Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

LE RÉPONDEUR 5

LE RÉPONDEUR 5


Copyright 1944 par 
V. T. Houteff
Tous droits réservés
    

  Que tous ceux qui ont soif de la vérité puissent l’obtenir, ce livret de questions et de réponses est, en tant que service chrétien, expédié sans frais. Demandez-le. Elle ne prélève qu’une exaction, l’obligation de l’âme d’examiner toutes choses et de retenir ce qui est bon. Les seules chaînes attachées à cette proffer libre sont les brins d’or d’Eden et les cordes cramoisies du Calvaire - les liens qui lient.

  Les noms et adresses des adventistes du septième jour seront appréciés.

       
    LE RÉPONDEUR
    Livre n ° 5

  Questions et réponses sur la vérité présente
    Sujets dans l’intérêt de Frères et lecteurs
Adventistes du septième jour
    
    La Verge du Berger
    Par V.T. Houteff

    
    Ce “scribe”, instruit
    au sujet du royaume des
    cieux » tire... de choses 
    nouvelles et anciennes. “
     Mat. 13:52.

  Maintenant “sanctifiez le Seigneur de Dieu dans vos cœurs: et étant toujours prêt à donner une réponse à chaque homme qui vous demande une raison de l’espérance qui est en vous avec douceur et respect.”    1 Pierre 3:15

   QUESTIONS ET RÉPONSES

    L’ÉDUCATION EST-ELLE NUISIBLE? 

  Question n ° 108:---Quel est le problème avec l’éducation? Pourquoi est-ce qu’il se passe autant d’inadaptés? Est-ce que je ne prends pas une chance dangereuse d’envoyer mes enfants à l’école?

  Répondre:---Le problème n’est pas l’éducation elle-même, mais plutôt le type d’éducation que l’on reçoit. Oui, il y a deux sortes d’éducation: l’humain et le divin, le naturel et le spirituel, le faux et le juste. Comme l’homme est né avec des désirs d’aimer le naturel et de détester le spirituel, naturellement, la méthode humaine d’éducation a été hautement cultivée, et le Divin grandement, sinon complètement, négligée. Ainsi, la raison de “tant de marginaux”.

  C’est un fait reconnu que le premier est réellement calculé pour former l’étudiant, non pour produire, mais pour consommer - pour être saisissant et égoïste; alors que ce dernier est conçu pour entraîner l’étudiant à produire plus qu’il ne consomme - être bienveillant et altruiste, vivre pour les autres, pas pour soi-même.

  Ensuite, aussi, il faut se rendre compte que même si les écoles donnaient le bon type de formation, il serait contré par les parents qui permettent à leurs enfants de gaspiller plutôt que de leur apprendre à alléger le fardeau de quelqu’un et à gagner sa vie. Ainsi, s’il n’y a pas de coopération mutuelle entre l’école et la maison, alors même un bon système éducatif dans les écoles, les enfants seraient néanmoins formés pour devenir un fardeau pour eux-mêmes, une responsabilité envers leurs parents, et un détriment au monde.

  Plutôt que de faire de leur scolarité une préparation à la vie, la plupart des étudiants en font des vacances de la vie. Puis, quand le jour de la remise des diplômes arrive, ils n’ont par conséquent aucune idée de ce qu’ils devraient faire ensuite! Et même quand ils ont «une vocation en tête, il leur faut souvent des années pour acquérir les habitudes de travail de base requises dans leur domaine».

  C’est un fait éprouvé que pendant leur scolarité, les étudiants apprécient l’éponge, une chose qui est devenue un vice. Et plus ils vont à l’école, plus cette habitude égoïste semble forte. Et c’est pourquoi «les employeurs », affirme le psychologue Henry C. Link, «ne tombent plus l’un sur l’autre dans leur empressement à embaucher des diplômés des collèges et, de plus, dans leur choix, ils sont souvent plus influencés par les activités extra-scolaires des élèves et ses réalisations dans ses relations avec ses camarades, que par ses succès auprès de ses professeurs.

  Ce dont la génération actuelle a le plus besoin d’apprendre à l’école, c’est d’arrêter de se faire éponger et commencer à produire, la chose même qu’il redoute de plus en plus. Il faut enseigner aux enfants que, après tout, la seule façon d’être digne de la vie est d’être avant tout un producteur, de produire plus qu’il ne consomme et d’être anxieux de ne pas obtenir, mais de donner, et de réaliser qu’une habitude désintéressée et bienfaisante est la porte même du succès et du bonheur.

  C’est à cette époque qu’Abraham a fait preuve d’une hospitalité généreuse et bonne en invitant cordialement et en persuadant de force les trois étrangers de s’arrêter pour un repos et un repas, que la promesse d’un fils faite des années auparavant devint une réalité. Et Lot obligea fidèlement deux de ces mêmes inconnus à s’arrêter chez lui, et le délivra de la destruction ardente de Sodome.

  N’oublions pas que l’incarnation de ces principes divins est le premier pas vers la conversion à la religion du Christ. Ignorer ces exigences nécessaires tout en essayant de devenir chrétien, n’est pas moins absurde que d’inviter le ministre à célébrer une cérémonie de mariage sans avoir de partenaire consentant à se marier.

  En ce qui concerne la personnalité, le Dr. Link écrit: «Les esprits ne naissent pas, ils sont acquis par la formation, la personnalité n’est pas née, elle est développée par la pratique, mais nous n’avons pas de bibliothèque de livres scientifiques sur la dernière. Le plus grand et le plus authentique des manuels sur la personnalité est encore la Bible, et les découvertes que les psychologues ont faites tendent à confirmer plutôt qu’à contredire la codification de la personnalité qui s’y trouve. La psychologie diffère de toutes les autres sciences sur ce point important. Alors que les autres sciences nous ont enseigné que nos idées et croyances antérieures sur la nature étaient fausses, la psychologie prouve que bon nombre des anciennes idées et préceptes concernant le développement d’un bon caractère et d’une bonne personnalité étaient justes.

  “Le discours qui traverse les éléments ou les habitudes de la personnalité inclus dans ce test est celui-ci: L’enfant développe une bonne personnalité, ou au moins les fondements d’une telle personnalité, en faisant beaucoup de choses qu’il ne fait pas naturellement, et beaucoup de choses. Manger avec un couteau et une fourchette peut lui devenir naturel à temps, et même agréable, mais pas avant que ses parents aient passé de quatre à huit ans d’efforts laborieux à l’amener à les utiliser correctement. Bien sûr, par nature et par hérédité, mais aussi bonnes soient-elles, les habitudes de base doivent être inculquées par un processus de discipline: face à l’inévitable ressentiment envers la discipline que développent les enfants et leur inertie à acquérir de nombreuses habitudes désirables; toute influence, pression ou dispositif qui accélérera l’ acquisition de ces habitudes doit être utilisé. La plupart des parents ont besoin de toutes les sources d’aide ou de soutien disponibles dans ce processus. »- The Return to Religion.

  Nécessairement, pour réussir réellement dans la vie, il faut acquérir une prédominance de savoir-faire, une supériorité dans un petit nombre, et une supériorité distincte dans un; aussi un désir ardent de plaire et de bénir les autres d’abord, et seulement secondairement de se satisfaire. Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son fils unique. Les hommes doivent donc être libéraux dans la mesure où, eux aussi, ils utilisent librement leur temps et leur énergie pour servir les intérêts des autres. “Ne regarde pas chaque homme sur ses propres affaires, mais chaque homme aussi sur les choses des autres.” Phil. 2:4. Dans un tel cours aussi heureux, ils seront encore plus avantagés que les autres. “Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice”, ordonne le Seigneur, “et toutes ces choses seront ajoutées à vous.” Celui qui comprend pleinement l’opération de cette loi divine, et qui l’obéit sans hésitation, est le seul qui réussisse réellement dans la vie. Et le fait que ceux qui font de l’intérêt de leur employeur l’activité principale de leur vie sont les seuls qui reçoivent des promotions et qui obtiennent des postes élevés et responsables, montre que cette loi divine opère même parmi les non-chrétiens.

  L’étudiant progressiste a besoin de tester les théories au fur et à mesure et avant d’apprendre de nouvelles théories. C’est, au lieu de s’appliquant uniquement à la poursuite de la connaissance, il doit appliquer les connaissances qu’il a acquises à la recherche de moyens de subsistance. D’ailleurs, plus longtemps une personne est protégée des réalités d’une vie active, moins elle est capable de les rencontrer quand la nécessité le lui confronte. Une telle éducation ne peut engendrer que des inadaptés - des parasites sociaux. Mais la véritable éducation “prépare l’étudiant à la joie du service dans ce monde, et à la plus grande joie d’un service plus large dans le monde à venir.” - Education, p. 13.

  Par conséquent, les parents qui aideraient leurs enfants à réussir leur vie et à mériter leur vie ne devraient pas négliger de former ainsi les jeunes. Alors ils verront clairement que le bon type d’éducation n’est pas seulement une bonne chose, mais que tout est dans le développement d’un bon caractère. Aucun ne peut se permettre de laisser ses enfants sans cette éducation indispensable. Donc, si vos enfants ne reçoivent pas une telle formation à l’école, ils devraient inévitablement la recevoir à la maison.

  Et en assumant cette responsabilité, les parents devraient toujours garder à l’esprit que les humains sont des éponges nés de naissance. Un bébé ne fait rien pour s’aider. Tout ce qui est nécessaire à son existence est fait par les autres. Et la seule façon de complètement sevrer un enfant de ces habitudes introverties, est de commencer le plus tôt possible à lui apprendre à s’aider, jusqu’à ce qu’il devienne finalement muets, et certainement les pires ennemis de leurs enfants.

  Un certain père échoua, tout comme Eli, le prêtre de l’ancien Israël, à assumer cette responsabilité et éprouva par conséquent de grandes difficultés avec son fils de dix-sept ans. Au Dr Link, il confie sa propre situation:

  “Mon fils, je crois, a bon esprit, mais ces dernières années son travail à l’école est devenu de plus en plus médiocre. Ce trimestre il a échoué dans trois de ses matières. Toutefois, ce qui m’inquiète plus que son travail scolaire, est son attitude envers la vie en générale. Il semble penser que le monde et surtout ses parents lui doivent la vie. Il arrive que nous vivons dans une communauté aisée. Beaucoup de familles sont plus riches que nous. alors que j’ai été assez libéral avec mon fils, lui donnant une généreuse allocation, de bons vêtements pour le laisser conduire la voiture familiale, etc., il est loin d’être satisfait... Maintenant, il veut sa propre voiture et parle sans cesse des nombreux garçons de la ville qui ont leur propre voiture.

  “Quand je lui demande de prendre soin de la fournaise ou de la pelouse, ou de faire d’autres travaux, il me dit que les autres garçons n’ont pas à faire ce genre de chose. Je ne peux jamais compter squ’il le fasse correctement, il n’a aucun sens de la responsabilité ou obligation, mais il considère sa famille responsable de rendre possible tout ce qu’il veut faire.En fait sa seule idée dans la vie est de s’amuser et son idée d’avoir du bon moment, autant que je peux voir, c’est faire ce qu’il veut faire, quand il veut le faire, indépendamment de quelqu’un d’autre. J’ai terriblement peur de développer un caractère qui le rendra inadapté au monde; comme il l’a déjà rendu inadapté à ses études.

  Il y a des milliers de malheureux de différents âges, dont l’échec dans la vie est traçable à leurs parents. En faisant tout trop pour leurs enfants, ils leur ont volé la possibilité d’acquérir des habitudes d’autonomie. Au lieu de cela, ils ont eu l’idée que leur propre parent ou celui d’un autre leur doit une vie, une éducation et un luxe qu’ils considèrent sérieusement comme des nécessités.

  Alors que les avantages matériels concourent à faciliter la vie, ils affaiblissent son caractère. Le désir effréné des parents de bien faire par leurs enfants, ainsi que les moyens de le faire, leur causent un préjudice irréparable. Et ainsi les péchés de la folie du père et de sa prospérité imprudemment dirigée sont visités sur les enfants. A ce propos, on voit de plus en plus la vérité dans le reproche divin: “Voici l’iniquité de ta soeur Sodome, l’orgueil, la plénitude du pain et l’abondance de l’oisiveté étaient en elle et dans ses filles; la main des pauvres et des nécessiteux. “ Ezek. 16: 49.

  C’est un fait bien connu qu’en règle générale, les hommes les plus instruits sont les plus réticents à accepter l’évangile du Christ et parmi les derniers à suivre la Vérité. Dans ce contexte plus que dans tout autre applique le dicton: «Béni sois pauvre, car le royaume de Dieu est à toi. Luc 6:20.

  Les parents peuvent débarrasser leurs enfants du désir de posséder des richesses qui ont été gagnées par d’autres, seulement s’ils commencent très tôt à déraciner leurs habitudes introverties et à leur inculquer des extravertis à la place. Dans la lutte pour le caractère, la personnalité et l’utilité, les enfants de parents pauvres ont l’avantage sur ceux des parents aisés.

  Les hommes et les femmes les plus honorables et les plus indispensables du monde, qui ont laissé quelque chose de valable au monde, sont issus de familles pauvres. A titre d’exemple, nous ne rappellerons au lecteur que quelques-uns de ces caractères:

  L’enfance de Jack London a été pétrie de pauvreté et de difficultés, mais obsédé par une ambition impérieuse de devenir un grand écrivain, il est devenu le célèbre auteur de cinquante et un livres, ainsi que d’innombrables histoires. Son revenu annuel devint deux fois plus élevé que celui du président des États-Unis.

  Et Helen Jepson, jadis si pauvre qu’elle ne pouvait pas se permettre de prendre des leçons de musique, est devenue l’une de nos plus grandes chanteuses.

  Andrew Carnegie a commencé à travailler pour deux centimes l’heure, et il a fait quatre cents millions de dollars.

  Le défunt John D. Rockefeller, qui a probablement amassé la plus grande fortune de toute l’histoire, a commencé sa vie à biner des pommes de terre sous le soleil brûlant pour quatre centimes de l’heure.

  Thomas A. Edison, qui a été appelé le citoyen le plus utile du monde, a commencé sa carrière en tant que vendeur de journaux sur le Grand Trunk Railway. Son premier laboratoire a été installé dans un compartiment d’un fourgon à bagages.

  Benjamin Franklin était un homme distingué dans presque tous les domaines d’activité. Inventeur, scientifique, auteur, homme d’État, philosophe, imprimeur, diplomate, humoriste, il est certain que peu d’autres hommes se sont aventurés dans autant de carrières et les ont si bien réussis. Pourtant, il est né dans la famille pauvre d’un marchand de suif, et n’a eu aucun avantage spécial comme un enfant.

  Luther Burbank, appelé le «Plant Wizard», était incapable d’aller plus loin à l’école que l’académie de la ville, et pendant que les jeunes ont commencé à travailler dans une usine.

