Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

La Recompense De Sion Et Lʼeffort Du Dieu Tout-Puissant

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION POUR LA PRIERE

Notre seul espoir de victoire

 

  Je lirai dans Une Vie Meilleure, commençant à la page 164, le dernier paragraphe.

  « Notre seul espoir de victoire consiste à unir notre volonté avec celle de Dieu et à travailler en communion avec Lui heure après heure, et jour après jour. Nous ne pouvons laisser notre égoïsme dominer en nous et entrer quand même dans le royaume de Dieu. Si nous voulons jamais atteindre à la sainteté, nous devons renoncer à nous-mêmes, nous pénétrer de la pensée et des sentiments du Christ. L’orgueil et la suffisance doivent être crucifiés. Sommes-nous disposés à accepter ces conditions ? Voulons-nous que notre volonté s’harmonise avec celle du Seigneur ? Tant que nous nous y refuserons, la grâce régénératrice de Dieu ne pourra se manifester en nous. »

  Nous nous agenouillerons maintenant et prierons afin de comprendre que notre espoir d’avoir une demeure dans le Royaume de Dieu dépend de l’union de notre volonté à La sienne et d’une œuvre en coopération avec Lui ; que la sainteté dépend d’une renonciation à soi-même et d’une acceptation du Christ ; que l’orgueil n’a aucune place dans le cœur du Chrétien ; que la transformation de la grâce de Dieu est obtenue lorsque nous nous conformons à Sa Parole.

 

Copyright, Réimprimé en 1953

Tous droits réservés

à V.T. HOUTEFF

 

 

LA RECOMPENSE DE SION ET LE PUISSANT EFFORT DE DIEU

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF,
MINISTRE DES ADVENTISTES DU 7ème JOUR DAVIDIENS
SABBAT, 24 MAI 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

 

  Cet après-midi, nous étudierons le soixante deuxième chapitre d’Esaïe. Les toutes premières choses qu’il nous faut connaître sur ce chapitre, c’est s’il fut écrit spécifiquement pour le peuple d’aujourd’hui ou spécifiquement pour le peuple d’hier et si son message doit être donné à l’église ou au monde. Pour les réponses, nous lirons le verset onze :

  « Voici ce que l'Eternel a proclamé à la fin du monde : Dites à la fille de Sion : Voici, ton salut arrive ; voici, Sa récompense est avec lui, et Son œuvre le précèdent. » Esa. 62 : 11. (Version King James).

  « Voici, » dit le Seigneur : « J’ai proclamé à la fin du monde », non à une autre époque. Par conséquent, cette proclamation divine est destinée à ceux qui vivent au temps de la fin. Le chapitre leur est maintenant descellé et leur mission est de le porter à la fille de Sion, à l’église. Par conséquent, tu ne peux pas te permettre de refuser cet appel au service.

  Verset 1 – « A cause de Sion je ne me tairai pas, et à cause de Jérusalem je ne me tiendrai pas tranquille, jusqu'à ce que sa justice paraisse comme l’éclat de la lumière, et son salut comme un flambeau qui brûle. » (Version d’Arby).

  Ici, il nous est dit que le Seigneur continuera à parler ainsi, non pour le monde, mais pour l’église, afin qu’elle puisse se tenir finalement sur le Mont Sion avec l’Agneau ; qu’Il continuera ainsi « jusqu'à ce que sa justice paraisse comme l’éclat de la lumière, et son salut comme un flambeau qui brûle. »

  Ceci implique qu’à la proclamation de ce chapitre, la justice de Son peuple se montre faiblement, si toutefois elle se montre et que « le salut » n’est pas maintenant comme un flambeau qui s’allume, mais comme un flambeau qui est éteint. Toutefois, Son puissant effort c’est d’y apporter un grand changement : la justice du Christ doit briller aussi éclatante que le soleil. La conclusion qui s’impose c’est que sans ce message additionnel l’église n’atteindra jamais son but et que l’attitude indifférente de quiconque face à cet appel urgent de service amènera assurément sa perte. Cependant, le véritable peuple de Dieu va se réveiller et accepter l’appel. Le Seigneur leur dit en tant qu’église :

  Verset 2 – « Les nations verront ta justice, et tous les rois ta gloire ; et l'on t'appellera d'un nom nouveau, que la bouche de l'Éternel désignera. » (Version d’Arby).

