Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Garder Les Commandements, Le Cœur De Pierre Et Lʼesprit Charnel

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION

 

Les Semeurs de la Bonne Parole

 

  Je lirai dans le livre « Les Paraboles de Jésus » en commençant à la page 42.

  P.J. p. 42: « Les semeurs de la bonne parole ont une tâche à remplir pour préparer les cœurs à recevoir l’Evangile. Le ministère de la prédication comporte trop de sermons et pas assez de cure d’âme.… Les semeurs ont donc un travail à faire pour que la bonne semence ne soit pas étouffée par les épines ou ne périsse mas faute de terre.… Il faut apprendre au croyant qu’il n’est pas sauvé seulement par le sacrifice de Jésus, mais qu’il doit refléter le caractère du Christ et vivre de sa vie. Enseignez à chacun qu’il doit porter des fardeaux et délaisser ses inclinations naturelles. Qu’il ait une idée exacte du bonheur qu’on éprouve à travailler pour le Christ, à le suivre dans la voie du renoncement et à tout supporter comme un bon soldat. Qu’il apprenne à se confier en son amour, à lui abandonner ses soucis, et qu’il goûte la joie qu’apporte le salut des âmes. Dans son amour pour ceux qui  périssent, il  s’oubliera lui-même;  les plaisirs du monde perdront leur puissance d’attraction, et les fardeaux ne réussiront pas à le décourager. »

  Prions pour que nous réalisions que la sacrifice de Christ n'est pas seulement ce qui nous sauve, mais que nous devons lutter pour devenir comme Lui dans notre façon de vivre et dans notre caractère. Ainsi par notre souci de gagner des âmes perdues, nos vies seront régénérées. Puissions-nous privilégier le contact direct dans notre œuvre évangélique. Puissions-nous porter notre croix et dire non aux penchants charnels. Ainsi les plaisirs du monde perdront leur pouvoir d'attraction, et de ce joug de découragement nous seront libérer. 

 

GARDER LES COMMANDEMENTS,

LE CŒUR DE PIERRE ET L’ESPRIT CHARNEL

 

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR SABBAT 17 JANVIER 1948 CHAPELLE MONT CARMEL WACO, TEXAS

 

  Notre texte d’étude se trouve au chapitre d’Apocalypse 22:14,15

  Ap. 22:14,15 - « Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir part à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville! Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! »

  Ici, nous remarquons que seulement ceux qui pratiquent ses commandements ont le droit d’entrer dans la cité. Quand l’œuvre du salut sera terminée et que le peuple sera rassemblé à la maison, ceux qui gardent les commandements de Dieu seront ceux là-mêmes qui garderont les commandements même après que le péché aura été éradiqué. Aussi, le péché ne peut être extirpé, déraciné alors que la loi est transgressée, car la transgression de la loi est péché (1 Jn. 3:3,4). Les commandements de Dieu, vous le constatez, sont éternels, et ce n’est que lorsque les Chrétiens commencent à vivre ce que préconise la Parole de Dieu, qu’ils vivront au dessus de la loi. C’est seulement à ce moment qu’ils seront libres de la transgression.

  En somme, si les commandements de Dieu sont éternels, cela veut dire qu’ils ont toujours existé. Le Sabbat qui fut créé et sanctifié pendant la semaine de la création, avant l’arrivée du péché, fait partie des commandements, Adam notamment n’eut péché si le commandement « tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » n’existait pas.

  Ro. 7:7 - «Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n’ai connu le péché que par la loi. Car je n’aurais pas connu la convoitise, si la loi n’eût dit: Tu ne convoiteras point.»

  Vous constatez que les citations inspirées de Saint Paul placent les dix commandements dans le contexte de l’Evangile. Il a déclaré que sans les commandements, les disciples de l’Evangile ne pourraient savoir ce qu’est le péché.

  Ro. 7:8-10 - « Et le péché, saisissant l’occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi le péché est mort. Pour moi, étant autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement vint, le péché reprit vie, et moi je mourus. Ainsi, le commandement qui conduit à la vie se trouva pour moi conduire à la mort.»

  Nous voyons ici que la loi ne sauve pas mais qu’elle condamne, et que sans la loi le péché ne saurait exister. La loi ne sauva pas Adam et Eve, mais elle les jugea indignes de la vie et d’une maison en Eden. En effet, elle les condamna à mort, la loi est seulement un enseignant de la justice, elle n’est pas un sauveur.

  Ro. 7:12-14 - « La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort? Loin de là! Mais le péché, afin qu’il se manifestât comme le péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devint condamnable au plus haut point. Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. » 

  Le peuple qui obéit à une loi d’état pense qu’elle est un excellent statut de liberté, mais ceux qui se complaisent dans le péché, pour eux la loi est anathème. Tout meurtrier qui a été condamné à mort par la loi, ne se réjouit pas naturellement dans la loi qui le condamne, il ne se réjouit pas non plus dans le peuple qui exécute sa sentence. Si un tel individu avait sa propre loi, il abolirait la loi. Tout criminel aurait voulu abolir la loi de Dieu; la loi est spirituelle et eux sont charnels, vendus au péché.

