Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Ce Que La Verite Liera Sur La Terre, Le Sera Aussi Dans Le Ciel

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION

 

« Notre dépendance se trouve en Dieu »

 

  Je lirai dans le livre « Les Paraboles de Jésus » à la page 47, au troisième paragraphe:

  P.J. p. 47: « La parabole de la semence nous montre que Dieu est à l’œuvre dans la nature. La semence porte en elle le principe de la germination que Dieu lui a imparti, mais, livrée à elle-même, elle ne pourrait germer. L’homme a un rôle à jouer dans le développement de la graine. Il doit préparer le terrain, y mettre de l’engrais nécessaire et l’ensemencer. Mais si sa mission est de cultiver ainsi la terre, son action a des limites. Il n’est pas de force ou de sagesse humaine capable de faire sortir de la semence une plante vivante. Que l’homme fasse de son mieux, il dépendra encore de celui qui unit les semailles et la moisson par les anneaux merveilleux de sa toute-puissance.»

  Nous nous agenouillerons et prierons afin d’obtenir la sagesse, le tact et un bon jugement lorsque nous plantons la semence de la Vérité, nous prierons pour savoir qu’au delà  de cette action nous n’y pouvons rien. Le Tout-Puissant par lequel nous vivons et  par lequel nous avons le mouvement et l’être, doit faire le reste.

 

CE QUE LA VERITE LIERA SUR LA TERRE, LE SERA AUSSI DANS LE CIEL

 

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR SABBAT 28

FEVRIER 1948

CHAPELLE MONT CARMEL WACO, TEXAS

  Notre texte se trouve au chapitre seize de Matthieu. Nous commencerons aux versets 13 et 14.

  Mt. 16:13,14 - « Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de  l’homme?  Ils  répondirent:  Les  uns  disent  que  tu  es  Jean-Baptiste, les autres Elie, les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. »

  Jésus pose ici une question vitale: Qui pensent-ils que je suis? La réponse qui lui fut donnée lui révéla l’ignorance du peuple, car il semble qu’il devrait savoir que Christ n’était pas Jean-Baptiste, que Jean l’avait baptisé au commencement de son ministère. En outre, Jésus prêchait même avant que Jean ne fut décapité.

  Mt. 16:15,16 - « Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »

  Les disciples aussi semblaient incertains quant à l’identité de Jésus. Sans l’ombre d’une hésitation, Pierre fut le seul à répondre, « Tu es le Fils du Dieu vivant. »

   Mt. 16:17 - « Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. »

   Pierre reçut la bénédiction, car c’est à lui que le Père révéla Son Fils, car il a été pénétré de cette idée par l’Esprit de la Vérité sacrée, et parce qu’il prononça librement la Vérité. Ce don ayant été ajouté à ces croyances, il fut dit à Pierre:

   Mt. 16:18 - « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce rocher je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »

   Les mots « tu » et « ce » se réfèrent à deux choses: A Pierre et à la Vérité qu’il a émise – En Grec, le mot Pierre signifie pierre. Donc en réalité ce que Jésus disait ne visait pas l’homme, mais il cherchait plutôt à lui dire qu’il avait été choisi pour être l’une des pierres devant faire partie de la structure spirituelle – c’est-à-dire l’Eglise. Cependant Jésus a déclaré, sur ce rocher, non sur une pierre, je bâtirai Mon Eglise. Sur quel rocher? Il est évident qu’il s’agit du rocher de la Vérité, la Vérité que Pierre a prononcée – la Vérité que Jésus est le « Fils du Dieu Vivant ».

   Alors Jésus déclara que les portes de l’enfer ne prévaudraient point contre la Vérité, que les portes ne pourraient garder en enfer (dans les tombes) mêmes ceux qui sont morts en Christ, qu’eux aussi devront faire partie de l’Eglise éternelle, l’Eglise qui se tient sur le rocher solide de la Vérité.

