Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Une Lettre accompagnant le Certificat de Membre

Une Lettre accompagnant le Certificat de Membre

Une Lettre accompagnant  le  Certificat  de Membre  

  Cher membre---En vous envoyant votre Certificat de membre, nous aimerions partager avec vous quelques pensées tirées  des Ecritures que nous avons  trouvé très utiles, dans notre cheminement sur la voie Chrétienne

  Chacun de nous, vous le savez, ou cours  de notre existence physique, passe par trois périodes :  

  (1) L’enfance

  (2)  L’adolescence et

  (3)   La maturité   

  De même, au cours de notre existence spirituelle, comme  nous l’avons vu dans “Salutations pour notre  temps”,   Vol. 2,  No 39, et Tract 14,  “ Chroniques  d’une Guerre  Annoncée”, pp.  31-39, nous passons par ces phases de croissance. 

  (1) La Justification par  la  grâce, dont l’équivalent est l’enfance (la  nouvelle naissance).

  (2) La  Justification par la Foi, dont l’équivalent est l’adolescence, et

  (3) La   Justice du Christ qui est en fait notre maturité spirituelle.  Et puisque la période de « l’enfance », la justification par la grâce, est maintenant dans le passé selon « Timely Greetings » , Vol. 2, p. 39, et que nous sommes maintenant parvenus au temps de la justification par la foi, période de notre adolescence, dans laquelle résident  notre sécurité et notre intérêt éternel, nous ne saurions négliger d’obtenir la totale  « maturité »  Chrétienne, la Justice de Christ, si nous espérons recevoir la vie éternelle et avoir une place dans Son Royaume.  Nous ferions bien de noter soigneusement certains   points  en relation avec un la vie d’un Chrétien parvenu à la maturité .—le vrai Davidien.   Celui-ci ne saurait s’empêcher de ---

  CONTRIBUTER A QUELQUE CHOSE D’UTILE AU MONDE---Le Chrétien mature  sait fort bien qu’il est né dans le monde pour  y apporter amélioration, tant sur le plan spirituel que sur le plan matériel ;  qu’il n’est pas simplement venu  y vivre en égoïste, et le quitter, en lui disant un « gros merci », mais pour y être en bénédiction, pour y laisser un mémorial de ce que Dieu a été capable de faire, tant spirituellement que   matériellement ; qu’il est comme une  branche chargée de fruits dans une terre désertique, car il sait que «  tout arbre qui ne porte pas du fruit est coupé  et jeté au feu ». Matt. 3 :10.   De plus,  ce Chrétien parfaitement mature

  A UNE VISION ET UN BUT---Il    sait qu’il a une vision de ce que Dieu voudrait qu’il fasse. Il  ne se déplace jamais  à l’instar d’un papillon.  Il sait ce qu’il doit faire et il le fait.  Il  ne permet à  aucun appel de distraire  son attention, et à des énergies   de l’empêcher d’atteindre son objectif. Il sait que là où il n’y a pas de  pas de vision le peuple périt » Prov. 29 : 18.  De plus, il est --RESPECTUEUX ENVERS LES AUTRES 

  Son œil est sensible aux besoins des autres et il fait tout ce qu’il peut pour soulager ces besoins, quelque  soient  les désagréments  personnels et les efforts que cela pourrait lui en coûter. Il respecte le temps,  les sentiments, l’âge la réputation,  et les capacités des autres,  particulièrement les biens des autres, car « l'amour ne fait point de mal au prochain » .  Romains 13 : 10. « Ne faites rien par esprit de partie ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse  regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.  Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère   aussi ceux des autres ».  Phil. 2 : 3,4.   Il est  parfaitement --ALTRUISTE. 

  Il se réjouit du bonheur des autres, et aime voir les autres recevoir les honneurs de ce qu’il a pu accomplir.  Il s’attend aux honneurs uniquement de la part du   Seigneur.  Ce que fait sa main droite, sa main gauche ne le sait pas (Matt. 6 : 3, 4. Il est aussi --COURAGEUX   ET INTREPIDE  

  Il ne connait d’autre crainte que la crainte de Dieu. Il a le courage de rester ferme, mais  il agit avec tact   au regard  des principes justes quelque  soient   les  conséquences auxquelles il peut être exposé.  Il sait que  personne ne peut lui faire du mal, si Dieu ne le permet pas.  De plus, bien qu’on puisse tuer son corps, on ne pourrait toucher à son âme  ( Matt. 10 : 28 )    Dieu est sa seule défense.  En outre, il est --CHARITABLE. 