  La vie et l’histoire de Dr. GW Carver illustrent également le fait que pour construire le caractère, pour acquérir une éducation, et pour faire un vrai succès de la vie, il est nécessaire que l’on part de zéro, s’aide et paie son propre chemin à travers l’école.

  Nous citons une esquisse biographique de ce grand scientifique, publiée dans The Reader’s Digest, décembre 1942, juste avant sa mort:

  Né au Missouri vers 1864, le Dr Carver n’a jamais connu son père et sa mère - ils ont été emportés par des voleurs d’esclaves quand il était bébé. Un planteur blanc, Moses Carver, a élevé l’enfant, lui a donné son nom, et à cause de la mauvaise santé du garçon, il a fait le travail des femmes: cuisiner, coudre, blanchir.

  Mais un feu étrange a brûlé en lui. Le seul livre dont il se souvienne dans la maison de Carver était Webster’s Speller. Il l’a mémorisé. Étant tombés eux-mêmes sur des moments difficiles, les Carvers étaient incapables de l’envoyer à l’école. Il est parti seul; dormi dans des greniers et des granges; Il travaillait pour sa nourriture, quel que soit le travail qui lui était confié, et il avait appris tout ce que l’école d’une seule pièce pouvait offrir. “Le lavage des gens blancs” a payé son chemin au lycée.

  Il a été admis par courrier à l’Université de l’Iowa seulement pour être rejeté, quand il est arrivé, parce qu’il était un nègre. Sur quoi il ouvrit une petite blanchisserie et, au bout d’un an, il avait accumulé assez de fonds pour entrer au Simpson College à Incrianola, Iowa. Il lavait, nettoyait et nettoyait à la maison pendant trois ans à cette école et a terminé quatre années d’études agricoles à l’Iowa State College. Là son génie avec les sols et les plantes l’a gagné, à l’obtention du diplôme, une place à la faculté.

  Dans le centre de l’Alabama, à cette époque, Booker T. Washington, fondateur et président de l’Institut Tuskegee, rêvait d’une émancipation économique pour l’agriculteur nègre. Les rêves avaient besoin d’un homme. Washington a choisi le jeune Carver.

  Quand Carver est arrivé à Tuskegee, en 1896, il semblait avoir peu de travail à faire et rien à faire. Washington voulait un laboratoire agricole; il n’y avait ni équipement ni argent. Il voulait une ferme scolaire; le sol était défiant. Il voulait de l’herbe sur le campus de Tuskegee; il n’y avait que du sable.

  Aujourd’hui, dans une vitrine dans le musée sont les matériaux avec lesquels Carver a fait son premier laboratoire. Pour la chaleur, il a calé une lanterne de grange récupérée. Son mortier était une lourde coupe de cuisine, il utilisait un morceau de fer plat pour un pulvérisateur. Des béchers ont été faits en coupant les dessus des vieilles bouteilles sauvées de la décharge d’école. Il transforma une bouteille d’encre en une lampe à alcool et fabriqua sa propre mèche.

  Le sol de sa «ferme expérimentale» de 16 acres était sablonneux, érodé et appauvri. Il a envoyé ses étudiants dans les marais et les bois armés de paniers et de seaux. Jour après jour, ils ramenaient la terre et les feuilles et couvraient le sol. Sur ces superficies, il a démontré qu’il était possible de faire produire le pire sol du Sud - pas une culture de patates douces par an mais deux. Là aussi, il a récolté l’une des premières récoltes de coton de l’Alabama.

  «Tout le monde m’a dit, dit-il, que le sol était improductif, mais c’était le seul sol que j’avais, ce n’était pas improductif, c’était seulement inutilisé.

  Il a trouvé d’autres utilisations pour cela. Des argiles multicolores du comté de Macon il a fait la poterie, les encres de papier peint, la coloration pour les blocs de ciment ornementaux. Ennemi invétéré des déchets, il transforma les tiges de maïs, de coton et de sorgho en panneaux isolants; produit du papier à partir des branches de la wistaria, des fleurs du soleil et de l’hibiscus sauvage; tisser des tapis de table décoratifs à partir de quenouilles de marais; des chemins de table, utilisant des colorants argileux brillants pour la couleur, à partir de sacs d’alimentation et de semences.

  Pour porter son évangile des pâturages verts à l’agriculteur, il a converti une poussette d’occasion en une école agricole mobile, l’a chargée d’expositions, a emprunté un cheval et fait des visites régulières de la campagne. C’était la première des «écoles mobiles» qui, aujourd’hui logées dans des camions et des remorques et parrainées par le ministère de l’Agriculture des États-Unis, couvrent toute l’Alabama.

  Le comté de Macon alors, comme la plupart du sud, a cultivé le coton et peu d’autre. Pour sauver le sol et ajouter au revenu agricole Carver a préconisé la culture des patates douces et des arachides. Aujourd’hui, la patate douce est un aliment de base de la ferme du sud; et nos producteurs d’arachides du Sud recevront cette année près de $70000000 pour leur récolte. Plus que toute autre personne, le Dr Carver a aidé à briser l’emprise du coton sur l’agriculture du Sud.

  Dans son innovation du comté de Macon, il ne trouve presque aucun potager, peu de cochons, de poulets ou de vaches. Pellegra - produit par un régime  déséquilibré - était répandu. Il a donc prêché des potagers et élaboré des recettes montrant comment préparer et conserver les légumes. Aujourd’hui, selon l’agent agricole du comté, il n’y a guère de ferme négro dans le comté de Macon sans potager, porcs, poulets et au moins une vache. Pellagra a pratiquement disparu.

  Dr. Carver insiste sur le fait que la formule de commencer où vous êtes fonctionnera n’importe où. Il y a quelques années, il a pris la parole devant une organisation nègre à Tulsa, Oklahoma. Pour des documents illustratifs, il a passé un matin tôt sur Sand Pipe Hill, près de Tulsa. Il est revenu avec 27 plantes, toutes contenant des propriétés médicinales.

  “Alors,” il a dit, “je suis allé à la pharmacie de Ferguson et ai acheté sept médicaments brevetés contenant certains éléments trouvés dans ces plantes.Les médicaments avaient été expédiés de New York, ils devraient provenir de Sand Pipe Hill. “ Où il n’y a pas vision les gens périssent. “

* * *

  Il a été appelé - cet homme dont les parents étaient des esclaves noirs - «le premier et le plus grand chimiste». Des entreprises millionnaires ont été construites en totalité ou en partie à partir de ses découvertes - la plus importante d’entre elles étant une industrie de l’arachide de 200 millions de dollars par an. Son innovation des cultures met chaque année plusieurs millions dans les poches des agriculteurs du Sud.

  Il a été couvert d’honneurs. Thomas Edison l’a invité à se joindre à son personnel à 50 000 $ par année. Henry Ford lui a donné un laboratoire pour la recherche alimentaire en temps de guerre. En juin dernier, «The Progressive Farmer» lui a décerné son prix annuel pour son «service exceptionnel à l’agriculture du Sud». La médaille Théodore Roosevelt lui est parvenue en 1939 comme “libérateur des hommes de la race blanche aussi bien que des noirs”.

  “Quel autre homme de notre époque”, a demandé le New York Times “a tant fait pour l’agriculture dans le Sud?”

  Le monde qui cherche ainsi le Dr. George Washington Carver le trouve encore dans la paroisse scientifique où il a travaillé pendant 46 ans: le comté de Macon, en Alabama, et le campus de l’Institut Tuskegee, célèbre école de Negro.

  C’est sa propre philosophie qui le maintient là: sa conviction qu’il n’y a pas de pâturages plus verts que ceux qui se trouvent à proximité. D’un point de vue scientifique, il a réduit cette croyance à une formule: «Commencez là où vous êtes; avec ce que vous avez, fait quelque chose ne soit jamais satisfait. Maintenant, approchant 80 années, il continue à faire fonctionner  cette formule.

  Il m’a emmené récemment à travers le musée George Washington Carver à Tuskegee - construit à partir de ses économies pour abriter les résultats de ses explorations et découvertes à proximité. Il porte toujours le bonnet usé familier et le pull gris effiloché. Sa voix est frêle et ses épaules se penchent. Mais il n’y a aucun signe de fragilité dans  son esprit.

  Dans un petit champ derrière le musée, il indiqua une demi-centaine de bandes de pin exposées au soleil. Ils étaient fraîchement peints: bleus vifs, jaunes, rouges, verts.

  «La raison pour laquelle les fermiers ici ne peignent pas leur maison, dit-il, n’est pas parce qu’ils sont paresseux ou s’en foutent, c’est parce qu’ils n’ont pas d’argent pour acheter de la peinture. ces planches ne coûtent presque rien, la couleur vient des argiles ici dans le comté de Macon, la base est de l’huile moteur.

  Cette peinture de maison, fabriquée et prouvée par le Dr Carver à Tuskegee, est maintenant utilisée par la Tennessee Valley Authority dans le cadre d’une démonstration d’embellissement de maisons rurales dans 14 localités de TVA.

  M. Carver a été le premier et le plus grand représentant de l’utilisation des terres inutilisées et des produits de rebut du Sud pour équilibrer le régime alimentaire des fermes du Sud. Cela demandait plus que des connaissances en agriculture, alors il a appris à devenir un expert en diététique et à cuisiner. Ses “43 façons d’économiser la récolte de prune sauvage” est une collection de recettes prouvées par Carver: marmelade, sirop, vinaigre, soupe, croquettes.

  Ses célèbres expériences avec l’arachide ont conduit à la production de plus de 300 articles utiles. Parmi ceux qui sont actuellement commercialement fabriqués sont sa farine de beurre de cacahuète et d’arachide, en plus de diverses huiles et engrais. Très utilisé est une brochure pour l’épouse de l’agriculteur: “105 manières différentes de préparer l’arachide pour la table,” y compris des recettes pour la soupe de cacahuètes, pain, galettes, piecrust, beignets, fromage. Avec une utilisation aussi large, la récolte de cacahuètes est passée de 700 millions de livres en 1921 à 1400 millions en 1941.

  En mars dernier, le Dr Carver a publié son propre bulletin sur le jardin de la Victoire: «Le jardin de la nature pour la victoire et la paix». Son frontispice cite de la Genèse: “Voici, je vous ai donné toutes les herbes ... pour vous ce sera la viande”. À l’intérieur, vous trouverez une liste de plus de 100 herbes, mauvaises herbes et fleurs sauvages qui peuvent être utilisées pour la nourriture, ainsi que des recettes montrant comment les utiliser. Ils incluent le café chickory - «certains le préfèrent au vrai café» - la tarte «semblable à la pomme ou à la rhubarbe» de l’herbe aigre; “pointes d’asperges” des tiges de la soie, trèfle sauvage “pour les salades délicates et délicieuses”; sandwichs à la salade d’herbe qui ont une vogue considérable sur le campus de Tuskegee.

* * *

  La Bible, m’a dit le Dr Carver, est aussi importante pour son travail que son laboratoire. Il a deux versets bibliques préférés. L’un d’eux appelle son passage “léger”. C’est Proverbes III, 6: “Dans toutes tes voies reconnaissez-le, et il dirigera vos chemins.” L’autre est son passage “puissance”. C’est Philippiens IV, 13: “Je peux faire toutes choses par le Christ qui me fortifie.”

  «C’est la seule question à laquelle les gens de couleur doivent répondre», l’ai-je entendu dire à un groupe de prédicateurs nègres: «Avons-nous ce que le monde veut? Il a raconté avoir entendu un groupe d’hommes blancs à la recherche d’un homme capable de localiser du pétrole. “Ils ont oublié de dire s’ils voulaient un homme blanc, un homme rouge, un homme jaune ou noir, ils ont dit seulement qu’ils voulaient un homme qui pourrait localiser le pétrole.

  “Ne va pas chercher le vignoble de Naboth,” dit-il. “Chacun de vous a probablement tout le vignoble dont il a besoin.”

  Laissons maintenant les parents répondre à cette question pertinente: qu’est-ce qui a fait du Dr Carver un grand scientifique et de ses réalisations indispensables? N’était-ce pas ce que lui enseignaient les circonstances appauvries et ce que son désir dévorant de bénir l’humanité le poussait à faire?

  Il est évident que dès le début de leur formation, les enfants devraient apprendre la valeur du temps et la valeur d’un dollar et même être contraints, si nécessaire, de s’aider eux-mêmes et de respecter les droits et la propriété des autres ... - être des bâtisseurs, pas des destructeurs, pas des éponges, des gaspilleurs ou des prodigues. Les habitudes de travail négligé entraînent une mauvaise personnalité.

  À la lumière des dix commandements, ces principes, plus que tous les autres, devrait être inculqué jour par jour dans l’esprit des jeunes.

  “C’est pourquoi vous placerez mes paroles dans votre coeur et dans votre âme”, dit le Seigneur, “et attachez-les pour un signe sur votre main, afin qu’ils soient comme des fronteaux entre vos yeux.” Et vous leur enseignerez vos enfants. en parlant d’eux quand tu seras dans ta maison, et quand tu marcheras sur le chemin, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras, et que tu les écriras sur les portes de ta maison et sur tes portes; les jours peuvent être multipliés, et les jours de vos enfants, dans le pays que le Seigneur a juré à vos pères de leur donner comme les jours des cieux sur la terre. “ Deut. 11:18-21.

QU’EST-CE QUE LA RELIGION?

  Question n ° 109:--- La religion consiste-t-elle seulement à étudier et à prier, à jeûner et à pleurer, à prêcher et à réconforter, à se repentir et à pardonner, à supplier et à donner? Comment peut-on devenir religieux et quelle différence cela fera-t-il dans sa vie?

  Répondre:---Tout comme le grand exemple de religion biblique était la Parole (Fils) de Dieu sous forme humaine (1 Jean 1:1), la religion biblique elle-même est les commandements (justice) de Dieu sous forme humaine (2 Cor 3: 3; Ex. 31:18). Mais le moyen par lequel l’âme entre en contact vital avec la religion biblique, c’est le Saint-Esprit. Et cette connexion vivante avec la Parole de Dieu est la condition indispensable à la pratique de la religion biblique - le seul moyen de la rédemption de la race, - son retour de ses pérégrinations dans la jungle jusqu’à son foyer d’Eden. Donc, celui qui veut avoir la vraie religion doit prier pour l’Esprit de Vérité. Il ne peut en aucun cas devenir vraiment religieux - devenir les «tables de chair», les commandements de Dieu sous forme humaine. Sa vie (pratique) est ce qui l’empêche non seulement d’adorer les faux dieux ou toute ressemblance de Dieu lui-même, mais aussi de passer du temps à gaspiller. La fidélité aux commandements l’oblige à faire tout son travail dans les six jours de travail chaque semaine, n’en laissant aucun  traîner encore et encore de semaine en semaine. Et à travers les commandements, il est à la fois rappelé que le septième jour est un saint mémorial de la création (Exode 20:3-17) et impressionné qu’il devrait aimer son prochain comme lui-même (Marc 12:31). Ainsi nous voyons que la vraie religion consiste en quelque chose de plus que simplement prier, jeûner, donner et prêcher; et que cela n’inclut certainement pas “mendier”.

