Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

1VB

La Verge du Berger Volume 1

PRÉFACE

  L'intention de ce livre est de révéler la vérité des 144 000 dont il est fait mention dans Apocalypse 7, mais l'objet principal de cette publication est de susciter une réforme parmi le peuple de Dieu. La vérité contenue dans le présent document est divisée en sept sections, apportant des preuves de sept angles différents afin d'éviter tout doute ou confusion. Ce sujet est clarifié par l'usage de la Bible et les écrits donnés par l'Esprit de Prophétie. 

  La vérité révélée ici est d'une grande importance pour l'église à l'heure actuelle en raison du danger annoncé auquel le peuple de Dieu devra faire face très prochainement. Il appelle à une action décisive de la part des croyants afin qu'ils se séparent des choses du monde et de la mondanité; et qu'ils s'ancrent sur le Roc Solide par l'obéissance à toute la vérité destinée à cette confession, si nous devons échapper à la grande catastrophe. "La voix de Dieu résonne dans la ville et l'homme de sagesse verra ton nom: "Écoutez la verge et celui qui l'a envoyée" Michée 6:9

CONTENU

  Pface

  Sommaire Introduction

  Section 1 - Les Cent Quarante Quatre Mille

  Section 2 - Les Quatre Classes des Rachetés

  Section 3 - Esaü et Jacob

  Section 4 - Qui est Israël selon la Promesse

  Section 5 - La Prophétie d’Ezéchiel Quatre

  Section 5 - La Prophétie d’Ezéchiel Quatre

  Section 6 - Synopsis des Chapitres d’Esaïe

  Section 7 - Quelle est la signification du Chapitre Quatre de Michée?

  Résumé des Leçons concernant la Réforme - Qu’est-ce qui caractérise les infidèles? 

  Résumé des 144.000

  Graphique Récapitulatif des deux Leçons

  Comment Vérifier si le Contenu Présenté est Authentique

  Michée Six et Sept — Prophétie du Livre, Echéance pour la Publication

  Le Devoir— Qui Reçoit la Vérité

  Les Objections Qui Peuvent Survenir

SOMMAIRE

  PREMIÈRE PARTIE                                                                                        

  PAGES LES CENT QUARANTE-QUATRE MILLE…………………………………………..………………………..…13

  Sans importance, si l’on fait ce qui est juste……………………………………………………..……...…..….14

  La signification des sept ans de plénitude et sept ans de famine a été Révélée d’une seule manière…………………………………………………………………………..…….…..15

  Sept ans de plénitude, sept de famine…………………………………………………………...….......……… 19

INTRODUCTION

  Cette publication ne contient qu’un sujet principal avec une double leçon; à savoir, les 144000, et un appel à la réforme. L’objectif en vue de préparer le peuple de Dieu pour le jugement de la prophétie d’Ezéchiel, chapitre 9. Il n’y a pas de nouvelle doctrine enseignée, elle ne condamne pas non plus celles que nous avons. La merveilleuse lumière entre ses pages brille sur un grand nombre d’écritures dont nous n’avions aucune compréhension jusqu’ici. L’interprétation de ces écritures est entièrement soutenue par les écrits de Sr E.G. White, ce qui est appelé l’Esprit de Prophétie.

  Cette publication ne préconise pas un nouveau mouvement, et elle s’oppose absolument à de telles démarches. Elle fait ressortir une preuve certaine qui ne peut être contredite que l’église Adventiste du Septième Jour a été utilisée par Dieu pour continuer Son œuvre depuis 1844.

  Ce qui suit est une liste partielle des chapitres de la Bible:

  - Apocalypse 7; 13: 1-3. Esaïe 4 et les chapitres 54 à 66 inclus;

  - Ezéchiel 4 et 9. Michée 4 et 7 inclus;

  - Le Mouvement de l’Exode;

  - Les Types de la fonction des Patriarches;

  - Le « Grand Cri »;

  - Une explication complète des 144 0;00

  - La signification d’Esaü et de Jacob;

  - L’action de Martin Luther dans la Prophétie;

  - Les Périodes Typiques et Anti-typiques.

  Le Dieu des Hébreux est venu nous trouvés. Permets-nous, nous te prions à trois journées de voyage dans le désert, d’aller offrir des sacrifices au Seigneur notre Dieu; de peur qu’Il tombe sur nous avec la pestilence ou avec l’épée. Ex. 5:3.

PREMIÈRE PARTIE

Les cent quarante-quatre mille

  Ce sujet du chapitre sept de l'Apocalypse est sans doute le sujet biblique le plus fréquemment traité par les Adventistes du Septième Jour ainsi que par d'autres étudiants de la Bible. La confession Adventiste a avancé de nombreuses théories à ce sujet, mais au fil du temps aucune n'a résisté à la contradiction. De grands savants, en termes de savoir biblique aussi bien que séculier, ont soigneusement étudié la bible sans pouvoir prouver l'identité de cette congrégation.

  Dans la Tragédie des Siècles nous lisons à la page 429: "L'esprit d'erreur nous entraîne loin de la vérité, tandis que l'Esprit de Dieu nous conduit dans la vérité. Vous direz peut-être qu'on peut se trouver dans l'erreur tout en se croyant dans la vérité. Que faut-il en conclure? Voici notre réponse: l'Esprit et la Parole sont d'accord. Celui qui, soumis à la parole de Dieu, se trouve en parfait accord avec elle, prise dans son intégralité, a le droit de se croire dans la vérité. Mais s'il s'aperçoit que l'esprit dont il est animé ne s'accorde pas avec tout ce qui est écrit dans la loi, dans le livre de Dieu, qu'il se garde de tomber dans les pièges du diable."

  Il ne fait pas de doute que Sœur E.G. White avait une connaissance bien plus intime de ce sujet que n'importe lequel d'entre ses contemporains, car elle a beaucoup écrit sur les 144 000 et elle en a eu en visions. Il est certain que de son coté elle a longuement étudié aussi bien la Bible que ses propres écrits, en collationnant toutes les références afin d'éclairer le mystère sans parvenir à identifier réellement cette congrégation. La question est la suivante: Pourquoi toutes ces personnes pieuses, qui recherchèrent la vérité ont-elles été incapables de trouver les preuves de l'identité réelle de cette congrégation merveilleuse? Nous répondons que ce ne fut pas une vérité révélée à leur époque.

  Sœur White aurait pu présenter une théorie beaucoup plus juste et correcte que toutes les théories avancées jusqu'alors. Elle manifesta sa sagesse et l'acuité de son jugement en renonçant à formuler sa propre opinion. Dieu révélera ces choses en temps voulu. L'on pourra faire croire une chose aux hommes pendant un certain temps, mais à moins que ce ne soit la vérité cela ne pourra durer. Ainsi il ne serait pas sage et ce serait: une perte de temps d’essayer d’identifier les 144000 avant que le rouleau de parchemin n’ait été tourné plus loin et qu’une vérité n’en révèle une autre. Si cet ouvrage s’avère capable de révéler le mystère et de rester en harmonie avec les écritures et“l’esprit de prophétie”, nous devrons conclure que le moment fixé par Dieu pour la révélation de ce sujet est arrivé.

  Sœur White a reçu une révélation à ce sujet, mais, comme Daniel, il ne lui fut pas permis de faire savoir qui, comment et quand, jusqu’au temps fixé par Dieu. Ci-dessous nous pouvons lire ce qu’elle dit à l’Ancien E.E. Andross: “Je suis confiante, Ancien Andross, que les frères du Sud de la Californie seront bénis en révisant les enseignements des écritures concernant les 144000 et en y appliquant toute lumière contenue dans les écrits publiés de l’Esprit de prophétie. Et en soumettant toutes leurs pensées par la prière, je crois fermement que Dieu révélera la vérité avec suffisamment de clarté pour que l’on puisse éviter les questions inutiles et sans profit qui ne sont pas vitales pour le salut de précieuses âmes. ”

  Un jour nous devrons comprendre ce sujet, car l’inspiration ne s’embarrasse pas de paroles inutiles. Elle ne figure pas dans la Bible sans raison. Nous devrons comprendre ce sujet avant que le nombre (144000) ne soit complet ou alors ce sera sans profit. Quand nous le comprendrons, ce message guidera les pas des 144000 sur le droit chemin tout comme les premier, second et troisième messages de l’ange ont conduit des milliers d’âmes vers Christ.

  Sans importance, Si l’on fait ce qui est juste?---Certains ont dit qu’il est sans importance que nous comprenions le sujet des, 144 000 ou non, aussi long-temps que nous pratiquons ce qui est juste. Ceci est certainement vrai si NOUS FAISONS CE QUI EST JUSTE, mais comment saurons-nous si nous faisons ce qui est juste si nous ne comprenons pas les doctrines de la Bible? Comment pouvons-nous savoir si nous observons le bonjour de Sabbat ou si nous appartenons à la bonne église, si nous ne comprenons pas la doctrine à ce sujet? Pourquoi est-il important de comprendre Daniel 7, la bête et son image et nombre d’autres prophéties bibliques? Si nous ne comprenons pas le sujet des 144000, nous ne recevrons pas le sceau, car il serait inutile de le comprendre après que le sceau ait été apposé, tout comme il serait inutile de comprendre la signification de la bête et de son image après qu'ils aient terminé leur travail sur terre.

  Le message de l'ange contenu dans le chapitre 7 de l'Apocalypse - Il s'agit de l'ange qui monte de l'est - est aussi important que les premier, second et troisième messages rapportés dans Ap. 14:6-11. Il faut que ce message soit compris et transmis aux hommes au moment voulu, tout comme celui de l'ange puissant mentionné dans Ap. 18. Le grand cri doit retentir au moment fixé. L'ange d'Apocalypse 7 ne peut être identique au troisième ange, car leurs descriptions, données par Jean, divergent. Les trois anges d'Apocalypse 14 volent au milieu du ciel, soit là où le soleil se trouve à midi, tandis que l'ange d'Apocalypse 7 monte de l'est, là où le soleil se lève. A aucun moment de l'histoire le message de cet ange n'a été compris ou proclamé par notre confession ni par d'autres personnes. On s'est contenté de formuler des théories à son sujet. Il est clair que cette vérité, comme d'autres vérités, devront nous parvenir en temps voulu.

