Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Cinq Hommes Tuent Apres Quʼun Autre Ait Appose Une Marque

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION POUR LA PRIERE

Présentation de Nouvelles Vérités

 

  Je lirai un passage trouvé dans Les Paraboles de Jésus, pages 13 et 14.

  P. J. pp.13, 14 : « Dans la première partie de son ministère, Jésus avait parlé d'une manière si claire que tous ses auditeurs pouvaient comprendre la vérité divine qui conduit au salut. Mais malheureusement, dans beaucoup de cœurs, elle n'avait pas pris racine. « C'est pourquoi je leur parle en paraboles, disait-il, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent ... » Jésus voulait éveiller la curiosité de ses auditeurs et secouer les indolents pour faire pénétrer la vérité dans leur cœur. ... »

  Au temps du Christ, il était tout aussi difficile de présenter au peuple de nouvelles vérités qu'il l'est de nos jours. Jésus employa tous les moyens possibles afin d'éveiller l'intérêt du peuple à la vérité présente de son temps. Vous savez cependant combien il eut peu de succès – seulement quelques personnes l'acceptèrent. Les soi-disant érudits de l'époque s'opposèrent farouchement à Lui, et employèrent leur temps et leurs moyens à L'accuser faussement de choses et d'autres. Dans le type de monde où nous vivons, l'on ne devrait pas s'attendre à ce que les gens soient différents aujourd'hui de ce qu'ils étaient à l'époque du Christ. Prions, par conséquent, afin que nous soyons toujours éveillés, que nous soyons toujours, à mesure que le temps passe, encore moins satisfaits de nos connaissances spirituelles, de peur que nous ne soyons trouvés trop légers - que nous ne retombions dans le mal de Laodicée. Prions afin que nos cœurs soient toujours ouverts à la révélation de Sa Vérité, et que nous ne perdions jamais cette faim de la « nourriture solide au temps convenable. »

CINQ HOMMES TUENT APRES
QU'UN AUTRE AIT APPOSE UNE MARQUE

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF,
MINISTRE DES ADVENTISTES DU SEPTIEME JOUR DAVIDIENS
SABBAT 2 AOUT 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

 

  Le sujet de notre étude de cet après-midi, se trouve au neuvième chapitre d'Ezéchiel. Nous commencerons par :

  Ezé. 9 : 1-6 - « Puis il cria d'une voix forte à mes oreilles : Approchez, vous qui devez châtier la ville, chacun son instrument de destruction à la main ! Et voici, six hommes arrivèrent par le chemin de la porte supérieure du côté du septentrion, chacun son instrument de destruction à la main. Il y avait au milieu d'eux un homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. Ils vinrent se placer près de l'autel d'airain. La gloire du Dieu d'Israël s'éleva du chérubin sur lequel elle était, et se dirigea vers le seuil de la maison ; et il appela l'homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. L'Éternel lui dit : Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent. Et, à mes oreilles, il dit aux autres : Passez après lui dans la ville, et frappez ; que votre œil soit sans pitié, et n'ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n'approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par mon sanctuaire ! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. » 

  Remarquez qu'à l'ordre du Seigneur, les anges qui ont la charge de la ville doivent tuer les pécheurs qui sont dans Jérusalem (l'église), et non pas dans le monde. Seuls ceux qui ont en horreur les abominations, ceux qui reçoivent la marque pour avoir soupiré et gémi contre le mal, seront épargnés.

  Au temps où Ezéchiel eut cette vision à Babylone, la captivité de Jérusalem avait déjà commencé et la ville avait déjà été vidée de ses habitants depuis des années. Voir Ezéchiel 1 : 1 ; 8 : 7. Aucune purification, ou aucune épuration, telle que celle qui est décrite ici, n'a eu lieu ni du temps d'Ezéchiel, ni dans les annales de l'histoire de l’église depuis son époque. Il est par conséquent certain que l'accomplissement de cette prophétie est encore à venir.