  Selon Ésaïe, les membres de l’Église du Royaume doivent être qualifiés dans leurs métiers et professions respectifs. Constructeurs, ingénieurs, charpentiers, maçons, mécaniciens, etc., ils doivent «construire lesanciennes ruines,... élever les anciennes désolations, et ... réparer les villes désertes, les désolations de nombreuses générations». Es. 61:4. Ils doivent aussi être des éleveurs d’animaux, viticulteurs, agronomes experts. Et en tant que tels, ils doivent être qualifiés dans la science de la gestion, employant des milliers d’étrangers, non seulement pour servir leurs besoins et pour construire (Ésaïe 60:10), mais aussi pour «se tenir debout et nourrir» leurs troupeaux et d’être  leurs laboureurs et leurs vignerons (Esaïe 61:5). C’est ainsi que «l’étude des filières agricoles devrait être l’A, B et C de l’éducation dispensée dans nos écoles». - Testimonies, Vol. 6, p. 179. “La religion pure et pratique se manifestera en traitant la terre comme la maison du trésor de Dieu: plus un homme devient intelligent, plus son influence religieuse rayonnera de lui, et le Seigneur voudra que nous traitons la terre comme un trésor précieux. nous a prêtés en confiance. “- Testimonies to Ministers, p. 245

  En plus d’être des agronomes, des artisans et des commerçants compétents, ces gouverneurs du Royaume, en tant qu’incarnations vivantes du christianisme authentique, doivent être des banquiers internationaux, des économistes, des ingénieurs du personnel et de la circulation, et des fournisseurs, maniant les forces et les richesses. des Gentils. “ Es. 6:5,11; 61:6. Et donc diversement équipés de ces excellentes compétences, ils sont, avant tout, d’être “Prêtres du Seigneur ... Ministres de notre Dieu” - “les hommes se demandaient”. Es. 61:6; Zech. 3:8.

  Le ministre de l’Évangile doit donc être convenablement informé des poursuites de la vie et d’être expert dans au moins une chose. Certes, tout prédicateur recevant dix pour cent (la dîme) du revenu d’un agriculteur, devrait étudier pour devenir capable de l’aider à améliorer ses méthodes agricoles de manière pratique si jamais l’occasion s’élève. En bref, il devrait être compétent pour aider les membres de son église à organiser, corriger ou améliorer leur travail et leurs affaires. Jésus a enseigné à ses disciples non seulement à prier, à prêcher et à pratiquer la vérité, à donner et à pardonner, mais aussi à servir, à pêcher, à nourrir et à vêtir, et à payer les factures d’une manière professionnelle. (Voir Matthieu 6:5-13, 10:5-7,27, 5:19,20, 23:3,4, Jean 3:20,21, Actes 20:35, Matthieu 6:14,15, 18:21,22, 20:25-28, Marc 6:35-41, Luc 22:7-13, Jean 21:3-6, Matthieu 25: 31-45, 17:24-27.)

  Mais pour être un tel chrétien, une personne vraiment religieuse, il faut d’abord organiser son être tout entier, en contrôlant, en coordonnant et en utilisant correctement sa force, son énergie, ses moyens et son temps. Quiconque ne parvient pas à réaliser cette économie d’être quadruple intégrée ne peut jamais obtenir de véritable succès. Pour ce faire, il doit obtenir «soixante secondes de distance  épuisées de chaque minute impitoyable», soixante minutes d’application maximale et d’accomplissement sur chaque heure de travail ou de repos, et une efficacité maximale à chaque mouvement ou coup. Il doit, en un mot, éliminer tous les mouvements inutiles, ainsi que toutes les duplications inconsidérées et chevauchement des mouvements, qui n’apportent aucun résultat mais épuisent seulement son stock d’énergie de réserve. Le travail d’un tel chrétien ne se réalisera jamais de façon boguée ou hasardeuse. 

  De plus, on ne le trouve jamais vivant au-dessus de ses moyens, mais en budgétisant si soigneusement ses revenus pour lui permettre de vivre selon ses moyens et aussi régulièrement de mettre de côté un peu de réserve pour un jour pluvieux. Il évite de contracter des dettes; il sait que l’habitude de toujours emprunter et de ne jamais pouvoir rembourser, est une espèce de vol - mentir.

  Un tel, pauvre ou riche, ne craint jamais l’avenir. Il fait confiance sans réserve au Seigneur pour ses besoins quotidiens; il n’a jamais une pensée inquiète “pour le lendemain”. Mat. 6:27-34.

  Dans l’ensemble, nous voyons que la religion biblique, le christianisme, n’est rien de plus ou moins éviter d’obéir au diable, d’obéir au Seigneur, de passer d’une vie de mal à une vie de bien faire, de consommer à produire; de l’emprunt à prêt; de mendier à donner; de tricher à restaurer et à traiter honnêtement; d’exigeant à pardonner; et d’être servi à servir.

  “La vraie religion est toujours clairement perçue dans nos paroles et notre conduite, et dans chaque acte de la vie: avec les disciples du Christ, la religion ne devrait jamais être séparée des affaires et les commandements de Dieu devraient être strictement considérés dans tous les détails des affaires mondaines. La connaissance que nous sommes des enfants de Dieu devrait donner un ton de caractère élevé même aux devoirs quotidiens de la vie, nous rendant non paresseux dans les affaires, mais fervent en esprit. Une telle religion supporte l’examen d’un monde critique avec une grande conscience d’intégrité. “- Testimonies, Vol 4, pp. 190, 191.

  «Le christianisme a une signification beaucoup plus grande que ce que beaucoup lui ont donné jusqu’ici: ce n’est pas une croyance, c’est la parole de celui qui vit et demeure éternellement: c’est un principe vivant et animé qui prend possession de l’esprit, du cœur, des motifs. et l’homme tout entier - le christianisme - afin que nous puissions expérimenter ses opérations! C’est une expérience personnelle vitale qui élève et ennoblit tout l’homme. »- Testimonies to Ministers, pp. 421, 422.

  Tout cela est ce que la religion du Christ est, et celui qui le pratique a la vraie charité (1 Co 13) - est vraiment “né de nouveau”.

  Pour le redire, tout vrai chrétien s’organise d’abord lui-même, puis sa famille, puis son affaire. Et de plus, il apprend à travers tout cela que certains peuvent être organisés, alors que d’autres ne le peuvent pas; que certains travaillent à l’accomplissement, tandis que d’autres travaillent à rien; que certains produisent, tandis que d’autres ne consomment seulement; que certains donnent toujours comme l’érable, tandis que d’autres toujours prennent comme l’éponge sèche; que certains bénissent le monde avec le bien, tandis que d’autres vivent et travaillent pour eux-mêmes et pensent que tous les autres devraient vivre et travailler pour eux; que certains pratiquent tranquillement leur religion, tandis que d’autres font preuve de sainteté par beaucoup de paroles et de prières religieuses, mais peu d’œuvres correspondantes, et que certains savent quand visiter et quand ne pas visiter, tandis que d’autres ne connaissent ni le temps ni la visite. Il est temps de prendre congé et de devoir être lâché comme des bernacles une fois qu’ils sont assis! Quelle jungle est le problème du prédicateur!

EST-CE QU’UNE VISION EST NÉCESSAIRE?

  Question n ° 110:---Est-il nécessaire d’avoir une image mentale des choses pour lesquelles nous prions?

  Réponse:---Si nous n’avons pas une telle vision, nous n’aurons rien de concret et de tangible pour prier et travailler. Et naturellement, alors, ni nos prières ni nos efforts n’accompliront rien. Chacun doit avoir une vision claire de ses besoins et de ses objectifs; manquant de tels, il va aveuglément, et ne mène nulle part. Rappelez-vous que “là où il n’y a pas de vision, les gens périssent”. Prov. 29:18. 

  Tous devraient savoir d’avance ce qu’ils doivent faire et ce qu’ils doivent devenir. Ils devraient alors s’assurer que leur volonté est la volonté de Dieu, fixer leur but haut, et s’assurer qu’ils l’atteignent.

POUVEZ-VOUS TROUVER LA VÉRITÉ SANS AVOIR DES TRANCE-VISIONS?

  Question n ° 111:---En ce qui concerne ce qu’elle écrit, Sœur White dit: “On m’a montré” ou “emportée en vision”. Puis-je demander comment nous pouvons croire en la littérature “The Shepherd’s Rod” si son contenu n’a pas été révélé de la même manière - par un miracle?

  Réponse:---Il n’est jamais prudent de fonder sa décision sur un message du Seigneur sur la manière dont il est reçu. Les expériences surnaturelles ne sont pas la preuve la plus forte de sa connexion avec le pouvoir divin. En fait, ils ne sont pas nécessairement une preuve du tout, car il y a beaucoup de doctrines et de croyances fondées sur un miracle ou un autre et pourtant totalement dépourvues de vérité. Et personne ne devrait ignorer le fait que l’illusion à venir qui doit balayer le monde doit être renforcée par des miracles, même pour apporter le feu du ciel (Apocalypse 13:13, 14). Néanmoins, par la Parole de Dieu, nous sommes avertis de ne pas être emportés avec elle.

  N’oublions pas non plus que tous les prophètes de la Bible n’avaient pas de transe-visions de David et Salomon ont enregistré, non pas ce qui leur a été donné en vision, mais ce qu’ils ont reçu par d’autres moyens. Et Jean-Baptiste a été appelé encore plus qu’un prophète, mais il n’y a pas une seule parole prophétique enregistrée par lui, et il n’y a aucune trace qu’il a été jamais pris en transe et donné des visions. Il était simplement un interprète des écrits des prophètes. Ainsi Dieu a parlé à plusieurs reprises de diverses manières à ses prophètes (Hébreux 1:1).

  Il convient de noter, cependant, que seule une petite partie des écrits de Soeur White a été reçue à travers de la transe-vision . Et les choses montrées dans de telles visions sont, en règle générale, prophétiques - regardant vers un événement futur - et, plus ou moins, un ajout aux prophéties, pas une interprétation d’elles.

  Évidemment, le peuple de Dieu en ce moment particulier n’a pas besoin de visions, mais plutôt d’interprètes des visions des prophètes d’autrefois qui ne sont pas encore comprises. Et c’est ce qu’Il a jugé bon de nous donner afin que nous puissions comprendre la Bible. C’est le plus grand miracle lié à la Verge du Berger, (Voir l’illustration dans le Tract n ° 6, Pourquoi périr, édition de 1944, p. 18)

  Mais que votre foi ne soit pas dans les miracles ou dans les expériences de l’homme, mais dans les révélations de Sa Parole prophétique.

  Et maintenant, la seule procédure sûre et sensée consiste à lire attentivement chaque page du message solennel contenu dans les publications de The Shepherd’s Rod. Ne laissez pas une ligne échapper à votre attention. Étudie chaque mot avec soin et dans la prière. Soyez sérieux et diligent dans votre lecture attentive de la vérité, et «examinez toutes choses, retenez ce qui est bon». 1 Thess. 5:21.

POURQUOI AVOIR BESOIN D’UN JUGEMENT?

  Question n ° 112:---Je ne peux pas voir le besoin d’un jugement. Pourquoi devrions-nous être jugés après avoir été sauvés?

  Réponse:---Que la Bible enseigne d’un jugement à venir, personne ne peut nier. Nous avons donc seulement besoin de donner la raison pour cela. On nous dit que le vrai peuple de Dieu est mêlé aux infidèles, le “blé” avec “l’ivraie”. Le jugement, par conséquent, est de déterminer qui sont le «blé» et qui sont les «ivraies», et de désigner l’avenir de chacun.

  Selon la parabole de Jésus, ce travail a lieu au temps de la moisson, la fin du monde (Mt 13:30,40). Et comme la congrégation des morts et la congrégation des vivants sont mêlées aux bons et aux mauvais, le jugement a lieu entre les deux, d’abord parmi les morts, puis parmi les vivants. Dans le jugement, la décision est prise quant à qui sont dignes de la vie éternelle, et qui de la mort éternelle (Jean 5:28,29);  qui doivent monter dans la première résurrection (Apocalypse 20: 6), et qui est dans le second; aussi qui doit être translater quand Jésus vient (1 Th 4:16, 17), et qui périra à l’éclat de sa venue (2 Th 2:8). C’est le premier aspect du jugement, et n’étant qu’une œuvre de livre (Daniel 7:10), une œuvre qui ne dérange ni les morts dans les tombes ni les vivants dans l’église, elle a lieu au ciel.

  Le deuxième aspect n’est pas une œuvre de livre mais une séparation réelle des morts le jour de la résurrection, et des vivants le jour de la purification - les justes sont ressuscités, et les injustes laissés dans leurs tombes, les vivants justes sont scellés pour vivre éternellement, et laisser les injustes mourir (Ézéchiel 9:2-7).

  Ainsi, les morts dignes sont jugés se lever dans la première résurrection, et les indignes dans la deuxième résurrection, tandis que les vivants dignes sont jugés pour vivre, et les indignes jugés pour mourir. Et c’est la raison simple du jugement.

EST-CE “CELUI” OU DEVONS-NOUS POUR RECHERCHER UN AUTRE?

  Question n ° 113:---“Celui qui brise en pièces”, comme je le vois après avoir lu Tract No. 14, “War News Forecast”, est Hitler. Mais comment cela peut-il être, alors qu’il en retire maintenant le pire d’elle, et que les alliés gagnent la guerre?

  Réponse:---Le tract ne désigne pas nommément celui qui «Celui qui brise en pièces», toute conclusion qui peut donc être déduite de l’analyse de son contenu ne peut être que déductive et donc provisoire.

  De l’évolution actuelle du théâtre de guerre européen, il semble que Hitler soit condamné. En dépit de cette apparence, cependant la prophétie de Nahum lui correspond analytiquement, bien qu’il soit possible que quelqu’un d’autre puisse encore venir porter le prédiction à l’accomplissement. Et si pendant cette guerre la prophétie ne rencontre pas tout son accomplissement, alors il doit être que le scellement des saints est encore incomplet le travail du message inachevé, les premiers fruits ne sont pas prêts à se tenir avec l’Agneau sur le Mont. Sion. Cela semble être le seul obstacle.

  Alors que nous ne voyons pas encore comment s’accomplira la prophétie, il nous est cependant clairement dit qu’au moment où «l’Assyrie» tombe, le Seigneur libèrera son peuple non seulement des pécheurs parmi eux, mais aussi de la domination des Gentils.

  L’Assyrien, cependant, «tombera par l’épée, non pas d’un homme puissant, et l’épée, pas d’un homme méchant, le dévorera: mais il fuira loin de l’épée, et ses jeunes hommes seront déconfits.” “Car par la voix du Seigneur, l’Assyrien sera battu, qui a frappé avec une verge.” Est un. 31:8; 30:31.