  La signification des sept ans de plénitude et sept ans de famine a été révélée d'une seule manière---Quand ce sujet troublant sera révélé nous serons dans l'obligation de croire que le moment voulu est arrivé. Mais comme pour toute vérité biblique, celle-ci ne peut être révélée que d'une seule manière et en un seul endroit: dans le grenier (la Bible). Souvenez-vous que tout comme Joseph géra le grenier il y a fort longtemps, de même Christ gère les écritures et les temps. Par le passé, de nombreux hommes craignant Dieu se rendirent devant Christ (Joseph) et acceptèrent toute la vérité présente disponible (le grain) à leur époque et qu'ils pouvaient assimiler. Il (Christ) est généreux, mais Il est aussi prudent, donc il n'y a pas de gaspillage. Quand Joseph récolta le grain en Égypte et l'emmagasina, ce ne fut pas dans le but d'accumuler des richesses mais afin d'assurer la survie pendant les sept années de famine. Le grain symbolisa la Parole de Christ. C'est ce que nous nous efforcerons de démontrer.

  Voici les raisons qui nous amènent à croire que les sept ans de plénitude et les sept ans de famine qui survinrent au temps de Joseph dans l'Égypte antique représentent deux époques de l'histoire du monde.

  Dans Témoignages pour l’Église volume 1, page 406, nous lisons: " Isaac représentait le fils de Dieu offert en sacrifice pour les péchés du monde."

  Dans Jésus-Christ nous lisons également, à la page 93: "En ce qui concerne le bélier que Dieu lui donna à la place d'Isaac, Abraham y vit le type de celui qui devait mourir pour les péchés de l'homme." Ainsi Isaac et le bélier sont des types de la soumission, de la mort et du sacrifice de Christ.

  Au sujet de Jonas, nous lisons dans Jésus-Christ, page 400: "Tout comme Jonas demeura trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine, Christ devait séjourner le même laps de temps 'dans le creux de la terre'. Et tout comme les proclamations de Jonas servirent d'avertissement aux Ninivites, les enseignements de Christ servirent d'avertissement à sa génération." Voir aussi Prophètes et Rois, page 209.

  Élisée symbolisait Christ. Dans Prophètes et Rois, nous lisons à la page 183: "Comme Christ dont il était le type, pendant son ministère, Élisée guérissait en même temps qu'il prêchait.” C'est pour ces raisons qu'Isaac, Jonas et Élisée sont des types de Christ, symbolisant les différentes étapes et significations de l'œuvre de Christ.

  Au sujet de Joseph, nous lisons dans Patriarches et Prophètes, page 345: “Joseph fut un représentant de Christ. L'Égypte païenne entière, en se tournant avec gratitude et louanges vers son bienfaiteur, devait voir en lui l’amour de son Créateur et Rédempteur.” L'Égypte, nation d'idolâtres, est un symbole du monde des pécheurs. Joseph fut un type de Christ, le souverain du monde. Et tout comme Joseph fut envoyé en Égypte pour préserver des vies, Christ fut envoyé dans le monde (l'Égypte) afin de préserver des vies. Citons l'ouvrage Patriarches et prophètes, page 208: “Et Dieu m'envoya devant vous afin de préserver une postérité sur la terre et de sauver vos vies par une grande délivrance.” Ainsi il est écrit que ces délivrances sont une démonstration de bénédiction par l'esprit. Mais comment Joseph bénit-il le monde antique ? N'était-ce pas par le moyen du grain emmagasiné pendant les sept ans de plénitude? Sans les immenses greniers remplis d'énergie salvatrice, sans la sagesse que Dieu lui transmit afin qu'il remplît les greniers de grain pour nourrir le monde à une époque de grand besoin, comment Joseph aurait-il pu servir de bénédiction pour le monde antique? Le grain que Joseph emmagasina est la bénédiction, comme cela est écrit, le grain représente la bénédiction spirituelle (la Parole de Dieu). La Parole de Dieu est le pain spirituel qui a nourri nombre d'hommes.

  "II me dit: Fils de l'homme, mange ce que tu trouves, mange ce rouleau, et va, parle à la maison d'Israël." Ez.3:1. "J'ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées; tes paroles ont fait la joie et l'allégresse de mon cœur; car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées.» Jér. 15:16. "II fit pleuvoir sur eux la manne pour nourriture, il leur donna le blé du ciel." Ps. 78:24. "Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit; Il leur donna le pain du ciel à manger. Jésus leur dit: « En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel." Jean. 6:31,32. "A celui qui vaincra, je lui donnerai de la manne cachée." Ap. 2:17. "Je pris le petit livre de la main de l'ange, et je l’avalai; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l'eus avalé, mes entrailles furent remplies d'amertume." Ap. 10:10

  Cette dernière prophétie a été appliquée à William Miller au moment où il étudia le livre de Daniel et en accepta l'enseignement. Symboliquement parlant, il mangea le petit livre qui devint une partie intégrante de sa personne et de ses collaborateurs.

  Si ceci n'avait pas été le cas, il n'aurait pas proclamé le message avec tant d'enthousiasme. Comme l'événement qu'ils attendaient ne s'accomplit pas en l'année 1844, ce fut une expérience amère pour ces personnes, accomplissant ainsi la Parole qui dit que les hommes ont avalé la Parole de Dieu. Si le grain ne représente pas la Parole telle qu'elle est révélée dans la Bible, cela soulève la question: De qui Joseph fut-il le type? Isaac, Jonas et Élisée représentent chacun une phase de l'œuvre du Christ. Et si Joseph représente Christ, la nourriture emmagasinée représentant la Parole et le grenier la Bible, alors les sept ans de plénitude qui servirent à emmagasiner la nourriture doivent être symboliques, si non la métaphore ne serait pas parfaite. Et si les années de plénitude sont un symbole, alors les années de famine nécessitent également une explication. Chacune de ces deux périodes porte le chiffre "sept", symbole de la "perfection", soit la plénitude du temps (le temps entier, ou la totalité du temps).

  Le symbole ne peut représenter qu'une seule chose, c'est-à-dire l'histoire du monde, divisée en ses deux grandes époques. Avant Jésus-Christ et après Jésus-Christ, la croix (Christ) servait de ligne de démarcation. "Car tous les prophètes et la loi prophétisèrent, jusqu'à Jean." C'est pour cette raison que Jésus déclara ceci, car jusqu'à maintenant nous ne pouvions donner d'autre explication. Les années de plénitude correspondent à l'ère Avant J-C. pendant laquelle Dieu donna avec libéralité afin de subvenir aux besoins du monde pendant les années de famine (l'époque du Nouveau Testament, l'ère Après J.-C.) Tout comme Joseph fit emmagasiner le grain par ses serviteurs, les égyptiens, Christ fit emmagasiner la Parole de Dieu (nourriture spirituelle) dans la Bible (le grenier) par ses serviteurs, les prophètes. "Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ses derniers temps, nous a parlé par le fils qu’il a établi héritier de toutes choses par lequel il a aussi créé le monde." Hé. 1:1, 2. Si ce ne fut pas accompli dans ce but, alors nous nous demandons pourquoi? Dieu, qui fut responsable de cet évènement, ne le provoqua pas dans le but de soumettre ses sujets à une grande épreuve, ou afin d'affamer le monde, car la famine ne régnait pas en Égypte seulement. La Bible dit: "Et la famine régnait sur toute la terre." Ge. 41:56. Si cela n'avait pas de portée symbolique, pourquoi Dieu aurait-il frappé toute la terre de famine? Certains se laisseront peut-être difficilement convaincre et d'autres ne seront peut-être jamais convaincus, mais l'harmonie de cet enseignement ne peut guère être mis en question.

  Si les sept ans de plénitude et les sept ans de famine ne symbolisent pas l'histoire du monde, si les immenses greniers de Joseph ne symbolisent pas la Bible, si le grain emmagasiné pendant les sept ans de plénitude ne symbolise pas la Parole de la Bible, si la distribution de nourriture au monde entier ne symbolise pas l'époque du Nouveau Testament, consommant les écritures compilées pendant l'époque de l'Ancien Testament, alors, demandons-nous, où sont les types de tous ces événements? Dieu n’a-t-il pas donné l’évangile par les types aussi bien que par les prophètes? "Christ était la pierre angulaire de l'économie juive. Les types et les symboles étaient une prophétie condensée de l'évangile, une image où se trouvaient réunies les promesses de la Rédemption." Conquérants Pacifiques p. 15. Si les sept ans de plénitude et les sept ans de famine ne représentent pas l'histoire du monde, toujours est-il que les coïncidences que nous allons tenter de relever ne peuvent être dues au hasard. Jésus dit: "Ramassez les miettes afin de ne pas les gaspiller." Ce fut sa parole qui multiplia les pains et les poissons. Ces miettes représentent les paroles mêmes qu’il prononça.

  Dans Témoignages Volume 2 nous lisons à la page 331: "Dieu m'a autorisé à vous dire qu'aucun rayon de lumière n’éclairera votre chemin par les Témoignages, à moins que vous fassiez bon usage de la lumière que vous avez déjà reçue." Cependant, maintenant nous avons besoin de grain, sinon nous mourrons. En tant que groupe nous avons souvent prétendu détenir toute la vérité, mais l'on ne trouve aucune affirmation de ce genre dans les pages de l’Esprit de prophétie. "Aucun autre rayon de lumière n’éclairera votre chemin par les Témoignages, jusqu'à ce que vous fassiez bon usage de la lumière qui vous a été dispensée." Ces mots sous-entendent qu'il y a encore de la lumière à venir, et la lumière est la vérité. Citons encore Testimonies to Ministers, page 107: "Personne ne doit prétendre détenir toute la lumière destinée au peuple de Dieu. Le Seigneur ne tolérera pas un tel comportement. Il a dit: 'J'ai ouvert une porte devant vous et aucun homme ne pourra la fermer. Même si tous les hommes qui nous guident devaient refuser lumière et vérité, cette porte restera ouverte. Le Seigneur suscitera des hommes qui donneront au peuple le message pour cette époque. »

  Sept ans de plénitude, sept ans de famine---Comme nous l’avons dit plus haut, les sept ans de plénitude et sept ans de famine de l’époque de Joseph dans l’Égypte antique représentent les deux époques de l’histoire du monde, soit avant J.-C. et après J.-C. Chacune de ces époques porte le chiffre “sept” (indiquant leur caractère complet, entier). Les sept ans de plénitude sont l'ère Avant J.-C. Quoique l'on puisse douter de l'explication donnée ici, la leçon que nous recevons est véridique. Dans l'ère de l'Ancien Testament, Dieu donna abondamment par Ses prophètes, et Christ (Joseph) emmagasina cette abondance dans le grenier (la Bible), mais tout comme nous n'avons aucune trace écrite qu'il restât du grain après les sept ans de famine, de même rien ne laisse supposer un manque. Ainsi il devient évident que toutes les écritures doivent être comprises (consommées) avant la seconde venue de Christ.