  De plus, à notre époque, l'Inspiration place cette purification encore dans l'avenir et donne l'explication suivante :

  « Le sceau de Dieu ne sera point apposé sur ceux qui ne s'affligent pas sur le péché des autres. Le Seigneur a donné des ordres à ses messagers, à ceux qui tiennent à la main un instrument de destruction : « Passez après lui dans la ville et .frappez ; que votre œil soit sans pitié, et n'ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; et commencez par mon sanctuaire. Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison.

  Ici, nous remarquons que l'église, le sanctuaire du Seigneur, sera la première à éprouver les effets de la colère de Dieu. Les anciens, ceux à qui il a donné une grande lumière et qui ont pour devoir de veiller sur les intérêts spirituels de la communauté, » déclare l'Esprit de Dieu, « ont trahi leur mission. » Témoignages pour l’Eglise, Vol.2, page 73.

  Les ennemis de Dieu, vous le remarquez, ont pris possession des églises. Mais bientôt les rôles seront renversés, et les serviteurs du Diable ne seront plus ; ils tomberont et ne seront plus trouvés.

  Le peuple, vous le constatez, est trompé par les anciens qui ont trahi leur mission. Vous savez parfaitement que les prophètes, les apôtres, Jésus-Christ et les réformateurs, furent tous en leur temps accablés d'injures, et taxés de « Rejetons, » mais grâces soient rendues à Dieu de ce que la victoire fut celle des « rejetons » et de la Vérité, non des fanes mortes.

  « Ils [les anciens] ont prétendu qu'on ne devrait point s'attendre à des miracles et des manifestations signalées de la puissance de Dieu comme aux temps anciens. Témoignages pour l’Eglise, Vol.2, page 73.

  N'est-ce pas aujourd'hui, la position des anciens ? Ne crient-t-ils pas aujourd'hui paix et sûreté ? Ne prêchent-ils pas qu'Ezéchiel 9 n'aura pas lieu de nos jours, que la réalisation de cette prophétie ne se fera pas dans l'église, que ce message est une fausse alarme ? Comment réveiller un rêveur endormi ? Ils rêvent que :

  « ... Les temps ont changé, disent-ils. Ces paroles les fortifient dans leur incrédulité et ils disent, le Seigneur ne fera ni bien ni mal. » « Dieu ne fera pas une œuvre de destruction au sein de son peuple. » « L'Eglise, » disent-ils, « est sur la terre, l'objet de Son suprême regard.»

  Bien sûr, que l'Eglise est sur la terre l'objet de Son suprême regard, et c'est exactement pour cette raison qu'Il doit la purifier. C'est pour cela qu'Il doit exterminer les pécheurs qui sont en son sein. Il doit sceller (préserver) les pénitents afin qu'il ait une église pure, « sans tâche, ni ride, ni rien de semblable » Eph. 5 : 27.

  « … Paix et sûreté, tel est le cri que font entendre ceux qui n'élèveront plus jamais la voix comme une trompette pour déclarer au peuple de Dieu ses péchés et à la maison de Jacob ses iniquités. Ces chiens muets qui ne peuvent aboyer, sont ceux sur lesquels fondra la juste vengeance d'un Dieu offensé. Hommes, femmes, jeunes gens, jeunes filles et enfants périront tous ensemble. » Témoignages pour l’Eglise, Vol.2, page 73. En poursuivant plus loin, l'Esprit de Dieu demande :