  Par conséquent, tandis que la Voix Sévère de la prophétie déclare: “Car maintenant je briserai son joug [de l’Assyrie] de dessus toi, et je briserai tes liens,” Il commande aussi: “Regarde sur les montagnes les pieds de celui qui amène bonne nouvelle, qui annonce la paix! ... car les méchants ne passeront plus à travers toi, il est complètement retranché. Nah. 1:13,15.

  C’est maintenant le «temps convenable», cher lecteur, de prendre position avec celui qui apporte la bonne nouvelle! Ne le remets pas à plus tard.

ALLONS-NOUS CHERCHER L’ÉCONOMIE PENDANT QUE NOUS ÉVITONS    L’ORGUEIL?

  Question n ° 114:---Les femmes devraient-elles porter un bas en soie ou en coton?

  Réponse:---La position et les circonstances de certaines femmes rendent très impraticable le port du bas de soie, et au sujet d’autres, le port du bas de coton. Mais le port de la soie pure, n’étant ni modeste ni praticable, est évidemment hors de question pour tous les chrétiens. Si, cependant, le bas de soie de poids de service s’avère plus utile et économique aussi bien que plus confortable que le bas de coton, alors le poids de service sont le meilleur choix. Mais si lisle ou coton, sont les plus utiles et économiques ainsi que le plus confortable, alors ils doivent évidemment être préférés. Il n’y a pas de règle absolue pour tous. C’est une question d’exercice du jugement individuel et de la conscience.

  «L’économie dans la dépense des moyens est une excellente branche de la sagesse chrétienne ... L’argent est un excellent don de Dieu: entre les mains de ses enfants, c’est une nourriture pour les affamés, une boisson pour les assoiffés et un vêtement pour les nus; c’est une défense pour les opprimés, et un moyen de santé pour les malades: les moyens ne doivent pas être dépensés inutilement ou abondamment pour la satisfaction de l’orgueil ou de l’ambition. - Témoignages, vol. 4 p. 571.

  “Dans l’établissement et l’avancement de l’oeuvre , l’économie la plus stricte doit toujours être montrée.” - Counsels on Health, p. 319.

UN MODÈLE HORS DU MONDE, OU DANS LE MONDE AUSSI?

  Question n ° 115:---Certains pensent que les robes adoptées par ceux qui résident au Mont. Carmel, sont trop longs pour nous qui vivons dans les villes. Le sont-ils?

  Réponse:---Si une robe courte ne constitue pas “un vêtement modeste” pour une femme chrétienne dans un endroit isolé tel que le Mont. Carmel, alors ce serait encore plus honteux dans la ville.

  N’importe quelle femme n’importe où ira bien mieux dans une robe soignée de longueur modeste et de bon goût, qu’elle le fera dans une robe courte et impudique. Elle se recommandera ainsi à l’intelligence, et au-dessus de toute autre considération, elle sera une puissance pour le bien plutôt que pour le mal.

  Pour commencer, les créateurs de mode ont commencé des robes courtes portant par des femmes stupides , et la majorité mondaine a suivi à leur manière. Et si les stylistes devaient maintenant mettre les mêmes modèles dans des robes plus longues, propres et modestes, la multitude des femmes chrétiennes tomberait sans hésitation au pas.

  Une robe à mi-chemin entre la courbure du genou et la cheville est une longueur modeste, certainement pas trop longue pour n’importe quelle femme chrétienne n’importe où.

  Dieu attend que son peuple soit la tête, pour établir la bonne norme. Par conséquent, donner un témoignage non chrétien en robe loin de Mont Carmel, où l’on rencontre la multitude du monde, est encore pire que de le faire lorsque son influence se limite strictement aux croyants.

  “Vous n’êtes responsable d’aucun des péchés de vos frères, à moins que votre exemple ne les ait fait trébucher, fait que leurs pieds aient été détournés du chemin étroit.” - Testimonies, Vol. 2, p. 256.

LES CHEVEUX SERONT-ILS BOUCLÉS («FRISÉS»)?

  Question N° 116:---Mes cheveux sont si lisses qu’ils me font paraître bizarre. Serait- ce mal de les friser ?

  Réponse:---Puisque les modes licencieuses du monde sont condamnées dans la Parole nous ne pouvons vous encourager à faire comme le monde. Le chrétien est exhorté à s’habiller modestement, d’une manière soignée et qui lui va bien. Mais tandis qu’il fuit les extrêmes et la licence du monde, le Chrétien devrait veiller à ne pas aller à l’autre extrême, à ne pas paraître négligé. Resserrez au milieu du chemin; c’est-à-dire, arrangez-vous les cheveux de manière à éviter d’attirer l’attention du public par l’un ou l’autre extrême. (Lire Es. 3:16-20).

PANTALONS AMPLES OU JUPES? 

  Question N° 117:---Est-ce bien pour une femme de porter un pantalon ample tandis qu’elle est engagée dans un travail de défense? N’est-ce pas un vêtement d’homme?

  Réponse:---Si le port de pantalons amples devrait être réservé aux hommes parce que les hommes aujourd’hui utilisent universellement des pantalons, alors anciennement les jupes auraient dû être refusées aux femmes parce que ce vêtement était jadis l’habit ordinaire des hommes.

  Mais comme tous deux, hommes et femmes portaient alors des jupes, la question ne devrait pas être concernant si les femmes devraient toujours ou occasionnellement porter des jupes ou des pantalons amples, mais concernant si le vêtement des femmes doit être exactement comme le vêtement des hommes.

  Souvenons-nous qu’il n’y a aucun commandement de la Bible portant sur quelle forme de vêtement les laïcs de l’église devraient porter, excepté le commandement qu’il soit modeste, peu coûteux (1 Tim. 2:9), et que celui de l’homme soit distinct de celui de la femme. «  La femme, « dit le Seigneur, ne portera pas ce qui appartient à un homme, un homme ne mettra pas non plus le vêtement d’une femme : car tous ceux qui le font sont en abomination au Seigneur ton Dieu. » Deut. 22:5.

  Maintenant, si les pantalons amples ont l’apparence distinctive d’un vêtement appartenant à une femme, alors ils ne peuvent être classés comme vêtement d’homme.

  Il y a aussi une autre phase de la question qui doit être considérée: Si le vêtement est modeste, n’est pas extravagant, est fait pour répondre aux besoins de celui qui le porte, non pas au caprice des styles sans cesse changeants du monde, alors nous ne voyons aucun mal de le porter. Nous pensons que des pantalons amples modestes sont beaucoup mieux que les robes courtes, impudiques. Mais même les pantalons amples portés en public ne confèrent pas à une femme, cette apparence modeste du vêtement Chrétien. Excepté à une certaine occasion ou pour un certain travail quand et où la robe est une entrave, les pantalons amples ne doivent pas remplacer la modeste robe simple et de bon goût qui convient à une dame Chrétienne.

  Si toutefois le port de pantalons amples est demandé à quelqu’un qui travaille dans une usine, alors nous ne voyons rien de mal de les porter durant les heures du travail.

EST-CE QUE L’ETALAGE EST UN PÉCHÉ? 

  Question N° 118:---Je pense que c’est un péché pour ma fille de porter une montre bracelet. Est-ce vrai?

  Réponse:---Il n’y a aucune objection à porter quelle que soit la montre. Mais quand quelqu’un en fait étalage, si elle est au poignet, ou ailleurs, elle se prête à l’ornementation, et diminue seulement la valeur du caractère de celui qui la porte, le rendant fier, et d’autres, envieux et jaloux. Quand en outre, un article de bijouterie, porté pour étalage, est de fabrication et de qualité bon marché, non seulement il diminue la valeur du caractère et du goût de celui qui le porte, mais le note aussi prétentieux, imitateur. Un Chrétien abandonnera toutes vaines apparences et sera tout à fait irréprochable. S’il a besoin de porter une pendule, il le fera d’une manière si discrète, comme accessoire nécessaire, et ne la portera pas bien en vue pour faire du style ou de l’étalage.

LA FEMME DOIT-ELLE LAISSER SON CHAPEAU QUAND L’HOMME ENLEVE LE SIEN?

  Question N° 119:---Que veut dire Paul dans 1 Corinthiens 11 concernant la femme se couvrant la tête? Le verset ne montre-t-il pas que les cheveux sont sa couverture?

  Réponse:---« Mais je voudrais », dit le SAINT-ESPRIT », que vous sachiez que le chef de tout homme c’est Christ; et le chef de la femme c’est l’homme; et le chef de Christ c’est Dieu. » 1 Cor. 11:3.

  Notez   l’ordre dans lequel la divinité et l’humanité sont liées: Dieu, Christ, l’homme, la femme. C’est ainsi que « tout homme priant ou prophétisant, ayant la tête recouverte, déshonore son chef (Dieu). Mais la femme qui  prie  ou  prophétise  la  tête  non  recouverte  déshonore  son  chef (l’homme): car c’est comme si elle s’était rasée. Car si la femme n’est pas recouverte qu’elle soit aussi tondue c’est-à-dire, si une femme ne porte pas un chapeau, alors qu’elle se coupe les cheveux: mais c’est une honte pour une femme d’être tondue ou rasée, qu’elle soit couverte (qu’elle porte un chapeau). Car un homme en effet, ne doit pas se couvrir la tête, vu le fait qu’il est l’image et la gloire de Dieu: mais  la femme est la gloire de l’homme. » 1 Cor. 11:4-8 .

  Cette écriture enseigne clairement que l’homme doit enlever son chapeau quand il prie ou prophétise (enseigne les écritures), tandis que la femme doit le mettre.

  On ne pourrait logiquement conclure de 1 Cor. 11:15 que les cheveux de la femme sont la couverture dont il est parlé. Si tel était le cas, alors logiquement l’homme devrait se raser la tête afin de faire la distinction entre les deux.

  En outre, si les cheveux de la femme sont la couverture requise, alors pourquoi les Ecritures diraient-elles qu’elle doit la porter quand « elle prie ou prophétise» Que pourrait-elle faire d’autre? Et pourrait-elle enlever ses cheveux (couverture) quand elle ne prie pas, à moins qu’elle ne porte une perruque?

QU’EN EST-IL DU SERVICE DE COMMUNION?

  Question N° 120:---Les croyants qui sont affermis dans le message, devraient-ils célébrer le service de communion quand ils se réunissent?

  Réponse:---Pour ce qui est d’autoriser le service de communion parmi nous, nous croyons que puisque nous tous, en tant qu’Adventistes du Septième Jour, nous nous sommes souillés comme les Juifs lors de la première venue de Christ (Jésus-Christ, p.85)  et puisque ce service sacré amène la damnation sur ceux qui le reçoivent indignement (1Cor. 11:29),  par conséquent, nous n’osons pas  nous-mêmes jusqu’à maintenant prendre  cet auguste privilège en tant que peuple, jusqu’à ce que  nos vies portent des preuves convaincantes de notre repentance de la condition Laodicéenne. 

  La leçon dans le fait de ne pas autoriser ce service béni parmi nous actuellement, est inversement parallèle à ce que Jean-Baptiste en ordonnant et en insistant sur le service baptismal en ce temps-là; c’est-à-dire, que l’institution baptismal à cette époque a montré que les Juifs n’étaient pas prêts pour rencontrer leur Roi, et le fait que le « Rod » (La Verge ) n’institue pas le service de communion maintenant, montre que nous non plus, nous ne sommes pas prêts pour rencontrer notre Roi, et que nous devons par conséquent vite nous repentir de notre tiédeur, acheter le « collyre», et nous oindre les yeux. Alors nous célébrerons glorieusement le service de communion, et la honte de notre nudité n’apparaîtra pas. (Apo 3:18).

  Ceux qui ne sentent pas le grand besoin sont encore aveugles à l’état perdu de l’église et à la sainteté du Seigneur. Une foi ferme extérieure seulement n’est pas suffisante; son œuvre intérieure dans nos vies est l’œuvre la plus essentielle et suprême qui doit avoir lieu dans la vie de chacun de nous avant que nous puissions consciencieusement et profitablement célébrer la Sainte Cène. Hâtons cet heureux jour.

QUEL EST MON DON?

  Question N° 121:---Quelle est la signification de 1 Timothée 4:14; «ne néglige pas le don qui est en toi, qui te fut donné par prophétie, avec l’imposition des mains de l’assemblée des anciens »?

  Réponse:---Dans l’écriture en question, l’apôtre Paul est en train de recommander au Chrétien d’être fidèle et plein de zèle dans les devoirs que Dieu a placés sur lui, et de ne pas négliger ses privilèges et ses occasions, ni sous-employer ses dons et ses moyens de multiplier ses « talents ».

  Le premier devoir de chaque Davidien est d’être fidèle en obéissant aux principes de la doctrine, en faisant quel que soit le travail qu’on lui donne à faire, et par le précepte et par l’exemple à conduire d’autres à faire de même.

QU’EN EST-IL DE RECEVOIR DES CADEAUX?

  Question n ° 122:---Selon le tract numéro 13, “Salutations du Christ”, édition 1941, p. 5,6, les chrétiens ne devraient pas donner de cadeaux de “temps”. Mais est-ce mal de les recevoir? Ou devrait-on les renvoyer et risquer ainsi de blesser le donneur?

  Réponse:---Le tract n’a pas l’intention de transmettre l’idée qu’il est erroné d’accepter des cadeaux “de temps” de ceux qui ne sont pas informés des mauvais résultats de la coutume, mais que ce n’est pas juste pour ceux qui savent mieux de les donner aux occasions traditionnelles. Si quelqu’un refusait un tel cadeau, il offenserait sans doute le donneur.

Comment peut-on subsister s’il planifie de  tomber?

  Question n ° 123:---Voulez-vous s’il vous plaît expliquer Hébreux 6:4-6?

  Réponse:---De ceux qui ne sont pas à la hauteur des premiers principes de la doctrine du Christ et qui “ne vont pas à la perfection”, mais qui posent “de nouveau le fondement de la repentance des œuvres mortes, ... qui étaient autrefois éclairés, et ont goûté du don céleste, et ont été rendus participants du Saint-Esprit, et ont goûté la bonne parole de Dieu, et les puissances du monde à venir, s’ils tombent », prévient Paul,« c’est impossible. pour les renouveler à la repentance, en voyant qu’ils crucifient pour eux-mêmes le Fils de Dieu, et le mettre dans une honte ouverte “Hébreux 6:1,4-6. 

  L’Écriture elle-même montre clairement que ceux qui ont été spécialement favorisés avec une grande lumière, mais qui ne vivent pas les principes inspirants des doctrines de la Vérité, établissent une fondation qui les ramènera dans le monde, et que s’ils devaient rétrograder, il est impossible que l’Évangile du Christ renouvelle leur conversion à «une saison plus commode». Les exemples classiques du roi Agrippa et Félix (Actes 24, 25, 26) en sont une preuve éclatante. 

COMMENT PRIERONS-NOUS?