  Le rêve de Pharaon, consigné dans Gen. 41:17-20, dit ceci: "Dans mon songe, voici, *je me tenais sur le bord du fleuve: Et voici, sept vaches grasses de chair et belles d'apparence montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie. Sept autres vaches montèrent derrière elles, maigres fort laides d'apparence, et décharnées: Je n'en ai point vu d'aussi laides dans tout le pays d'Égypte. Les vaches charnées et laides mangèrent les sept premières vaches qui étaient grasses." Notez que les sept vaches maigres et laides ont bien mangé les sept vaches grasses. En lisant Gen. 41:21 nous constatons que les sept vaches maigres ne s'engraissèrent pas aps avoir mangé les sept vaches grasses, ce qui indique que toute l'écriture sera consommée et que la lumière sera faite sur toute chose. La conclusion que nous devons en tirer est que les sept années (Après J.-C.) consommeront tout le grain (la Parole) emmagasiné pendant les sept années (Avant J.-C.), ce qui est également repsenté par les épis de bdans Gen. 41:22-24. N'est-ce pas évident que tous les écrits de l'Ancien Testament seront accomplis et compris avant la fin de l'ère Après J.-C. (la seconde venue de Christ)? Mais n'est-il pas vrai également que la plus grande partie ou portion n'est pas encore comprise? Comment quelqu'un pourrait-il dire qu'il tient toute la vérité alors qu'il n'explique pas, et ne peut expliquer, une grande partie de la Bible? Ne devrions-nous pas adresser une prière à Dieu afin qu‘ il ouvre nos yeux pour que nous puissions reconnaître la léthargie Laodicéenne dans laquelle nous avons sombré et que nous puissions nous lever?

  Qui sont les 144000?---Le sujet qui nous intéresse est: "Qui sont les 144 000?" Nous trouvons la première mention de ce nombre dans la Bible dans Ap. 7:4: "Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau: Cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des enfants d'Israël."  Ap.7:2: «Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant; il cria d'une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer.» Notez que l'ange monte, il ne descend pas. Le passage d'Ap.18:1, par contre, dit ceci: «Après cela, je vis déjà descendu du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité; et la terre fut éclairée de sa gloire.» Cet ange puissant n'apparaît ni en train de monter, ni de descendre, ni d'arriver mais « déjà descendu. » Si l'ange a couvert la distance du ciel à la terre en moins de 15 minutes en réponse à une prière (Dan. 9:4-23), alors que la lumière voyage pendant plusieurs millions d'années-lumière pour franchir une fraction de cette distance, nous comprenons aisément pourquoi le texte dit "déjà descendu", c'est-à-dire étant apparu soudainement, sans préavis. Cet ange est l'ange du Cri retentissant, un complément au troisième ange et au message de la chute de Babylone telle qu'annoncée par le deuxième ange est répété, ainsi que cela a été prédit au chapitre 18 de l'Apocalypse. Ainsi, à l'heure de la tentation qu'il doit bientôt affronter, le peuple de Dieu est-il prêt à résister.

  Premiers Écrits, page 277: " Ensuite j'en vis un autre, puissant envoyé sur la terre pour joindre sa voix au troisième ange, afin de donner force et puissance à son message. Cet ange était doué d'une grande puissance et environné de gloire, et lorsqu'il descendit sur la terre, celle-ci fut éclairée de sa gloire. La lumière qui l'accompagnait pénétrait partout. Il criait d'une voix forte: 'Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Et elle devint une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux. Le message proclamant la chute de Babylone, donné par le second ange, est ainsi répété avec la mention additionnelle de la corruption qui a envahi les églises à partir de 1844.

  L’œuvre de cet ange vient seconder celle du troisième message au moment où sa proclamation devient un grand cri. Le peuple de Dieu est ainsi préparé pour triompher à l'heure de la tentation qu'il doit bientôt affronter. Je vis le peuple de Dieu environné d'une grande lumière, et il (le peuple) s’unit afin de proclamer sans crainte le message du troisième ange... Ce message semblait être une addition au troisième message, de même que le cri de minuit s'était joint au message du second ange, en 1844.

  "A propos des trois anges mentionnés dans Ap. 14 :6-11, Jean écrit: "Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel,... et, un troisième ange les suivit." Ces anges, qui se suivent, ont été vus en vol par le milieu du ciel, ce qui désigne la position du soleil à midi, quand il brille de toute sa force. Il y a une différence entre ces anges et ceux décrits dans Ap. 7 et 18:1. Ces anges ne sont ni en train de "monter" ou "d'arriver", mais ils continuent de "voler par le milieu du ciel ".  Cela signifie que les messages que portent ces anges ne sont pas aussi puissants que celui de Ap. 18:1, car Jean dit qu'iI vit l'ange "déjà descendu", c'est-à-dire, debout sur la terre. L'ange dont il est question ici est proche, tandis que les trois autres se tiennent à distance. Cette image indique qu'ils ne peuvent être aussi puissants que l'ange qui est tout proche, mais ces trois anges volent et continuent à voler. Cela signifie que, tout en n'étant pas aussi puissants ils continuent pendant longtemps jusqu'à ce que l'autre ange mentionné dans Ap. 18:1 les rejoigne, comme ce fut le cas jusqu'à maintenant pour les messages des premier, deuxième et troisième anges.

  Retournons à l'ange mentionné dans Apocalypse 7, celui qui nous intéresse en priorité à ce point. Cet ange monte depuis l'est. Ici, "monter" ne peut être interprété comme voulant dire partir ou s'envoler, mais simplement venir ou avancer. Par exemple, le matin quand le soleil monte, la température augmente de plus en plus alors que l'on approche de midi. C'est exactement ce qui se passe pour l'ange qui doit apposer le sceau des 144000. L'ange a été vu en train d'arriver, mais cela prend un certain temps. L'apposition du sceau ne peut commencer qu'après son arrivée, car il est porteur du sceau du Dieu vivant. Si nous sommes capables de déterminer, l'heure de son arrivée nous serons peut être capables de déterminer le début de l’apposition du sceau des 144000. Avons-nous su quand les premier, deuxième et troisième anges ont lancé leurs messages?

  Notre réponse est: Oui Il n'y a pas de raison pour que nous ignorions l'heure précise de l'arrivée de cet ange d'Apocalypse 7. Si nous ignorions l'heure, nous n'aurions pas de message, et si Satan pouvait nous duper quant à la vérité présente, ses pouvoirs de duperie auraient vaincu. La prophétie de Jean contenue dans Apocalypse 7, décrivant l'ange qui monte, n'était qu'une vision de choses à venir, et l'accomplissement de cette prophétie eut lieu quand Sœur White eut sa première vision en 1844, une vision des 144000. Voir Premiers Écrits, pages 13-20. Jean prédit ce mouvement, et la scène de l'ange montant de l'est (vision de Jean) devint réalité en 1844. Cependant l'ange est à l'est et nous devons attendre son arrivée, car à son arrivée, débutera l'apposition du sceau.

  Les 144000 mourront-ils un jour?---«Les saints vivants, au nombre de 144000». Nous ne devons pas conclure qu'une partie de l'ensemble pourrait représenter la totalité et accomplir la vérité, car ce que dit l’Inspiration ne peut être contredit.

  Elle dit qu'ils sont "au nombre de 144000". L'évocation de cette congrégation correspond à l'annonce par Dieu, du jour et de l'heure de la venue de Christ. Si nous sommes capables de déterminer à quel moment de l'histoire du monde Dieu annonce le jour et l'heure, de la venue de Christ, alors nous saurons quelque chose de plus au sujet de cette congrégation. Citons les Premiers Écrits page 285: " Mais il y avait un endroit glorieux d'où la voix du Seigneur se faisait entendre; c'était comme le bruit des grosses eaux, elle ébranlait le ciel et la terre. Il y eut un grand tremblement de terre. Des tombes s'ouvrirent, et ceux qui étaient morts dans la foi pendant la proclamation du troisième message, qui avaient observé le Sabbat, sortirent glorieux ... Lorsque Dieu annonça le jour et l'heure de la venue de Jésus, et scella l'alliance éternelle avec Son peuple."

  En l'occurrence on peut être tenté de penser que les ressuscités et les vivants s'additionnent pour composer le nombre, mais nous ne croyons pas que l’Esprit de Prophétie désignerait les deux groupes (les vivants et les ressuscités) comme des saints vivants. Les 144000 sont des saints vivants. Les autres sont des observateurs du Sabbat ressuscités. Afin de confirmer ceci, citons un autre passage de Tragédie des Siècles, page 691: "Des grêlons pesant un talent sèment la destruction. Les plus fières cités de la terre sont renversées... Des sépulcres s'ouvrent, ‘plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveillent, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle'. Tous ceux qui sont morts dans la foi au message du troisième ange sortent glorifiés de leurs tombeaux pour entendre proclamer l'alliance de paix conclue avec les fidèles observateurs de la loi de Dieu." Ceci confirme que les observateurs du Sabbat sortent de leurs tombeaux pendant la résurrection spéciale décrite dans Daniel 12. C'est le moment où les grêlons accomplissent leur œuvre destructrice (septième plaie). «Le septième ange versa sa coupe dans l'air;... Et une grosse grêle, dont les grêlons pesaient un talent, tomba du ciel sur les hommes; et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était très grand.» Ap.16:17,21. Les observateurs du Sabbat ressuscités ne vécurent pas l'époque des fléaux car ils furent ressuscités au moment du septième fléau, afin d'entendre l'annonce du jour et de l'heure de la venue de Jésus.

  Si nous sommes en mesure de prouver que les 144000 (au nombre) vécurent avant le septième fléau, alors nous aurons la preuve irréfutable que les 144000 ne sont jamais morts. Tragédie des Siècles, page 703, 704: "Et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, cantique que personne ne peut apprendre, sinon les 144000. C'est le cantique de Moïse et de l'agneau, -- le chant de la délivrance. Seuls les 144000 peuvent l'apprendre; car c'est l'hymne de leur histoire, -- une histoire vécue par eux seuls... Ils ont vu la terre désolée par la famine, par la peste et par les ardeurs d'un soleil dévorant, ils ont eux-mêmes enduré la faim et la soif." Ceci confirme que les 144000 furent bien vivants au moment du quatrième fléau, le soleil ayant le pouvoir de brûler les hommes de son feu. "Et le quatrième ange versa sa coupe sur le soleil; et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu." Ap. 16:8. Ceci est le quatrième fléau. Comment pourraient-ils (144000) traverser le quatrième fléau si la résurrection spéciale des observateurs du Sabbat (ceux qui moururent au moment du message du troisième ange) n'avait eu lieu qu'après le septième fléau? Si "ils ont vu la terre désolée par la famine, par la peste... et ont eux-mêmes enduré la faim et la soif', alors ils ont vécu tous ces fléaux.