  « Qui se tient aujourd'hui dans le conseil de Dieu ? Sont-ce ceux qui couvrent les fautes de l’Eglise et murmurent en eux-mêmes, sinon ouvertement, contre ceux qui voudraient révéler le péché ? Sont-ce ceux qui sympathisent avec les pécheurs et qui s'opposent à l’œuvre de purification ? Non certes ! S'ils ne se repentent et ne cessent de faire le jeu de Satan en critiquant ceux qui ont la charge de l’œuvre et en soutenant les mains des pécheurs de Sion, ils ne recevront jamais le sceau de l'approbation divine. Ils auront part à la destruction générale des méchants, représentée dans la vision d’Ezéchiel par les cinq hommes portant un instrument de destruction. Remarquez bien ceci : les enfants de Dieu qui reçoivent la marque de la vérité, écrite en eux par la puissance du Saint-Esprit (c'est l'œuvre accomplie par l'homme vêtu de lin), sont ceux qui «soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations » qui se commettent dans l’Eglise. Leur amour de la pureté, de l'honneur et de la gloire de Dieu est tel, et ils ont un sens si aigu du caractère odieux du péché, qu'ils sont représentés comme étant en agonie, soupirant et gémissant. Qu'on lise le chapitre 9 d'Ezéchiel. » L'Esprit de Dieu ajoute encore :

  « Mais la destruction générale de tous ceux qui ne voient pas la réelle différence entre le péché et la justice, est décrite en ces termes dans l'ordre donné aux cinq hommes chargés du châtiment : « Passez après lui dans la ville, et frappez ; que votre œil soit sans pitié, n'ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n'approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par mon sanctuaire ! » Témoignages pour l’Eglise, vol.1, pages 385-385.

  Ici, nous voyons deux catégories dans l'Eglise : les fidèles et les infidèles. Ceux qui appellent le péché par son nom, et ceux qui le considèrent comme un amusement. Nous remarquons aussi qu'une œuvre finale doit être accomplie en faveur de l'Eglise, une œuvre qui la concerne particulièrement, et non pas le monde. En addition, cela révèle que cette œuvre finale, faite en faveur de l'église, c'est le scellement des 144 000. Ces derniers sont, par conséquent, ceux qui ont un sens aigu des fautes qui se commettent au sein du peuple de Dieu.

  Ezé. 9 : 7-11 - « Il leur dit : Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis ! Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville. Comme ils frappaient, et que je restais encore, je tombai sur ma face, et je m'écriai : Ah ! Seigneur Éternel, détruiras-tu tout ce qui reste d'Israël, en répandant ta fureur sur Jérusalem ? Il me répondit : L'iniquité de la maison d'Israël et de Juda est grande, excessive ; le pays est rempli de meurtres, la ville est pleine d'injustice, car ils disent : L'Éternel a abandonné le pays, l'Éternel ne voit rien. Moi aussi, je serai sans pitié, et je n'aurai point de miséricorde ; je ferai retomber leurs œuvres sur leur tête. Et voici, l'homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture, rendit cette réponse : J'ai fait ce que tu m'as ordonné. »

  Quand cette séparation des méchants d'avec les justes aura-t-elle lieu ? Jésus la situe à la fin du monde. Il déclare :

  « Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson et à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et amassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. » Matt. 13 : 30, 47, 48.

  En tant qu'ivraie on les brûle ; en tant que mauvais poissons on les jette. Voici la façon dont vient le royaume, dit le Seigneur. Et qu'est-ce que la moisson, si ce n'est le Jugement des Vivants ? - L'œuvre qui sépare les uns d'avec les autres.

  « Le vrai peuple de Dieu, » déclare l'Inspiration, « qui a à cœur l’œuvre du Seigneur, et le salut des âmes, considérera toujours le péché dans sa terrible réalité. Il acceptera toujours que soient fidèlement et clairement révélés les péchés qui l'assaillent si facilement. Il aura un sens aigu de ses fautes, tout particulièrement aux dernières heures de l’histoire de l'église, au moment où sont scellés les 144 000 qui doivent se tenir sans tâche devant le trône de Dieu. Cela est tout particulièrement souligné dans la vision du prophète Ezéchiel, par des hommes qui avaient chacun leur instrument de destruction à la main. Il y avait au milieu d'eux un homme vêtu de lin qui portait une écritoire à la ceinture : « L'Eternel lui dit : Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent. » » Témoignages pour l’Eglise, vol.1, pages 384, 385). De quel côté êtes-vous? 

