Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Les Juifs Hais Dʼaujourdʼhui Non Pas Les Juifs Admires De Demain

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION

 

  Nous lirons dans Une Vie Meilleure, à la page 143.

  Nous débuterons maintenant un nouveau chapitre intitulé « Ne jugez pas, mais Faites ». Il est basé sur le texte qui dit « Ne jugez point, afin que vous ne soyez jugez. »

  V.M. p.143 : « Quand les hommes s’efforcent de mériter le salut par leurs propres œuvres, ils sont inévitablement amenés à imaginer des préceptes qu’ils dressent comme des barrières contre le péché. Dans leur impuissance à observer la loi, ils imaginent des codes et des règlements impératifs dans l’espoir d’y parvenir. Mais, tous ces efforts ont pour effet de détourner l’homme de son Créateur pour le ramener à lui-même. L’amour de Dieu s’éteint dans son cœur en même temps que l’amour du prochain. … Cette atmosphère d’égoïsme et de critique mesquine étouffe tout sentiment noble et généreux et transforme les hommes en juges prétentieux et en espions. … ‘Ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Nous ne pouvons pas lire dans les cœurs. Les fautes que nous commettons nous disqualifient pour juger celles d’autrui. Les hommes finis ne peuvent juger que d’après les apparences. Celui-là seul qui voit les mobiles secrets qui sont pleins de tendresse et de compassion peut décider du cas de chaque âme.’… »

  Quelle merveilleuse leçon pour tous les Chrétiens que le contenu de cette lecture. Et maintenant prions afin que Dieu nous aide à ne pas juger les autres ; ne pas chercher les fautes ; à ne pas faire une montagne d’une taupinière, et à ne pas critiquer ; à ne pas nous ériger nous-mêmes en critère. Prions afin de connaître que Dieu nous a appelé à enseigner la Vérité et ne pas les empresser à L’accepter. Non, pas plus que de les en détourner. Dieu demande à chacun d’être une sentinelle seulement sur ses propres actions. Si nous faisons cela, nos mains seront pleines, et il n’y aura pas de place pour davantage. Les seules sentinelles que Dieu a toujours placées sur Son peuple sont Ses prophètes, sous Sa Propre direction.

LES JUIFS HAÏS D’AUJOURD’HUI NE SERONT PAS
LES JUIFS ADMIRES DE DEMAIN

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF,
MINISTRE DES ADVENTISTES DU 7ème JOUR DAVIDIENS
SABBAT 04 JANVIER 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

 

  Nous sommes ici pour étudier Sophonie 2, en commençant par le premier verset. 

  Soph. 2 : 1, 2 – « Assemblez-vous, rassemblez-vous, nation sans honte, avant que le décret enfante, [avant que] le jour passe comme la balle, avant que vienne sur vous l’ardeur de la colère de l’Eternel, avant que vienne sur vous le jour de la colère de l’Eternel. » (Version Darby). 

  De tous les versets de ce chapitre, ces deux versets sont les plus difficiles à situer. Il y a quelques années j’ai entendu un prédicateur donner un exposé sur les trois premiers versets en les isolant du reste du chapitre et en les reliant à d’autres passages des Ecritures. Il fit un excellent discours et s’efforça de montrer que la « nation » mentionnée au verset premier est l’église de Dieu et que le « décret » est celui de la bête à deux cornes d’Apocalypse 13 : 15-17. L’étude fut bien menée et les pensées qu’il fit ressortir, paraissaient assez convaincantes, mais comme nous savons maintenant que les Ecritures ne peuvent pas être comprises correctement si elles sont isolées de leur continuité, il nous est nécessaire d’étudier ces versets premièrement en relation avec le chapitre lui-même. 

  Notons que la nation en question doit se rassembler elle-même ; qu’elle n’est pas désirée; que la colère du Seigneur doit fondre sur elle ; et qu’elle doit se rassembler avant que le décret s’exécute et avant que la colère du Seigneur ne fonde sur elle.

  Qu’est-ce qui pousse cette nation à se rassembler ? – Certainement pas le décret et pas la colère du Seigneur, car ces choses doivent arriver sur elle après qu’elle se soit rassemblée. Le « décret » ne peut certainement pas être le décret de la bête, car il n’y a pas dans le texte la moindre pensée qui pourrait l’indiquer ; mais il indique certainement que le décret n’est autre que le décret du Seigneur – la colère ardente du Seigneur durant le jour qui passe comme la balle. 