  Que se passerait-il s’il n’y avait pas de loi dans le Royaume de Dieu, pas de loi contre le crime, contre le vol ou contre l’envie et la jalousie, qui aimerait être dans le Royaume, ne serait-ce que pour un moment? Il est alors certain que nous serions bien mieux dans les royaumes du monde.

  En plus de cela, le Décalogue n’est pas seulement un code moral mais aussi un code physique, car pécher contre la loi implique aussi les descendants du pécheur dans la transgression de la loi. Il visite l’iniquité des pères sur leurs enfants jusqu'à la troisième et quatrième génération. Ex. 20:5

  Aussi, par conséquent tous les descendants d’Adam sont naturellement nés dans le péché et vendus au péché. 

  Ro. 7:15 - « Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. »

  Tel est le sort de l’homme; l’homme charnel déteste la loi de Dieu parce qu’elle va à l’encontre de sa volonté.

  Ro. 7:16 - « Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. »

  Si quelqu’un s’abstient de voler, il consent que la loi de Dieu est bonne et utile, quoi que par nature il aimerait voler.

  Ro. 7:17-23 - « Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. »

  Sur ce, nous constatons que nous sommes nés avec la loi du péché en nous et qu’il est absolument nécessaire à la loi de Dieu de nous empêcher de pécher.

  Ro. 7:24,25 - « Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort? … Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! …»

  Oui, Dieu et sa loi sont dans nos cœurs, ce que nous obtenons seulement par l’étude de la Parole de Dieu, c’est notre seul espoir de victoire sur la loi du péché et de la chair.

   Ro. 8:1 - « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. »

  Au moment où nous acceptons Christ comme notre Sauveur, toutes nos transgressions contre la loi sont effacées et elles sont payées par la mort de Christ. S’il n’en était pas ainsi, nous aurions eu à payer la pénalité de la mort de laquelle il n’y a point de résurrection en vue de la vie éternelle.

  Ro. 8:2 - « En effet, la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchit de la loi du péché et de la mort. »

  Ici l’Apôtre introduit une autre loi, la loi de l’Esprit de vie. En somme trois lois: (1) La loi des dix commandements (2) La loi de la chair, (3) La loi de l’Esprit de vie. Souvenons-nous cependant que cette troisième loi se trouve en Christ et qu’elle nous libère de la loi du péché et de la mort seulement si nous demeurons en Lui.

  Ro. 8:3-11 - « Car – chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, - Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons non selon la chair, mais selon l’esprit.  Ceux, en effet, qui vivent selon la chair s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit c’est la vie et la paix; « Car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Et si christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. »

  C’est notre privilège d’avoir le même esprit qui était en Christ; en réalité nous devons posséder cet esprit si nous devons marcher en nouveauté de vie, si nous devons avoir part à la résurrection des justes.

  A partir du discours de Paul, nous découvrons qu’être Chrétien signifie que nous devons veiller sur chaque pas que nous faisons et que nous devons combattre contre notre propre chair de peur de tomber volontairement dans le trou duquel on ne peut s’évader. En outre, le Chrétien ne peut pécher, sa justice en Christ est absolument assurée, car la pénalité de ses péchés a été payée par Christ. Bien plus, s’il devait pêcher accidentellement, il a un avocat qui plaide sa cause, c’est Jésus le Juste. C’est ainsi que s’il arrive qu’un homme juste tombe sept fois le jour, il se relève, poursuit sa course et finalement parvient à la victoire.

  Mais supposez que vous devez lutter pour garder les commandements de dieu dans le royaume de Dieu et ce éternellement, comme vous le faites maintenant, pensez-vous que vous garderez la loi de la chair à tout jamais?

  Seriez alors aussi anxieux que vous l’êtes maintenant d’avoir une place dans le royaume? Dieu nous révèle ce à quoi nous devons nous attendre:

  Jé. 31:31-34 - « Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Egypte, alliance qu’ils ont violée, quoique je fus leur maître, dit l’Eternel. Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Eternel: Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant: Connaissez l’Eternel! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché. »

  Ici est faite la promesse d’un nouveau contrat, d’une nouvelle alliance. Il ne ressemble pas à celui que Dieu fit avec nos prédécesseurs au jour où ils sortirent d’Egypte, au jour où Dieu écrivit les commandements sur des tables de pierre afin de les garder. Au lieu de cela il fait une nouvelle alliance, alliance qu’il doit écrire dans tous les cœurs. A ce moment chacun de nous le connaîtra donc, sans avoir été enseigné.

  Remarquez qu’il ne fait pas une nouvelle loi, mais une nouvelle alliance, un nouveau contrat afin de garder sa loi; la différence est qu’au lieu d’écrire la loi sur des tables de pierre, il l’écrira sur des tables de chair, que sont nos cœurs, la place qu’occupe maintenant la loi du péché.

  Cette alliance, vous voyez doit être contracté à la fois avec la maison d’Israël et la maison de Juda, avec tout le peuple de Dieu.

