Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Le Sort De Lʼassyrie Et Le Triomphe De Lʼeglise

La Seule Paix De L'esprit

PENSEE POUR LA MEDITATION ET LA PRIERE

  Je lirai dans Une Vie Meilleure, aux pages 145, 146. La lecture est basée sur le texte : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère ? »

  V.M. p. 145, 146 : « Mais cette déclaration : ‘Toi qui juges, tu fais les mêmes choses’, ne souligne pas toute la gravité du péché de celui qui se permet de critiquer et de condamner son frère. … Et lorsqu’ils pensent avoir trouvé une tache dans le caractère ou dans la vie d’autrui, déploient tout leur zèle pour la faire remarquer. Jésus déclare que cette façon d’agir, peu chrétienne, dénote un défaut de caractère dont la gravité est, par rapport à la faute en question, comme une poutre comparée à une paille. C’est son manque d’indulgence et d’amour qui pousse à faire un monde d’un atome… La comparaison employée par le Maître montre que celui qui entretient en lui un esprit de jugement est plus coupable que celui qu’il censure, car non seulement il commet les mêmes fautes, mais il y ajoute encore l’orgueil et la critique. »

  Satan fait de son mieux pour nous faire pécher à cet égard afin que nous perdions ainsi l’éternité. Dieu n’a délégué personne pour être celui qui surveille l’autre. Seul Dieu au travers de Ses prophètes doit réprimander le péché, mais jamais ils ne doivent utiliser la force d’aucune sorte.

  Ne nous agenouillerons-nous pas maintenant pour prier afin de réaliser que notre devoir n’est pas de critiquer les autres ou d’exagérer leurs fautes, mais de dire et pratiquer la Vérité ? Frères et Sœurs nous n’avons pas besoin d’aller plus loin que cela. Le reste est dévolu à notre assistance et à nos associés. Laissez-les décider pour eux-mêmes ce qui est le mieux à la fois pour leur âme et pour leur corps. La Vérité n’a pas besoin d’être enfoncée dans la gorge.

Copyright Réimprimé en 1953

Tous droits réservés

à V.T. HOUTEFF

 

LE SORT DE L’ASSYRIE ET LE TRIOMPHE DE L’EGLISE

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF,
MINISTRE DES ADVENTISTES DU 7ème JOUR DAVIDIENS
SABBAT 11 JANVIER 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS


  Tournons nos Bibles dans Sophonie 3 et commençons par le premier verset. 

  Soph. 3 : 1 – « Malheur à la ville rebelle et souillée, à la ville pleine d’oppresseurs ! » 

  L’antécédent du pronom « la » se trouve au verset treize du chapitre précédent. Là, on voit que la « ville » indiquée ici est Ninive, la capitale de l’ancienne Assyrie. Maintenant, pour nous assurer que cette Ninive est en réalité soit la capitale de l’ancienne Assyrie ou soit la capitale d’une autre Assyrie, nous étudierons les autres versets du chapitre. 

  Verset 2 – « Elle n’écoute aucune voix, elle n’a point égard à la correction, elle ne se confie pas en l’Eternel, elle ne s’approche pas de son Dieu. » 

  Ce verset montre le fait que la ville et la nation mentionnées ici avaient le privilège d’écouter la voix de l’Inspiration, de connaître la Vérité de Dieu, mais n’ont pas voulu prendre garde – elles n’acceptèrent pas la correction et ne se confièrent pas en l’Eternel, elles ne s’approchèrent pas de leur Dieu. 

  Verset 3 – « Ses chefs au milieu d’elle sont des lions rugissants ; ses juges sont des loups du soir qui ne gardent rien pour le matin. »

  Ses chefs, étant comme des lions rugissants doivent être des personnes effroyables qui pensent évidemment : « La raison du plus fort est toujours la meilleur. » Ses juges sont, pour ainsi dire, des loups du soir, c’est-à-dire, ils sont dans les affaires non pas pour exécuter le jugement, la justice et le droit, mais pour attraper et déchirer, pour remplir leur tanière de proies, bien qu’ils en aient plus qu’ils ne savent quoi en faire. « Ils ne gardent rien pour le matin. » 

  Verset 4 – « Ses prophètes sont des vantards, des hommes perfides ; ses sacrificateurs profanent le lieu saint, ils font violence à la loi. » (Version d’Arby). 

  Dans le langage d’aujourd’hui, ce verset se lirait comme suit : « Ses enseignants sont allègres, ils ne sont pas sobres d’esprit et sérieux, ils sont négligents ; ils sont de peu d’importance, ce sont des traîtres. Ses pasteurs, au lieu de maintenir la pureté ont profané l’église et on fait violence à la loi » (ils L’ont déclaré abolie). 