  De plus, "ils chantent un cantique nouveau... que personne ne peut apprendre, sinon les 144000, ... car c'est l'hymne de leur histoire, -- une histoire vécue par eux seuls." Comment leur serait-il possible de chanter tous ensemble le même cantique s'il s'agit d'un cantique tiré de leur expérience à moins qu'ils ne partagent tous la même expérience? Dans le cas contraire, ceux qui sortiraient des tombeaux auraient eu l'expérience de la mort, du tombeau, de la résurrection, et d'un corps nouveau. Mais ceux qui ne sont jamais morts auront vécu l'accomplissement des prophéties d'Ézéchiel 9, Esaïe 63, Esaïe 60, ainsi que la clôture du message du troisième ange (le cri retentissant, fin de la mise à l'épreuve), l'ensemble des sept derniers fléaux, et ils chantent ce cantique (de leur expérience et de leur délivrance), "que personne ne peut apprendre, sinon les 144000".

  Sœur White fera-t-elle partie des 144 000?---Dans une vision, Sœur White a été transportée sur une des planètes qui ont sept lunes, où elle rencontra ce bon vieil Énoch. Cet endroit fut si beau et son désir d'y séjourner si vif, qu'elle implora l'ange de pouvoir y rester. "Ensuite l'ange me répondit: 'Tu dois retourner sur la terre, mais si tu es fidèle, toi et les 144000, vous aurez le privilège de visiter tous les mondes et de contempler les œuvres de Dieu'." Voir Premiers Écrits, page 40. Cette annonce ne nous contredit pas, car l'ange lui dit qu'elle sera avec les 144000, ce qui veut dire qu'elle est unie à eux mais elle ne fait pas partie d'eux. Il ne fait pas de doute qu'elle sera avec eux, car on peut la considérer comme leur mère (en tant que messagère et fondatrice de ce mouvement), et en même temps il serait inconcevable qu'ils chantent le cantique de Moïse sans que Moïse soit présent. Le fait qu'ils soient (les 144000) une congrégation spéciale avec une expérience spéciale, n'excluent pas la présence d'autres individus pendant leur voyage, car Abraham, Isaac et Jacob seront sans aucun doute avec eux, grâce à leur qualité de pères symboliques. Que pourrait-on objecter à ce que d'autres les accompagnent pendant leur voyage? Il est permis de penser que Jésus offrira à tous les rachetés au moins un voyage vers d'autres mondes.

  Les 144000 seuls entrent dans le Temple---"Alors que nous allions entrer dans le saint temple, Jésus éleva sa douce voix pour dire: 'Seuls les 144000 peuvent pénétrer ici.' Nous nous écriâmes tous: 'Alléluia!' Le temple reposait sur sept colonnes d'or pur et transparent, dans lesquelles étaient enchâssées des perles magnifiques. Je ne saurais décrire toutes les splendeurs que j'y ai vues... J'y ai vu des tables de pierre où étaient gravés en lettres d'or les noms des 144 000. Après avoir contemplé la magnificence du temple, nous en sortîmes." Premiers Écrits, page 19. Il est évident que seuls les 144000 devaient entrer dans le saint temple, et une fois de plus il est évident qu'elle y entra, car elle dit: "Je ne saurais décrire toutes les splendeurs que j'y ai vues", et "après avoir contemplé la magnificence du temple, nous en sortîmes." Elle n'aurait pu voir l'intérieur du temple sans y être entrée, et elle n'aurait pu en sortir si elle n'y était jamais entrée.

  Certains pourront penser que Sœur White fait partie des 144000 parce qu'elle est entrée dans ce temple, et que maintenant qu'elle est décédée les 144000 seront ressuscités. Il n'y a pas lieu de se laisser confondre. Elle a pu entrer dans le temple avant, ou après, ou encore elle a pu entrer en leur compagnie, quoiqu'il en soit, cela ne changerait rien à l'idée. Souvenons-nous qu'il s'agit seulement d'une vision et non de la réalité des144000. Cette congrégation n'avait pas encore été rassemblée à cette époque, et elle-même ne fut pas physiquement présente. Elle reçut cette vision afin qu'elle la rapporte et révèle une certaine vérité. En d'autres termes elle fit acte de rapporteur. Quel récit aurait-elle pu en faire si elle n'était pas entrée dans le temple? L'ordre spécifiant que "seuls les 144000 peuvent pénétrer ici" ne lui indiquait pas si elle devait entrer ou rester dehors. Elle est unie à eux, mais elle ne fait pas partie d'eux.

  Quelle est la nature du sceau?---Nous nous référons à Testimonies to Ministers, page 445. Le sujet traité est l'apposition du sceau des 144000 selon Apocalypse 7. Citons: "Cette apposition du sceau des serviteurs de Dieu est la même que vit Ézéchiel dans une de ses visions." Il s'ensuit que si l'apposition du sceau des 144000 rapporté dans Apocalypse 7 est le même acte que celui qui fut décrit dans Ézéchiel 9, nous devons étudier Ézéchiel 9:1-9 afin de déterminer la nature du sceau et l'heure exacte à laquelle cet acte débute: "Puis il cria d'une voix forte à mes oreilles: Approchez, vous qui devez châtier la ville, chacun son instrument de destruction à la main. Et voici, six hommes arrivèrent par le chemin de la porte supérieure du côté du septentrion, chacun son instrument de destruction à la main. Il y avait au milieu d'eux un homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture: ils vinrent se placer près de l'autel d'airain. Et la gloire du Dieu d'Israël s'éleva du chérubin sur lequel Il était, et se dirigea vers le seuil.

  Et il appela l'homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. L'Éternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent. Et, à mes oreilles, il dit aux autres: Passez après lui dans la ville, et frappez, que votre œil soit sans pitié, et n'ayez point de miséricorde! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n'approchez pas de quiconque aura sur lui la marque; et commencez par mon sanctuaire! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. Il leur dit: Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis! Sortez! Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville. Comme ils frappaient, et que je restais encore, je tombai sur ma face, et je m'écriai: Ah! Seigneur Éternel, détruiras-tu tout ce qui reste d'Israël, en répandant ta fureur sur Jérusalem? Il me répondit: L'iniquité de la maison d'Israël et de Judas est grande, excessive." Il est certain qu'Ézéchiel 9 fait référence à l'apposition du sceau des 144000 -- soit à la séparation (le criblage de l'église-séparation des hommes pieux des impies). Témoignages volume 1, page 65: "Je demandai alors ce que signifiait cette épreuve. Il me fut répondu qu'elle était lerésultat de l'appel adressé aux Laodicéens par le Témoin Fidèle." Lisez la page entière. Notez que l'épreuve commence après que le "Témoin Fidèle" ait adressé son appel.

  Les deux sceaux---Est-ce que le Sabbat représente le sceau des 144000? Retenons d'abord la définition du terme "sceau" et ses emplois: Un instrument qui sert à sceller, cacheter ou enfermer de manière sûre; établir ou confirmer de façon à écarter le doute; montrer et déterminer; désigner. Nous allons nous efforcer de réunir suffisamment de preuves bibliques pour convaincre tous ceux qui croient en l'écriture que tous ceux qui ont été sauvés par le passé ainsi que tous ceux qui seront sauvés à notre époque doivent porter le sceau de Dieu. Dans sa lettre aux Éphésiens, Paul leur annonça qu'ils devaient être marqués du sceau. "N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été marqués du sceau pour le jour de la Rédemption." Eph. 4:30. La grâce de la sanctification, opérée dans l'âme par l'Esprit Saint, est le sceau et l'assurance de la rédemption à venir, l'assurance d'une résurrection dans la joie. L'utilité et la finalité de l'apposition de ce sceau sont la sainteté et la sécurité de la chose scellée face aux yeux des curieux et aux mains violentes, autrement étrangers et ennemis pourraient abuser d'elle. Ainsi les enfants de Dieu sont préservés des exactions d'un monde cruel. Ils sont protégés comme des êtres précieux à la disposition de Dieu, destinés à lui tenir compagnie au ciel. Citons 2 Tim. 2:19 adressé aux Corinthiens: « Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ses paroles qui lui servent de sceau, le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent." "Lequel nous a aussi marqué de son sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit." 2 Cor. 1:22

  Apocalypse 8 et 9 nous parlent des sept anges avec les sept trompettes. Ces trompettes représentent les événements politiques et les faits d'armes qui devaient accompagner l'époque de l'église évangélique. L'apposition du sceau des 144000 appartient à l'époque de la sixième trompette. En commençant par Ap. 9:1, nous lisons à propos de l'ange avec la cinquième trompette, au verset 4, ce qui suit: "II leur fut dit de ne point faire de mal à l'herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre mais seulement aux hommes qui n'avaient pas le sceau de Dieu sur le front." Ici nous apprenons que longtemps avant que la proclamation du message du troisième ange ne débute, les saints de Dieu furent marqués du sceau de Dieu, pareillement à ce qui devait arriver à ceux marqués du sceau pendant le message du troisième ange. Selon ces écritures, qui sont sans ambiguïté, nous devons conclure qu'en tout temps les saints de Dieu sont marqués de la vérité du moment présent, et que le sceau représente la vérité telle qu'elle a été révélée en ce temps. La vérité révélée au moment du message du troisième ange est celle du Sabbat, et c'est ainsi que le Sabbat constitue un sceau qui scelle le peuple qui l'observe. Selon Tragédie des Siècles, page 490: "Le sceau de la loi de Dieu est contenu dans le quatrième commandement... Quand le Sabbat fut déplacé par l'autorité pontificale, le sceau fut ôté de la loi. » " Premiers Écrits, page 58: "Le temps du scellement est très court, et sera bientôt révolu."

