Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Ce Que Lʼon Acquerra Avant Et Apres Le Renouvellement De La Terre (Esaie 65)

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION POUR LA PRIERE

Pratiquez la Parole

  Notre pensée pour la prière se trouve dans le livre Une Vie Meilleure, aux pages 166-167.

  V.M. p.166-167 : « Tous ceux qui se réclament du nom du Christ ou qui portent sa livrée ne lui appartiennent pas d'office. Nombreux sont ceux, dit Jésus, qui auront enseigné en mon nom et qui, pourtant, à la fin, seront trouvés trop légers. « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N'avons-nous pas chassé les démons par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. »

  D’aucuns croient être dans la vérité alors qu’ils sont dans l’erreur. Tout en revendiquant le Christ comme leur Seigneur et tout en faisant publiquement de grandes choses en Son nom, ils sont cependant des ouvriers d’iniquité. Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique, car leur bouche en fait un sujet de moquerie, et leur cœur se livre à la cupidité. » Mais, la Parole de Dieu est pour eux « comme un chanteur agréable, possédant une belle voix, et habile dans la musique. Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique. »

  Le peuple qui est décrit ici aime à entendre la Parole de Dieu, mais il ne s'avance pas davantage. J'espère qu'il n'y a personne ici qui se borne à écouter, mais qui agit en conséquence. Seuls ceux qui pratiquent la Parole sont justifiés. Agenouillons-nous et prions sincèrement pour que Dieu nous aide à ne pas professer simplement la Vérité, mais d'en être de vrais pratiquants.

       

Copyright, Réimprimé en 1953

Tous droits réservés

à V.T. HOUTEFF 

 

 

LES CHOSES QUI SONT OBTENUES AVANT ET

APRES QUE LA TERRE SOIT RENOUVELEE

Esaïe 65

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES ADVENTISTES DU 7ème JOUR DAVIDIENS
SABBAT 07 JUIN 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

  Nous étudierons le soixante-cinquième chapitre du livre d'Esaïe.

  Au cours de notre étude, nous nous rendrons compte que ce chapitre rapporte des faits qui auront lieu au cours de la période précédent l'établissement de la nouvelle terre, et celle qui le suit.

  Nous débuterons notre étude par le premier verset :

  Esa. 65 : 1 - « J'ai exaucé ceux qui ne demandaient rien, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas ; J'ai dit : Me voici, me voici à une nation qui ne s'appelait pas de mon nom. »

  Paul écrivant aux Romains, applique ce verset aux Gentils qui embrassaient l'Evangile (Rom. 10 : 20). Par conséquent, les Gentils sont ceux qui cherchaient l'Eternel sans rien demander, ceux qui l'ont trouvé sans le chercher. Cette condition, lourde de résultats souligne que le Seigneur peut-être facilement trouvé.

  Verset 2 - « J'ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, qui marche dans une voie mauvaise, au gré de ses pensées. »

  Il existe ici un contraste énorme entre ceux qui sont bien informés quant aux choses de Dieu, et les Gentils qui ne le sont pas. Tandis que les premiers s'éloignent de Dieu, bien que le Seigneur les implore avec larmes, ceux mentionnés les derniers se rapprochent de Lui. Nous découvrons ici combien Dieu est patient. Il continue de supplier encore et encore. II lui est difficile d'abandonner un pécheur aussi longtemps que tous les moyens possibles pour le sauver ne soient pas épuisés. Nous constatons clairement ici qu'il est plus facile de sauver un païen que de sauver un Chrétien satisfait et qui se fait des illusions.

  Verset 3 – « Vers un peuple qui ne cesse de m'irriter en face, sacrifiant dans les jardins, et brûlant de l'encens sur les briques. »

  Offrir des sacrifices dans les jardins signifie faire étalage de la religion ; les autels de briques (produit de l'homme et non pas créé par Dieu comme le fut la pierre), sont les œuvres de l'homme. Caïn a offert un sacrifice inacceptable, mais, les personnes que l'on présente ici dans ce texte, offre un autel inacceptable. L'un est aussi mauvais que l'autre. Que pourraient être les autels de briques, sinon des lieux d'adoration dont Dieu Lui-même n'a pas ordonné la construction ?

