Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

La Religion Est-Ce Quelque Chose De Vivant Et Qui Se Developpe Ou Est-Ce Quelque Chose De Mort Et Qui Sʼetiole

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION POUR LA PRIERE
Ne Vous Souciez Pas du Lendemain.

 

  Je lirai dans le livre Les Parabole de Jésus, commençant à la page 12.

  P.J. p.12 : « Le Christ s'efforça d'écarter ce qui obscurcissait la Vérité. ... Par Ses paraboles Il remit en honneur les enseignements de la nature et des Ecritures et Il en fit une révélation nouvelle. ... Il leur inculquait une leçon de confiance : « Considérez comment croissent les lys des champs [dans la simplicité de la beauté naturelle] ; ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. » Puis, suit la douce assurance et la leçon importante : « Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-Il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? » Mais dans le sermon sur la montagne, Jésus ne s'adressa pas seulement aux enfants et aux adolescents. Il avait devant Lui toute une foule, composée d'hommes et de femmes accablés et angoissés, déçus et troublés. Jésus leur dit : « Ne vous inquiétez donc point et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin’... »

  Nous devons prier maintenant, afin que en tant que serviteurs du Christ, nous fassions tout ce que nous pouvons pour écarter ce qui obscurcit la Vérité d'aujourd'hui ; que nous trouvions la lumière dans la nature et dans la Bible ; que nous réalisions que le Seigneur prend soin de nous plus que les lys ; que nous apprenions à avoir confiance en Lui et à faire Sa volonté et que nous ne soyons plus comme les Gentils qui se soucient des choses de ce monde ; que nous sachions qu'Il subviendra à tous nos besoins si notre principale affaire c'est pour l'avancement de Son Royaume.

         

Copyright Réimprimé en 1953

Tous Droits Réservés

à V.T. HOUTEFF

 

LA RELIGION EST-CE QUELQUE CHOSE DE VIVANT ET QUI CROIT ?
OU EST-CE QUELQUE CHOSE DE MORT ET QUI DECROIT ?

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF,
MINISTRE DES ADVENTISTES DU 7ème JOUR DAVIDIENS
SABBAT 26 JUILLET 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

 

  La religion est-ce une chose qui grandit et qui s'étend, ou est-ce une chose figée ? L'autre jour nous avons entendu à la radio un certain pasteur se vanter que sa dénomination n'a jamais ajouté ni enlevé une doctrine depuis qu'elle fut organisée. Est-ce quelque chose pour laquelle se vanter ? Où est-ce quelque chose à déplorer ? Ceci c'est une question à laquelle nous espérons trouver maintenant une réponse.

  Si le monde ne reste pas figé, s'il progresse comme il le fait, donc pourquoi l'église devrait-elle être figée ? Pourquoi est-ce que l'église ne devrait-elle pas connaître davantage à propos de Dieu et à propos de la Bible aujourd'hui qu'elle ne le fit hier ? Pourquoi la Chrétienté devrait-elle être fière de ne pas ajouter des doctrines Bibliques ? Quel monde ce serait si tout n'avançait pas comme il avance !

  Si nous devions comparer la connaissance croissante et les réussites du monde des cinquante à cent dernières années à la connaissance et les réussites de l'Eglise dans la même période de temps, nous verrons qu'il n'y a aucune comparaison possible.

  Considérez le progrès que le monde a fait et considérez la stupidité que l'Eglise cultive. Oui, je dis cultive, car il semble qu'au lieu de déplorer le fait de ne pas avoir ajouté ou enlevé une doctrine et plutôt que d'encourager le peuple à surveiller les visitations de Dieu, ils en font leur affaire pour empêcher les laïques d'entrer en contact avec les messagers de Dieu, avec Sa Vérité progressive, avec « la nourriture solide au temps convenable » et avec les messages de Dieu pour aujourd'hui. Tout ce qui ne vient de leurs propres convenances, il est dit aux laïques de ne pas s'y frotter. Ils font simplement ceci parce qu'eux-mêmes n'ont pas accepté les Vérités que Dieu envoie, et si une de leur congrégation entrait en contact avec la Vérité et l'acceptait, ils se joindraient naturellement à la Vérité qu'importe où Elle se trouve. Donc, c'est leur principale affaire de garder les laïques dans les ténèbres et dans la crainte que quelqu'un ne les déçoivent s'ils s'exposent à quelque chose que leurs pasteurs n'approuvent pas.