  Les observateurs du Sabbat qui moururent pendant le message du troisième ange furent marqués du sceau de la vérité du Sabbat, mais les 144000 ne meurent jamais. Tout en se trouvant dans l'obligation d'observer le Sabbat et de porter ce sceau, ils doivent soupirer et gémir à cause des abominations à l'intérieur de l'église, sinon ils ne peuvent recevoir la marque que donne l'ange à l'écritoire selon Ézéchiel 9. Ceci est le sceau dont parle Testimonies to Ministers page 445; Témoignages volume 2, pages 72 – 80 Témoignages volume 1, pages 384 - 385. L'apposition du sceau des 144000 est l'opération par laquelle les fidèles sont séparés des infidèles; c'est l'opération de purification de l'église. Ceux qui ne demeurent pas dans la vérité et qui commettent des péchés et des abominations, qui tentent de jeter un voile sur leurs iniquités réelles seront victimes des cinq hommes avec leurs instruments de destruction, décrits dans Ézéchiel 9.

  Depuis 1845, le Sabbat est vérité révélée, et en tant que sceau de la loi de Dieu, depuis cette date, il a scellé la loi parmi le peuple de Dieu. Es. 8:16: "Enveloppe cet oracle, scelle cette révélation parmi mes disciples." Ceci a été l'œuvre du troisième ange. C'est pour cette raison que cet ange n'a pas de sceau, car le sceau est dans la loi, tandis que l'ange mentionné dans Apocalypse 7 porte un sceau à la main. Ézéchiel l'appelle l'homme à l'écritoire qui doit marquer du sceau les hommes qui soupirent et gémissent à cause de toutes les abominations commises en leur sein (l'église). Ceci est le sceau des 144000, tandis que tous ceux sauvés pendant le passage du troisième ange sont marqués du sceau du Sabbat. Les 144000 qui portent ce sceau sont également marqués (scellés) par l'ange d'Apocalypse 7, identique à celui d'Ézéchiel 9. En d'autres termes on peut parler d'un double sceau.

  Ézéchiel 9 n'est pas un sceau du Sabbat---L'apposition du sceau des 144000 ne constitue pas un sceau du Sabbat. Cependant, ceux qui sont marqués du sceau, doivent être des observateurs du Sabbat. Il s'agit d'un sceau, d'une marque, qui distingue les deux classes dans l'église, et ceux qui sont scellés, ou marqués, ne le sont pas seulement parce qu'ils observent le Sabbat, mais parce qu'ils soupirent et gémissent à cause de toutes les abominations commises dans l'église. Ainsi, aussi bien l'apposition du sceau, la destruction se passent dans l'église de Dieu, et non pas dans Babylone ou dans le monde. Ces choses ont uniquement lieu dans Jérusalem et Judas, la maison d'Israël (l'église). Dans Ez. 9:9, "Juda" désigne ceux qui exercent un ministère, car Juda accomplît le ministère des Lévites après que la tribu de Lévi fut déportée. Il n'y a aucune référence sur le monde ou sur les impies. Une fois l'apposition du sceau terminé, les cinq hommes avec leurs instruments de destruction commencent leur œuvre par les anciens qui se tiennent devant la maison, c'est à dire les gardiens des intérêts spirituels du peuple. Voir Témoignages volume 1, pages 384 - 385, et Témoignages volume 2, pages 72 - 74.

  Citons Témoignages volume 2, page 73: "Les anciens, ceux à qui Dieu a donné une grande lumière et qui ont pour devoir de veiller sur les intérêts spirituels de la communauté, ont trahi leur mission. Ils ont prétendu qu'on ne devrait point s'attendre à voir des miracles et des manifestations signalées de la puissance de Dieu comme au temps de la primitive Église. Les temps ont changé. Ces paroles les fortifient dans leur incrédulité et ils disent: Le Seigneur ne fera ni bien ni mal. Il est trop miséricordieux pour répandre ses jugements sur son peuple." Témoignages volume 1, page 383: "Mais si ceux qui occupent des postes de confiance négligent de dévoiler les péchés, le Seigneur leur fera sentir sa colère et le peuple de Dieu sera tenu pour responsable de ses péchés."

  Ceux qui sont marqués du sceau et échappent à la ruine sont ceux qui constitueront le nombre prophétique de 144000. Notre confession compte environ 300,000 personnes. Par conséquent, la congrégation sera divisée en deux, ce qui rappelle les dix vierges, dont cinq furent sages et cinq folles. En d'autres termes: moitié, moitié. Que Dieu aide son peuple, et qu'il nous donne une vision de ce qu'est le péché afin que nous puissions en finir avec la désastreuse iniquité qui règne à l'intérieur de l'église (la maison de Dieu). Une telle vision nous ferait soupirer et gémir à cause des abominations commises en son sein. Celui qui comprend le fléau du péché ne jetterait pas le voile sur l'iniquité existante afin d'obtenir la faveur de quelques uns. Que Dieu veuille nous élever du bas niveau spirituel auquel nous sommes tombés, et qu'iI veuille nous sauver de cette tiède condition Laodicéenne. Puissions-nous, comme la sage Ninive de l'antiquité, faire mentir la prophétie, afin que les cieux puissent se réjouir.

  L'apposition du sceau débute - l'église est au plus bas---Il est évident que si l’apposition du sceau et la destruction ont lieu dans la maison de Dieu, l’église (son peuple), et si plus de la moitié de son peuple doit périr à cause de ses péchés à moins de se repentir, et si moins que la moitié du nombre de la confession équivaut à 144000, ces événements n’ont pas pu débuter dans un passé lointain. Et encore moins en ce qui concerne le début du message du troisième ange, car il n'y avait alors point d'église mais seulement une poignée d'individus. Cela n'aurait pu débuter pendant que l'église était en bonne condition spirituelle. Cela n'a pu débuter que lorsque l'église était au plus bas et polluée par le péché. Ceux qui reçoivent le sceau et échappent à la destruction doivent soupirer et gémir à cause de toute l'abomination commise au sein de l'église. Témoignages volume 3, page 303 précise: "Si l'église, qui est maintenant victime de son propre recul, ne se repent ni ne se convertit, elle récoltera le fruit de ses actions jusqu'à ce qu’elle se prenne en horreur." 

  Au sujet des 144000, Témoignages vol. 2, pages 72-73 écrit: "Ceux qui gémissent, se lamentent ainsi avaient proclamé les paroles de vie (un message); ils avaient repris, conseillé, menacé, et quelques-uns de ceux qui avaient déshonoré l'Éternel, s'étaient repentis et avaient humilié leur cœur devant lui. Mais la gloire de Dieu s'était éloignée d'Israël, et bien qu'un grand nombre de croyants aient conservé les formes de la religion, la présence et la puissance de l'Éternel ne se faisaient plus sentir. Quand la colère du ciel s'exercera, ces humbles et dévoués disciples de Jésus-Christ se distingueront du reste du monde par les angoisses de leur âme exprimées sous forme de lamentations, de larmes, d'avertissements et de censures. Tandis que d'autres s'efforcent de dissimuler le mal et d'excuser le péché et le libertinage qui règnent partout, ceux qui ont du zèle pour la gloire de Dieu et pour l'amour des âmes ne se taisent point afin de gagner la faveur de certaines personnes... Ils se lamentent et affligent leur âme parce que l'orgueil, l'avarice, l'égoïsme et les tromperies de toutes sortes ont envahi l'Église... Ceux qui ne s'affligent pas de leur misère spirituelle, et qui ne gémissent pas sur le péché des autres, ne seront pas marqués du sceau de Dieu ... Ici nous remarquons que l'Église-le sanctuaire du Seigneur-sera la première à éprouver les effets de la colère de Dieu. Les anciens, ceux à qui Dieu a donné une grande lumière et qui ont pour devoir de veiller sur les intérêts spirituels de la communauté, ont trahi leur mission." Témoignages Vol. 5, page 82: (version anglaise) "L'appel pour l'accomplissement de cette grande et solennelle œuvre fut adressé à des hommes cultivés et haut placés; si ceux-ci avaient été plus humbles et s'ils avaient placé leur pleine confiance dans le Seigneur, il les aurait honorés en leur enjoignant de porter son étendard triomphalement vers la victoire. Mais ils se séparèrent de Dieu, subirent l'influence du monde, et le Seigneur les rejeta." 

  Témoignages volume 2, pages 73 - 74: "Ils ont prétendu qu'on ne devrait point s'attendre à voir des miracles et des manifestations signalées de la puissance de Dieu comme au temps de la primitive Église. Les temps ont changé. Ces paroles les fortifient dans leur incrédulité et ils disent: Le Seigneur ne fera ni bien ni mal. Il est trop miséricordieux pour répandre ses jugements sur son peuple. Paix et sûreté, tel est le cri que font entendre ceux qui n'élèveront jamais plus de voix comme une trompette pour montrer au peuple de Dieu ses péchés et à la maison de Jacob ses iniquités. Ces chiens muets qui ne peuvent aboyer sont ceux sur lesquels fondra la juste vengeance d'un Dieu offensé. Hommes, femmes, jeunes gens, jeunes filles et enfants périront tous ensemble. Les abominations qui ont fait gémir et soupirer les fidèles étaient celles que tout le monde pouvait voir, mais c'était loin d'être les pires, les péchés qui avaient provoqué la jalousie d'un Dieu saint et pur n'étaient pas étalés au grand jour... Notre propre conduite déterminera si nous sommes aptes à recevoir le sceau du Dieu vivant, ou si nous méritons d'être abattus par l’épée de la destruction." Si nous devions désigner le moment exact du début de l'apposition du sceau, nous dirions qu'il a débuté au cours de l'an 1929. La place impartie ne nous permet pas de soumettre nos raisons pour cette croyance là, mais ce sujet sera traité dans une autre étude.

  Pour bien comprendre le message du troisième ange, nous allons le diviser en trois périodes: (1) Le début de la proclamation du vrai Sabbat, Ap. 14:6-11; (2) Réforme et apposition du sceau des 144 000, Ap. 7:1-8; (3) Le cri retentissant, Ap. 18:1. Étant donné que la vérité de l'apposition du sceau (des 144000) est actuellement proclamée, il est évident que nous vivons dans la seconde période. Si nous n'avions pas connaissance du début de l'accomplissement du message du troisième ange, nous ne pourrions pas prétendre avoir reçu un message. C'est pourquoi nous devons connaître l'époque des deux dernières périodes et l'heure de leur accomplissement, ceci étant d'une importance comparable.

