Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Les Peres Ont Prefere Tromper La Grace Donnee Aux Enfants

La Seule Paix De L'esprit

LES PERES ONT PREFERE TROMPER
LA GRACE DONNEE A LEURS ENFANTS

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF,
MINISTRE DES ADVENTISTES DU 7ème JOUR DAVIDIENS
SABBAT 15 MARS 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS


  Nous étudierons le trentième chapitre d'Esaïe, commençant par le tout premier verset.

  Ici, comme dans d'autres chapitres de la prophétie d'Esaïe, vous remarquerez qu'une partie du chapitre (dans ce cas, les dix-sept premiers versets) parle des péchés de l'ancien Israël, les pères de l'Israël antitype et de leur perte du pouvoir. Mais, le reste du chapitre parle de l'Israël dans les derniers jours, les jours où Israël antitype accèdera au pouvoir. Considérons maintenant :

  Esa. 30 : 1, 2 - « Malheur, dit l'Éternel, aux enfants rebelles, qui prennent des résolutions sans moi, et qui font des alliances sans ma volonté, pour accumuler péché sur péché ! Qui descendent en Égypte sans me consulter, pour se réfugier sous la protection de Pharaon, et chercher un abri sous l'ombre de l'Égypte ! »

  Evidemment, le peuple de Dieu, à l’époque, était coupable de ces péchés. Au lieu de se confier en Dieu pour les délivrer de leurs ennemis, ils mirent leur confiance en Pharaon. Quel faible support sur lequel s'appuyer ! Comme résultat, il leur fut clairement dit :

  Versets 3 - 7 - « La protection de Pharaon sera pour vous une honte, et l'abri sous l'ombre de l'Égypte une ignominie. Déjà ses princes sont à Tsoan, et ses envoyés ont atteint Hanès. Tous seront confus au sujet d'un peuple qui ne leur sera point utile, ni pour les secourir, ni pour les aider, mais qui fera leur honte et leur opprobre. Sentence des bêtes du midi : à travers une contrée de détresse et d'angoisse, d'où viennent la lionne et le lion, la vipère et le dragon volant, ils portent à dos d'ânes leurs richesses, et sur la bosse des chameaux leurs trésors, à un peuple qui ne leur sera point utile. Car le secours de l'Égypte n'est que vanité et néant ; c'est pourquoi j'appelle cela du bruit qui n'aboutit à rien. » 

  Comme vous le savez, c'est exactement ce qui arriva à l'ancien peuple de Dieu. Combien il vaut mieux s'asseoir calmement, pour attendre sur le Seigneur pour obtenir de l'aide quand vous êtes impuissants, au lieu de solliciter l'aide de Ses ennemis !

  Verset 8 - « Va maintenant, écris ces choses devant eux sur une table, et grave les dans un livre, afin qu'elles subsistent dans les temps à venir, éternellement et à perpétuité. »

  C'est vrai, ils ont tués les prophètes parce qu'ils avertissaient le peuple de leurs péchés, mais Dieu a décrété que les écrits des prophètes, contre les péchés existants doivent demeurer intacts pour être lus comme des leçons pratiques par les générations qui devaient survenir par la suite. Le peuple de Dieu d'aujourd'hui, par conséquent, n'a aucune excuse à répéter les erreurs de leurs prédécesseurs. Toutefois, s'ils répètent les péchés de ceux qui existèrent avant eux, alors, leur culpabilité amènera sur eux-mêmes de plus grands malheurs que ceux qui s'abattirent sur les Juifs. Et si personne ne peut nier que les prophéties d'Esaïe contre les Juifs furent accomplies, qui donc peut oser dire qu'elles ne vont pas s'accomplir contre nous si nous faillissions comme ils faillirent ?

  Versets 9, 10 - « Car c'est un peuple rebelle, ce sont des enfants menteurs, des enfants qui ne veulent point écouter la loi de l'Éternel, qui disent aux voyants : Ne voyez pas ! Et aux prophètes : Ne nous prophétisez pas des vérités, dites-nous des choses flatteuses, prophétisez des chimères ! »

  En tuant les prophètes pour leur franc-parler, l'ancien peuple de Dieu disait en effet : Prophétisez-nous des tromperies. Dites-nous des choses flatteuses, nous ne voulons pas connaître la vérité nous concernant. Ces choses existent-elles toujours parmi nous ? – Laissez-moi vous raconter un incident qui répondra rapidement à cette question.