  La justice de Sion sera tellement prononcée que les Gentils seront attirés par elle et tous leurs rois par sa gloire. C’est pour cette raison même que le nom actuel de l’église ne lui conviendra plus.

  Comme vous le savez, il y a maintenant des centaines de noms d’église dans le monde – autant d’église qu’il y a de doctrines, tous ces noms proviennent de la bouche des hommes, bien que Dieu ne reconnaisse qu’une seule église. Plusieurs de ces noms suggèrent une compétition Divine. Par exemple, les noms « Eglise de Christ, » et « Eglise de Dieu, » ne font-ils pas de Christ et de Dieu des rivaux ? 

  Quelque soit le « nouveau nom », il conviendra parfaitement à l’église dans sa justice qui est prédite ici.

  Nous vivons actuellement dans un monde confus. Certains sont de Paul, certains sont d’Apollos, de Céphas, de Pierre, de Jean, de Jacques et d’autres encore sont de Dieu et d’autres de Christ. Les Chrétiens se chamaillent et se querellent entre eux, l’un parle contre la foi de l’autre et en même temps tous essaient de convertir à Christ le monde non Chrétien ! Quelles ténèbres ! Dieu dit à l’église qu’il est en train de créer maintenant :

  Verset 3 – « Tu seras aussi une couronne de gloire dans la main de l'Éternel, un turban royal dans la main de ton Dieu. » (Version King James).

  L’église qui est projetée ici sera composée uniquement d’un peuple juste, conduit par l’Esprit et son nouveau nom exprimera incontestablement ce fait. C’est merveilleux, en effet, d’être la « couronne de gloire » du Seigneur et Son « turban royal. » Certainement, vous ne pouvez-vous permettre de laisser cette gloire vous échapper. Agissez aujourd’hui !

  Verset 4 – « On ne te nommera plus Délaissée, on ne nommera plus ton pays Désolation ; mais on t'appellera Hephzibah, et l'on appellera ton pays Beulah ; car l'Éternel met son plaisir en toi, et ta terre aura un époux. » (Version King James).

  Parce que le Seigneur mettra Son plaisir en elle, et aussi parce que son pays aura un époux, on l’appellera Hephzibah et son pays Beulah. L’église, dans le passé fut abandonnée de nombreuses fois : une fois en Egypte, puis à Babylone, à Rome, et ainsi de suite – mais, aujourd’hui, elle ne sera plus jamais abandonnée et son pays ne sera plus jamais désolé.

  Verset 5 – « Comme un jeune homme s'unit à une vierge, ainsi tes fils s'uniront à toi ; et comme la fiancée fait la joie de son fiancé, ainsi tu feras la joie de ton Dieu. »

  Le mariage signifie une union éternelle. Donc, l’église a la promesse que maintenant son pays lui appartiendra pour toujours, et ses fils (convertis) ne se sépareront jamais d’elle.

  Versets 6, 7 – « Sur tes murs, Jérusalem, j'ai placé des gardes ; ils ne se tairont ni jour ni nuit. Vous qui parlez du Seigneur, ne gardez pas le silence ! Et ne lui laissez aucun relâche, jusqu'à ce qu'Il rétablisse Jérusalem et la rende glorieuse sur la terre. » (Version King James).

  Non pas qu’Il placera, mais qu’Il a déjà placé des gardes qui ne négligeront jamais leur devoir ni jour ni nuit. Et que maintenant vous qui parlez du Seigneur, vous ne devez pas garder le silence, mais vous devez Le louer et parler de Son merveilleux amour et de Sa merveilleuse Vérité. Maintenant, l’occasion vous est donnée pour promouvoir Sa cause, pour en faire votre principale affaire, votre principal intérêt, votre plus grande joie. Maintenant, le temps est venu de dire : « Si je t'oublie, Jérusalem, que ma droite m'oublie ! Que ma langue s'attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie ! » Psaumes 137 : 5, 6. Priez et œuvrez à cette fin. Ne lui laissez aucun relâche, jusqu'à ce qu'Il rétablisse Jérusalem et la rende glorieuse « sur la terre. » Que cela soit votre joie tout comme vous êtes Sa joie !