  Maintenant le sujet des 144 000 est plus clair que jamais. Maintenant nous voyons clairement que ceux qui échappent à la destruction prédite dans Ezéchiel 9, ce sont les 144 000, les futurs serviteurs de Dieu, les premiers fruits de la moisson issus de la purification du sanctuaire (l'église), de l'œuvre du jugement investigatif des vivants. Cette œuvre et cette Vérité sont, par conséquent, les plus importantes pour ce temps-ci et l’on devrait y faire attention sans réserve si on espère recevoir la marque, le sceau, échapper à la destruction et survivre au grand jour redoutable du Seigneur. Négliger de soupirer et de gémir à cause de toutes les abominations qui se commettent dans l'église signifierait pour nous la ruine éternelle. Ne permettons que rien ne détourne notre attention de cette grande et glorieuse œuvre pour les saints et des plus redoutables et honteuses pour les pécheurs. Cette œuvre « devrait occuper votre esprit et retenir toute votre attention. » Premiers Ecrits page 118.

  Ne permettez à rien d’interférer dans votre bien-être éternel. Non rien, ne serait-ce qu'un moment, car le jour est fort avancé ! Quoi ? Vous vous perdrez vous-mêmes, ainsi que vos amis, vos parents, vos maris, vos femmes, si ni vous, ni eux n'êtes convaincus par cette Vérité ? Cependant, la promesse pour les fidèles est celle-ci : « Au lieu de votre opprobre, vous aurez une portion double ; au lieu de l'ignominie, ils seront joyeux de leur part ; ils posséderont ainsi le double dans leur pays, et leur joie sera éternelle. » Esa. 61 : 7.

  Mon frère, ma sœur, comprenez-vous et réalisez-vous réellement la crise qui est présentée dans ces lignes ? Reconnaissez-vous la prédiction selon laquelle le message du scellement rencontrera de l'opposition de la part de ceux qui encouragent les abominations ? Etes-vous de leur côté ? J'espère que non. Faut-il encore s'interroger sur le sort des frères laissés dans l'ignorance de cette œuvre de purification que Dieu est sur le point d'opérer au sien de Son peuple ? Pour me répéter, s'ils n'en sont pas informés ne tomberont-ils pas dans la destruction générale des méchants, représentée par l'œuvre des cinq hommes portant des armes de destruction ?

  Manifestement, tous les pécheurs de l'église périront dans cette destruction des méchants, qu'ils soient hommes femmes ou enfants. Les parents qui continuent d'être les serviteurs du Diable verront leurs petits à leur côté dans la géhenne ; et les parents qui se détourneront des abominations verront leurs petits à leur côté dans le Royaume. De quel côté êtes-vous ? Etes-vous du côté de ceux qui ont la charge de cette œuvre ou leur manifestez-vous de l'opposition ? Voici donc venue pour vous et moi l'heure décisive.

  « … Remarquez bien ceci, » conseille l’Esprit de Dieu. « Les enfants de Dieu qui reçoivent la marque de la vérité, écrite en eux par la puissance du Saint-Esprit, c'est l’œuvre accomplie par l'homme vêtu de lin, sont ceux qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abomination qui se commettent dans l'église. Leur amour de la pureté, de l'honneur et de la gloire de Dieu est tel, et ils ont un sens si aigu du caractère odieux du péché, qu'ils sont représentés comme étant en agonie, soupirant et gémissant. Qu'on lise le chapitre 9 d'Ezéchiel. » Témoignages pour l’Eglise, vol.1, page 385.