   Mt. 16:19 - « Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

   Ici, Jésus déclare que Pierre est devenu le symbole, le type de tous ceux qui déclarent les Vérités divinement révélées. A eux, à l’instar de Pierre sont remises les clefs du Royaume; c’est-à-dire que ceux qui proclament la Vérité Inspirées sont autorises à lier ou à délier par la puissance de la Vérité. Ce qu’ils lient ou délient sur la terre l’est aussi dans le ciel. Elie a décrété qu’il y aurait une famine de trois ans et demie, et il en fut ainsi. Il dit « à Achab: L’Eternel est vivant, le Dieu d’Israël, dont je suis le serviteur! Il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole. » 1 Rois 17:1

   Mt. 16:20 - « Alors il recommanda aux disciples de ne dire à  personne qu’il était le Christ. »

   Vu que le peuple ne savait pas que Jésus était le Fils du Dieu Vivant, Jésus se rendit compte que le leur dire carrément, ne pourrait que causer plus de préjudices en eux. Par conséquent, Il ordonna aux Apôtres de faire la même chose qu’il nous demande aujourd’hui. Ne pas dire froidement au gens: «Nous avons la Vérité, le Message de la onzième heure ». Au contraire, nous devons enseigner les Vérités Bibliques Divinement révélées, donnant ainsi l’opportunité à nos auditeurs de tirer leurs propres conclusions; de se décider. S’ils cherchent honnêtement la Vérité, le père Lui-même révèlera à leurs cœurs que c’est le message de la Onzième Heure.

   Par conséquent nous ne devons avec brusquerie déclarer la Vérité solennelle de Dieu. Nous devons faire preuve d’un bon jugement et de tact. Nous devons semer la graine dans un sol bien préparé si nous voulons la bénédiction de Dieu, si nous voulons que sa pluie et son soleil la fassent pousser et porter du fruit. Si la semence n’est pas semée suffisamment en profondeur, la plante se fanera au lever du soleil, si nous jetons simplement la semence à la surface du sol, les oiseaux la recueilleront.

  Mt. 16:21-23 - « Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’ils souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort et qu’il ressuscitât le troisième jour. Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas. Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.»

  La Vérité mentionnée précédemment, est ici amplifiée. Ce que Pierre aura lié ou délié sur la terre sera accepté au ciel uniquement lorsqu’il le sera par le biais de la Vérité divinement révélée. Lorsque Pierre parlait poussé par ses propres impulsions et sentiments, il fut sévèrement repris, et on lui dit clairement que ses suggestions n’étaient pas la Vérité, mais qu’elles étaient inspirées par Satan. Il est alors évident que les disciples de Christ ne doivent lier ou délier qu’avec les clefs de la Vérité. Il leur faut réaliser que c’est seulement la Vérité qui peut ouvrir les portes des cieux.

  En somme, si nous possédons la Vérité Céleste destinée à notre époque, à l’instar de Pierre qui l’a eue pour son époque, nous avons donc les clefs du ciel et nous pouvons lier ou délier – les décisions de la Vérité sur terre sont les décisions qui sont ratifiées dans le ciel.

  Mt. 16:24 - «Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.»

  Ce verset implique que le souci de Pierre concernait davantage sa propre vie plutôt que celle de Jésus, car Pierre savait que si Jésus devait mourir, sa propre vie serait en danger. Par conséquent il lui fut dit que si quelqu’un voulait suivre Jésus, qu’il devait lui aussi, volontairement consentir à porter sa croix, si tel est ce que décrète la Vérité. Il nous est rapporté que la même chose fut dite aux Apôtres et qu’ils furent fidèles jusqu’à la mort.

  Mt. 16:25-27 - « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la retrouvera. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdrait son âme? ou que donnerait un homme en échange de son âme? Car le Fils de l’Homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres »

  Ici, il est demandé aux disciples du Christ de ne pas fuir le décret de la Vérité, même s’il leur était demandé de laisser leurs propres vies, car en perdant ainsi leurs vies, en réalité, ils la sauveraient pour l’éternité -- ils ressusciteront à la résurrection des justes. Mais abandonner la vérité dans le but d’apaiser les ennemis de la Vérité, sauvant ainsi leurs vies temporel- les résultera finalement à mourir de la mort de laquelle il n’y a pas de résurrection.

  Il serait intéressant de savoir si l’Apôtre Pierre fut le premier à qui ont été remises les clefs du Ciel, ou si d’autres l’ont possédée avant lui. Puisque la Vérité Présente confiée à quelqu’un constitue les clefs du Ciel, et puisque ses enseignements lient ou délient ce qui est sur terre et par conséquent est sanctionnées dans le ciel, il s’ensuit que d’autres ont été en possession des clefs avant qu’elles ne furent confiées à Pierre car la terre, l’Eglise et les Vérités Divinement révélées ont existées avant l’époque de Pierre.