  Question n ° 124:---On m’a dit que lorsque nous prions Dieu, le Père, nous devrions toujours dire: “Au nom de ton Fils béni Jésus, qui est mort pour moi, je demande humblement, etc.” Est-ce la bonne façon de prier?

  Réponse:---Bien que la forme d’adresse ci-dessus dans la prière puisse être irréprochable, les pétitions ne doivent pas nécessairement toujours prendre cette forme précise.

  Dans la prière exemplaire du Seigneur se trouve la voie parfaite. Il y a la prière belle, la prière parfaite, chaque mot plein de but et de sens - “notre Père”, pas “mon Père” (surtout dans la prière publique); “pardonne-nous...comme”, pas simplement “pardonne-nous”; “Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre” - non pas au ciel, mais “comme au ciel”.

  Court, mais tout compris et sans répétitions, il nous enseigne à adresser notre Créateur par son titre paternel notre Père, ce qui nous amène à un lien plus étroit d’union avec Lui que n’importe quel autre de Ses titres. Cela nous fait réaliser notre totale dépendance de Lui pour tous nos besoins. Il couvre nos péchés et nous réconcilie avec notre Père, et nous rend amis pour nos semblables, même pour ceux qui pèchent contre nous. Cela crée en nous l’amour pour son Royaume, et nous inspire le zèle à travailler pour sa venue. Et finalement, cela nous amène à faire tout ce que nous pouvons pour l’intronisation de Sa volonté ici sur terre.

  La prière des prières, elle commande l’étude la plus respectueuse et l’observation de ses principes sublimes.

  (Voir Mount of Blessing, pp. 151-176). 

DEVONS-NOUS ÊTRE PRÉSOMPTUEUX ET INACTIFS?

  Question n ° 125:---Cela ne montre-t-il pas un manque de foi pour prier pour les malades et ensuite chercher à les guérir?

  Réponse:---Prier simplement pour quelqu’un qui est malade, sans rien faire pour lui, ne peut signifier, en dernière analyse, que le suppliant est plus juste et plus apitoyé que Dieu, et essaye donc de convaincre le Seigneur de son devoir de faire quelque chose pour le malade, comme s’il ne le voulait pas déjà.

  Quand nous prions pour les autres, nous ne faisons pas connaitre à Dieu quoi que ce soitqu’il n’est pas déjà infiniment mieux informé que nous ne le serons ou ne le serons jamais. Comme il sait tout de la question, la raison pour laquelle nous prions n’est pas de le convaincre que quelqu’un a besoin de son aide, mais de demander ses bénédictions sur ce que nous pouvons faire pour le nécessiteux. Le Lévite et le prêtre n’ont rien fait pour les blessés et ont été condamnés pour leur impitoyabilité, alors que le Samaritain a fait, et a été félicité pour son humanitarisme.

  Que nous priions pour les autres ou pour nous-mêmes, nous prions pour les bénédictions du Seigneur sur nos faibles efforts. Si le Seigneur juge bon de nous donner la sagesse et l’habileté pour apporter la réponse à nos propres prières, est-ce que Sa guérison des malades n’est pas encore plus glorieuse que la guérison de Dieu sans que nous ayons à bouger le doigt? 

QUAND ÉCRIRE ET QUAND NE LE PAS?

  Question n ° 126:---Est-il permis le jour du sabbat d’écrire des lettres missionnaires et de s’abonner à la littérature de l’Évangile?

  Réponse:---Bien qu’il soit bon de faire du bien le jour du sabbat, il y a cependant des efforts comme écrire des lettres missionnaires et vendre ou prendre des commandes pour la littérature évangélique qui, même dans l’intérêt de l’œuvre du Seigneur, ne sont pas permis. (Voir Témoignages, volume 1, pages 471, 472, Témoignages, volume 8, page 250.) Il transforme le sabbat en jour de travail et de commerce, ne pas le sanctifier comme un jour de repos et de dévotion. Et s’il est exercé dans la maison de Dieu, un tel trafic est une profanation de celle-ci.

  Bien que l’écriture de lettres missionnaires semble préférable à la vente de la littérature évangélique le jour du sabbat, cependant, elle change aussi le but primitif du sabbat de celui d’un jour de repos à un jour de travail. Le jour du sabbat, Dieu s’est reposé de “toute son œuvre”. Gen 2:2. Par conséquent, ce jour-là, les chrétiens doivent aussi se reposer de tout leur travail.

  Pour aider à guider dans cette affaire, il faut se rappeler en règle générale que tout ce qui peut être fait un autre jour est un péché à faire le jour saint de Dieu.

  La construction du tabernacle et les sacrifices étaient d’une importance aussi grande dans le culte de Dieu (dans l’évangile de l’Ancien Testament) que la vente de la littérature évangélique et l’écriture des lettres missionnaires en ce moment. Cependant, alors qu’Israël érigeait autrefois le Tabernacle pour le service de Dieu, Il les a empêchés de faire le moindre travail le jour du sabbat. 

  «Des instructions venaient d’être données», dit l’Esprit de Prophétie, «pour l’érection immédiate du tabernacle pour le service de Dieu, et maintenant le peuple pourrait conclure, parce que l’objet avait en vue la gloire de Dieu, et aussi de leur grand besoin d’un lieu de culte, qu’ils serait justifié de travailler à l’édifice le jour du sabbat. Pour les protéger de cette erreur, l’avertissement a été donné. [“... quiconque fera un travail quelconque, cette âme sera retranchée de son peuple”. Ex. 31:14]. Même le caractère sacré et l’urgence de ce travail spécial pour Dieu ne doivent pas les conduire à porter atteinte à son saint jour de repos. »- Patriarches et prophètes, p. 313,314.

  Et Jésus avec un fouet de petites cordes chassait du temple ceux qui achetaient et vendaient (Jean 2:15), bien que les animaux qui étaient achetés et vendus devaient être utilisés dans le service sacrificiel.

  En règle générale, ceux qui pensent qu’il est permis d’écrire des lettres missionnaires le jour du sabbat, font très peu, voire rien, pour Dieu pendant les six jours ouvrables. Ils ne sont pas disposés à lui donner de leur temps, même  pour écrire une lettre. Par conséquent, les lettres qu’ils écrivent le jour du sabbat sont, en réalité, des lettres qui émanent, non d’un cœur d’amour, mais plutôt d’un désir de gagner du temps pour soi-même. La correspondance commune est souvent recouverte de religion afin de pacifier la conscience et de se donner des excuses pour protéger le péché d’utiliser les heures du sabbat. Satan inspire de tels actes pour rendre le péché plus excessivement pécheur. 

QUI NOUS DONNERA NOTRE PAYE?

  Question n ° 127:---Les travailleurs «à temps partiel» qui ont certains succès ont-ils droit à un soutien financier de l’Association?

  Réponse:---Puisque tout véritable travail pour le Christ est purement un travail d’amour, tous les vrais Davidiens ont toujours le plus haut dans leurs pensées, mais une seule chose: le salut des âmes. Ils abandonnent entièrement la question des salaires au «propriétaire» dans la certitude que quand «il viendra», il leur donnera «tout ce qui est juste». Les fidèles que le Maître engage, vont travailler sans savoir ce qu’ils doivent recevoir à la fin de la journée. C’est pourquoi ses ouvriers, qu’Il envoie dans sa vigne maintenant, à la onzième heure, doivent apprendre que l’œuvre doit être accomplie entièrement à Sa manière, pas à celle de l’homme.

  Si le message apporte un soutien financier à ceux qui travaillent à temps partiel sur le terrain, il se liera par le fait même à un précédent pour soutenir quiconque et n’importe qui, peu ou beaucoup. Un tel précédent n’a évidemment pas pu être suivi. Et même si cela pouvait être, cela ne ferait que nuire au travailleur et à ceux pour qui il pourrait travailler.

  Par conséquent, la seule bonne procédure est que tous ceux qui s’engagent dans le travail de ce message de scellement, rapportent leurs activités au siège de l’oeuvre, afin que le Bureau puisse leur créditer les résultats de leurs travaux. Et s’il s’accumulent, par leurs efforts, des moyens suffisants pour leur permettre de donner tout leur temps à l’enseignement du message, alors ils pourraient se voir accorder le statut à plein temps, leur donnant droit à une dépense de subsistance nécessaire à partir des résultats financiers de leurs travaux.

  Dans cet appel aux ouvriers, tous - petits ou grands, riches ou pauvres, instruits ou illettrés-ont le privilège élevé et exalté de devenir les ministres du Christ.

  “La vérité présente conduit vers l’avant et vers le haut, rassemblant les nécessiteux, les opprimés, les souffrants les démunis, tout ce qui viendra doit être apporté dans le bercail, dans leur vie il doit y avoir une réforme qui les constituera membres de la famille royale, enfants du Roi céleste. “- Testimonies, Vol. 8, pages 195, 196.

  Enfin, tous les enseignants de la vérité présente sont priés de tenir le Bureau au courant de leurs efforts et, en retour, il fournira tout le soutien possible pour que leur travail soit un succès.

PAITRE LES BREBIS SEULEMENT OU LES AGNEAUX AUSSI?

  Question n ° 128:---Est-il aussi important de contacter les nouveaux convertis à Laodicée que de contacter les membres plus âgés? J’ai l’impression que ceux qui sont devenus des adventistes du septième jour depuis que le message de scellement a été donné pour la première fois pourraient avoir une chance de venir avec la multitude; Sinon, comment le travail peut-il être terminé, étant donné que de nouveaux arrivent à Laodicée plus vite que nous ne pouvons nous déplacer vers eux?

  Répondre:---Nous ne voyons aucune raison pour laquelle ceux qui ont récemment accepté la foi adventiste devraient être négligés. En fait, il serait presque impossible de les séparer. Il est donc non seulement juste mais nécessaire de saisir toutes les occasions de présenter la vérité aux Adventistes du Septième Jour, jeunes ou vieux, dans le Message du Troisième Ange. Au-delà, la responsabilité incombe au Seigneur. Il a promis de prendre les rênes entre ses propres mains et d’abréger l’oeuvre dans la justice.

  Cependant, en conversant ou en étudiant avec quelqu’un que vous connaissez comme un converti récent, vous devez faire preuve d’un soin et d’un jugement particuliers en ne présentant que les plus simples vérités de réforme afin de ne pas dérouter l’esprit de celui qui n’est qu’un bébé. (un “Maher-shal-al-hash-baz”) dans les Écritures.

POURQUOI NE PAS TRAVAILLER POUR LE MONDE EN TEMPS DE REPOS?

  Question n ° 129:---Quand nous ne travaillons pas pour les pécheurs à Sion, pourquoi ne pas aller travailler pour les pécheurs dans le monde? Le Seigneur nous a-t-il donné la lumière pour que nous la dissimulions «sous le boisseau» ou pour éclairer le monde avec elle?

  Réponse:---Si nous ne travaillons pas pour les pécheurs à Sion, nous ferions mieux de travailler pour les pécheurs dans le monde. Toutefois, si nous comprenons vraiment la situation, et croyons en l’exécution fidèle de notre mission, nous devrions travailler pour les pécheurs de Sion avec un fardeau si lourd que nous n’aurions plus ni temps ni énergie pour travailler pour les pécheurs dans le monde, sauf pour ceux représentés par la femme “syrophénicienne” (Marc 7:26). Alors nous ferons notre part complète dans l’appel des 144,000 à leur tâche, et hâtons ainsi le temps du rassemblement de la grande multitude du monde le jour du grand cri.

QUELS SONT LES TRACTS POUR LES ÉTRANGERS?

  Question n ° 130:---Laquelle de la série de tracts de “The Shepherd’s Rod” convient à ceux qui ne sont pas membres de la dénomination Adventiste du Septième Jour?

  Répondre:---La littérature de Shepherd’s Rod est conçue pour les adventistes du septième jour, mais si l’occasion exige de donner quelques-uns à des non adventistes, les tracts n ° 12, 13 et 14 sont les mieux adaptés.

QUOI ÉTUDIER?

  Question n ° 131:---Les sujets contenus dans les publications “The Shepherd’s Rod” ou ceux contenus dans d’autres travaux devraient-ils être étudiés lors de nos réunions de sabbat?

  Réponse:---Si la Verge du berger contient le message de l’heure, alors il a priorité plus que toute autre vérité car l’Esprit de Prophétie dit: “C’est la ‘vérité présente’ dont le troupeau a besoin maintenant.” - Early Writings, p. 63. “’Ces choses [le scellement des saints] devraient absorber tout l’esprit, toute l’attention.” - Early Writings, p. 118. “Avancer de nouveaux principes, et entasser dans la vérité tranchante.” - Testimonies to Ministers, p. 118

EST-IL SÛR DE DÉFIER?

  Question n ° 132:---Si nous devons «examiner toutes choses, retenir ce qui est bon» et être toujours prêts à donner une réponse à chaque homme qui nous demande une raison de l’espérance qui est en nous, alors nous ne devons pas défier ceux qui sont ennemis de “La Verge du Berger” de la prouver dans l’erreur?

  Réponse:---Même ceux qui l’ont établi une fois pour toutes que The Shepherd’s Rod contient un message envoyé par le ciel, sans parler de ceux qui sont incapables de le défendre sous tous ses aspects, ne sont nullement justifiés d’exposer leur précieux joyau de la Vérité à l’Ennemi, dont le seul but est de le lui enlever. Surtout quand il ne vient pas avec une promesse de leur donner quelque chose qui remplacera ce qu’ils ont déjà. Ils ne peuvent pas se permettre d’inviter son défi à prouver s’il peut ou non leur ravir leur trésor. Quand il sera parti, la “preuve” sera une consolation triste! Se placer ainsi sur le terrain de prédilection de Satan les rendra coupables non seulement de la folie du présomptueux mais de la perte de temps et d’énergie ainsi que. Ce sera inviter le diable à leur voler la vie éternelle. 

  Nous devons tous garder notre trésor céleste avec le plus grand soin, et préserver notre foi en étudiant pour donner une réponse à chaque homme qui nous demande une raison de l’espérance qui est en nous, mais pas en le mettant au défi avec des questions trompeuses, puis débattre avec lui.

  Si, cependant, pour une raison impérieuse vous assumez le risque de rencontrer l’Ennemi dans cette grande guerre spirituelle, alors vous devez au moins le tenir pour répondre à toute la Vérité; ne le laissez pas vous passer à un certain point discutable que personne, peut-être, pour le moment pourrait ne peut clarifier. Ne vous permettez pas d’être soutenu dans une position défensive, mais plutôt vous tenir à l’offensive, mais ne jamais débattre.

  N’oublie pas que l’Ennemi qui cherche à prendre ta couronne est plus puissant que toi, et que donc si tu n’es pas absolument fixé sur le message, alors par tous les moyens plutôt que d’étudier avec ses ennemis, va étudier avec ses amis. Ce n’est que lorsque vous aurez tout fait pour que les messagers le prouvent et que vous soyez encore convaincus que ce n’est pas la Vérité Présente, pouvez-vous étudier avec raison avec ses adversaires? Faites tout pour vous assurer que quelqu’un ne vous trompe pas d’un message du Seigneur. Que personne ne prenne ta couronne. Rév. 3:11. 