  Pas plus tard que l'autre jour, j'ai reçu de la part d'un frère pasteur une lettre écrite très poliment, dans laquelle il exprime sincèrement son opinion sur notre littérature. II a très poliment expliqué que tout ce qu'il a contre elle, c'est que nous y citons les péchés et les erreurs que commettent les dirigeants d'église. Si vous les aimez, il a dit, vous ne diriez que du bien d'eux.

  J'apprécie la sincérité de ce frère dans cette affaire, mais je n'apprécie pas le jugement qu'il en fait. S'il veut bien réexaminer la littérature, je suis sûr qu'il découvrirait que nous n'avions dit que seulement ce que disent les Ecritures sur le sujet pour notre temps. Par conséquent, sa charge, en réalité n'est pas dirigée contre nous, mais contre Dieu Lui-même !

  Notre affaire, Frère et Sœur, n'est pas de trouver à redire contre les pasteurs ou les laïques, mais c'est d'amener sans mentir à la lumière ce que les Ecritures ont à dire au peuple d'aujourd'hui. Nous ne pouvons faire autrement, Dieu nous aide. La responsabilité d'Ezéchiel est notre responsabilité.

  « Quand je dirai au méchant : Tu mourras ! Si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang. » Ezéch. 3 : 18.

  Lorsque les Juifs trouvèrent à redire contre les prophètes parce qu'ils parlaient des péchés dans lesquels les prêtres se complaisaient, ils dirent en réalité :

  Verset 11 – « Détournez-vous du chemin, écartez-vous du sentier, éloignez de notre présence le Saint d'Israël ! »

  L'aveuglement spirituel c'est une chose cruelle. Ses victimes ne peuvent guère être amenées à voir leurs péchés ou la justice de Dieu. Ils interprètent et appliquent mal tout ce qui est prévu pour leur propre bien.

  Versets 12 - 13 - « C'est pourquoi ainsi parle le Saint d'Israël : Puisque vous rejetez cette parole, que vous vous confiez dans la violence et dans les détours et que vous les prenez pour appuis, ce crime sera pour vous comme une partie crevassée qui menace ruine et fait saillie dans un mur élevé, dont l'écroulement arrive tout à coup, en un instant : »

  Si les yeux spirituels de l'ancien peuple de Dieu pouvaient si possible s'ouvrir, s'ils pouvaient voir que leurs péchés minaient la fondation sur laquelle ils se tenaient, ils n'auraient pas craché aux visages des prophètes, parce qu'ils les avertissaient de leur condition critique. Certes non. Plutôt ils auraient accueilli les prophètes.

  Verset 14 - « Il se brise comme se brise un vase de terre, que l'on casse sans ménagement, et dont les débris ne laissent pas un morceau pour prendre du feu au foyer, ou pour puiser de l'eau à la citerne. »

  Qui ose nier que leur royaume fut anéanti ainsi ? Toutes ces choses survinrent sur eux, seulement parce qu'ils refusèrent d'écouter les prophètes.

  Versets 15 - 18 - « Car ainsi a parlé le Seigneur, l'Éternel, le Saint d'Israël : C'est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, c'est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l'avez pas voulu ! Vous avez dit : Non ! Nous prendrons la course à cheval ! C'est pourquoi vous fuirez à la course. Nous monterons des coursiers légers ! C'est pourquoi ceux qui vous poursuivront seront légers. Mille fuiront à la menace d'un seul, et, à la menace de cinq, vous fuirez, jusqu'à ce que vous restiez comme un signal au sommet de la montagne, comme un étendard sur la colline. Cependant l'Éternel désire vous faire grâce, et il se lèvera pour vous faire miséricorde ; car l'Éternel est un Dieu juste : heureux tous ceux qui espèrent en Lui ! »

  Parce qu'il n'y avait rien qui pouvait être fait pour sauver nos ancêtres de la honte, le Seigneur permit aux nations de battre Son peuple et de les disperser aux quatre vents. Néanmoins, Il a laissé une promesse qu'Il attendrait jusqu'à ce qu'ils, en tant que peuple, aient passé leur période de prodigalité, jusqu'à ce qu'ils, en tant qu'individu, découvrent leurs erreurs et qu'ils donnent au Seigneur l'opportunité de leur dévoiler Sa grâce. Ceux qui l'attendent vont avec certitude recevoir Ses bénédictions.