  Une telle conduite peut retenir le progrès pendant des années, mais elle ne peut jamais réussir, non, pas plus que les opposants de Galilée ne purent rendre la terre plate en l'obligeant à désavouer sa position que la terre est ronde, et pas plus, Rome ne réussit contre la Réforme Protestante, ou les prêtres et les rabbins contre le Christianisme. Il est par conséquent grand temps de réaliser que cela ne vaut certainement pas la peine de maintenir le peuple dans l'ignorance de quelque chose afin qu’il demeure fidèle à l'Eglise ; et que la seule façon de les maintenir vraiment loyaux et fermement établis dans la Vérité et sauvés dans le Royaume, c'est d'enseigner la Vérité et de leur donner la liberté de choisir, afin qu'eux-mêmes puissent personnellement connaître ce qu'est la Vérité et ce qu'est l'erreur. Les garder dans l'ignorance de ce qu'enseignent les trompeurs (s'ils sont des trompeurs), c'est de les garder ignorant de ce qui est dans l'air. C'est couper à jamais la ligne de communication du ciel et faire du peuple des invalides spirituels et des automates. S'il doit jamais avoir la permission d'entrer dans le Royaume, le peuple doit pour lui-même connaître ce qu'est la Vérité et doit décider pour lui-même ce qu'il faut faire d’Elle. Ceux qui doivent être enfermés ou conduit avec une corde ou avec un club dans le Royaume, pour ainsi dire, et ceux qui bâtissent la clôture, tirent la corde ou qui tiennent le club, les deux trouveront la porte fermée et entendront le Maître dire : « Retirez-vous de Moi, je ne vous ai point connu. » Les pasteurs ne sont pas appelés à être des tyrans, ni la conscience des autres. Ils sont appelés à être des enseignants de la Vérité.

  Si l'Eglise ne progresse pas avec la Vérité, si elle n'ajoute pas de manière périodique des connaissances incontestables à la connaissance, je suis donc sûr, qu'elle n'a rien auquel se vanter. Elle est inactive, sa ligne de communication avec le Ciel est coupée, elle est abandonnée de Dieu, elle est morte. Elle ne peut jamais servir ses membres avec la « nourriture solide au temps convenable » qui provient du trône de Dieu.

  Prenons comme exemple la religion telle qu'elle est dans la Bible aujourd'hui. Elle n'est pas arrivée d'un seul coup. Plutôt, cela prit quelque chose comme quatre mille ans pour qu’elle s'accumule et environ deux mille ans de plus pour comprendre juste ce que l’Eglise a compris jusqu'à présent.

  Si on devait comparer la connaissance qu'Abel avait de la religion avec la connaissance qu’ont les Chrétiens de la religion, nous découvririons, sans aucun doute possible, qu'il n'y a aucune comparaison, qu'Abel ne connaissait relativement que le premier principe même de la foi des Chrétiens. Par conséquent, si la religion n'est pas quelque chose qui vit, croît et progresse, alors qu'est-ce que la religion ?

  La religion d’Abel d'il y a six mille ans a avancé, s'est étendue pour répondre aux besoins du peuple d'aujourd'hui. Ceci fut fait par l'Inspiration Elle-même qui dévoilait cette dernière. Si l'Eglise ne croît pas et ne s'étend pas de manière commensurable, comment donc peut-elle être une Eglise vivante ? Et comment peut-elle suivre les signes des temps et le progrès qui se fait dans le sanctuaire céleste ?