  La cause des soupirs et des gémissements---Témoignages volume 2, page 72 - 74: "Quand la colère du ciel s'exercera, ces humbles et dévoués disciples de Jésus-Christ se distingueront du reste du monde par les angoisses de leur âmes exprimées sous forme de lamentations, de larmes d'avertissements et de censures. Tandis que d'autres s'efforcent de dissimuler le mal et d'excuser le péché et le libertinage qui règnent partout, ceux qui ont du zèle pour la gloire de Dieu et pour l'amour des âmes ne se taisent point afin de gagner la faveur de certaines personnes. Ils s'affligent chaque jour des actions et des propos impurs et méchants. Ils sont impuissants à arrêter le courant d'iniquités qui déferle partout, aussi sont-ils remplis de douleur et de crainte. Ils s'affligent devant Dieu en voyant la religion bafouée dans les demeures mêmes de ceux qui avaient eu beaucoup de lumière. Ils se lamentent et affligent leur âme parce que l'orgueil, l'avarice, l'égoïsme et les tromperies de toutes sortes ont envahi l'Église. On méprise l'Esprit de Dieu qui fait entendre des reproches tandis que les suppôts de Satan triomphent. Dieu est déshonoré, et la vérité reste sans effet... Les abominations qui ont fait gémir et soupirer les fidèles étaient celles que tout le monde pouvait voir, mais c'était loin d'être les pires, les péchés qui avaient provoqué la jalousie d'un Dieu saint et pur n'étaient pas étalés au grand jour."

  Témoignages Vol.1, pages 471 - 472 (version anglaise): "Une grande erreur a été commise par ceux qui professent la vérité présente en introduisant le commerce dans le programme de certaines réunions et de ce fait détournent l'attention des esprits du véritable objectif de ces réunions... 'II est écrit: Ma maison sera appelé la maison de prière, mais vous en avez fait un repaire de voleurs.'’ Ces marchands auraient pu plaider, en guise d'excuse, que les articles qu'ils proposaient à la vente étaient destinés aux offrandes sacrificielles. Mais leur objectif était le gain, la création de moyens, l'accumulation... Certains ministres se tenaient debout sur la chaire et prê- chaient de la manière la plus solennelle, et puis, en introduisant des marchandises et en agissant comme des vendeurs, dans la maison de Dieu même, ils ont détourné les esprits de ceux qui les écoutaient des impressions qu'ils venaient de recevoir, et ont détruit le fruit de leur labeur... Leur temps et leur puissance devraient être préservés, afin que leurs efforts soient efficaces pendant un certain nombre de réunions. Leur temps et leur puissance ne devraient pas servir à vendre nos livres quand il est aisé de les présenter dignement au public par le moyen de ceux qui ne portent pas le fardeau de la prédication de la parole." 

  Témoignages Vol. 3, page 303: "Qui peut vraiment dire: 'Notre or est éprouvé par le feu, nos vêtements ne sont pas souillés par le monde?' J'ai vu notre Instructeur déchirer de prétendus vêtements de justice, et mettre à nu la souillure qu'ils recouvraient. Puis Il me dit: "Ne vois-tu pas comme ces gens ont caché d'une manière prétentieuse leur souillure et leur corruption? Comment la cité fidèle est-elle devenue une prostituée? La maison de mon Père est devenue un lieu de commerce, d'où la présence divine et la gloire se sont retirées! C'est pourquoi il y a de la faiblesse, c'est pourquoi la force manque." Ainsi l'heure et la condition de l'église au moment où débute l'apposition du sceau des 144000 sont bien décrites, aussi bien par la Bible que par l’Esprit de Prophétie. Il est un fait admis par les Adventistes du Septième Jour que depuis quelques années l'église décline, cependant sa condition spirituelle n'a jamais atteint un niveau aussi bas qu'à l'heure actuelle. Il n'y a presque plus de différence entre l'église et le monde.

  Liste partielle des abominations de l'église---1. Manque de respect dans la maison de Dieu: Es. 56:7; Témoignages  vol.3, pages 230 - 240 (version anglaise).

  2. Asservissement aux modes du monde: Es. 3:16; Témoignages Vol.1, pages 269 - 270 (version anglaise); Témoignages Vol.1, page 692 et 403; (Témoignages Vol.5, page 78; Vol.1, pages 189 - 191; Vol.1, pages 135 - 136 versions anglaises); Témoignages Vol.1, page 689.

  3. Dépenses d'argent pour autre chose que du pain (réforme de santé): Es. 55:2; Témoignages vol.2, page 61; Es. 56:12. (Nous pourrions donner beaucoup de références tirées des témoignages à ce sujet, mais nous manquons de place.)

  4. Emploi de la dîme – maîtres d'école (ceux qui enseignent les Écritures)  ne sont pas rémunérés par la dîme comme ils auraient dû l'être: Témoignages vol. 2, page 551.

  5. La maison de Dieu est transformée en maison de commerce par la vente et l'achat de publications en tout genre concernant la confession: Es. 58:3; Es. 56:7; Témoignages vol.1, pages 471- 472 (version anglaise); Témoignages vol.2, page 303.

  6. Les prix élevés de nos institutions alors qu'ils devraient être en dessous du prix de revient: Témoignages vol. 8, page 142; Es. 56:12; Es. 58.

  7. L'incrédulité face à l'Esprit de Prophétie: Si elle ne se dit pas elle est cependant manifestée par les actes.

  8. Le fait de ne pas avoir informé les membres de l'église du message d'Elie: Mal. 4:5; Testimonies to Ministers, page 475; Témoignages vol. 1, pages 614.

  9. Abraham obéit à tous les commandements de Dieu, et il prit grand soin des plus petits détails; ceci lui fut compté et il fut considéré comme un juste, mais nous n'avons pas agi de même. Voir Gen. 26:5; Gen. 15:6.

  10. La promesse d'une terre (la Canaan céleste) fut faite à la postérité d'Abraham. Jésus leur dit: "Si vous étiez enfants d'Abraham, vous feriez les œuvres d'Abraham, [Si vous n'êtes pas enfants d'Abraham] Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père." Voir Jean. 8:39-44. (En accomplissant les œuvres d'Abraham), "...Ainsi vous êtes la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse." Gal. 3:29.

  11. Notre insistance à vouloir détenir toute la vérité et à n'avoir besoin de rien.

  12. Le refus de reconnaître les revendications des écritures sans chercher leur bien-fondé. Témoignages vol. 2, page 74: "Les abominations qui ont fait gémir et soupirer les fidèles étaient celles que tout le monde pouvait voir, mais c'était loin d'être les pires, les péchés qui avaient provoqué la jalousie d'un Dieu saint et pur n'étaient pas étalés au grand jour."

  L'apposition du sceau continuera-t-elle jusqu'à la fin de la mise à l'épreuve?---L'apposition du sceau des 144000 ne peut se poursuivre jusqu'à la fin de la mise à l'épreuve, car ils doivent être marqués du sceau bien avant cette date et cet œuvre doit être accomplie avant le cri retentissant du message du troisième ange. Premiers Écrits, Page 277: "J'ai vu des anges voler rapidement ça et là dans le ciel, descendre sur la terre, puis remonter au ciel, préparant l'accomplissement de quelque événement important. Ensuite j'en vis un autre, puissant, envoyé sur la terre pour joindre sa voix au troisième ange, afin de donner force et puissance à son message. Cet ange était doué d'une grande puissance et environné de gloire. Lorsqu'il descendit sur la terre, celle-ci fut éclairée de sa gloire... Ce message semblait être une addition au troisième message." Il semblerait que dans l'expression "des anges voler rapidement ça et là" l'auteur se réfère à l'accomplissement d'Ézéchiel 9; puis suit l'ange du cri retentissant décrit dans Ap. 18:1.

  La prophétie d'Ézéchiel 9 ne peut connaître son accomplissement au moment où Christ arrive dans les nuages, car la destruction a lieu dans l'église. L'église de Christ doit être pure et immaculée, libre de toute tâche, bien avant la venue de Christ. Si nous ne nous trouvons pas dans cet état pur, nous ne pouvons espérer résister dans ces temps de troubles ni échapper aux effets des fléaux. L'église ne pourrait se passer d'un intermédiaire, que ce soit après la mise à l'épreuve ou avant celle-ci, s'il restait une seule chose impure dans le camp d'Israël. "Car ainsi a dit l'Éternel, Dieu d'Israël, l'interdit existe en ton sein, O Israël. Tu ne pourras résister à tes ennemis, jusqu'à ce vous ayez ôté l'interdit au milieu de vous." Jos. 7:13.

  En guise d'illustration et de comparaison de la fidélité et de l'unité du peuple pendant les troubles au temps des fléaux, citons les Premiers Écrits, pages 282 - 283: "J'ai vu les saints quitter les villes et les villages, se réunir par groupes et vivre dans les lieux les plus retirés. Les anges leur apportaient la nourriture et l'eau, alors que les méchants souffraient de la famine et de la soif. Puis je vis les grands de ce monde qui se consultaient, et Satan et ses anges très affairés autour d'eux. Je vis un écrit qu'on répandait dans différentes parties de la terre, prescrivant que si les saints n'abandonnaient pas leurs idées particulières, ne renonçaient pas à l'observation du Sabbat pour observer le premier jour de la semaine, il serait permis après un certain temps de les mettre à mort ... Mais les anges, sous la forme d'hommes de guerre, combattirent pour eux. Satan aurait voulu détruire les saints du Très-Haut; mais Jésus ordonna à ses anges de veiller sur eux... Puis je vis une foule de méchants irrités, et ensuite une multitude innombrable de mauvais anges poussant les méchants à faire mourir les saints. Mais avant de pouvoir s'approcher du peuple de Dieu, les méchants devaient d'abord traverser la phalange des anges saints et puissants, ce qui leur était impossible. Les anges de Dieu les obligeaient à reculer, ils repoussaient les mauvais anges qui se pressaient autour d'eux." Dans ce passage il est évident que le peuple de Dieu se trouve seul, à part, sans la présence de méchants en son sein. Les saints anges ne protégeraient pas des individus impies de la multitude des méchants. Nous voyons ici le peuple de Dieu séparé de toute méchanceté. Ceci démontre qu'il jouit d'une unité parfaite au moment de quitter les villages.

  Alors quand cette purification de l'église eut-elle lieu? Ézéchiel 8 rapporte les abominations commises au milieu de Jérusalem (l'église); Ézéchiel 9 révèle les conséquences pour ceux qui ne soupirent et ne gémissent face à toutes ces abominations. "Un pécheur peut engendrer l'obscurité et faire en sorte que la lumière de Dieu se retire de l'assemblée toute entière." Témoignages Vol.1, page 383 - 384.