  Avec le dix-huitième verset vient la ligne de démarcation entre le rapport de l'ancien peuple de Dieu et la prévision du futur de Son peuple dans les derniers jours. Jusqu'à ce point c'est le rapport du premier, maintenant ; concernant les promesses faites au dernier, nous lisons :

  Verset 19 - « Car le peuple habitera à Sion, à Jérusalem ; tu ne pleureras plus ! Il te fera grâce, quand tu crieras ; dès qu'Il aura entendu, Il t'exaucera. » (Version King James).

  Quelle est la raison qui fait que Dieu attend si patiemment ? Et pourquoi a-t-il promis si abondamment Sa grâce à Son peuple ? - Parce qu'Il est déterminé à ce qu'ils demeurent à Sion, à Jérusalem. Son but c'est de les ramener là-bas et de leur donner du repos. Son objectif c'est de mettre fin à leurs pleurs, d'écouter leurs prières et de subvenir à leurs besoins.

  C'est ainsi qu'alors que l'ancien peuple de Dieu subissait la destruction, la punition et la désolation, nous maintenant, faisons face à la restauration, la pitié et la grâce. Aujourd'hui, nous avons la même promesse que le peuple avait au temps de Moïse - oui, plus grande encore.

  Verset 20 - « Et le Seigneur vous donnera le pain de la détresse et l'eau de l'oppression ; mais ceux qui t'enseignent ne seront plus cachés, mais tes yeux verront ceux qui t'enseignent. » (Version d’Arby).

  Bien que Dieu ait permis autrefois que les enseignants des peuples (leurs prophètes) soient mis dans un coin, maltraités et massacrés, Il ne le permettra plus.

  Les yeux de Son peuple verront leurs enseignants choisis par Dieu, alors qu'ils sont amenés en premier plan.

  Verset 21 - « Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira : Voici le chemin, marchez-y ! Car vous iriez à droite, ou vous iriez à gauche. »

  Par conséquent, ce n'est pas la peine qu'aucun de nous fassions le mal. Il n'y a aucune excuse à faire des erreurs que nous ne devrions pas faire.

  Verset 22 - « Vous tiendrez pour souillés l'argent qui recouvre vos idoles, et l'or dont elles sont revêtues ; tu en disperseras les débris comme une impureté : Hors d'ici ! Leur diras-tu. »

  Non, le peuple fidèle de Dieu ne s'attachera à aucune chose qui déplait au Seigneur. Non seulement ils vont jeter toutes choses idolâtres, mais en réalité, ils vont les haïr.

  Verset 23 - « Alors il répandra la pluie sur la semence que tu auras mise en terre, et le pain que produira la terre sera savoureux et nourrissant ; en ce même temps, tes troupeaux paîtront dans de vastes pâturages. »

  Lorsque nous nous conformerons à toutes les exigences de Dieu, c'est alors que nous prospérerons. C'est alors que celui qui dévore sera réprimandé, et que les malédictions prononcées sur nous seront retenues. Nous devrions par conséquent réaliser maintenant que la prospérité ne dépend pas seulement de l'habileté de quelqu'un, mais qu'elle dépend même plus de l'approbation de Dieu sur les actions d'une personne.

  Verset 24 - « Les bœufs et les ânes, qui labourent la terre, mangeront un fourrage salé, qu'on aura vanné avec la pelle et le van. »

  Si nos troupeaux doivent avoir une nourriture saine, donc combien il est même plus important pour nous d'avoir une nourriture spirituelle qui soit vannée par l'Esprit de Vérité. C'est ce qu'ils auront.

  Verset 25 - « Sur toute haute montagne et sur toute colline élevée, il y aura des ruisseaux, des courants d'eau, au jour du grand carnage, à la chute des tours.»

  Il est évident que lorsque les eaux du salut de Dieu couvriront la terre - même jusqu'aux sommets des montagnes, si l'on peut dire ainsi – c’est alors que, les tours élevées (les miradors), que les gens ont construites de leur propre initiative, tomberont. Sans aucun doute, le jour du massacre c'est le jour grand et redoutable du Seigneur. Donc, nous sommes encore face à face avec la réalité que la Vérité fait l'une de ces deux choses : si Elle ne peut sauver, Elle détruit.

  Cette Vérité que vous écoutez aujourd'hui, en vérité, se répandra dans le monde comme le feu se répand dans le chaume. Qu'importe qui essaye d'arrêter la Vérité de Dieu, je sais que de telles personnes trébucheront et tomberont et ne seront plus trouvées, mais la Vérité couvrira toute la terre.

