais le fait que les parents s’attendent à ce que l’école communale assume les responsabilités qui sont les leurs ---faire ce que les parents ont négligé de faire. Permettez-moi cependant de vous dire qu’il s’agisse de l’école d’église ou de l’école publique, aucune des deux ne saurait rempla- cer l’école du foyer.

  En outre, puisque l’école d’église est surtout une affaire de famille, dans une grande mesure dirigée par les parents eux-mêmes, ces écoles se sont révélées comme échec déplorable! Si vous doutez de cette déclaration alarmante, alors faites un sondage au niveau des membres de votre église, et vous découvrirez avec surprise que la majorité d’entre eux sont le produit des écoles publiques et que la majorité des diplômés de l’école d’église se trouve dans le monde. Après avoir entendu ces remarques, une sœur fit un sondage au sein de son église et elle découvrit que 70% reçurent leur éducation à l’école publique, 27% dans les écoles publique et d’église, et seulement 3% à l’école d’église.

  Ce n’est pas tout. Vous découvrirez que les membres d’église qui sont à moitié convertis, ou qui ne sont pas convertis, sont généralement, si ce n'est dans la totalité, le produit de l’école d’église. En plus de cela, vous découvrirez que les grands champions qui sont opposés à la Vérité présente, opposés à « la nourriture au temps convenable », de même que les propagateurs des abominations dans l’église, sont généralement le produit de l’école d’église!

  Les années d'expérience que j'ai dans l’œuvre évangélique m’ont prouvé que ce que je déclare est vrai. Ne vous méprenez pas à mon sujet: je n’accuse personne. J’essaie simplement d’aider chacun de vous en vue de votre bien, à prendre conscience de la situation et à prêter attention à la Parole de Dieu. Si les foyers continuent à fonctionner comme ils le font maintenant, sous peu, à cause de l’arrestation et des actes délictueux des enfants, les autorités pourraient commencer  à jeter aussi les parents en prison.

  Léon J. Saul, un éminent écrivain, faisant autorité dans les relations et les problèmes sociaux,  déclare ce qui suit dans son livre qui s’intitule « La Maturité Emotionnelle »: « Il n’y a pas de problèmes d’enfants, il n’existe que des problèmes de parents et d’environnements. »

  Et si je deviens maintenant votre ennemi, parce que je vous dis la vérité, ne confirmeriez-vous pas ces choses?

Le système d’éducation de Dieu

  Jusqu’ici vous avez vu les résultats qui découlent d’un bon ou d’un mauvais foyer d’école, mais nous recevrons plus d’aide en plongeant nos regards dans le système d’éducation recommandé par l’Inspiration, et en faisant de lui notre système pour enseigner la jeunesse. Le voici:

  Ex. 12:22–27 - « Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin. Quand l’Eternel passera pour frapper l’Egypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Eternel passera par dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper. Vous observerez cela comme une loi pour vous et pour vos enfants à perpétuité. Quand vous serez entrés dans le pays que l’Eternel vous donnera, selon sa promesse, vous observerez cet usage sacré. Et lorsque vos enfants vous diront: Que signifie pour vous cet usage? Vous répondrez: C’est le sacrifice de Pâque en l’honneur de l’Eternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Egypte, lorsqu’il frappa l’Egypte et qu’il sauva nos maisons. Le peuple s’inclina et se prosterna. »

  Jos. 4:5-7 - « Il leur dit: Passer devant l’arche de l’Eternel, votre Dieu, au milieu du Jourdain, et que chacun de vous charge une pierre sur son épaule, selon le nombre de tribus des enfants d’Israël, afin que cela soit un signe au milieu de vous. Lorsque vos enfants demanderont un jour: Que signifient pour vous ces pierres? Vous leur direz: les eaux du Jourdain ont été coupées devant l’arche de l’alliance de l’Eternel; lorsqu’elle passa le Jourdain, les eaux du Jourdain ont été coupées, et ces pierres seront à jamais un souvenir pour les enfants d’Israël. »

  Nous voyons que Dieu, a placé des mémoriaux pour les choses importantes de la vie afin de provoquer des interrogations. Les parents devraient agir de même afin de susciter chez leurs enfants de l’intérêt dans les choses qu’ils voudraient leur enseigner enfants.

  Deut 6:4-9 - « Ecoute, Israël! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, mais quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. »

  Les choses importantes de la vie devraient être constamment présentées aux enfants, et ce, toujours d’une manière intéressante --jamais d’une manière qui les fatiguerait de la religion, et jamais d’une manière qui ferait que l’étude devienne une corvée.

Un mauvais arbre ne peut porter de bons fruits.

  Les parents et les enfants devraient se souvenir que Dieu compte sur eux, et qu’eux-mêmes peuvent bâtir ou limiter leur avenir. Nous le  voyons de façon frappante, dans ce qui suit:

  Parce que l’œuvre de Jésus était d’une importance  capitale avec des conséquences extraordinaires, Dieu fut très spécifique quant à la parenté de Jésus. C’est pour cette raison qu’il choisit la lignée d’Abraham (un bon arbre), d’Isaac, de Jacob, de Juda, d’Isaïe et de David et plus tard la lignée de Joseph, qui devint l’époux de Marie. Bien que Joseph ne devrait être qu’un père nourricier pour Jésus, Dieu fit très attention en le choisissant.

  Dieu se montra encore plus méticuleux dans le choix d’une mère pour Jésus que pour celui d’un  père nourricier. Ainsi, Dieu choisit la mère du Sauveur dans la lignée de Joseph, le fils de Jacob.

  Comment suis-je au courant de la généalogie de Jésus. Eh bien, j’ai eu connaissance de la lignée de son père dans la Chronologie que fait Saint Matthieu et celle de sa mère, à partir de la prophétie de Moïse, que je lirai maintenant: « Genèse 49:22-24 ».

  Non seulement la lignée de Jésus fut soigneusement choisie mais il en est de même pour la lignée de chacun des hommes de Dieu a qui de lourdes responsabilités avaient été confiées. Je vous demande pourquoi de telles précautions ont été prises, si les parents ne devaient pas assumer le rôle le plus important dans la vie de leurs enfants?

  Il faut donc alors se souvenir, que bien que l’enfant obtienne une éducation bien faite dans trois écoles -- le foyer, l’école d’église et l’école publique, sa plus importante école demeure le foyer, car l’enfant est en grande partie ce que le foyer a fait de lui.

Les résultats

  Deut 28:1-6 - « Si tu obéis à la voix de l’Eternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd’hui, l’Eternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre. Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l’Eternel, ton Dieu: Tu seras béni dans la ville, et tu seras béni dans les champs. Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, le fruit de tes troupeaux, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront bénies. Ta corbeille et ta huche seront bé- nies. Tu seras béni à ton arrivée, et tu sera béni à ton départ. »

  Cela ferait du bien à votre âme de lire à la maison les devoirs des parents tels qu’ils sont décrits dans Counsels to Teachers, 158, 159, Testimonies for the Church, vol. 3 p. 143, 144, et ceux des enfants dans Ex.20:12, 2 Co. 6:14-18, 1 Co. 6:15-20.

Précédent
2ST39
La Justification Par La Grace, La Justification Par La Foi Et La Justice De Christ
Prochain
2ST41
Les Evenements Actuels, La Situation De La Palestine, Quelle Est La Proximite De La Separation ?