  Qui sont les vrais Adventistes du Septième Jour en cette heure cruciale ? Sont-ce ceux qui s'opposent à l'œuvre finale qui doit être faite en faveur de l'église, ou ceux qui s'y donnent corps et âme ? Faisons face à la situation avec sincérité et honnêteté. Que nos yeux soient oints de ce collyre céleste, afin que nous découvrions et connaissions ce qu’est la Vérité. Seuls ceux qui se repentent et propagent le message de l’heure, au lieu de le combattre, seront debout sur la Montagne de Sion avec l'Agneau.

Permettez-moi de relire ces lignes :

  « Au temps où la colère du ciel s'exercera, ces humbles et dévoués disciples de Jésus-Christ se distingueront du reste du monde par les angoisses de leur âme expérimentées sous forme de lamentations, de larmes, d'avertissements et de censures. Tandis que d'autres s'efforcent de dissimuler le mal et d'excuser le péché et le libertinage qui règnent partout, ceux qui ont du zèle pour la gloire de Dieu et pour l'amour des âmes ne se taisent point afin de gagner la faveur de certaines personnes. Ils s'affligent chaque jour des actions et des propos impurs des méchants. Ils sont impuissants à arrêter le courant d'iniquités qui déferle partout ; aussi sont-ils remplis de douleur et de crainte. Ils s'affligent devant Dieu en voyant la religion bafouée dans les demeures mêmes de ceux qui avaient eu beaucoup de lumière ; ils se lamentent parce que l'orgueil, l'avarice, l'égoïsme et les tromperies de toutes sortes ont envahi l’église. On méprise l’Esprit de Dieu qui fait entendre des reproches tandis que les agents de Satan triomphent. » Témoignages pour l’Eglise, vol.2, pages 72 et 73.

  Ne soyez plus les serviteurs de Satan. Ne combattez plus la Vérité de Dieu contre vos propres intérêts. Dans ces lignes, l'Esprit de Prophétie établit aussi clairement que possible, que lorsque le message du scellement sera porté à l'attention du peuple, les serviteurs du Diable triompheront pendant un certain temps, tandis que les serviteurs de Dieu et Sa Vérité seront, pendant un certain temps, piétinés par ceux qui dirigent les églises. Cette œuvre perfide, comme vous le savez, a déjà commencé : les frères dirigeants combattent déjà le message au lieu de l'enseigner. Les chaires sont aux mains d'hommes qui Sabbat après Sabbat lancent des critiques virulentes contre cette Vérité, la Vérité du Jugement des Vivants.

  Tournons-nous vers la lumière que reçut aussi le prophète évangélique au soixante sixième chapitre de son livre :

  Esa. 66 : 15-17, 19 - « Car voici, l'Éternel arrive dans un feu, et ses chars sont comme un tourbillon ; Il convertit sa colère en un brasier, et ses menaces en flammes de feu. C'est par le feu que l'Éternel exerce ses jugements, c'est par son glaive qu'il châtie toute chair ; et ceux que tuera l'Éternel seront en grand nombre. Ceux qui se sanctifient et se purifient dans les jardins, au milieu desquels ils vont un à un, qui mangent de la chair de porc, des choses abominables et des souris, tous ceux-là périront, dit l'Éternel… Je mettrai un signe parmi elles, et j'enverrai leurs réchappés vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l'arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines, qui jamais n'ont entendu parler de moi, et qui n'ont pas vu ma gloire ; et ils publieront ma gloire parmi les nations. »

  Le prophète réitère ici, l'idée que la destruction a lieu au sein de l'église, parmi ceux qui connaissent si bien les oracles de Dieu au point que les réchappés soient envoyés, afin de proclamer Sa gloire et Son nom parmi les Gentils. En outre, le fait même que les Gentils ne soient pas tués, mais qu'on doit leur enseigner à connaître Dieu, après le massacre, montre clairement que la destruction a lieu uniquement dans l'église, avant que le temps de grâce ne soit achevé pour les Gentils. Pour me répéter, ceux qui échappent à la destruction sont envoyés, afin de proclamer le salut aux Gentils.