  Versets 8, 9 – « L'Éternel l'a juré par sa droite et par son bras puissant : Je ne donnerai plus ton blé pour nourriture à tes ennemis, et les fils de l'étranger ne boiront plus ton vin, produit de tes labeurs ; mais ceux qui auront amassé le blé le mangeront et loueront l'Éternel, Et ceux qui auront récolté le vin le boiront, dans les parvis de mon sanctuaire. »

  Encore et encore, le peuple de Dieu a été privé et la privation la plus scandaleuse et la plus déraisonnable dont ils ont souffert a été causée et est toujours en train d’être causée par leurs propres frères dans la foi ! Comment ? – A chaque avancée dans la Vérité, à travers l’histoire de l’église et jusqu’à aujourd’hui, ceux qui ont embrassés des vérités nouvelles et impopulaires ont dans tous les cas été jetés dehors des églises qu’ils ont aidées à construire. Cela a été fait seulement parce que la majorité a toujours dirigé d’une part et que la minorité a toujours été sensible à la Vérité présente, à la « nourriture solide au temps convenable, » d’autre part. Cependant, le temps est arrivé où toutes formes de privation cesseront. Ce conseil et cette promesse encourageants sont donnés à ceux qui sont jetés dehors :

  « Écoutez la parole de l'Éternel, vous qui craignez sa parole. Voici ce que disent vos frères, qui vous haïssent et vous repoussent à cause de mon nom : Que l'Éternel montre sa gloire, et que nous voyions votre joie ! - Mais ils seront confondus. » Esa. 66 : 5.

  Verset 10 – « Franchissez, franchissez les portes ! Préparez un chemin pour le peuple ! Frayez, frayez la route, ôtez les pierres ! Élevez une bannière pour les peuples ! »

  Maintenant, le Seigneur demande à plusieurs reprises à tous ceux qui entendent Sa Voix de franchir sans crainte les portes de Sion et de lui dire : « Voici, ton salut arrive ; voici, Sa récompense est avec lui, et Son œuvre le précèdent. »

  Par conséquent, nous ne pouvons faire autrement que de les franchir, car c’est notre devoir divin pour préparer la voie pour le peuple. Nous devons préparer une route, un moyen pour qu’ils parviennent à la lumière de Dieu et ainsi à Son Royaume. Nous devons enlever tout obstacle qui se dresse sur le chemin et nous devons élever une bannière pour le peuple, une bannière qu’ils pourront voir et suivre à mesure qu’elle les conduit. Que peut-être cette bannière ? – La bannière même que le peuple doit voir et suivre c’est Jésus au travers de Sa Vérité.

  Verset 11 – « Voici ce que l'Eternel a proclamé à la fin du monde : Dites à la fille de Sion : Voici, ton salut arrive ; voici, Sa récompense est avec lui, et Son œuvre Le précède. » (Version King James).

  Comme nous l’avons appris au début de notre histoire, ce verset clarifie deux choses : premièrement que ce chapitre contient vraiment un message pour l’église à la fin du monde ; deuxièmement, puisqu’il prouve que ce chapitre est maintenant en train d’être descellé et porté à notre attention pour la première fois, nous sommes bel et bien envoyés avec un message à l’église et montre vraiment que nous sommes arrivés au temps de la fin, temps dans lequel les institutions humaines doivent passer pour toujours.

  Le mot « voici » suggère que nous devrions maintenant faire attention et être capable de discerner que notre salut est arrivé et que tandis que Sa récompense est avec lui, et Son œuvre le précède encore. Qu’est-ce que Sa récompense ? – Que peut-il être d’autre, si ce n’est la vie éternelle ? Ainsi, les premiers fruits, les 144 000, les serviteurs de Dieu qui doivent bientôt se tenir sur la Montagne de Sion avec l’Agneau seront les premiers récompensés. En tant que serviteurs de Dieu, ils accompliront l’œuvre qui le précède, l’œuvre du rassemblement des seconds fruits, comme cela est exposé par Esaïe le prophète :