  Lisons :

  Eph. 4 : 11-14 - « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction. »

  L'Inspiration montre clairement que le plan de Dieu était que l'Eglise croisse constamment, à la fois, dans la connaissance et dans la perfection jusqu'à ce que nous parvenions tous à l'unité de la foi, et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'hommes parfaits, à la mesure de la stature parfaite du Christ ; afin que nous ne soyons plus des enfants flottants çà et là et emportés par tout vent de doctrine par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séductions.

  Puisque l'Eglise n'a pas encore atteint le niveau décrit dans ces versets des Ecritures, il est évident qu'elle a besoin d'avoir une plus grande connaissance de la religion de la Bible que ce qu'elle possède aujourd'hui.
Etant loin d'atteindre une telle unité dans la foi, la connaissance et la perfection, nous voyons le besoin aussi clair que du cristal : en tant que Chrétiens, nous avons besoin de commencer à croître, autrement la saison d'une telle croissance passera et nous serons laissés comme des nains, n'ayant pas avancés assez loin pour être éligible pour une demeure dans le Royaume. C'est alors qu'il arrivera que tous les Chrétiens immatures crieront amèrement : « L'été est passé, la moisson est terminée et nous ne sommes pas sauvés. » Jér. 8 : 20.

  La connaissance de la Bible, voyez-vous, c'est le chemin du Ciel pour le salut et l'éternité, mais le chemin du pasteur moderne c'est de garder les hommes ignorants de ce qui est enseigné en dehors de leurs propres cercles de pasteurs, de manière à avoir les hommes sous leur contrôle.

  Pour montrer que la Vérité est croissante et que nous devrions avancer avec Elle, nous lirons maintenant :

  Apo. 14 : 6 - 10 - « Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un évangile éternel, pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d'une voix forte : Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux. Et un autre, un second ange suivit, en disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité ! Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d'une voix forte : Si quelqu'un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'Agneau. »

  Trois messages sont représentés ici, l'un suivant l'autre. A moins que nous n’avancions progressivement avec eux, nous nous retrouverons à traîner derrière le temps, comme font les Juifs jusqu'à aujourd'hui.

  Bien entendu, ceux qui négligent d’avancer avec la Vérité, à mesure que l'Inspiration La dévoile, ne peuvent jamais parvenir à « l'unité de la foi, » et à la pleine « connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme parfait, à la mesure de la stature du Christ. » De telles personnes seront pour toujours « des enfants flottants et emportés çà et là à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes ... » Eph. 4 : 13-14.

  Manifestement donc, la religion elle-même est quelque chose de vivant et qui se dévoile, mais la tragédie c'est que tous n’avancent pas avec elle.

  Considérons ce sujet vital de façon plus concrète. Vous savez, la Vérité ne cessa pas de se dévoiler et de croître même après la mort de Moïse. Cependant, les Juifs tuèrent les prophètes et n'avancèrent point au delà où Moïse les avait laissés. En fait, ils rétrogradèrent même. Et c'est ainsi qu'ils se trouvent où ils sont aujourd'hui, parce qu'ils ne changèrent pas leur ligne de conduite, bien que prophètes après prophètes leur furent envoyés, afin de les empêcher de tomber dans la fosse où ils se dirigeaient rapidement. Le Christ Lui-même ne réussit pas à les réveiller à la terrible réalité de leur situation. En comparaison, Seulement quelques-uns virent la lumière rouge, le danger, et retournèrent au Seigneur.

  Cet état d'infidélité et de séparation n'a jamais cessé. Il continue encore et encore jusqu'à ce jour. Même la première église Chrétienne, elle-même s'endormit finalement, et amena le Moyen Age de la religion. En outre, bien que l'Inspiration place entre les mains de la Réforme la claire lumière de la Vérité pendant les heures les plus sombres du jour, toutefois, l'église dans son ensemble ne vit pas la lumière, et ne vit pas la nécessité d'une réforme. Au lieu de venir à la lumière, l'église fit tout ce qu'elle put pour la mettre dehors. Les élus, toutefois, sortirent des ténèbres et vinrent à la lumière. C'est ainsi qu'une autre secte, la dénomination Luthérienne fut organisée.