  Verset 4 - « Qui fait des sépulcres sa demeure, et passe la nuit dans les cavernes, mangeant de la chair de porc, et ayant dans ses vases des mets impurs. »

  Demeurer dans les tombeaux signifie être refusé d’avoir part à la résurrection des saints. Demeurer dans les cavernes revient à vivre une vie soi disant élevée - c'est à dire que l'on est mort aux yeux de Dieu et vivant aux yeux du monde.

  Les Juifs étaient très méticuleux quant à ce qu'ils mangeaient ; cependant nous avons ici une prédiction se rapportant à un peuple dont l'appétit est d'autant plus relâché que celui d'Adam et Eve au moment où ils partageaient le fruit défendu.

  Bien que nous, en tant que peuple professons être strict en écartant de nos tables les viandes impures, néanmoins, ce verset dévoile cette vérité peu honorable. Il nous révèle que beaucoup se livrent à ces choses abominables. Il se pourrait que dans une partie du monde ils se livrent à une abomination et dans l'autre partie, à une autre abomination.

  Verset 5 - « Qui dit : retire-toi, ne m'approche pas, car je suis saint ! De pareilles choses, c'est une fumée dans mes narines, c'est un feu qui brûle toujours. »

  D'un autre côté, ils sont aussi négligents qu'ils peuvent l'être, se nourrissant de n'importe quoi et de tout à la fois, du pur et de l'impur. D'un autre côté, ils ont une haute opinion d'eux mêmes : Ils se sentent plus saints que quiconque. Il est alors évident que ceux qui se livrent aux abominations dont parle le verset quatre, sont ceux-là mêmes qui refusent de communier avec ceux qui essaient de vivre une vie en harmonie avec leur foi, craignant qu'une réforme ait lieu. C'est Satanique, n’est-ce pas ! Dieu hait les hypocrites plus qu'aucune autre classe de pécheurs. Ceux qui sont ainsi poussés de droite à gauche voient le parfait accomplissement de ces Ecritures en ce moment même.

  Versets 6, 7 - « Voici ce que j'ai résolu par devers moi : loin de me taire je leur ferai porter la peine, oui, je leur ferai porter la peine de vos crimes, dit l'Eternel, et des crimes de vos pères, qui ont brûlé de l'encens sur les montagnes, et qui m'ont outragé sur les collines ; je leur mesurerai le salaire de leurs actions passées. »

  Le verset six se passe de commentaires et juste une phrase sur le verset sept suffira. Nous réalisons que les Pharisiens d'hier et ceux d'aujourd'hui, pour ainsi dire, doivent recevoir des rétributions similaires.

  Versets 8, 9 - « Ainsi parle l'Eternel : Quand il se trouve du jus dans une grappe, on dit : Ne la détruis pas, car il y a là une bénédiction ! J'agirai de même, pour l'amour de mes serviteurs, afin de ne pas tout détruire. Je ferai sortir de Jacob une postérité, et de Juda un héritier de mes montagnes, Mes élus posséderont le pays, et mes serviteurs y habiteront. »

  La semence de Jacob, l'héritier qui vient de Juda c’est bien sûr le Christ. Les élus, c'est à dire, Ses serviteurs sont ceux qui échappent à la destruction mentionnée ici. Ils seront une bénédiction pour les autres. D’un point de vue symbolique, les montagnes sont les royaumes de Juda et d'Israël réunis, comme il est également prédit dans Ezéchiel 37: 16-28. Mais, d’un point de vue littéral, les montagnes sont celles qui sont dans la Terre Promise. La phrase : « Mes élus la posséderont, » change le complément d'objet au pluriel « montagnes » en singulier, « la », et elle fait le symbolisme véhiculer deux pensées, à savoir, le Royaume et Son emplacement. Le verset qui suit confirme cette même pensée.