  Cinq hommes suivent un seul---Les hommes avec les instruments de destruction doivent suivre les pas de l'homme à l'écritoire. Si le marquage doit avoir quelque valeur, il faut que la séparation ait lieu pour que l'effusion de l'Esprit Saint profite pleinement au peuple de Dieu. "Je demandai ce que signifiait le criblage que j'avais vu, on me répondit qu'il était causé par le conseil du Témoin véritable à l'église de Laodicée. Ce conseil aura son effet sur le cœur de celui qui le reçoit, et il l'amènera à exalter la vérité. Quelques-uns ne l'accepteront pas. Ils le combattront, et c'est ce qui produira le criblage parmi le peuple de Dieu... Je demandai ce qui avait produit ce grand changement. Un ange me répondit:

  'C'est la pluie de l'arrière saison, le rafraîchissement de la part du Seigneur, le cri retentissant du troisième ange'." Premiers Écrits, pages 270, 271

  Il est évident que le criblage doit avoir lieu avant le "Cri retentissant". Les hommes avec les instruments de destruction opéraient déjà avant que l'homme à l'écritoire ne retourne pour rapporter qu'il avait accompli ce que l'on lui avait demandé de faire. Voir Ézéchiel 9:8,11.

  La distinction entre les 144000 et les autres saints---Parlant d'Israël (selon la chair) qui est un type du vrai Israël, c'est à dire des 144000, Dieu dit: "Israël est Mon premier-né." Dans l'Israël antique, la prêtrise devait se composer des premier-nés de chaque famille, c'est pourquoi la prêtrise est appelé le premier-né. Si Israël avait obéi à tous les commandements de Dieu, ce plan se serait accomplis, mais quand ils arrivèrent au Mont Sinaï ils édifièrent le veau d'or et le vénérèrent.

  Quand Moïse descendit de la montagne, il fit enregistrer tous ceux qui avaient vénéré le veau d'or. "Moïse se plaça à la porte du camp et dit: "A moi tous ceux qui sont pour l'Éternel !" Ceux qui n'avaient point pactisé avec l'apostasie devaient se placer à la droite de Moïse, ceux qui étaient coupables mais repentants, à sa gauche. Le peuple obéit. Et Il se trouva que la tribu de Lévi n'avait pris aucune part au culte idolâtre." Patriarches et Prophètes, page 296. Pour cette raison Dieu conféra une distinction spéciale à la tribu de Lévi. Nous lisons à la page 249: "Après l'institution du service des tabernacles, l'Éternel se choisit la tribu de Lévi pour l'œuvre de prêtrise à la place des premiers-nés des hommes."

  Mais Dieu dit: "Israël est Mon premier-né" -- le vrai Israël, les 144000. Cette promesse trouverait donc son accomplissement ici. D'eux nous lisons qu'ils sont "les prémices appartenant à Dieu et à l'Agneau". Si ceci est le cas, alors les 144 000 doivent être des prêtres et des Lévites. Esaïe 61 ne pourrait faire référence à aucune autre classe que l'Israël selon la promesse, les 144000, ainsi que les Gentils qui se rapprocheront du Seigneur par leur labeur. Dans Es. 66:19,20 nous lisons: "Je mettrai un signe parmi elles, et j'enverrai leurs réchappés vers les nations... Et ils amèneront tous vos frères, d'entre toutes les nations, en offrande à l'Éternel." Ceux-ci (les 144000), qui échappent à la ruine annoncée dans Ézéchiel 9 et Esaïe 63, à laquelle Es. 66:16-17 se réfère, seront envoyés pour accomplir une grande mission à l'heure du cri retentissant.

  Dans Es. 61:5,6 nous lisons: "Des étrangers [Gentils, ou ceux qui ne font pas partie des 144000] seront là et feront paître vos troupeaux, et les fils de l'étranger seront vos laboureurs et vos vignerons. Mais vous, on vous appellera sacrificateurs de l'Éternel: On vous nommera les serviteurs de notre Dieu: Vous mangerez les richesses des nations, et vous vous glorifierez de leur gloire." D'autres qu'eux-mêmes (les 144000) devraient nourrir leurs troupeaux et tailler leurs vignes (cultiver leurs terres) de la même manière que cela se faisait pour la tribu de Lévi, qui n'avait pas reçu de terres. Quoique les Lévites n'aient pas reçu d’héritage sous forme de terres, Ils recevaient environ 25% du revenu de la dîme et des offrandes. Mais ce furent d'autres qui travaillaient la terre à leur place. Ceci préfigure les 144000 qui seront les prêtres de la nouvelle terre. L'idée que nous devons retenir ici n'est pas que la dîme et les offrandes du peuple seront leur subsistance sur la terre renouvelée. Ces passages illustrent simplement la position qu'ils occuperont.

  Es. 61:7 dit ceci: "Au lieu de votre opprobre vous aurez une portion double. Ils posséderont ainsi le double dans leur pays et leur joie sera éternelle." Il y a ici deux pronoms, "vous" et "ils", le pronom "vous" recevant une portion double, tandis que le pronom "ils" possédera le pays. "Vous" est le pronom de la seconde personne à laquelle Dieu s'adresse, en ce cas il s'agit de la nation d'Israël (soit les 144000), mais le pronom "ils" se réfère aux Gentils qui ne furent pas du nombre des douze tribus et qui ne peuvent donc faire partie des 144000, mais qui sont néanmoins sauvés car "ils" se réjouissent de leur portion.

  Parlant des 144000, le Témoignage Volume 2 dit aux pages 212: "Ils seront comme des rois et des prêtres pour Dieu... 'Ils suivent l'Agneau partout où il va'." Il s'ensuit que les 144000 sont des prêtres et Christ est le Grand Prêtre (et Roi). On peut dire que quand la mise à l'épreuve sera terminée, Christ enlèvera ses habits de prêtre et n'officiera plus en tant que prêtre, ce qui ne doit pas nous troubler, car dans Es. 66:22-23 nous lisons: "Car comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Éternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant Moi, dit l’Éternel. » Nous voyons donc qu’il y aura bien une forme d’adoration dans les cieux et la nouvelle terre, qui nécessitera des Prêtres et des Lévites.

SECONDE PARTIE

  Les quatre classes des rachetés---L'étude qui suit a pour objet de démontrer que la grande multitude mentionnée dans Ap. 7:9 est composée de saints vivants qui seront transmués avec les 144000 lors de la seconde venue de Christ. Tous ceux qui ont été sauvés au cours de l'histoire du monde, du juste Abel jusqu'à la fin de la mise à l'épreuve, sont divisés en quatre grandes classes, séparées et distinctes, comme suit:

  Classe 1: Les 144000 décrits dans Ap.7; soit les douze tribus d'Israël selon la promesse; une assemblée spéciale partageant une expérience spéciale.

  Classe 2 : Ceux qui sont transmués lors de la venue de Christ dans les nuages (la grande multitude décrite dans Ap. 7:9).

  Classe 3 : Les millions qui à travers les âges moururent comme martyrs de leur foi.

  Classe 4 : "Ceux qui d'abord zélés pour la cause de Satan, puis, véritables brandons arrachés au feu, ont servi leur Dieu avec une grande ferveur." Tragédie des Siècles, page 722.

  Les nations et gouvernements de la terre pavoisent devant la splendeur de leurs armées et leurs uniformes reflétant leur hiérarchie, permettent de reconnaître le rang d'un soldat et son appartenance à telle division ou tel régiment.

  Nous ne pouvons supposer que le grand Dieu fasse régner un ordre inférieur à celui des armées des nations du monde dans les rangs de Ses rachetés. Nous savons que l'organisation de Dieu est supérieure à celle de tout gouvernement terrestre. Nous allons tenter de démontrer que chacune des quatre classes mentionnées ci-dessus possède son uniforme qui permet de la distinguer et de la classer.

  Première classe---Nous lisons dans Premiers Écrits, pages 16 - 17: "Les 144000 formaient un carré parfait sur la mer de verre. Les uns avaient des couronnes plus brillantes que d'autres. Quelques couronnes semblaient chargées d'étoiles tandis que d'autres n'en avaient que quelques-unes. Tous étaient ravis de leurs couronnes. Ils étaient revêtus de glorieux habits blancs tombant des épaules aux pieds." Les 144000 sont décrits comme ayant ce « glorieux manteau blanc » qui faisait partie de leurs habits.

  Seconde classe---La seconde classe est transmuée (comme les 144000). Ap. 7:9 mentionne: "Après cela [les 144000], je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toutes nations et de toutes tribus, de tout peuple, et de toutes langues; ils se tenaient devant le trône et devant l'Agneau, revêtus de robes blanches et des palmes dans leurs mains." Notons que cette congrégation porte des palmes à la main.

  Troisième classe---Premiers Écrits, pages 18 - 19: "Chemin faisant, nous rencontrâmes des gens qui s'extasiaient sur les merveilles du lieu. Je remarquai que leurs vêtements étaient bordés de rouge; leurs couronnes étaient étincelantes; leurs robes d'une blancheur immaculée. Lorsque nous les saluâmes, je demandai à Jésus qui ils étaient. Il me répondit que c'étaient des martyrs qui avaient donné leur vie pour lui. Avec eux se trouvait une multitude innombrable de petits enfants dont les vêtements étaient aussi bordés de rouge." Ainsi la classe 3 (les martyrs) est identifiée par leurs "vêtements bordés de rouge".

  Quatrième classe---De grands pécheurs, brandons repêchés du feu, mais qui moururent d'une mort naturelle. Ceux-ci ne portent ni un manteau sur les épaules, ni des palmes à la main, ni une bordure rouge sur leurs habits, mais sont bien couronnés d'or. Leurs couronnes se distinguent de celles des 144000, car ces derniers ont des "étoiles" dans leurs couronnes, comme il est décrit sous le sous-titre "Première classe". Nous avons donc la description des quatre classes et les symboles de leurs habits, et pouvons résumer comme suit:

  Classe 1 - Les 144000 ont de "glorieux habits blancs" et des étoiles dans leurs couronnes.

  Classe 2 - La grande multitude d'Apocalypse 7: 9 portent des paumes dans ses mains

  Classe 3 - Les millions de tous temps martyrisés portent des bordures rouges sur leurs habits.