  Jusqu’ici on voit que l’Assyrie de ce chapitre représente un peuple qui a bien été enseigné dans les choses de Dieu, la loi et le sanctuaire. Mais, au lieu d’obéir au Seigneur et de gouverner avec justice et droiture, ils ont grandement péché, ils se sont enfoncés dans le péché aussi profondément qu’un peuple peut vraiment aller. 

  Verset 5 – « L’Eternel est juste au milieu d’elle ; il ne commet point d’iniquité ; chaque matin, il produit à la lumière ses jugements ; sans jamais y manquer ; mais celui qui est inique ne connaît pas la honte. »

  Compte tenu du fait que Dieu est au milieu d’eux, ils doivent être bien informés des choses de Dieu, bien conscients qu’au temps convenable Il leur fait connaître Son jugement. Compte tenu de toutes ces choses, la seule conclusion à laquelle on peut parvenir c’est que l’église de Dieu doit se trouver au milieu d’eux. 

  Versets 6-8 – « J’ai retranché des nations, leurs créneaux sont dévastés; j’ai rendu désolé leurs rues, de sorte que personne n’y passe ; leurs villes sont ravagées, de sorte qu’il n’y a plus d’homme, point d’habitant. J’ai dit : Crains-moi seulement, reçois l’instruction ; et sa demeure ne sera pas retranchée, quelle que soit la punition que je lui inflige. Mais ils se sont levés de bonne heure [et] ont corrompu toutes leurs actions. C’est pourquoi, attendez-moi, dit l’Eternel, pour le jour où je me lèverai pour le butin. Car ma détermination c’est de rassembler les nations, de réunir les royaumes pour verser sur eux mon indignation, toute l’ardeur de ma colère ; car toute la terre sera dévorée par le feu de ma jalousie. » (Version d’Arby). 

  Le Seigneur Lui-même avertit qu’Il a exterminé des nations, qu’Il a rendu leurs tours désolées et ravagé leurs rues, qu’Il a détruit leurs villes et n’y a laissées aucun habitant. Il indique qu’Il a fait toutes ces choses pour servir d’exemple pour un bien futur, afin qu’en tant que nation ils craignent Dieu et reçoivent instructions, afin que leurs demeures ne soient détruites. Mais, en dépit de ces exemples, ils se lèvent tôt et corrompent toutes leurs actions. C’est ainsi que le Seigneur se lève enfin pour le butin, rassemble les nations, rassemble les royaumes, et l’Assyrie obtient sa punition. 

  A partir de ceci, nous voyons que l’Assyrie dont il est question existe au temps de la fin, le temps où le jour grand et redoutable du Seigneur a lieu. Par conséquent, cette Assyrie est l’antitype de l’ancienne Assyrie tout comme la Babylone d’Apocalypse 17 et 18 est un antitype de l’ancienne Babylone.

  Assyrie, confie l’Inspiration, est une ville de réjouissance qui demeure dans l’insouciance, qui dit en son cœur « moi et rien que moi » Soph. 2 : 15. 

  A ce stade, arrêtons-nous un moment et résumons les caractéristiques qui identifieront cette Assyrie moderne. (1) Comme l’homme regarde aux choses, cette Assyrie moderne est si grande qu’aucune nation ne lui est semblable. Elle est bien instruite dans les choses de Dieu. (2) C’est une nation oppressive qui gouverne avec dureté. (3) Elle a profané le sanctuaire et a déclaré la loi de Dieu abolie. (4) Elle a accumulé la richesse en la poursuivant comme un loup du soir poursuit sa proie. (5) Elle héberge l’église de Dieu. (6) Elle existe à l’époque où Dieu doit manifester Sa puissance et détruire toutes les nations méchantes. (7) C’est une nation comme l’Assyrie, largement étendue, une nation conquérante. 

  Il n’y a qu’un peuple sous le soleil qui répond à toutes ces descriptions, et bien sûr ce peuple est, le peuple anglophone, au milieu duquel l’église se trouve, et d’où partent l’Evangile et la Bible vers les nations. Aussi clair que la langue peut la rendre, la menace du prophète Sophonie est pour le monde Chrétien anglophone. 

  Maintenant, Dieu est en train de dire à la capitale de l’Assyrie : « En fait, vous commettez toutes ces abominations, mais vous ne continuerez pas ainsi longtemps. L’heure est proche. » Mettez un terme à vos absurdités.

  Verset 9 – « Alors je donnerai aux peuples des lèvres pures, afin qu’ils invoquent tous le nom de l’Eternel, pour le servir d’un commun accord. » 

  L’Inspiration déclare avec certitude qu’après que l’Assyrie ait reçu son châtiment, et après que les méchants soient enlevés de Son église alors l’Evangile sera proclamé dans un langage pur (dans la pure Vérité de l’Evangile), afin que ceux qui voudront, pourront invoquer le nom de l’Eternel « pour Le servir » avec l’être et l’âme. C’est alors que « seuls ceux qui ont résisté à la tentation avec la force du Tout-puissant auront le droit de le proclamer [Le Message du Troisième Ange] quand il deviendra un Grand Cri ». « Review and Hérald » 19, nov. 1908. 