  Verset 10 - « Le Saron servira de pâturage au menu bétail, et la vallée d'Acor servira de gîte au gros bétail, pour mon peuple qui m'aura cherché. »

  Les versets neuf et dix nous conduisent de la période Juive à l'ère Chrétienne, puis à la restauration et à la consolidation des deux royaumes de Juda et d'Israël dans le pays de leurs pères, Saron et Acor.

  Verset 11 - « Mais vous, qui abandonnez l'Eternel qui oubliez ma montagne sainte, qui dressez une table pour cette troupe, et remplissez une coupe à ce groupe de personnes. » (Version King James).

  Ceux qui seront détruits sont ceux qui ne se soucient pas particulièrement de sa sainte montagne, c'est à dire, le royaume dont il est fait mention dans ces passages. Ce sont ceux qui préparent une table ou qui en d'autres termes rassemblent des passages de l'Ecriture tirés de leur contexte et qui à partir de ces éléments nourrissent (enseignent) le groupe ou la troupe qui partage le même esprit qu'eux. « Remplir la coupe, » revient à dire que la troupe boit tout ce que ses enseignants avancent.

  Verset 12 - « Je vous destine au glaive, et vous fléchirez tous le genou pour être égorgés ; car j'ai appelé, et vous n'avez point répondu, j'ai parlé, et vous n'avez point écouté, mais vous avez fait ce qui est mal à mes yeux, et vous avez choisi ce qui est mal à mes yeux, et vous avez choisi ce qui me déplait. »

  A cet appel de Dieu ils ne répondent pas. Ils ne L'entendent pas non plus parler, car ils sont enclins à faire le mal. Ils prennent plaisir dans leurs propres voies et ils haïssent celle du Seigneur. Il se pourrait qu'ils ne soient pas conscients de ce péché.

  Versets 13-15 - « C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Eternel : Voici mes serviteurs mangeront, et vous aurez faim ; voici mes serviteurs boiront, et vous aurez soif ; voici mes serviteurs se réjouiront, et vous serez confondus ; voici mes serviteurs chanteront dans la joie de leur cœur ; mais vous, vous crierez dans la douleur de votre âme, et vous vous lamenterez dans l'abattement de votre esprit. Vous laisserez votre nom en imprécation à mes élus ; le Seigneur, l'Eternel vous fera mourir, et il donnera à ses serviteurs un autre nom. »

  Il se pourrait que ceux qui font le mal n'accordent maintenant même pas une pensée à cet avertissement solennel, mais aussi certain que le jour est suivi de la nuit, il est aussi certain que bientôt arriveront leur misère, leur honte, leurs douleurs et leurs calamités.

  Ils laisseront aux serviteurs de Dieu le nom de la Dénomination ; ce qui revient à dire que le nom sera laissé à ceux qui échapperont à l'épée du Seigneur. Cependant, le nom n'est laissé qu'en imprécation et les serviteurs de Dieu seront appelés d'un autre nom que la « bouche de 1’Eternel prononcera. »

  Verset 16 - « Celui qui voudra être béni dans le pays voudra l'être par le Dieu de Vérité, et celui qui jurera dans le pays jurera par le Dieu de Vérité, car les anciennes souffrances seront oubliées, elles seront cachées à mes yeux. »

  Dans ce verset, il est sous-entendu que le Seigneur commet cette action étrange, parce que ses serviteurs infidèles n'ont pas voulu être bénis par le Dieu de Vérité. Par conséquent, ils l'ont été par le dieu de fausseté ; c'est à dire, qu'ils ont enseigné, approuvé et répandu la fausseté, alors que le Seigneur cherche à bénir tous Ses serviteurs par une Vérité provenant fraîchement de Son trône. Jamais Il ne rappellera leur passé, à ceux qui embrassent Sa Vérité pour cette époque.