  Rappelez-vous que s’il y a quelqu’un prêt à saper une vérité, il y en a un autre prêt à saper une autre vérité, et ainsi de suite. En fait, l’Ennemi est prêt à dynamiter toutes les vérités existantes, même la Bible elle-même, si vous lui en donnez l’occasion. Cependant, il est certain que Satan ne commence pas à avoir autant de place pour un argument contre les vérités de la Verge que les gardiens du dimanche ont contre la vérité du Sabbat.

  Gardez toujours à l’esprit que “les efforts faits pour retarder le progrès de la vérité serviront à l’étendre” (Témoignages, volume 5, page 454), et que vous serez promu avec elle si vous vous gardez fidèlement au milieu de la route, ne pas aller de l’avant avec un zèle qui n’est pas selon la connaissance.

  “Nos convictions doivent être renforcées chaque jour par une prière humble et sincère et par la lecture de la parole.Quand nous avons chacun une individualité, alors que chacun de nous doit fermement tenir ses convictions, nous devons les considérer comme la vérité de Dieu et la force de Dieu. Si nous ne le faisons pas, ils seront arrachés de notre emprise. “- Testimonies, Vol. 6, p. 401.

  Par conséquent, pour celui qui est établi dans la Vérité et qui en cherche plus, pour défier l’Ennemi, c’est comme mettre son épée dans sa main et le défier de couper sa tête.

  Ne jamais défier, par conséquent, mais toujours être prêt à donner la bonne réponse intelligemment et de manière convaincante à chaque homme; ne jamais débattre, mais enseigner toujours la vérité; ne jamais aller à un ennemi ou à un non-croyant d’un message pour le prouver vrai ou faux; Au contraire, faites toute votre démonstration avec ses amis, avec ses auteurs, ceux qui savent tout à son sujet. 

QUE SIGNIFIE “CE QUI EST PUBLIÉ”?

  Question n ° 133:---“Le Code Symbolique” dit: “Enseignez que ce qui est publié”. Pourriez-vous s’il vous plait expliquer si cette restriction a pour but d’inclure la Bible, l’Esprit de Prophétie, et la littérature de “La Verge du Berger”, tous ensemble, ou seulement les écrits de la “Verge”?

  Réponse:---La Bible et les livres de l’Esprit de Prophétie étant la seule source du message de la Verge du Berger, lorsque la Verge est enseignée, la Bible et l’Esprit de Prophétie sont enseignés. Et puisque seuls l’Esprit de Vérité qui a transmis les mystères de l’Inspiration peuvent les interpréter, alors ceux qui tentent de les enseigner sans cette autorité d’interprétation inspirée tombent inévitablement dans la pratique interdite de l’interprétation privée (2 Pierre 1:20). un grand mal qui a amené la chrétienté dans son état de schisme quasi-illimité actuel et par conséquent dans la confusion, la lutte et l’impuissance.

  Comme nous n’osons pas suivre un tel chemin, nous devons donc, en tant qu’enseignants de “La Verge du Berger” (les publications officielles de l’Association Davidian Seventh-Day), n’enseigne à la lumière de la verge que les passages qui, d’une manière ou d’une autre, doivent être interprétés. Ainsi, tous les croyants de la vérité présente deviendront-ils toujours du même avis, voyant d’un même oeil et parlant les mêmes choses (1 Corinthiens 1:10, 1 Pierre 3:8, Ésaïe 52:8).

  Et ceux qui choisissent de s’engager dans une interprétation privée sont respectueusement invités à cesser d’enseigner au nom de la verge et à ses frais. Qu’ils,  en tant qu’hommes honnêtes, enseignent dans leurs propres noms et à leurs propres frais.

COMMENT PROUVER QUE LE MASSACRE EST LITTÉRAL?

  Question n ° 134:---Comment puis-je prouver à un adventiste du septième jour que le massacre d’Ézéchiel 9 est littéral?

  Réponse:---D’abord, attirez son attention sur le fait que le Seigneur Lui-même était au seuil de la maison terrestre pendant que le massacre s’y déroulait. 

  Étudiez avec soin le tract n ° 1, Les Dardanelles de la Bible, en traitant de l’événement tel qu’il est vu par le prophète, et faites en sorte que ce point soit solidement établi dans l’esprit.

  Deuxièmement, familiarisez-le avec Testimonies, Vol. 5, p. 211, qui dit: “Ici, nous voyons que l’église - le sanctuaire du Seigneur - fut la première à ressentir le coup de la colère de Dieu.”

  Puis, abordant le sujet sous un autre angle, présentez l’évidence de l’Esprit de Prophétie qui révèle que lorsque le message d’Ezéchiel 9 est proclamé à l’église, certains nieront son accomplissement littéral, disant: “Il est trop miséricordieux pour répandre ses jugements sur Son peuple. “- Témoignages, Vol. 5, p. 211. Et par conséquent est écrite la triste déclaration: «Ils avaient pris la position que nous n’avons pas besoin de chercher des miracles et la manifestation marquée de la puissance de Dieu comme autrefois. - Témoignages, vol. 5, p. 211. Dire que le massacre d’Ézéchiel 9 n’est pas littéral, c’est dire: “L’église ne ressentira jamais le coup de Dieu, nous n’avons pas besoin de chercher des miracles et la manifestation marquée de la puissance de Dieu comme autrefois”. 

  Ceux qui disent cela, sont condamnés pour avoir nié l’avertissement clair du massacre littéral et miraculeux décrit par Ézéchiel.

  Troisièmement, d’Isaïe 66:16,19,20 montrent que le meurtre mentionné dans le verset 16 doit être littéral, car ceux qui s’échappent doivent être littéralement envoyés à toutes les nations, pour proclamer sa gloire et sa gloire. En outre, que ce massacre littéral est dans l’église seulement, est vu du fait que ceux qui “s’en échappent” sont les serviteurs de Dieu qu’il envoie par la suite aux païens. Si, cependant, le massacre n’est pas littéral, alors dans quel but sera-t-il, et de quoi vont-ils “s’échapper”? Ézéchiel les a vus comme littéralement tués (Ézéchiel 9:8).

TOUS LES DONS SONT-ILS PARMI NOUS MAINTENANT?

  Question n ° 135:---De l’enseignement de frère ________ que le don de la guérison n’est pas encore parmi nous, mais qu’il sera restauré après la purification de l’église, devons-nous comprendre aussi que le don de l’enseignement n’a pas encore été restauré? Si cela ne veut pas être déduit, alors les enseignants de “The Shepherd’s Rod” ont-ils le don maintenant?

  Réponse:---“Christ est le même médecin compatissant maintenant”, déclare l’Esprit de Prophétie, “qu’Il était pendant Son ministère terrestre, en lui il y a un baume de guérison pour chaque maladie, le rétablissement du pouvoir pour chaque infirmité. les malades aussi bien que les disciples d’autrefois ont prié, et les guérisons suivront, car ‘la prière de la foi sauvera les malades.’»- Ministère de la guérison, p. 226.

  Le frère________n’entendait pas donner l’impression qu’il n’y a pas de don de guérison parmi le peuple de Dieu maintenant, mais simplement que les grands miracles de la guérison, préfigurés par ceux qui ont eu lieu au temps de la première église chrétienne, sont encore futurs.

  En ce qui concerne le don de l’enseignement, nous lisons: «Et si le Seigneur vous donne le pain de l’adversité et l’eau de l’affliction, vos enseignants ne seront plus déplacés dans un coin, mais vos yeux verront vos maîtres.Es. 30:20.

  Quand l’église sera purifiée, ses professeurs recevront un plus grand pouvoir pentecôtiste que ne l’étaient les 120 disciples. Ceci est clairement vu de la prophétie de Joël de la pluie de l’arrière-saison, qui vient comme un enseignant de justice (Joël 2:23), et qui investit ses bénéficiaires avec le pouvoir (Joël 2:28) pour finalement proclamer cette justice dans le monde. (Voir aussi Early Writings, pp. 277, 278).

QUE FERA L’HOMME PRUDENT?

  Question n ° 136:---Que faire maintenant quand l’argent n’a jamais été aussi facilement gagné, mais quand les prix sont élevés? Devra-t-il ainsi dépenser tout ce qu’il fait, ou doit-il se priver d’une telle extravagance et sauver tout ce qu’il peut? Et où doit-il déposer ses gains?

  Réponse:---D’après l’expérience passée, les sages ont appris l’inexorabilité de la loi de l’inflation et de la dépression. Ils savent que la quantité anormale d’argent en circulation gonfle la demande de biens au-delà de ce que le marché peut fournir, et envoie ainsi les prix exploser. Ils reconnaissent en cela un signal d’alerte d’un désastre financier imminent.

  Les prudents savent aussi que l’orgie sauvage de dépenser tout ce qu’ils font doit tôt ou tard aboutir à un bouleversement de privations, de chagrins et de regrets, - l’effondrement de nombreuses maisons. Alors les sages prennent des mesures à l’avance pour s’assurer contre le jour inévitable de l’éruption économique. Au moment de l’inflation des prix, ils nieront sévèrement la manie de rendre plus luxueux leur niveau de vie actuel. Et en cette période de circulation accrue de l’argent, ils resteront à côté, épargneront plutôt que de dépenser. Ils ne tomberont pas dans cette attitude insouciante ne convenant qu’aux formes les plus basses de la vie animale, «de la fête d’aujourd’hui et de la famine demain»; nous ne nous joindrons pas non plus à ceux qui disent: «Mangeons, buvons et soyons joyeux [dépensons notre argent aussi vite que nous le ferons] car demain nous mourrons»

  Quiconque monte à bord du bateau de plaisir  pour son excursion gaie dans le courant de la moindre résistance est sûr d’être entraîné dans un tourbillon inextricable de mauvaise gestion financière. Trop tard, il se retrouvera victime de son imprévoyance arrante présomption de rang. La ressemblance mentale d’une telle personne ne peut être comparée qu’à celle d’une sangsue insensée  cette stupide petite créature aquatique qui s’affame inutilement quand il n’y a rien de commode à fixer, et qui se tue ensuite de trop manger quand quelque chose finalement vient son chemin. Cette forme de prodigalité est de la pire espèce, car il n’y a pas de «maison paternelle» à laquelle retourner.

  Si le critère expérientiel que l’histoire se répète doit être reconnu, alors sortir de cette guerre doit être une période de transition avec sa dépression inévitable. Un dollar maintenant est facilement gagné; et un dollar sauvé maintenant peut valoir deux ou trois dollars après la guerre, quand l’argent peut devenir encore plus rare qu’il ne l’a jamais été. Il est donc temps de dépenser le moins possible et de mettre de côté autant que possible. C’est maintenant le temps de l’abondance pour récolter et récolter pour le temps de besoin qui nous attend - ne pas le consommer sur “tout ce que l’âme désire”.

  Au-delà de toutes les dépenses nécessaires et des déductions croissantes que l’on peut avoir - impôt sur le revenu, impôt de victoire, obligations de guerre, sécurité sociale, dîmes et offrandes - chaque sage salarié mettra chaque semaine de côté un certain montant d’épargne, aussi petit soit-il et tenez fermement à ce que rien ne le détourne de ce plan, et rien pour diminuer ce fonds. Ceci, cependant, on trouvera très difficile à faire, en raison des tentations de dépenses, et aux hommes d’affaires intelligents qui ont passé leur vie à étudier comment exploiter les économies de l’autre. L’Association a donc préparé des Certificats de legs spéciaux qui assureront à son détenteur un pécule pour un «jour de pluie» ou l’assureront contre un désastre financier dans les jours de vieillesse.

  Les abeilles occupées stockent et épargnent son miel pendant les mois d’été. Puis, quand vient l’hiver, elle a non seulement assez de moyens pour la mener à travers le dur sortilège, mais aussi quelques-uns à épargner pour son gardien. Les croyants de la vérité présente ne devraient pas être moins sages qu’une petite abeille insignifiante! Que le Certificat de legs soit votre rappel que là où les mites ne peuvent pas entrer et où les voleurs ne peuvent pas percer, c’est l’endroit le plus sûr pour déposer votre trésor. Et un peu d’une telle prévoyance maintenant le rendra incommensurablement plus facile à la maison du Père quand les temps fatigants viendront, parce que vous pouvez alors tirer sur votre propre fonds de réserve sur votre certificat. Il peut alors être impossible à l’Association de servir tous les malheureux; et ceux qui ne font aucune provision dans ce petit temps de prospérité apparente, peuvent se sentir embarrassés alors. Bien sûr, seuls ceux qui détiennent un Certificat d’appartenance peuvent investir dans le Certificat de patriminoine (legs)-- participer dans ce système d’épargne divinement dédié et la sécurité sociale consacrée. 

  Certificat de legs soit votre rappel que là où les mites ne peuvent pas entrer et où les voleurs ne peuvent pas percer, c’est l’endroit le plus sûr pour déposer votre trésor. Et un peu d’une telle prévoyance maintenant le rendra incommensurablement plus facile à la maison du Père quand les temps fatigants viendront, parce que vous pouvez alors tirer sur votre propre fonds de réserve sur votre certificat. Il peut alors être impossible à l’Association de servir tous les malheureux; et ceux qui ne font aucune provision dans ce petit temps de prospérité apparente, peuvent se sentir embarrassés alors. Bien sûr, seuls ceux qui détiennent un Certificat d’appartenance peuvent investir dans le Certificat de patriminoine (legs)-- participer dans ce système d’épargne divinement dédié et la sécurité sociale consacrée.

EST-IL IMPOSABLE?

  Question n ° 137:---Est-ce que mon “Certificat de legs” est soumis à l’impôt?

  Répondre:---Le certificat de legs ci-joint, certifie clairement que l’argent ainsi placé dans l’Association générale des Adventistes du septième jour de Davidian ne représente pas un dépôt d’épargne, mais un legs, en vertu duquel l’Association se lie volontairement, dans un sens d’obligation morale, aider les membres détenteurs de certificats au moins au montant qu’ils lèguent et déposent. Et les legs ne sont pas imposables.

Certificat de legs

QU’EN EST-IL DES AVANTAGES GOUVERNEMENTAUX?

  Question n ° 138:---Est-ce mal de la part d’un chrétien d’accepter le soutien des organismes d’aide gouvernementaux?

  Réponse:---En vertu des dispositions fédérales sur les pensions et le bien-être social, les fonds de vieillesse et de secours du gouvernement sont tout aussi légitimement accessibles à ses citoyens qui sont membres d’une église qu’à ses citoyens qui ne sont pas membres de l’église. Ainsi, le chrétien en tant que citoyen n’a pas moins le droit moral d’accepter le soulagement de son gouvernement qu’en tant que membre d’une église, il a le droit d’accepter le soulagement de son église.