  Il est honnête dans son autocritique  et charitable envers tous les autres, réalisant que s’il relevait  du même milieu qu’eux, il serait précisément comme eux ;  il réalise alors que si  d’autres peuvent commettre un erreur sur tel point, il pourrait faire une erreur sur tel autre point.  Il sait que Dieu est capable de corriger Son serviteur  (Romains  14 : 4-7), et il ne s’ingère pas dans ses affaires.  Il est --MAITRE DES CIRCONSTANCES 

  Il est reconnaissant face aux situations ou un environnement des plus décourageants et difficiles.   Il ne dissipe pas ses énergies à se plaindre et à rechigner et il ne cherche pas à fuir des responsabilités  et des faits désagréables. Il ne se permet non plus de  se laisser abattre en temps de crise, mais il est « toujours prêt », à se tenir à son poste, et  puise dans  ses ressources spirituelles pour  obtenir  la force de dominer ses difficultés.  Il n’est pas loin de Joseph, mais il le devance même, car il sait  qu’il vit dans temps plus avancé.   De plus , il n’est --JAMAIS SUSCEPTIBLE  

  Il  n’est pas troublé  par de folles accusations.  Il ne s’en offusque pas. Il n’a pas besoin d’être traité avec douceur. Son esprit ne s’attarde jamais, sur ce qui pourrait le blesser. Si on dit quelque chose contre lui, il n’en est jamais affecté, particulièrement  s’il n’en est pas coupable.  Il ne fait pas de représailles, il laisse les choses vaines mourir d’elles-mêmes. Il ne se laisse jamais aller au découragement, même si tout le monde l’abandonne. Il se souvient parfaitement que Seigneur Lui-même fut abandonné par ses propres disciples, et que sur plusieurs millions de gens, il n’y eut  que deux personnes qui supportèrent entièrement Moise, seulement Caleb et Moise. Il se souvient toujours de ce passage de l’Ecriture qui dit :  «  Ce  n’est ni  par la force, ni par la puissance, mais c’est par Mon Esprit dit l’Eternel des armées ». Zach. 4 : 6.   Par conséquent, il  --NE RECHERCHE  PAS LA LOUANGE, OU LA PITIE

  Il  ne recherche pas la pitié des autres, et il ne s’apitoie pas non plus sur lui-même.  Il refuse de perdre son temps à blâmer les autres pour des situations désagréables, ou des revers et des limites. Il n’attend pas des louanges pour des actes de valeur. Il ne se vante pas de ses exploits. Il lui suffit de savoir qu’il sert Dieu, et que Dieu lui donnera une récompense sans réserve.  De plus, il est toujours prêt à écouter ; il est --OUVERT D’ESPRIT

  Il cherche  à connaitre davantage de Dieu, et de ce qu’Il voudrait qu’il fasse,  quelque soit le canal par lequel viendra la lumière. Il ne condamne jamais la pensée d’un individu, avant d’en avoir fait  un examen honnête et  dans un esprit  prière.  Il ne fuit jamais devant une idée quelconque, car il compte sur l’Esprit de Dieu, l’Esprit  de Vérité pour le garder de l’erreur, du fanatisme et de la présomption. Il ne fait jamais de la chair son appui dans la recherche de  la Vérité.  Il compte sur l’Esprit de Dieu afin de découvrir ce qu’est la Vérité et c’est qu’est l’erreur.  C’est un vrai Béréen (Actes 17:10,11). L’observation des commandements de Dieu, et le Témoignage de Jésus (Apo. 12:17) est sa  carte vers le Royaume.  En  outre, il est --LOGIQUE ET SAIN DANS SON RAISONNEMENT 

  Ses décisions sont empreintes de libéralité  en toutes circonstances. Elles  sont basées sur la  logique et  la  raison saine, et non sur les émotions, la partialité ou sur « l’acception des personnes », ou sur un gain sordide. La norme de Divine  est sa règle de mesure. Il ne regrette jamais rien dans la vie, à l’exception de ses péchés. De plus, il est --CONSTANT. 

  Il n’est pas connu pour être quelqu’un de vacillant. Il ne change d’avis que lorsqu’il a tort ou qu’il se trompe. Il est en réalité le David d’aujourd’hui. Il est constant et digne de confiance dans tout ce qu’il fait et --ACCEPTE TOUJOURS LA CORRECTION.