  Verset 26 - « La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, et la lumière du soleil sera sept fois plus grande comme la lumière de sept jours, lorsque l'Éternel bandera la blessure de son peuple, et qu'Il guérira la plaie de ses coups. »

  Si cela n'était pas une figure de style, si le soleil devait en réalité devenir sept fois plus chaud qu'il ne l'est, alors cela voudrait dire que la terre elle-même s'enflammerait. Il est évident que le soleil, dans ce contexte est utilisé symboliquement pour illustrer que la lumière de la Parole de Dieu, alors qu'il est maintenant en train de panser la « plaie de son peuple, » doit augmenter sept fois plus - toute la lumière qu'elle contient éclatera sur la terre comme le fait le soleil après un jour nuageux. De plus, la lune (l'église), l'agent qui reflète les rayons du soleil dans les lieux sombres de la terre, va, comme résultat, satisfaire le peuple, non pas un peu plus qu'elle l'ait fait jusqu'ici, mais parfaitement. Nous voyons déjà la lumière de la Parole de Dieu s'accroître de plus en plus avec chaque semaine qui passe.

  Verset 27 - « Voici, le nom de l'Éternel vient de loin ; Sa colère est ardente, c'est un violent incendie ; Ses lèvres sont pleines de fureur, et sa langue est comme un feu dévorant. »

  Regarde ! Ordonne le Seigneur, le dévoilement de ces prophéties n'indique qu'une chose : nous approchons du jour grand et redoutable du Seigneur, le jour où il n'y aura qu'un seul Dieu et qu'Il n'aura qu'un nom.

  Verset 28 – « Son souffle est comme un torrent débordé qui atteint jusqu'au cou, pour cribler les nations avec le crible de la destruction, et comme un mors trompeur entre les mâchoires des peuples. »

  Le souffle du Seigneur, Sa parole écrite s'élèvera (la Vérité révélée accroîtra) de plus en plus haut jusqu'à ce qu'Elle atteigne le « milieu du cou », pour ainsi dire, pour cribler les nations. Ceux qui sont vains tomberont, mais les humbles, ceux qui attendent le Seigneur, resteront debout.

  Verset 29 – « Vous chanterez comme la nuit où l'on célèbre la fête, vous aurez le cœur joyeux comme celui qui marche au son de la flûte, pour aller à la montagne de l'Éternel, vers le rocher d'Israël. »

  Oui, ceux qui rejettent la Parole de Dieu peuvent se lamenter et grincer des dents dans les ténèbres du dehors, mais ceux qui obéissent, ceux qui attendent le Seigneur, chanteront comme quand une fête solennelle est célébrée, et joueront de la flûte, pour ainsi dire, pour aller à la montagne [le royaume] du Seigneur.

  Verset 30 - « Et l'Éternel fera retentir sa voix majestueuse, Il montrera son bras prêt à frapper, dans l'ardeur de sa colère, au milieu de la flamme d'un feu dévorant, de l'inondation, de la tempête et des pierres de grêle. »

  Ainsi, Dieu est sur le point de manifester Sa puissance et de justifier Sa cause. Les jours de Son silence sont presque passés.

  Versets 31 - 33 - « A la voix de l'Éternel, l'Assyrien tremblera ; L'Éternel le frappera de sa verge. A chaque coup de la verge qui lui est destinée, et que l'Éternel fera tomber sur lui, on entendra les tambourins et les harpes ; l'Éternel combattra contre lui à main levée. Depuis longtemps un bûcher est préparé, il est préparé pour le roi, il est profond, il est vaste ; son bûcher, c'est du feu et du bois en abondance ; le souffle de l'Éternel l'enflamme, comme un torrent de soufre. »

  Si le peuple de Dieu des temps anciens avait cru ce que les prophètes leur avaient dit, quelle différence cela aurait-il fait ! Leurs erreurs doivent maintenant devenir notre connaissance, nos pierres de gué pour échapper à la destruction.

  « C'est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l'apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons, Jésus, qui a été fidèle à celui qui l'a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison. … Craignons donc, tandis que la promesse d'entrer dans son repos subsiste encore, qu'aucun de vous ne paraisse être venu trop tard. Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu'à eux ; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu'elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l'entendirent. Dieu fixe de nouveau un jour - aujourd'hui - en disant dans David si longtemps après, comme il est dit plus haut : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs. » Héb. 3 : l, 2 ; 4 : l, 2, 7.

  Nos ancêtres ont préféré la tromperie. Nous devons donc, maintenant répondre joyeusement à l'appel de la Miséricorde, et ainsi obtenir la grâce.

Précédent
1ST31
Lʼarbre Genealogique Ancien
Prochain
1ST33
La Dispersion, Le Temps Et La Delivrance