  Mais, ce n'était que le début de la Réforme. Et comme une Vérité après l'autre commençait à se dévoiler, et chacune ouvrait la voie pour le début d'une nouvelle dénomination parce que chacune des anciennes filles (sectes), en marchant sur les traces de la mère, elle-même refusait de suivre les messages. En effet, la dénomination Luthérienne elle-même comme toutes les autres avant et après elle, fut satisfaite de rester là où Luther l'avait laissée. Et ainsi, une autre dénomination, la dénomination Presbytérienne, vint à l'existence par nécessité. Ainsi, à travers les âges, une dénomination après l'autre agît de la même manière.

  Tel fut le cas pendant chacun des siècles. C'est la raison pour laquelle aucune des églises n'est parvenue plus haut que là où les fondateurs l’ont laissée. Et c'est pourquoi les Chrétiens, au lieu de croître dans l'unité de la foi, deviennent à chaque jour qui passe de plus en plus désunis dans la foi et hostiles à la foi des uns et des autres.

  Par conséquent, se vanter du fait que sa dénomination n'a jamais ajouté ou mis à côté une doctrine, c'est admettre que son église est figée, disant pratiquement : « Nous sommes riches, nous nous sommes enrichis, et nous n'avons besoin de rien, » alors qu'en fait ils sont « malheureux, misérables, pauvres, aveugles et nus, » mais ne le savent pas.

  Manifestement, la religion est quelque chose qui croît et se dévoile, mais son peuple en tant qu'organisation n’a jamais avancé avec elle.

  Le fait le plus étonnant, c'est que ceux qui ont dirigé les dénominations après la mort de leurs fondateurs, au lieu d'enseigner aux laïques de veiller et d'attendre plus de Vérité révélée, enseignent plutôt que leur église a toute la Vérité et qu'elle n'a pas besoin de plus de Vérité.

  Nous voyons ici que « l'église militante » en réalité est l'église qui milite contre la Vérité croissante et que « l'église triomphante » est l'église qui marche avec le progrès de la Vérité.

  Ce fait fut manifesté au tout premier pas vers le progrès dans la religion : Caïn et Abel s'efforçaient de marcher sur le chemin du progrès en offrant chacun un sacrifice. Abel adora selon la sagesse de Dieu, alors que Caïn adora selon la sagesse de l'homme. Le sacrifice de Caïn était simplement la contrefaçon de celui d'Abel. Nous voyons qu’il y a toujours une contrefaçon où il y a la Vérité. Tandis qu'il y a des dénominations qui étaient établies dans la Vérité, il y a aussi des contrefaçons et c'est ce qui est responsable de la grande multiplicité de dénominations et de sectes.

  Caïn en tuant Abel parce qu'il faisait ce que Dieu attendait de lui, est un type d'une fausse adoration, de l'opposition et de la persécution. Tel fut le cas dans le passé, et c’est toujours le cas aujourd’hui. Ceux qui sont dans l'erreur se montrent toujours hostiles à la Vérité et persécutent ceux qui pratiquent la Vérité.

  Maintenant, supposons qu'Abel avait vécu jusqu'à ce jour et avait suivi le progrès de la Vérité à travers chaque génération, quelle serait son expérience dans la religion ? - Il se serait nécessairement joint au mouvement d'Enoch, de Noé, d'Abraham, de Jacob, de Moïse et de ceux de tous les prophètes ; il se serait joint à Jean-Baptiste, aux Apôtres, puis aux Luthériens, aux Presbytériens, aux Méthodistes, aux Adventistes du Premier Jour, aux Adventistes du Septième Jour et il se serait joint enfin aux Adventistes du Septième Jour Davidiens. Afin d’avancer avec la Vérité croissante, Abel aurait à laisser un mouvement pour se joindre à un autre, à chaque nouvelle révélation de la Vérité, autrement il serait resté aussi ignorant que les Juifs, quant au progrès de la religion.