  D’après le verset qui suit, le rassemblement de cette nation non désirée est un poteau indicateur pour le peuple de Dieu, le pressant à continuer à rechercher Dieu encore davantage:

  Verset 3 – « Cherchez l’Eternel, vous tous, humbles du pays, qui pratiquez Ses ordonnances ! Recherchez la justice, recherchez l’humilité ! Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Eternel. »

  Lorsque cette nation liée au Jugement commence à se rassembler, c’est alors, si cela n’a jamais été le cas auparavant que les humbles de la terre ont besoin de chercher l’humilité.

  Les humbles de la terre sont ceux qui portèrent les jugements du Seigneur, qui proclamèrent le message du jour grand et redoutable du Seigneur. Ils sont Son peuple, Son église. Par conséquent, la nation qui n’est pas désirée est un peuple et les humbles de la terre, l’église, ceux qui sont épargnés au jour de la colère du Seigneur sont un autre peuple. L’un est en train de se rassembler, l’autre est en train de chercher l’humilité. Alors, sans aucun doute la « nation » des versets 1 et 2 n’est pas Son église, mais le peuple du verset trois est Son peuple, Son église.

  Lisons maintenant les versets 1 et 2 en connexion avec les versets 4 et 5 en omettant le verset 3, le verset qui fait référence à l’église. 

  Versets 1, 2, 4, 5 – « Assemblez-vous, rassemblez-vous, nation sans honte, avant que le décret enfante, avant que le jour passe comme la balle, avant que vienne sur vous l’ardeur de la colère de l’Eternel, avant que vienne sur vous le jour de la colère de l’Eternel.! Car Gaza sera abandonnée, et Askalon sera une désolation ; Asdod, on la chassera en plein midi, et Ekron sera déracinée. Malheur à ceux qui habitent les côtes de la mer, la nation des Kéréthiens : La parole de l’éternel est contre vous, Canaan, pays des Philistins ! Et je te détruirai, de sorte qu’il n’y aura pas d’habitant. » 

  Le quatrième verset implique sans aucun doute que la « nation » doit se rassembler dans les villes de Gaza, Askalon, Asdod et Ekron, dans le pays des Philistins, dans le pays de Canaan – en Palestine. 

  Compte tenu du fait que ce texte est maintenant en train d’être dévoilé et aussi qu’il n’y a qu’un peuple, une nation (les descendants des anciens scribes, prêtres et Pharisiens qui ont rejeté le Seigneur et qui même jusqu’à ce jour ne l’ont pas accepté et qui sont à peine désiré partout dans le monde), qui maintenant fait tout ce qu’elle peut pour se rassembler en Palestine – compte tenu de tout ceci, les Juifs d’aujourd’hui sont la nation indésirable. Par conséquent, la colère du Seigneur doit fondre sur elle si elle continue à nier le Christ. Oui, les Juifs, universellement haïs sont la seule nation à avoir été dispersée par delà le monde Païen, et c’est la seule nation qui maintenant est en train de se rassembler en Palestine.

  En outre, dans ces versets, deux vérités apparaissent clairement : (1) que c’est en vain que les Juifs cherchent à s’établir eux-mêmes dans le Pays Promis ; (2) que nous qui portons le message du jour grand et redoutable du Seigneur, sommes invités à rechercher l’humilité et la justice, car c’est ainsi seulement que nous serions « épargnés au jour de la colère du Seigneur, » c’est-à-dire, avoir une simple connaissance du message ne nous sauvera pas, les actions correspondantes devraient s’y ajouter. 

  Maintenant, relions le verset 3 aux versets 6 et 7, les versets qui s’appliquent au peuple de Dieu, les humbles. 

  Versets 3, 6, 7 – « Cherchez l’Eternel, vous tous, humbles du pays, qui pratiquez Ses ordonnances ! Recherchez la justice, recherchez l’humilité ! Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Eternel. Les côtes de la mer seront des pâturages, des demeures pour les bergers, et des parcs pour les troupeaux. Ces côtes seront pour les restes de la maison de Juda. C’est là qu’ils paîtront ; ils reposeront le soir dans les maisons d’Askalon ; car l’Eternel, leur Dieu, ne les oubliera pas, et Il ramènera leurs captifs. » 

  Maintenant, le fait que le Seigneur doit détruire tous les habitants dans le pays des Philistins (verset 5) et en même temps en faire des habitations pour « les bergers et des parcs pour les troupeaux » montre qu’Il doit premièrement chasser du pays tous les méchants ; tous ceux qui ne recherchent pas l’humilité, puis, Il y établira « la maison de Juda ». 