  Versets 10, 11 – « D’au delà des fleuves de l’Ethiopie, mes suppliants, la fille de mes dispersés, apporteront mon offrande. En ce jour-là, tu ne seras pas honteuse à cause de toutes tes actions par lesquelles tu t’es rebellée contre moi ; car alors, j’ôterai du milieu de toi ceux qui s’égaie en ton orgueil, et tu ne seras plus hautaine à cause de ma montagne sainte. » (Version d’Arby).

  Quand l’Evangile sera proclamé dans un « langage pur », alors le peuple de Dieu viendra même des extrémités de la terre avec une offrande pour le Seigneur. 

  Ayant enlevés tous ceux qui se réjouissent en leur orgueil, l’église ne sera plus hautaine. 

  Verset 12 – « Je laisserai au milieu de toi un peuple humble et petit, qui trouvera son refuge dans le nom de l’Eternel. »

  Le fait que Dieu laisse en leur sein un peuple malheureux et pauvre est en lui-même une preuve suffisante que la purification de l’église a lieu avant les mille ans, avant qu’Esaïe 33 : 24 ne soit accompli et avant qu’Il n’établisse le royaume mentionné ici. 

  Verset 13 – « Les restes d’Israël ne commettront point d’iniquité, ils ne diront point de mensonges, et il ne se trouvera pas dans leur bouche une langue trompeuse ; mais ils paîtront, ils se reposeront, et personne ne les troublera. » 

  Le reste, ceux qui sont laissés après que la purification ait lieu, ne pécheront plus. Par la suite, ils se tiendront debout pour toujours sans mensonge dans leurs bouches. 

  Verset 14 –« Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Pousse des cris d’allégresse, Israël ! Réjouis-toi et triomphe de tout ton cœur, fille de Jérusalem ! 

  Un grand jour arrive pour les justes et un jour redoutable pour les méchants. Par conséquent, nous, enfants de Sion, sommes encouragés à chanter et à crier de joie, car nous sommes finalement parvenus à l’heure de la grande délivrance de Dieu. 

  Verset 15 – « L’Eternel a éloigné tes jugements, il a écarté ton ennemi. Le roi d’Israël, l’Eternel, est au milieu de toi : tu ne verras plus le mal. » (Version d’Arby) 

  C‘est sûr que ces révélations prophétiques devraient encourager chaque croyant à crier de joie alors qu’il réalise que le jour où il ne verra plus le mal est tout proche, que le Seigneur sera son seul roi.

  Versets 16-20 – « En ce jour-là, on dira à Jérusalem : Ne crains rien ! Sion, que tes mains ne s’affaiblissent pas ! L’Eternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros sauve ; il fera de toi sa plus grande joie ; il gardera le silence dans son amour ; il aura pour toi des transports d’allégresse. Je rassemblerai ceux qui sont dans la tristesse, loin des fêtes solennelles, ceux qui sont sortis de ton sein ; l’opprobre pèse sur eux. Voici, en ce temps-là, j’agirai contre tous tes oppresseurs ; je délivrerai les boiteux et je recueillerai ceux qui ont été chassés, je ferai d’eux un sujet de louanges et de gloire dans tous les pays où ils sont en opprobre. En ce temps-là, je vous ramènerai ; en ce temps-là, je vous rassemblerai ; car je ferai de vous un sujet de gloire et de louange parmi tous les peuples de la terre, quand je ramènerai vos captifs sous vos yeux, dit l’Eternel. » 

  Le Seigneur veut que nous sachions que quand Il mettra fin à notre captivité, Il nous donnera également un nom et fera de nous une louange parmi tous les peuples de la terre. Par conséquent, ce royaume de Juda (l’église purifiée et mise à part) est établi non seulement avant les mille ans, mais aussi pendant le temps de grâce. Et combien nous devrions être heureux pour le privilège d’être parmi les premiers des premiers fruits. Afin d’apporter à tous cette joie indicible que procurent les promesses de Dieu, l’espérance des âges, ces études sont publiées et envoyées gratuitement ou sans engagement à tous ceux qui désirent les recevoir. Envoyez vos noms et adresses à l’Association Universelle de Publication à l’adresse figurant au dos de la page de couverture.

. . .

Précédent
1ST22
Les Juifs Hais Dʼaujourdʼhui Non Pas Les Juifs Admires De Demain
Prochain
1ST24
Si La Seconde Guerre Mondiale Doit Se Terminer, Les Saints Ne Devront-Ils Pas Être Delivres (Selon Nahum) ?