  Citons par exemple Noé. Il fit l’annonce d’un déluge, disant que tout ce qui se trouverait à l’extérieur de l’arche qu’il avait construite périrait, et que tout ce qui y entrerait vivrait. Alors, le fait que le ciel envoya le déluge immédiatement après que Noé eut terminé sa prédication, est une preuve en elle-même que ce que Noé avait décrété sur la terre l’était aussi dans le Ciel. Pierre n’était pas le premier à qui les clefs avaient été confiées.

  Après Noé, nous voyons que les clefs ont été confiées à Abraham; puisque ce qui devait être lié ou délié sur la terre, devait l’être aussi dans le ciel, les trois messagers célestes consultèrent Abraham, concernant la destruction de Sodome et de Gomorrhe. Il fut donc convenu que s’il s’y trouvait dix justes dans la ville où vivaient Lot, qu’elle ne serait pas détruite. Il en fut donc ainsi. Logiquement, après Abraham, les clefs auraient du être confiées à Isaac. Isaac décida que Jacob était celui qui devait recevoir les bénédictions promises, bien que par le droit d’aînesse elles appartenaient à Esaü. En dépit du fait que Jacob obtint les bénédictions promises par fraude, le ciel cependant ratifia ce qu’Isaac avait décrété sur terre – Jacob devint l’ancêtre de Christ.

  C’est ainsi que de la lignée de Jacob sortit le Seigneur, et que les descendants de Jacob héritèrent la Terre Promise. Possédant les clefs du Royaume des Cieux, Jacob, à la fin de sa vie décréta que le droit d’aînesse de Manassé serait attribué à Ephraïm; ce contre quoi Joseph protesta en essayant de persuader son père de placer sa main droite sur la tête de Manassé (Ge. 48:17-19). Cependant ce que Jacob avait décrété sur la terre l’était dans le Ciel, car des années plus tard, après la mort du roi Salomon, la tribu d’Ephraïm et non celle de Manassé dirigea le Royaume d’Israël. Nous réalisons donc, que ce que Jacob avait lié sur la terre l’était aussi dans le Ciel.

  A la même époque que Jacob, Joseph en interprétant le rêve de Pharaon, décréta qu’il y aurait sept années d’abondance, et sept années de famine. Le décret de Joseph était ratifié (lié) dans le Ciel.

  Moïse dit: « Si ces gens meurent comme tous les hommes meurent, s’ils subissent le sort commun à tous les hommes, ce n’est pas l’Eternel qui m’a envoyé; mais si l’Eternel fait une chose inouïe, si la terre ouvre sa bouche pour les engloutir avec tout ce qui leur appartient, et qu’ils descendent vivants dans le séjour des morts, vous saurez alors que ces gens ont méprisé l’Eternel. » No. 16:29,30 

  Le décret de Moïse fut lié dans le ciel, car « la terre ouvrit sa bouche, et les engloutit, eux et leurs maisons, avec tous les gens de Koré et tous leurs biens » No. 16:32.

  Vous le constatez, les clefs du Royaume furent transmises d’une génération à l’autre–des Patriarches aux Prophètes, des Apôtres jusqu’à notre époque. Par exemple, il y a environ soixante années de cela, le fondateur de la Dénomination des Adventistes du Septième Jour déclara que la Conférence Générale ne représentait plus la Grande autorité du Ciel sur la terre (General Conference Bulletin, 34ème Session, vol.4, Extra # 1,3 Avril 1901, p.25, Colonnes 1 & 2). C’est ainsi que lorsque l’heure de la proclamation du message additionnel pour l’église sonna, (message qui donne force et puissance au Message du 3ème Ange –P.E p. 277), ce message arriva non par la Conférence Générale, mais par les laïques. Ceci constitue une preuve absolue, en ce que les clefs dont Pierre fut investi sont à l’œuvre aujourd’hui.

  Il est alors évident que les clefs du Royaume des Cieux, se trouvent entre les mains de ceux qui possèdent le Message de l’heure, de l’époque. Par conséquent, aussi clairement que le ciel peut le rendre,la Vérité qui en découle est que, les clefs du Royaume des Cieux sont passées aujourd’hui des mains de la Conférence Générale à celles de l’Association Générale des Adventistes Davidiens du Septième Jour, aussi vrai qu’elles passèrent des mains du Sanhédrin à celles de Pierre à l’époque du premier Avènement de Jésus. C’est ainsi que ce qui est lié sur la terre l’est aussi dans le ciel.

Précédent
2ST28
Lʼesprit Qui Est A Lʼorigine Du Mal Et Ses Manifestations Aujourdʼhui
Prochain
2ST30
Le Reveil Et La Reforme Couronnes Par La Purification