  Verset 8 – « J’ai entendu les injures de Moab et les outrages des enfants d’Ammon, quand ils insultaient Mon peuple et s’élevaient avec arrogance contre ses frontières. »

  Non seulement les Juifs incrédules, mais aussi les Arabes incrédules qui résistent aux humbles seront balayés du pays. 

  Verset 9 – « C’est pourquoi, Je suis vivant ! dit l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël, Moab sera comme Sodome et les enfants d’Ammon comme Gomorrhe, un lieu couvert de ronces, une mine de sel, un désert pour toujours ; le reste de Mon peuple les pillera, et le reste de Mon peuple les possèdera. » 

  Tandis que Moab et Ammon deviennent comme Sodome et Gomorrhe, ils cessent d’exister, la captivité du peuple de Dieu s’achève. Ils deviennent une nation indépendante et possèdent toute la richesse des nations d’alentour. 

  Versets 10, 11 – « Cela leur arrivera pour leur orgueil, parce qu’ils ont insulté et traité avec arrogance le peuple de l’Eternel des armées. L’Eternel sera terrible contre eux, car Il anéantira tous les dieux de la terre ; et chacun se prosternera devant Lui dans son pays, dans toutes les îles des nations. » 

  Versets 12, 13 – « Vous aussi, Ethiopiens, vous serez frappés par Mon épée. Il étendra Sa main sur le septentrion, Il détruira l’Assyrie, et il fera de Ninive une solitude, Une terre aride comme le désert. » 

  Verset 14 – « Des troupeaux se coucheront au milieu d’elle, des animaux de toute espèce ; le pélican et le hérisson habiteront parmi les chapiteaux de ses colonnes ; des cris retentiront aux fenêtres ; la dévastation sera sur le seuil car les lambris de cèdre seront arrachés.

  Qui veut ignorer la vérité, à savoir que ces conditions existent, à coup sûr, avant les mille ans ? En outre, ces prophéties montrent que le renouvellement de l’ancien royaume de Juda sera une chose réelle, pas quelque chose d’imaginaire. Ses sujets seront un peuple réel, pas des fantômes. Maintenant, nous pouvons voir que l’expression commune « allez au ciel », signifie premièrement aller au Pays Promis ; là pour être qualifié pour la société des gens purs et éternels.

  Verset 15 – « Voilà donc cette ville joyeuse, qui s’assied avec assurance, et qui dit en son cœur : moi, et rien que moi ! Et quoi ! Elle est en ruine, c’est un repaire pour les bêtes ! Tous ceux qui passeront près d’elle siffleront et agiteront la main. »

  La capitale de l’Assyrie (la puissance qui dirige les peuples) deviendra une désolation. Il est évident que cette Ninive est l’antitype de l’ancienne Ninive, comme la Babylone de l’Apocalypse est l’antitype de l’ancienne Babylone. 

  Voici un résumé de ce chapitre : les Juifs haïs d’aujourd’hui ne seront pas les Juifs admirés de demain. Les moyens que les Juifs cherchent à atteindre maintenant pour obtenir leur admission en Palestine ne sont pas les moyens qui les y établiront pour toujours, même s’ils réussissaient à s’y établir. Les seuls Juifs et Arabes qui pourraient rester dans le pays seront ceux qui cherchent le Seigneur, le Dieu de Moïse. 

  Et les seules personnes qui y parviendront seront celles qui y resteront. Le pays est réservé pour le royaume antitype de Juda. « La nation et le royaume qui ne Te serviront pas périront, ces nations-là seront exterminées. » Esa. 60 : 12. 

  Puisque nous sommes maintenant, indubitablement et directement invités à rechercher l’humilité et la justice, nous ne devons pas négliger notre opportunité. En outre, la charge d’émettre des hypothèses quant à ce qui est exigé de nous, afin de nous préparer pour le jour grand et redoutable du Seigneur, ne nous est pas laissé. Mais, rappelons-nous que si nous inventons nos propres barrières et des règles pour nous forcer à obéir automatiquement à la Parole en accord avec nos propres préconceptions, nous n’élaborons rien de moins que notre propre justice. Nous ne devons pas ressembler aux Pharisiens d’antan, nous ne devons pas juger les autres selon nos principes prescrits par l’homme. Nous ne devons pas monter sur le siège du jugement et empiéter sur la conscience d‘un autre, ne pas juger l’autre sur des questions qui se situent entre l’âme et Dieu. Tout ce que nous sommes appelés à faire c’est d’enseigner et de pratiquer la Vérité pour aujourd’hui, de laisser les gens prendre leurs propres décisions pour ou contre Elle. Nous ne devons en rien les forcer.