UN CHRETIEN DEVRAIT IL ADHERER A DES SYNDICATS OUVRIERS?

  Question n° 139:---Quelle devrait être notre position concernant les Syndicats Ouvriers?

  Réponse:---Bien que dans leurs années de formation les syndicats n’ont ni eu, ni exercé la pression qu’ils exercent maintenant, cependant même alors des hommes étaient péniblement à l’œuvre pour faire d’eux ce qu’ils sont maintenant. Ainsi pour préserver le vrai croyant de se compromettre par leurs exigences et ainsi s’impliquer dans leurs grèves et leurs mises de piquets de grève (non pas les empêcher de leur payer une partie de son salaire s’ils l’y obligent), les Témoignages lui interdisent de prendre part à l’avancement de leur antichrétien. (Voir Testimonies vol 7 p.84)

  En persécutant Jésus et ses disciples, les gouvernements Juifs et Romains étaient en train de faire une chose même plus injuste que les Syndicats sont en train de faire aujourd’hui en forçant les ouvriers à entrer dans leurs rangs. Cependant Jésus a ordonné à ses disciples de payer jadis la taxe à César. Ainsi nous devons conclure que s’il est exigé de quelqu’un de paye un droit tandis qu’il travaille à un commerce qui ne permet pas l’admission des ouvriers non syndiqués, il n’a par conséquent pas d’autre alternative que de se soumettre à cette nécessité comme l’une des exigences de la boutique sans se soucier de savoir si le syndicat est une bonne ou mauvaise organisation.

  Ainsi, bien que dans le but d’avoir un emploi pour se nourrir, ainsi que sa famille, il peut payer le droit de travailler, cependant il ne devait pas participer à aucunes de leurs activités et fonctions politiques, sociales ou autres. En bref, il n’aura aucun rapport fraternel d’aucune sorte avec eux.

  Dans de telles circonstances, il n’y a pas de différence en payant des droits syndicaux, une taxe d’Etat, ou quelque autre dépense nécessaire, redevance, ou trois afin de rester au travail. En vue de ceci, ceux qui suivent la lumière payeront des droits syndicaux seulement comme ils doivent et discontinueront de les payer aussitôt que possible.

EST-IL MAL DE PORTER L’ASSURANCE IMMOBILIÈRE?

  Question n ° 140:---“Témoignages”, Vol. 1, pp. 549-551, parle contre l’assurance. Cela signifie-t-il inclure l’assurance de biens?

  Réponse:---La déclaration en question ne concerne que l’assurance-vie. Comme nous ne savons pas de restriction sur son assurance de biens, la décision doit appartenir à l’individu.

QU’EN EST-IL DE L’ACHAT D’OBLIGATIONS DE DÉFENSE?

  Question n ° 141:---Les ouvriers de Mont Carmel ou l’institution elle-même achète-t-elle  des obligations d’épargne de défense des États-Unis?

  Réponse:---En tant que travailleurs d’une institution de charité religieuse travaillant en commun pour un salaire de subsistance, les résidents, du plus bas au plus élevé, sont par conséquent sans marge de pouvoir d’achat pour les nécessités les plus simples de la vie. Personne n’a donc une capacité de gain suffisante pour lui permettre d’effectuer des investissements monétaires.

  L’institution elle-même, étant strictement une organisation caritative dans son intégralité, est dans une circonstance similaire. Être un médium sans but lucratif par lequel ses membres font leur travail en y contribuant par leurs revenus, qu’il puisse nourrir, loger et vêtir ses ouvriers, imprimer la littérature religieuse et la diffuser gratuitement dans le monde entier, par conséquent, il n’a pas de fonds propres. Il ne peut donc pas moralement, même financièrement, faire un investissement qui ne soit pas destiné à cet objectif, aussi louable que puisse être cet investissement en soi.

  Néanmoins, l’institution qui poursuit son travail régulier pour le bien d’autrui, et non à son profit, achète chaque mois des timbres-poste valant des centaines de dollars. Ainsi, bien qu’il ne soit pas en mesure d’aider directement (en achetant des Obligations d’Épargne des Etats-Unis) dans le programme de défense, il fait indirectement (en achetant des timbres-poste américains), son argent allant simplement dans un autre compartiment. même caisse nationale, d’où il ne reçoit évidemment ni intérêt ni capital.

Saluez ou pas?

  Question n ° 142:---Est-ce mal de saluer le drapeau?

  Réponse:---“Rendez à César ce qui appartient à César”, “à tous leurs droits: tribut à qui le tribut est dû, coutume à qui coutume, crainte à qui la crainte, honneur à qui honneur. “ Mat. 22:21; ROM. 13: 7,8.

  Quand “les présidents et les princes cherchaient à trouver une occasion de se plaindre de Daniel concernant le royaume, ils ne pouvaient trouver ni occasion ni faute”. Dan. 6:4. Le trouvant ainsi sans faute, ses ennemis «se consultèrent pour établir un statut royal, et pour prendre un décret ferme, que quiconque demandera une requête d’un Dieu ou d’un homme pendant trente jours, à l’exception du« roi, devrait »être jeté dans le repaire de lions. “ Dan. 6: 7. En sécurisant la signature du roi sur le décret, ils ont cherché à réaliser une situation qui doit nécessairement impliquer Daniel dans un acte de rébellion contre son roi. Ils savaient que bien qu’il ait l’intention de rendre infailliblement allégeance au roi, il ne le ferait pas au prix d’une infidélité envers son Dieu. Daniel continua donc à supplier son Dieu comme il avait l’habitude de le faire, avec pour résultat qu’il fut jeté dans la fosse aux lions. Mais celui à qui il a prié a sauvé sa vie des bêtes affamées. 

  Ensuite, il y a le cas notable de Joseph qui, pour sa loyauté indéfectible envers le gouvernement égyptien, a été élevé à une position partageant le trône avec Pharaon.

  De ces incidents bibliques et d’autres, nous reconnaissons que la loyauté de quiconque envers son gouvernement est son serment réel d’allégeance à lui - un salut à son drapeau.

  Tous ensemble, nous voyons que, d’une part, la déloyauté envers Dieu est un péché contre Lui; d’autre part, la déloyauté envers son gouvernement est un péché contre elle, et indirectement contre Dieu aussi: car la déloyauté envers son gouvernement est la désobéissance. à l’ordre exprès du Seigneur: «Mettez-les à l’esprit pour être soumis aux principautés et aux puissances, pour obéir aux magistrats, pour être prêt à tout bon travail.» Tite 3:1. «Soumettez-vous à chaque ordonnance de l’homme pour l’amour du Seigneur: que ce soit au roi, comme suprême; ou aux gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés par 1Pierre 2:13, 14. “Car il n’y a de pouvoir que de Dieu: les puissances qui sont sont ordonnées par Dieu. Quiconque résiste donc à la puissance, résiste à l’ordonnance de Dieu, et ceux qui résistent recevront la condamnation. “Romains 13:1,2.

  Comme le drapeau n’est pas une idole ou un fétiche mais un symbole, le salut n’est pas le culte des idoles, comme certains le pensent, mais plutôt la confession publique de sa loyauté envers son gouvernement, tout comme le baptême est notre confession de loyauté envers le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

  Au commandement de Dieu, les Israélites ont fait des étendards (drapeaux) selon leurs tribus, à des fins d’identification et d’emblème de leur loyauté à celle que le drapeau représente. (Voir les numéros 2).

  Clairement donc, accuser l’un d’eux d’idolâtrie parce qu’il saluerait un drapeau national, ce serait accuser Dieu de forcer l’idolâtrie non seulement sur son peuple ancien mais, par leur exemple, sur les fidèles de tout temps depuis!

  Ainsi, chaque chrétien, s’il obéit aux commandements de Dieu, doit être loyal envers le pays dans lequel il vit. C’est pourquoi, en tant que chrétiens en Amérique, dévoués à Dieu et par conséquent loyaux aux justes principes de ce libre «gouvernement selon Dieu», nous promettons d’abord nos coeurs, nos esprits, nos mains, notre tout, au drapeau du Royaume éternel de Dieu et à la théocratie pour laquelle il est composé d’un peuple composé de toutes les nations et lié par les cordes de l’amour éternel, liberté, pureté, justice, paix, bonheur, lumière et la vie pour tous; et deuxièmement nous “faisons allégeance au drapeau des Etats-Unis d’Amérique, et à la République qu’elle représente, une nation, indivisible, avec la liberté et la justice pour tous.” Et tant que la vieille Gloire se déploie comme l’emblème des principes inviolables de sa constitution, notre engagement à l’allégeance à ce principe est une chose inviolée.

LE PATRIOTISME EST-IL LE CHRISTIANISME?

  Question n ° 143:---Allons-nous, dans cette guerre, prendre la position des objecteurs de conscience ou celle des patriotes?

  Réponse:---Quiconque prend un autre parti que celui d’un patriote ne peut être un vrai citoyen de son pays. Un chrétien, cependant, doit toujours se rappeler qu’il est sous deux gouvernements, spirituel et temporel, et qu’il est par conséquent obligé de servir les deux, bien qu’il puisse y avoir des moments où des circonstances surviennent pour l’empêcher de donner à la fois même “pleine mesure de dévotion”. Mais il fera toujours de son mieux pour servir les deux autant que possible.

  La Bible enseigne clairement, et l’histoire a maintes fois démontré que le mépris des statuts de Dieu est désastreux à lui-même et à sa nation. Cette vérité tragique, incarnée sans fin sur le long rouleau des siècles, non seulement parmi la nation choisie d’Israël, mais aussi parmi toutes les nations de la terre, est «pour notre admonition sur laquelle sont venus les fins du monde».

  Ainsi, comme sa désobéissance aux commandements de Dieu doit porter préjudice à sa nation comme à lui-même, un chrétien a la double responsabilité de faire tout ce qui est en son pouvoir pour sauvegarder le bien-être et favoriser le succès des royaumes spirituels et temporels. Pour s’assure de s’acquitter pleinement de cette double responsabilité, il obéira implicitement au commandement du Seigneur: “Rends à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu”. Marc 12:17. «Et moi, dit le Seigneur en promesse aux obéissants, je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai celui qui te maudira; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. Genèse 12:3.

  L’ancien Israël en tant que nation et gouvernement était obligé de protéger ses propres biens, ses gens et ses familles - même par l’épée. Mais ils ne devaient pas entrer en guerre contre leurs propres frères. Lorsque le royaume des dix tribus, Israël, s’est confédéré avec la Syrie pour la guerre contre le royaume des deux tribus, Juda, la malédiction de Dieu reposait à la fois sur la Syrie et Israël, et chacun était par conséquent brisé par le roi d’Assyrie. (Voir Esaïe 7:1-8, 8:4).

  Mais lorsqu’ils furent persécutés pour l’évangile, les chrétiens reçurent l’instruction de ne jamais riposter: «Je vous le dis, dit le Seigneur, afin que vous ne résistiez pas au mal; mais si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tourne-lui aussi l’autre. Et si quelqu’un te poursuit à la loi et enlève ton manteau, qu’il aie ton manteau, et que quiconque te forcera à faire un mille, va avec lui deux, donne à celui qui te demande, et à lui qui emprunterais de toi ne te détournerais pas.

  «Vous avez entendu qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi, mais moi je te dis: Aime tes ennemis, bénis ceux qui te maudissent, fais du bien à ceux qui te haïssent, et prie pour eux. usez-vous contre vous, et persécutez-vous, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Mat. 5:39-45.

  La lumière qui brille à la fois de l’Ancien et du Nouveau Testament, montre qu’un chrétien, en tant que citoyen loyal, servira en temps de guerre à protéger son pays; mais si la guerre implique des chrétiens des deux côtés, comme les guerres le font aujourd’hui, il ne peut, en tant que citoyen du Royaume du Christ, s’engager consciencieusement à tirer sur ses concitoyens de ce Royaume. Car “si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas supporter. Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister. “Marc 3:24,25.

  Mais si dans une telle guerre, les chrétiens ne doivent pas porter les armes pour s’entretuer, ils sont moralement tenus de faire un travail humanitaire tel que le bon Samaritain - ministre des malades, blessés et mourants, quelle que soit leur nationalité.

VOTER POUR OU CONTRE LA PENSION?

  Question n ° 144:---Pourriez-vous, s’il vous plaît, expliquer votre position par rapport aux problèmes de retraite qui sont maintenant présentés au public? Pensez-vous qu’ils méritent notre vote?

  Réponse:---Nous sommes avertis que la cause de Dieu “devrait absorber tout l’esprit, toute l’attention.” - Early Writings, p. 118. Par conséquent, comme nous ne pouvons pas consacrer consciencieusement suffisamment de temps à l’étude de ces questions politiques et économiques et de leurs résultats ultimes, pour les juger intelligemment, nous ne pouvons pas voter pour ou contre eux consciencieusement. Car nos votes mal informés peuvent être source de difficultés et de privations pour certains, tout en conduisant les autres dans les chemins de l’oisiveté et de l’extravagance. “Voici”, dit le Seigneur “c’était l’iniquité de ta soeur Sodome, l’orgueil de la plénitude du pain, et l’abondance de l’oisiveté.” Ezek. 16h49.

  Dans le monde d’aujourd’hui, ses intérêts politiques et religieux sont bien meilleurs servi par des spécialistes. Seuls ceux qui ont tout leur cœur et tout leur esprit dans les choses temporelles de la vie, qui peuvent consacrer suffisamment de temps à l’étude des problèmes économiques et politiques du monde, sont qualifiés pour participer à de tels intérêts. Ceux qui sont dévoués aux besoins spirituels du monde, qui sont éternels et de bien plus grande importance que les préoccupations temporelles de la vie qui vont bientôt périr et être oubliés, ne peuvent plus servir le monde dans ses besoins économiques et politiques que ceux qui ont leur cœur et leur esprit absorbés par les choses temporelles, servent les besoins spirituels du monde.

  Malheur à ceux qui descendent en Egypte pour chercher du secours, et montent sur des chevaux, et ont confiance en chars, parce qu’ils sont nombreux, et en cavaliers, parce qu’ils sont très forts, mais ils ne regardent pas le Saint d’Israël, Mais il est aussi sage, il amènera le mal et il ne rappellera pas ses paroles, mais il s’élèvera contre la maison des malfaiteurs et contre le secours de ceux qui commettent l’iniquité. Dieu, et leurs chevaux, la chair, et non l’esprit: quand le Seigneur étendra sa main, celui qui secourt tombera, et celui qui sera abaissé tombera, et tous périront ensemble. Est un. 31:1-3. “Les justes se réjouiront dans le Seigneur, et se confieront en lui, et tous ceux qui sont droits de coeur seront glorifiés.” Ps. 64:10.

  «Que répondra-t-on alors aux envoyés de la nation, que le Seigneur a fondé Sion, et que les pauvres de son peuple auront confiance en elle? Es14: 32.