  Classe 4 - De grands pécheurs, enlevés du feu comme des brandons, mais qui sont morts d'une mort naturelle, qui portent des robes blanches et des couronnes d'or, mais dont les couronnes ne comportent pas d'étoiles. Identiques à ceux décrits dans Ap. 4:4. Il a dû y avoir une raison précise pour donner une description des unifor- mes spéciaux, et cette raison doit être la révélation de la vérité.

  Symboles et anti-symboles---L’Esprit de Prophétie dit qu'Elie représente ceux qui seront vivants lors de la venue de Christ et qui seront transformés dans un clin d’œil et seront transmués. A la page 448, Jésus-Christ mentionne: "-Elie, qui fut enlevé au ciel sans voir la mort, représente ceux qui vivront sur terre au moment de la seconde venue de Christ et qui seront 'transformés dans un clin d’œil, quand sonnera la dernière trompette'.

  Patriarches et Prophètes à la page 65 se réfèrent à Énoch comme suit: "La piété de ce prophète représente l'état de sainteté qui sera exigé de ceux qui 'seront rachetés de la terre' lors du second avènement de Jésus-Christ... A l'instar d'Énoch, le peuple de Dieu recherche la pureté de cœur et mène une vie irréprochable, de manière à refléter l'image du Christ. Comme Énoch il proclamera au monde le retour du Seigneur et les châtiments pour ceux qui transgressent sa loi, et grâce à leur discours saint et leur exemple ils condamneront les péchés des impies. De même qu'Énoch fut enlevé au ciel avant la destruction du monde par les eaux du déluge, de même les justes en seront retirés avant sa destruction par le feu."

  Comme Elie, Énoch représente ceux qui seront transmués lors du second avènement de Christ. Les deux hommes furent enlevés sans avoir vu la mort. La question qui se pose est la suivante: Pourquoi avoir donné deux types? Parce qu'il y a deux groupes d'individus à transmuer; les 144000 et la grande multitude décrite dans Ap. 7:9. Les 144000 sont les Israélites, contrairement à la grande multitude. Énoch n'est pas un Israélite et ne peut donc représenter Israël, les 144000. (Le nom "Israël" n'est apparu qu'après l'époque de Jacob, soit plusieurs siècles après l'enlèvement d'Énoch. Ce sujet bénéficiera d'une explication plus détaillée dans un autre chapitre.) Nous allons identifier la classe représentée par Énoch grâce à l'uniforme portée par ce dernier: DansPremiers Écrits on lit à la page 40: "Là, je vis le bon vieil Énoch qui avait été transmué. Il tenait à la main droite une palme glorieuse, et sur chaque feuille était écrit: 'Victoire'." Nous remarquons qu'ici Énoch porte également une "palme' à la main, tout comme la grande multitude de la Classe 2.

  Énoch est présenté comme étant le septième dans la lignée après Adam. "Sept" correspond à la plénitude, à ce qui est accompli, et constitue ainsi un type parfait de la classe qu'il représente dans Ap.7:9 (la grande multitude). Nous tenterons d'apporter une autre preuve du fait que la grande multitude avec les "palmes à la main" est enlevée en même temps que les 144000. Dans Tragédie des Siècles, on traite à la page 722 du sujet des classes 2,3 et 4. La partie se référant à la classe 4 mentionne: "Tout près du trône se trouvent placés ceux qui, d'abord zélés pour la cause de Satan, puis, véritables brandons arrachés du feu, ont servi leur Dieu avec une grande ferveur. Après eux se tiennent ceux qui manifestèrent un caractère chrétien au milieu de l'imposture et de l'incrédulité, ceux qui ont honoré la loi de Dieu quand le monde chrétien la déclara abolie." Ce passage comprend tout péché possible aux pécheurs de tous les temps (ceux qui se sont rangés du côté de Dieu).

  Mais il n'y a pas de référence permettant de déterminer la nature pécheresse de la classe 2 (la grande multitude). La classe 1 (les 144000) est appelée Israël, un groupe spécial avec une expérience spéciale.

  Après avoir inclus tout péché possible aux pécheurs dans la classe 4 (ceux qui devront être ressuscités), et les martyrs dans la classe 3, l’Inspiration dit: "Enfin vient une 'grande foule'... revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains." Ainsi, ce groupe n'a pu être classé avec les deux autres ni avec les 144000. Si la classe 2 (la grande multitude), provenant de toutes les époques, était sauvée et ressuscitée, alors tous les sauvés doivent porter des palmes dans leurs mains. Mais étant donné que d'évidence tous n'ont pas de palmes, alors ceux-ci ne peuvent être tous les sauvés de toutes les époques, mais ce sont uniquement les transmués, outre les 144000. La palme est le symbole de la victoire sur la mort et le sépulcre, c'est à dire que ceux-ci ne sont jamais morts.

  Parlant encore de la même congrégation, Ap. 7:14 dit ceci dans la dernière partie du verset: "Et il me dit:

  'Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation, ils ont lavé leurs robes, et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau'." Ainsi cette congrégation est passée par la tribulation de Daniel 12, qui a lieu au moment des sept derniers fléaux. Ap. 7:16, dernière partie du verset: "Et le soleil ne [les] frappera point, ni aucune chaleur." Ils traversent le quatrième fléau, il est donc établi que cette congrégation est vivante lors de la fin, lors du second avènement du Christ -  afin d'être transmuée.

  Une explication de Premiers Écrits, page 15---En parlant de l'annonce de la venue de Christ (le jour et l'heure), qui précède la résurrection générale et qui a lieu lors de la résurrection spéciale, nous lisons: "Nous entendîmes bientôt la voix de Dieu, semblable au bruit des grandes eaux, annonçant le jour et l'heure du retour de Jésus. Les justes vivants, au nombre de 144000, reconnurent et comprirent la voix, alors que les méchants la prirent pour le tonnerre et un tremblement de terre. Quand Dieu annonça le temps, Il répandit sur nous le Saint Esprit, et nos visages en furent illuminés et reflétèrent la gloire divine, comme celui de Moïse lorsqu'il descendait du Mont Sinaï. Les 144000 étaient tous marqués du sceau et parfaitement unis. Sur leur front se lisaient ces mots: Dieu, Nouvelle Jérusalem, et on y voyait une étoile glorieuse contenant le nouveau nom de Jésus. Notre état heureux et saint enflammait la colère des méchants et ils se précipitèrent sur nous avec violence pour nous appréhender et nous jeter en prison, alors nous levâmes la main au nom du Seigneur et ils tombèrent impuissants sur le sol."

  Nous ne devons pas comprendre que ceux qui furent présents à cet instant et qui entendirent l'annonce du "jour et de l'heure" se limitaient aux 144000. Les termes employés laissent clairement entendre qu'ils étaient plus nombreux, car nous y trouvons les pronoms "nous", "notre", "ils", "nos". En montrant les 144000, le texte utilise l'article défini "les". L'auteur ne se place pas parmi les 144000 mais emploie le pronom "nous"; il s'ensuit qu'outre les 144000 il doit y avoir un autre groupe de vivants. 

  Elie représente les 144000---Si Énoch représente la grande multitude de Ap. 7:9, alors Elie représente les 144000, car dans l'histoire de la terre, deux hommes seulement ont été transmués sans voir la mort. Nous n'avons pas besoin de preuves supplémentaires; cependant, nous allons présenter d'autres raisons pourquoi Elie fut un type des 144000. Elie a vu la sécheresse et la famine qui ont frappé Israël; de même, les 144000 les verront, car nous lisons dans Tragédie des Siècles, page 704: "Ils ont vu la terre dévastée par la famine et la pestilence, le soleil ayant le pouvoir de brûler les hommes d'une grande chaleur." Élie portait un manteau sur ses épaules (2 Rois 2:8); de même les 144000 portent un manteau. "Et ils étaient revêtus de "glorieux habits blancs" tombant des épaules aux pieds." Premiers Écrits, page 17.

  Citons Messages Choisis, vol.1 page 482: 'La prophétie doit être accomplie. Le Seigneur dit: 'Voyez, je vous envoie Elie le prophète avant l'avènement du grand et terrible jour du Seigneur', quelqu’un doit venir dans l'esprit et la puissance d'Elie, et quand il paraîtra, il s’en trouvera qui lui diront: 'Tu as trop de zèle, tu n'interprètes pas convenablement les écritures. Laisse-moi te montrer comment tu devrais prêcher ton message'." Sœur White ne veut pas dire qu'elle incarne le prophète Elie, mais elle indique clairement qu'un prophète doit venir et elle dit que ce prophète aura "l'esprit et la puissance d'Elie". Ce prophète doit venir avant l'accomplissement d'Ézéchiel 9, car la prophétie d'Ézéchiel ressemble à l'expérience d'Elie avec l'Israël des jours d'Achab. L'œuvre d'Elie dans les jours d'Achab, roi d'Israël, servait à prouver qu'Israël avait succombé à l'apostasie. Après avoir fait ceci, il rassembla tous les prêtres, ou prophètes, et les décapita, les jetant dans le ruisseau. Tels étaient l'esprit et la puissance d'Elie.

  Dans Testimonies to Ministers, nous lisons à la page 445: "Cette apposition du sceau sur les serviteurs de Dieu [les 144 000: Ap. 7] est la même qu'Ézéchiel eut dans sa vision." Alors l'apposition du sceau des 144000 est identique à Ézéchiel 9, et le marquage de l'homme à l'écritoire représente le sceau. Aussitôt ce marquage terminé, "les cinq hommes avec les instruments de destruction le suivent et détruisent jeunes et vieux, vierges et petits enfants, ainsi que les femmes. Et ils commencent par les anciens qui se tiennent devant la maison."

  C'est à cet instant que les 144000 sont marqués du sceau. On peut dire qu'Ézéchiel 9 correspond à l'expérience d'Elie pour cette raison: Le prophète, ou le message, est appelé Elie, avec "l'esprit et le pouvoir d'Elie". Le prophète Elie pensait que tout Israël avait commis l'apostasie et qu'il restait seul, mais le Seigneur dit qu'iI avait 7000 hommes qui n'avaient pas plié le genou devant Baal. "Sept" désigne le nombre entier ou parfait, qui constitue un symbole, en l'occurrence un nombre entier de milliers. Le nombre entier des élus est 144000. Alors, comme Elie, nous pensons que l'église entière a dérivé vers le monde (a plié le genou devant Baal). Ainsi, Elie est le type des 144000 vivants, saints transmués.

  Moïse- Symbole de la résurrection des justes---"Sur la montagne de la transfiguration, Moïse fut témoin de la victoire de Christ sur le péché et la mort. Il représente ceux qui sortiront des s&e