  Maintenant, nous voyons aussi clairement que la Vérité peut le démontrer, qu'à travers les âges, l'Eglise triomphante était et est toujours composée des membres de l'Eglise qui gravissent sans cesse l'échelle de la Vérité depuis le début jusqu'à ce jour.

  Ezéchiel 36 : 23, 24 - « Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d'elles. Et les nations sauront que je suis l'Éternel, dit le Seigneur, l'Éternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d'entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. »

  Ici, la vérité est à nouveau réitérée : ceux qui sont déterminés à rester en place au premier échelon de l'échelle de Vérité, seront laissés là pour y demeurer à toujours. Mais, ceux qui avancent avec la Vérité seront amenés dans leur propre pays, ils n'auront plus à s'asseoir sur les bancs avec les Laodicéens et ils n'auront plus à fouler les pays des Gentils.

  Verset 25 - « Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. »

  Cette purification totale et finale, voyez-vous, s'effectue seulement après que l'Eglise triomphante soit parvenue à la Terre Promise. Ceux qui négligent d’avancer avec la Vérité et qui choisissent de rester avec leurs idoles, seront, de toute manière, incapables de réaliser leurs désirs personnels, car « ils entreront dans les cavernes des rochers et dans les profondeurs de la terre, pour éviter la terreur de l'Eternel et l'éclat de Sa majesté, quand il se lèvera pour effrayer la terre. » Esa. 2 : 19.

  Verset 26 - « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. »

  Quand cette purification aura lieu, c'est alors qu'un nouveau cœur et un nouvel esprit seront accordés à tous ceux qui luttent maintenant pour croître dans la connaissance de Dieu, et qui se trouveront donc dans le Royaume. Après que cette opération du cœur ait lieu, faire la volonté de Dieu sera tout simplement quelque chose de naturel : il n'y aura plus de lutte contre le cœur charnel. 

  Versets 27-29 - « Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j'ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. Je vous délivrerai de toutes vos souillures. J'appellerai le blé, et je le multiplierai ; je ne vous enverrai plus la famine. »

  Daniel 12 : 1- « En ce temps-là se lèvera Michaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. »

  Regardez, déjà le monde va au devant du temps de détresse. Et quand il viendra, il y aura un refuge seulement dans la Vérité qui répond aux besoins présents, la Vérité qui inscrit le nom de quelqu'un dans le livre Céleste de Michaël.

  Daniel 12 : 10 - « Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés ; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais les sages comprendront. » (Version King James).

  Qui sont les sages ? - Elles doivent être celles qui recherchent toujours « l'huile dorée, » celles qui ont leurs vases remplies (Matt. 25 : 1-13). Celles qui sont autorisées à entrer par la porte sont celles qui ont obtenu et suivi une carte de Vérité qui répond aux besoins présents. 

  Mon Frère, ma Sœur, la religion n'est pas quelque chose qui est mort et qui décroît. C'est quelque chose qui vit et qui croît, et le peuple de Dieu croît avec elle. 

  Et maintenant, en terminant je désire vous laisser cette question afin que vous y réfléchissiez et pour que vous y répondiez pour vous-mêmes. Cette expérience - l'expérience qui consiste à progresser avec la Vérité - est-elle la vôtre ? Si non, alors pourquoi pas ? Oui, pourquoi ? Ne vaut-elle pas tout - argent, maison, terre, amis, mères, pères, maris et femmes ? Ne vaut-t-elle pas toutes ces choses afin de les doubler ? (Voir Esaïe 61 : 6, 7 ; Marc 10 : 28-31). 

-o-o-o-o-o-

  En vue d’apporter à tous cette joie inexprimable des promesses de Dieu, l’espérance des âges, ces études sont publiées et envoyées gratuitement et sans obligation à tous ceux qui désirent les obtenir. Envoyez vos noms et adresses à l’association Universelle de Publication, à l’adresse qui figure au dos de la page de couverture.

. . .

Précédent
1ST50
La Vie Nʼest Que Ce Quʼon En Fait
Prochain
1ST52
Cinq Hommes Tuent Apres Quʼun Autre Ait Appose Une Marque