  Esa. 66 : 20 - « Ils [les réchappés, disent les Ecritures] amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, En offrande à l'Éternel, Sur des chevaux, des chars et des litières, Sur des mulets et des dromadaires, A ma montagne sainte, A Jérusalem, dit l'Éternel, Comme les enfants d'Israël apportent leur offrande, Dans un vase pur, A la maison de l'Éternel. »

  Puisque les 144 000 sont les premiers fruits et également les serviteurs de Dieu et qu’ils sont issus de la maison de Juda et d'Israël antitypes, ils sont certainement les réchappés et ceux qui sont envoyés vers les nations. Ceux qu'ils amèneront à la maison du Seigneur, de toutes les nations (Apo. 7 : 9) sont par conséquent, les seconds fruits. Les premiers représentent les fruits issus de l'église et les seconds, les fruits issus des Gentils. (Voir Apo. 7 : 2-9).

  Afin d'étouffer la Vérité, les anciens dans leur méchanceté et dans leur ignorance, enseignent maintenant aux membres que le sujet des 144 000 est un sujet sans importance, plutôt qu'une Vérité révélée ! Le Diable le veut bien ainsi afin que le peuple tombe sous le coup des armes destructrices des anges. Quelle folie ! Et quelle emprise le Diable possède-t-il sur les hommes qui dirigent les églises ! Ne séduisent-ils pas même les élus, les 144 000 ? Le temps est vraiment venu pour vous de « venir au secours du Seigneur contre les hommes forts, » si vous voulez recevoir la marque de l'approbation Divine, si vous voulez échapper aux armes de destruction des anges - si vous voulez être « laissés, » si vous voulez faire partie du reste.

  Jamais, au cours des âges un effort si grand n'a été fait pour réveiller les masses, que celui d'aujourd'hui. Des centaines et des milliers, oui des millions de brochures ont été distribuées dans les églises et cela depuis plus de dix ans. En vérité, les paroles suivantes peuvent encore, aujourd'hui, s'appliquer à l'église :

  « Malheur à toi Chorazin ! Malheur à toi Bethsaïda, car si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et Sidon, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties en prenant le sac et la cendre. C'est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous. Et toi Capernaüm, seras-tu élevée jusqu'au ciel ? Non ! Tu seras abaissée jusqu'au séjour des morts ; car si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits au milieu de Sodome, elle subsisterait encore aujourd'hui. Mais je vous le dis : au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que vous. » Matt. 11 : 21-24.

  Le Diable, voyez-vous, maintient les gens plus profondément dans l'abîme, qu'il ne les maintenait au temps de Christ ou de Luther. La victoire du Seigneur et de ceux qui échapperont de l'abîme sera, cependant beaucoup plus glorieuse. « On les appellera peuple saint, racheté de l'Eternel, et toi, on t'appellera la recherchée, ville non délaissée. » Esa. 62 : 12. 

  « Voici sur les montagnes les pieds du messager qui annonce la paix ! Célèbre tes fêtes Juda, accomplis tes vœux ! Car le méchant ne passera plus au milieu de toi ; il est entièrement exterminé. » Nah. 2 : 1. 

  Vous remarquez que les méchants dans l'église sont finalement arrivés à leur fin. De quel côté êtes-vous ? Du côté de ceux qui ferment les yeux à cette Vérité ou du côté de ceux qui s'efforcent de La mettre en avant ? Vous êtes votre propre juge. 

* * * * * * *

  Lorsque vous commanderez des exemplaires supplémentaires de ces « feuilles d'automne, » s'il vous plait, citez le volume et le numéro de l'étude à la place de la date et du titre. Cela nous facilitera dans l'envoie rapide de votre commande.

. . .

.

Précédent
1ST51
La Religion Est-Ce Quelque Chose De Vivant Et Qui Se Developpe Ou Est-Ce Quelque Chose De Mort Et Qui Sʼetiole
Prochain
2ST1
La Reponse Du Seigneur A Celui Qui Le Cherche