  Souvenez-vous que les Ecritures ne disent pas que nous pouvons garder la loi alors qu’elle est écrite sur des tables de pierre, mais elles disent en définitive que nous le pouvons, car ceux qui transgressent la loi sont repris à cause de cela, par conséquent nous pouvons même maintenant avec peine garder les commandements alors qu’ils sont encore écrits sur les pierres. Par commodité, la majeur partie des Chrétiens souhaiteraient que la loi soit abolie et certains croient qu’elle a été abolie, bien que la seule loi qui ait été abolie soit la loi cérémonielle, la loi des sacrifices, l’ombre de l’Agneau de Dieu.

  Que la loi soit écrite sur la pierre ou dans nos cœurs, qu’elle différence pourrait-il y avoir? -- L’expérience de Nebucadnetsar, roi de Babylone révèle la réponse.

  Si le roi avait été contraint de vivre dans un champ, si la chose a été possible, il se serait suicidé. Mais aussitôt que Dieu lui enleva son cœur humain et lui fit un cœur de bœuf, le roi fut parfaitement satisfait d’être avec les bœufs et tout à fait mécontent de vivre dans son palais.

  Si la même chose était faite à l’un de nous, nos désirs seraient les mêmes que ceux du roi. De la même manière, quand le cœur de pierre nous sera enlevé et que le cœur de chair avec la loi de Dieu écrite sera mise en nous, nous trouverons le péché tout à fait incommode et trouverons plus agréable de garder les commandements de Dieu. Et ainsi vous n’aurez aucune crainte à lutter pour garder les commandements de Dieu dans le Royaume. Ce sera pour vous un plaisir de vivre une vie sans péché. En fait, autant vous ne voudriez pas maintenant mourir, vous ne voudriez plus pécher.

  Merveilleux n’est-ce-pas? Mais quand devons nous espérer que cela aura lieu? Afin de trouver la réponse à cette question, nous devrions relier la prophétie de Jérémie à celle d’Ezéchiel concernant le même événement.

  Jé. 31:8 - « Voici, je les ramène du pays du Septentrion, Je les rassemble des extrémités de la terre; parmi eux sont l’aveugle et le boiteux, la femme enceinte et celle en travail; c’est une grande multitude qui revient ici. »

  Ez. 36:24-28 « Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de vitre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu »

  Il est clairement indiqué dans le récit des deux prophètes, l’époque à laquelle ce miracle doit se produire est dans les cœurs de tous les enfants de Dieu – les deux prophètes ont fait ressortir aussi clairement qu’ils le purent, que ce changement de Cœur a lieu dans la Terre Sainte, en Palestine, au commencement de l’établissement du royaume que Dieu a promis d’instaurer «au temps de ces rois» (Dn.2:44) Non après ces jours. De plus, il a déclaré qu’il nous prendra d’entre les nations et qu’il nous ras- semblera de tous les pays et nous emmènera dans notre propre pays (Ez. 36:24), le pays où habitent nos pères (Ez. 36:28). «Alors» à ce moment dit l’Inspiration, pas avant, il nous aspergera d’une eau pure, nous lavera de toutes nos impuretés et de nos idoles. (Ez. 36:26). Il nous donnera son Esprit et fera en sorte que nous suivions ses ordonnances et que nous pratiquions ses lois (Ez. 36:27). Lisez ces écritures pour vous mêmes, et voyez si elles disent tout ce que j’essaie de vous dire, qu’elles disent.

  Jé. 31:35-40 « Ainsi parle l’Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit, qui soulève la mer et fait mugir ses flots, lui dont le nom est l’Eternel des armées; si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l’Eternel, la race d’Israël cessera pour toujours d’être une nation devant moi. Ainsi parle l’Eternel: Si les cieux en haut peuvent être mesurés, si les fondements de la terre en bas peuvent être sondés, alors je rejetterai toute la race d’Israël, à cause de tout ce qu’ils ont fait, dit l’Eternel. Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où la ville sera rebâtie à l’honneur de l’Eternel, depuis la tour de Hananeel jusqu’à la porte de l’angle. Le rouleau s’étendra encore vis-à-vis, jusqu’à la colline de Gareb, et fera un circuit du côté de Goath. Toute la vallée des cadavres et de la cendre, et tous les champs jusqu’au torrent de Cédron, jusqu’à l’angle de la porte des chevaux à l’orient, seront consacrés à l’Eternel, et ne seront plus à jamais ni renversés ni détruits. »

  Les gens peuvent croire à tout ce qu’ils veulent, mais nous croyons en la Bible. Je sais que c’est ce qu’enseigne la Bible et que c’est le plan de Dieu en ce qui concerne ces évènements, et puisque ce programme est le sien pour la purification de son peuple et pour l’obtention du cœur nouveau, notre message devient extrêmement important pour tous ceux qui désirent être dans le royaume. Nous pouvons mettre notre cœur et notre âme dans l’œuvre et laisser les résultats à Dieu. S’il est une époque où nous devons appartenir à Dieu et non point à nous mêmes c’est maintenant.

Précédent
2ST22
Le Grand Paradoxe Des Âges
Prochain
2ST24
Le Peuple Qui Nʼa Pratiquement Pas De Chance