  « Je mettrai un signe parmi elles, et j'enverrai leurs réchappés [verset 16] vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l'arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines, qui jamais n'ont entendu parler de moi, et qui n'ont pas vu ma gloire ; et ils publieront ma gloire parmi les nations. Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à l'Éternel, sur des chevaux, des chars et des litières, sur des mulets et des dromadaires, à ma montagne sainte, à Jérusalem, dit l'Éternel, comme les enfants d'Israël apportent leur offrande, dans un vase pur, à la maison de l'Éternel. » Esa. 66 : 19, 20. Le choix vous appartient maintenant, soit de vous aligner sur la Vérité que Dieu a donnée pour cette heure, d’accepter Son salut et de se préparer pour l’œuvre qui Le précède, pour le rassemblement de Ses saints, ou soit de demeurer distant et d’être vomi.

  Faisons maintenant le meilleur choix, sinon nous nous retrouverons bientôt dans les ténèbres du dehors, là pour y pleurer et grincer des dents.

  Verset 12 – « On les appellera peuple saint, rachetés de l'Éternel ; et toi, on t'appellera recherchée, ville non délaissée. »

  Si vous faites tout ce que l’Esprit de Dieu vous demande de faire, vous ferez partie du « peuple saint, rachetés de l'Éternel, » « recherché, » « non délaissé. »

  Et maintenant, pour résumer : l’étude débute par les paroles « Voici ce que l'Eternel a proclamé à la fin du monde, » à l’église d’aujourd’hui. Elle sera « la couronne de gloire » du Seigneur et Son « turban royal. » Elle ne sera plus appelée « Délaissée, » son pays ne sera plus appelée « Désolé » ; que leurs titres seront changés respectivement en Hepzibah et Beulah, signifiant que Dieu prendra plaisir en Son peuple et en leurs pays ; que Dieu se réjouira sur Son église comme un époux se réjouit de Son épouse ; qu’Il a maintenant placé des gardes sur les murs de Jérusalem, qui jamais ne négligeront leur devoir ; qu’ils ne garderont pas le silence, mais qui glorifieront le Seigneur et seront zélés pour faire tout ce qu’ils peuvent pour l’avancement de Son Royaume ; qu’Il a juré par sa main droite qu’Il ne donnera plus la nourriture de Ses enfants à leurs ennemis, que les étrangers ne pilleront plus ce pourquoi ils ont travaillé et que ce qu’ils produiront leur appartiendront, en effet ; que Son peuple a été privé encore et encore de leur lumière spirituelle ; que lorsque la lumière de Dieu leur est parvenue, les ennemis ont empêché à la lumière de les atteindre, pour au moins un temps ; qu’il nous est maintenant conseillé « d’écouter la Parole du Seigneur, » pour laquelle les frères (nos frères membres d’église) nous détestent à tel point qu’ils se séparent de nous en nous jetant dehors. Ils font cela au nom du Seigneur, mais ils seront confus lorsqu’Il apparaîtra pour notre joie et pour leur honte ; qu’il nous est ordonné de franchir les portes de Laodicée et de préparer un chemin pour le peuple, de frayer la route, d’ôter les pierres et de lever une bannière pour les peuples, de leur montrer que le Seigneur « a proclamé à la fin du monde, » pour dire à la « fille de Sion » que son salut arrive que Sa récompense est avec Lui, et Son œuvre Le précède ; que ceux qui réchappent du massacre du Seigneur seront envoyés vers les nations et aux îles de la mer, aux gens qui n’ont jamais entendu parler du Sauveur ; qu’ils amèneront tous leurs frères à la maison du Seigneur. 

  Maintenant, vous voyez certainement ce que sont la récompense de Sion et le puissant effort de Dieu pour vous informer de cette Vérité. Vous ferez certainement tout ce que vous pourrez pour échapper à la vengeance de Dieu et de vous joindre à ce mouvement laïc pour le rassemblement des peuples.

. . .

Précédent
1ST41
Les Fruits De Celui Qui Est Oint
Prochain
1ST43
Lʼannee De Ses Rachetes, Le Signe De Sa Vengeance