  Il ne déteste pas la critique, mais il en est reconnaissant, et se sert de toute critique constructive. Il n’excuse pas ses erreurs,  mais s’en sert comme des tremplins pour s’améliorer.   Il a --UN COURAGE INEBRALABLE

  Il  oublie  le passé,  et il court toujours vers le prix de la haute  vocation. Il fait tout son possible pour porter remède aux causes des  problèmes, et s’il ne le peut,  il les accepte et s’en accommode. Il est le Moise d’aujourd’hui. Il peut tomber sept fois le jour, mais il se relève rapidement et court vers l’avant. Il est toujours plein d’espoir et --S’ATTEND A LA PROVIDENCE DIVINE.  

  Par  la foi et l’expérience, il est assuré que Dieu le conduit et qu’Il lui donne librement la sagesse et la force nécessaires pour faire face aux problèmes les plus éprouvants de la vie. A cet égard, il est comme Ruth, la Moabite. Il ne laisse jamais échapper  aucune opportunité, il a --LA PARFAITE PAIX DE L’ESPRIT 

  Il est déterminé à gagner et à faire avancer le Royaume de Dieu, par conséquent, il ne craint ni la faim ni la mort. Il n’est  nullement inquiet de l’avenir. Il ne se plaint jamais de  ses infirmités ; il est toujours reconnaissant et conscient qu’il y a des milliers  de cas pire que le sien. Il sait qu’il ne peut mourir, si Dieu veut qu’il vive.  Il est le Job, et le Paul d’aujourd’hui. Il attend patiemment, sachant  que “toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein ». Romains 8 : 28. Il sait parfaitement que chaque nuage  noir, sombre et menaçant, est toujours suivi du beau temps,  et espère toujours le beau temps.  Il est --FAIT ATTENTION A CE QU’IL FAIT ET DE LA MANIERE DONT IL LE FAIT 

   Il cherche et trouve la beauté dans toute ce que Dieu a créé, et il cherche à mettre de l’art  dans tout ce qu’il fait.  Il est --PLEIN DE DISCERNEMENT  

  Il ne s’assied jamais en compagnie des moqueurs (Ps. 1:1).  Il  ne  se voit  jamais en compagnie des ivrognes, est très  exigeant  dans le choix de  ses  compagnies. Sa lecture, sa musique son art , etc, sont  indiscutables.  Il est  toujours  --TRES SOLLICITE 

  Il ne  se fait jamais des ennemis,  et cherche toujours à se faire des amis. Il a des pensées positives, et des réflexions utiles, et ainsi il est serein, utile, heureux, et très sollicité. Même ses ennemis éprouvent pour lui  un certain respect. Cependant il est  --MODESTE. 

    Il n’essaie  pas d’attirer l’attention   sur lui-même mais plutôt sur sa cause. Il est modeste en vêtements, en paroles,  et  en conduite et refuse de baigner dans la gloire d’un autre. Dans le succès, il fait vraiment preuve d’humilité et de reconnaissance. Il donne gloire à Dieu pour toutes ses actions et ses réalisations, et s’il a  y  a sujet de se glorifier, il partage sa gloire avec son prochain.  Par-dessus  tout,   il est attentif  et --OBEISSANT AUX LOIS DE DIEU   

   Il garde la foi en un futur meilleur. Il consacre toute sa vie au service; ainsi mange-t-il pour se fortifier et non par gloutonnerie. Il s’abstient de ce que Dieu a déclaré impur. Il n’est jamais fanatique, ni laxiste. Il marche au milieu de la route là où la lumière est la plus vive. Il n’est pas emporté  à tout vent de doctrine; il respecte l’autorité et éviter le charlatanisme.  Avant  d’entrer dans la salle  des « noces » ( Matt. 22 : 11),  il s’assure qu’il --A LE VETEMENT DES NOCES 

   Il  est conscient que le Royaume de Dieu est formé de Chrétiens  “ matures”,  “sans  taches, ni  rides, ni rien  de semblable”. Il ne perd jamais de temps, à chercher des taches ou des poutres dans l’œil du prochain (Matt. 7:1-5).  Si un problème surgit, il cherche à voir s’il n’y a rien dans son propre œil.  Il sait que Dieu n’a pas fait de lui,  juge de Son peuple, ou correcteur des hérétiques.  Il fait ce que dit la Vérité, et ceux qui désirent  marcher selon la vérité,  peuvent faire de même,  mais il n’essaie jamais de  pousser les autres de son côté.  

  J’espère qu’avec la prière,  ces  pensées tirées des Ecritures vous  seront d’une grande aide et d’un grand encouragement, et à tous ceux qui sont autour de vous.  Que Dieu vous bénisse tous.

  Sincèrement  votre,  en foi et en bon courage.

V.T. Houteff

 

Précédent
9LJ
Lettres de Jizreel No. 9
Prochain
BR1
Édition Spéciale Avant La « Onzième Heure