  Rappelons-nous que c’est concernant un tel esprit et une telle pratique d’intrusion dans les consciences des autres que Jésus a dit : « Ne jugez pas afin que vous ne soyez point jugés » (Matt. 7 : 1). Nous n’avons aucun droit d’imposer nos opinions et nos points de vue aux autres. Nous ne devons en aucun cas condamner les autres, en vue de les aider, parce qu’ils ne répondent pas à nos attentes et idéaux. Loin de là. « C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. » 1 Cor. 4 : 5. 

  « … Leur vie devait magnifier la puissance d’un Sauveur qui peut justifier par sa justice.

  « Mais bientôt un changement graduel se produisit : les croyants commencèrent à épier les défauts du prochain. Ils s’arrêtèrent sur leurs erreurs, se livrèrent à des critiques malveillantes et perdirent ainsi de vue le Sauveur et Son amour. Ils devinrent plus stricts dans des cérémonies extérieures, plus pointilleuses sur l’aspect théorique de la foi que sur sa mise en pratique. Dans leur zèle à condamner autrui, ils ne virent pas leurs propres erreurs. Ils oublièrent de pratiquer l’amour fraternel que le Christ leur avait recommandé avec tant d’insistance et, ce qui était plus triste encore, ils n’avaient pas conscience de leur égarement. Ils ne se rendaient pas compte que le bonheur et la joie disparaissaient de leur vie, et qu’en bannissant l’amour de Dieu dans leur cœur ils allaient bientôt errer dans les ténèbres.…

  « Ce n’est pas l’opposition venant de l’extérieur qui constituent le plus grand danger pour l’église du Christ. Ce sont les péchés entretenus dans les cœurs des croyants. Ces péchés les mèneront au désastre et retarderont la marche de la cause de Dieu. Il n’est pas de moyen plus sûr d’affaiblir la spiritualité que cultiver l’envie, la suspicion, la critique et la diffamation. » Conquérants Pacifiques pp. 488- 490. 

  A part Ezéchiel (le porte-parole de Dieu), Dieu ne délègue personne pour être une sentinelle sur le peuple. 

  « Fils de l’homme, je t’établis comme sentinelle sur la maison d’Israël. Tu écouteras la parole qui sortira de ma bouche, et tu les avertiras de ma part. Quand je dirai au méchant : tu mourras ! Si tu ne l’avertis pas si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang. Mais si tu avertis le méchant, et qu’il ne se détourne pas de sa méchanceté et de sa mauvaise voie, il mourra dans son iniquité, et toi, tu sauveras ton âme. Si un juste se détourne de sa justice et fait ce qui est mal, je mettrai un piège devant lui, et il mourra ; parce que tu ne l’as pas averti, il mourra dans son péché, on ne parlera plus de la justice qu’il a pratiquée, et je te redemanderai son sang. Mais si tu avertis le juste de ne pas pêcher, et qu’il ne pèche pas, il vivra, parce qu’il s’est laissé avertir et toi tu sauveras ton âme. » Ezéch. 3 : 17-21. En bref, nous ne devons pas convoiter le trône « sur la montagne … à l’extrémité du Nord ». Esa. 14 : 13.

  Et rappelons-nous toujours que si la Vérité Elle-même ne peut pas persuader le pécheur à se repentir, la force et les efforts humains feront moins de bien et plus de mal. Notre temps est trop court et notre œuvre trop grande pour nous engager dans des questions qui sont étrangères à notre devoir. Nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller notre force en cherchant des défauts chez les autres. Préparons nous pour le royaume, car il y a une église et un monde à sauver, et Dieu est désireux que nous nous mettions à l’œuvre et très rapidement si nous devons être parmi les Juifs admirés de demain et vivre une paix parfaite dans une sécurité éternelle. 

-o-o-o-o-o-o-


  Ces petits hebdomadaires qui ne vous coûtent rien, sont d’un prix inestimable pour vous. Lisez-les et gardez-les dans votre bibliothèque, car l’heure viendra sûrement où vous serez reconnaissants d’avoir conservé vos copies. Si vous souhaitez donner quelques-uns à vos amis Adventistes ou à vos parents, vous pouvez commander des copies supplémentaires ou envoyer leurs noms et adresses pour notre liste d’adresses.

.

. . .

Précédent
1ST21
Lʼeglise Avant Et Durant La Periode De La Moisson
Prochain
1ST23
Le Sort De Lʼassyrie Et Le Triomphe De Lʼeglise