  Verset 17 - « Car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre, on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l'esprit. »

  Ici, nous sommes conduits à l'époque où Dieu renouvelle finalement le ciel et la terre.

  Versets 18, 19 - « Mais Réjouissez-vous et égayez-vous à toujours de ce que je crée, car voici, je crée Jérusalem pour être une jubilation, et son peuple une joie ; et je m’égayerai sur Jérusalem, et je me réjouirai en mon peuple. Et on n'y entendra plus la voix des pleurs et la voix des cris. » (Version d’Arby).

  Nous sommes encouragés à nous réjouir, car Jérusalem, aussi bien que Son peuple sont créés pour la joie.

  Verset 20 - « Il n'y aura plus ni enfants ni vieillards qui n'accomplissent leur jours ; car celui qui mourra à cent ans sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. »

  Il ne se trouvera parmi les méchants qui ressusciteront lors de la seconde résurrection, celle des injustes, (Apo. 20 : 5) ni naissances, ni morts pendant cent années. Ainsi, les seuls enfants qui se trouveront au milieu d'eux seront ceux qui ressusciteront des morts. Par conséquent, jeunes et vieux auront vécu une centaine d'années, et ce, à partir de la résurrection des injustes jusqu'à la seconde mort. Ainsi, l'enfant et le pécheur qui atteindront cent ans sur la terre renouvelée succomberont tous deux à la fin des cent ans. C'est alors que les saints habiteront la terre entière :

  Versets 21, 22 - « Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu'un autre les habite, ils ne planteront pas des vignes pour qu'un autre en mange le fruit ; car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres et mes élus jouiront de l'œuvre de leurs mains. »

  Nous constatons une fois de plus que ce qui suivra sera aussi réel et naturel que le fût le Jardin d'Eden au jour où il fut créé. Ainsi, le message d'Elie restaurera vraiment toute chose - tout ce qui a été perdu à cause du péché.

  Verset 23 - « Ils ne travailleront pas en vain, et ils n'auront pas des enfants pour les voir périr, car ils formeront une race bénie de l'Eternel, et leurs enfants seront avec eux. »

  Une grande partie de notre labeur sur cette terre est accomplie en vain, et beaucoup de nos fils et de nos filles sont aussi nés en vain. Toutefois, sur la terre renouvelée, personne ne travaillera en vain et rien ne sera fait dans le but d'engendrer des problèmes.

  Verset 24 - « Avant qu'ils m'invoquent, je leur répondrai ; avant qu'ils aient cessé de parler, j'exaucerai. »

  Souvent nous attendons longtemps afin d'obtenir une réponse à quelques-unes de nos prières, et pour la plupart d'entre elles, les réponses ne sont pas celles que nous souhaiterions. Cependant, sur la terre renouvelée il n'y aura ni retard ni désappointement. 

  Verset 25 - « Le loup et l'agneau paîtront ensemble, le lion, comme le bœuf mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. II ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l'Eternel. »

  Partout régnera la paix. Nous ne verrons pas les hommes se quereller, ni les animaux se battre et se dévorer. Il y aura une paix réelle et parfaite parmi eux tous. 

  Si nous pouvions seulement réaliser ce que Dieu a préparé pour ceux qui aiment étudier Sa Parole et marcher dans Sa Lumière qui ne cesse de croître, alors, nous ferions des affaires de Dieu notre principal intérêt ; nous ne gaspillerions plus alors nos énergies en luttant pour les choses matérielles de la vie. Elles nous seront ajoutées, tandis qu'avec diligence nous travaillerons en vue de la construction de Son Royaume, car Lui-même déclare : « L'ouvrier mérite son salaire. »

. . .

Précédent
1ST43
Lʼannee De Ses Rachetes, Le Signe De Sa Vengeance
Prochain
1ST45
Les Puissants Esaü Et Les Jacob Non Pretentieux