VOTER CONVIENT-IL À UN CHRÉTIEN?

  Question n ° 145:---Est-ce juste de voter?

  Réponse:---Comme la franchise est l’un des droits inaliénables d’un peuple libre, il ne peut y avoir de mal à l’exercer si, par conséquent, la loi ou les bureaux du pays peuvent être mieux servis. Voter cependant, ce qui contribuera à une telle fin, exige une étude consciencieuse; à défaut, son vote ne peut être qu’une conjecture inintelligente et donc défavorable plutôt que propice à un bon gouvernement.

  Ceux qui, par conséquent, ne sont pas en mesure de consacrer le temps et l’étude nécessaires pour s’informer suffisamment sur les questions politiques pour les habiliter à voter intelligemment sur eux, ne peuvent pas voter consciencieusement un tel vote.

  En tant que ministres de l’Évangile, notre temps étant entièrement consacré aux intérêts spirituels du peuple, nous ne sommes pas non plus capables de prêter attention à leurs intérêts politiques, de même que les représentants politiques du peuple ne sont pas capables de prêter attention à leurs besoins spirituels. aussi. Et par conséquent, rarement, si jamais, nous voyons clairement notre façon de voter.

QU’EN EST-IL DE L’UTILISATION DU LAIT ET DES OEUFS?

  Question n ° 146:---Puisque les maladies chez les bovins et les volailles deviennent de plus en plus nombreuses, virulentes et répandues, ne devrions-nous pas maintenant jeter le lait et les œufs de notre alimentation?

  Réponse:---S’il y a une épidémie parmi les bovins et les volailles de votre région ou de votre localité, vous devriez certainement faire preuve d’une grande prudence lors de l’utilisation du lait et des œufs et essayer de les remplacer le plus rapidement possible par des substituts appropriés.

  À l’heure actuelle, nous n’avons aucune connaissance qui contraindrait ou justifierait une désaffectation de ces volailles et produits laitiers à l’échelle du pays, et plus particulièrement si aucun substitut approprié n’est disponible et si le Seigneur n’a pas ouvert la voie à cette pratique. Néanmoins, nous devrions tous rechercher diligemment quelque chose de mieux afin que lorsque les conditions se développent pour rendre l’utilisation continue de ces produits dangereuse, nous ne serons pas pris sans un substitut satisfaisant.

  “Que la réforme alimentaire soit progressive, que l’on apprenne à préparer la nourriture sans lait ni beurre, et que le temps viendra où il n’y aura plus de sécurité à utiliser des œufs, du lait, de la crème ou du beurre parce que la maladie chez les animaux augmente proportionnellement à l’augmentation de la méchanceté chez les hommes, le temps est proche où, à cause de l’iniquité de la race déchue, toute la création animale gémiront sous les maladies qui maudissent notre terre. “- Testimonies, Vol.7, p.135.

  “Le temps viendra où nous devrons peut-être jeter certains des aliments que nous utilisons maintenant, comme le lait et la crème et les œufs, mais il n’est pas nécessaire de nous rendre perplexes par des restrictions prématurées et extrêmes. Attendez jusqu’à ce que les circonstances le demandent, et le Seigneur prépare la voie pour cela.

 * * *

  «... Je suis chargé de leur dire de manger cette nourriture qui est la plus nourrissante, je ne peux pas leur dire:« Vous ne devez pas manger d’œufs, de lait ou de crème, vous ne devez pas utiliser de beurre pour préparer vos aliments. ‘ L’Évangile doit être prêché aux pauvres, mais le moment n’est pas encore venu de prescrire le régime le plus strict. “- Testimonies, Vol. 9, pp. 162,163.

DEVONS-NOUS GARDER LE BÉTAIL ET LEs VOLAILLES?

  Question n ° 147:---Est-il permis de garder des vaches et des poulets?

  Réponse:--- Si le lait et les œufs font encore partie de notre alimentation, il est préférable, si possible, de les obtenir de notre propre bétail et de notre propre volaille.Ceux qui s’opposent à ce que l’Esprit de Prophétie désapprouve les vaches et les poulets adoptent une position basée sur une interprétation extrême de ce qui est écrit.

  Depuis l’organisation de la confession adventiste du septième jour, jusqu’à présent, ses institutions et ses membres ont gardé le bétail et la volaille. S’il avait eu tort de le faire, l’Esprit de Prophétie aurait clairement instruit le peuple. Puisque, cependant, il n’y a pas de tels récits enregistrés, ceux qui avancent de telles vues extrêmes sont en train de tordre l’Esprit de Prophétie et de soutenir leurs propres idées radicales.

  Restez au «milieu de la route» et ne permettez pas aux extrémistes de vous mener d’un côté ou de l’autre.

  Nous devrions apprendre à respecter les écrits des autres en n’y lisant pas et en ne laissant pas sortir d’eux ce que l’auteur n’a jamais voulu ou sanctionné.

QU’Y A-T-IL DE MAL DE MANGER DE LA VIANDE PURE?

  Question n ° 148:---À la lumière de Matt. 15:11 et d’autres Écritures, n’est-il pas clair que le végétarisme est de l’homme et non de Dieu?

  Réponse:---Si les Écritures citées constituaient le traitement complet du sujet par la Bible, alors une réponse affirmative sans réserve à la question pourrait être nécessaire. Mais au commencement, Dieu dit: Voici, je vous ai donné toute herbe portant semence, qui est sur la face de toute la terre, et tout arbre, dans lequel est le fruit d’un arbre qui cède la graine; Genèse 1:29 Tout cela et rien d’autre devait être la «viande» de l’humanité.

  Ainsi, au début, le régime alimentaire de l’homme n’incluait pas la nourriture de chair. Ce n’est qu’après le déluge, quand tout ce qui était vert sur la terre a été détruit, qu’il a reçu la permission de manger de la chair. Alors Dieu a dit: “Tout ce qui bouge sera vivant pour toi, comme l’herbe verte, je t’ai tout donné.” Genèse 9:3.

  Plus tard, cependant, alors que les enfants d’Israël étaient dans le désert, Dieu leur a fourni la manne. Mais quand ils murmuraient contre elle, et attribuaient son phénomène seulement aux circonstances, prétendant qu’il était impossible d’obtenir des nourritures de chair dans le désert, il a littéralement et avec colère entassé des écailles sur eux. A quel prix, cependant! Des milliers sont morts pour enseigner la leçon que la manne n’était pas le simple résultat des circonstances, mais plutôt une providence par choix. Car «pendant que la chair était encore entre leurs dents, avant qu’elle fût mâchée, la colère de l’Éternel s’enflamma contre le peuple, et le Seigneur frappa le peuple d’une très grande plaie». Num. 11:33.

  Parce que le mouvement de l’Exode devait préparer un peuple à prendre la terre promise et à établir le royaume alors, comme nous le sommes maintenant, ils étaient chargés de s’abstenir de toute nourriture de chair. Et parce que Jean-Baptiste a porté un message important en son temps (“Repentez-vous ye: car le Royaume des Cieux est proche “- Matthieu 3:2) semblable au nôtre aujourd’hui, son régime était de miel et du fruit de l’arbre de sauterelle. Combien est-il plus important alors, comme nos types l’enseignent, que nous qui avons le message culminant de l’Évangile, et qui sommes l’avant-garde des armées du royaume éternel, ne souillent pas les temples de notre âme avec ce que nos types ont été défendus de manger.

  En outre, comme l’Elie de Malachie 4:5 et Matthieu 17:11 doit restaurer toutes choses avant le jour grand et terrible du Seigneur, alors il restaurera nécessairement le végétarisme, le régime alimentaire originel de l’homme. Alors, non seulement l’homme mais aussi la bête, seront des végétariens stricts, et tous se réuniront de nouveau ensemble dans la communion renouvelée de la paix édénique.

  «Le loup habitera avec l’agneau, et le léopard se couchera avec le chevreau, et le veau, le lionceau et la bête grasse ensemble, et un petit enfant les conduira, et la vache et l’ours paîtront; les jeunes gens se coucheront ensemble, et le lion mangera de la paille comme le bœuf, et l’enfant qui va sucer jouera au trou de l’aspic, et l’enfant sevré mettra la main sur la tanière du cocatrix. dans toute ma montagne sainte, car la terre sera remplie de la connaissance du Seigneur, comme les eaux couvrent la mer. “ Es.11: 6-9.

  Plus encore, si les mots: “Ce qui entre dans la bouche ne souille pas un homme, mais ce qui sort de la bouche, cela souille un homme” (Matthieu 15:11), doit être compris comme signifiant peu importe ce que nous mangeons ou buvons, alors pourquoi ne mangeons-nous pas la chair des porcs, ne buvons-nous pas de thé, de café, et même d’alcool, et ne fumons pas de tabac, en effet, mangeons et buvons ce que nous voulons?

TOUS LES EPICES SONT-ILS NOCIFS POUR LA SANTE?

  Question n ° 149:---Les “Témoignages” condamnent l’utilisation des épices, mais ne donnent pas une liste précise de ceux qui sont déclarés impropres à la consommation humaine. Est-ce que tous les assaisonnements sont condamnés?

  Réponse:---Le fait que la sauge, l’oignon, le persil, la menthe, l’ail, le céleri et d’autres herbes similaires sont non seulement inoffensifs mais réellement bénéfiques pour le corps, montre clairement que tous les assaisonnements botaniques ne doivent pas être classés avec des épices malsaines.

  Sur le marché commercial, cependant, sont des sauces et des assaisonnements fortement épicés, qui, comme on le sait, sont nocifs dans leurs effets sur le corps. Comme nous le comprenons, ce sont des épices et des condiments tels que Sister White condamne.

  Nous ne savons pas, cependant, que la cannelle, la muscade, le piment de la Jamaïque, les feuilles de laurier, le macis, la vanille, le capsicum (poivron rouge), le girofle et le gingembre, s’ils sont utilisés avec modération, contiennent des éléments qui sont préjudiciables à la santé. En fait, il a été trouvé que les poivrons rouges, séchés et broyés en poudre, constituent une prévention efficace contre le froid. Et aussi, les épices étaient utilisées dans les services sacrificiels (Exode 30: 23-25,34).

  Par conséquent, toutes les épices ne sont pas nocives. Mais qu’il soit entendu que l’utilisation de toute épice en quantités excessives est nuisible, comme tout excès.

QU’EST-CE QUI IDENTIFIE QUELQU’UN COMME ETANT UN ADVENTISTE DU SEPTIEME JOUR DAVIDIEN?

  Question N° 150:---Comme dans l’Association des Adventistes du Septième Jour Davidiens, la qualité de membre n’est pas formelle, quelle évidence quelqu’un peut-il donner pour s’identifier comme membre de l’organisation? Et comment peut-il établir depuis quand il est avec elle?

  Réponse:---Le soutien apporté au message Davidien pour notre temps, et ses principes vécus constamment (le baptême, l’observation du Sabbat avec le reste des dix commandements, le végétarisme, la réforme vestimentaire, l’abstinence totale de tabac et de boissons alcoolisées, et toute autre chose contenue dans l’Esprit de Prophétie), sont les plus vrais témoignages de son affiliation, et la seule certification visible authentique du fait. Ceux-ci sont les seules évidences absolument convaincantes du mérite qu’a quelqu’un d’être membre dans l’Association des Adventistes du Septième Jour Davidiens.

  Combien de temps précisément quelqu’un est membre de l’Association, cela dépend totalement depuis combien de temps il  a connu et vécu ces principes.

  A ceux qui font la demande, l’Association enverra un formulaire de demande pour obtenir le Titre de membre. Si le demandeur ne peut pas se conformer intégralement à toutes les exigences du message, alors il doit joindre à sa demande un exposé satisfaisant de l’explication. Autrement un Certificat d’appartenance ne peut lui être délivré.

DOIS-JE ATTEINDRE LA PERFECTION D’ABORD?

  Question N° 151:---Afin de signer la demande pour le « Certificat d’appartenance », quelqu’un doit-il avoir atteint la perfection?

  Réponse:---Le demandeur doit s’efforcer d’être un vainqueur -- d’être libéré du péché, de garder la Vérité, et de continuer dans la course; s’efforçant de ne pas tomber mais prenant la résolution, au cas où il tomberait, de se relever et de forcer, plus déterminé que jamais à atteindre le but. Il doit ainsi pouvoir signer la demande pour le Certificat d’appartenance.

LE BAPTÊME DOIT-IL PRECEDER LE DROIT DE MEMBRE?

  Question N° 152:---Bien que je  n’aie  jamais été baptisé, je crois cependant entière- ment au message additionnel de la « Verge du Berger », et maintenant je voudrais savoir si je suis éligible pour demander le « certificat d’appartenance».

  Réponse:---Oui, quelqu’un peut être membre sans avoir le Certificat d’appartenance. Mais pour être membre autorisé, ayant le privilège de jouir pleinement de tous les avantages que l’Association accorde, il doit posséder le certificat.

QUELQU’UN EST-IL MEMBRE SANS AVOIR LA CARTE DE MEMBRE?

  Question n° 153:---Quelqu’un peut-il être membre de l’Association sans détenir une « Carte de Membre? »

  Réponse:---Oui, quelqu’un peut être membre de l’Association sans détenir une Carte de Membre. Mais pour être un membre officiel, privilégié à jouir pleinement de tous les avantages qu’offre l’Association, il doit posséder la carte. »

QUI PEUT ETRE EN CHARGE?

  Question n ° 154:---Est-ce que les Davidiens qui ne sont pas titulaires d’un «certificat de membre» sont éligibles pour être en poste?

  Réponse:---Tous les officiers servant l’Association adventiste du septième jour de Davidien, aussi bien que tous. Les résidents de Mont Carmel, devraient détenir le certificat de membre.

L’OBJECTIF EST-IL DE GAGNER DE L’ARGENT?

  Question n ° 155:---Si seulement ceux qui paient une deuxième dîme sont éligibles à un «certificat de membre», alors Une telle exigence n’est-elle pas seulement un système qui attire l’argent?

  Réponse:---Si quelqu’un pouvait mais ne payait pas la deuxième dîme pour obtenir le Certificat de membre, il serait en effet «attrapeur d’argent», car il récolterait là où il n’avait pas semé-profitant des avantages d’un fonds qu’il n’avait contribué en rien à construire, et qu’il avait refusé de soutenir. En d’autres termes, tout en accumulant sa propre deuxième dîme, il obtiendrait les avantages du fonds de la deuxième dîme de l’Association.

ET SI JE N’AI PAS DE PAIEMENT A PAYER?

  Question n ° 156:---Peut-on détenir le «certificat d’appartenance» si l’on n’a pas de dîme à payer?

  Réponse:---Oui, s’il est autrement éligible.

DÎMER OU NON?

  Question n ° 157:---Mon mari n’est pas un croyant et n’approuverait pas de payer la première et la deuxième dîme sur tout l’argent que je gère. Que dois-je faire?

  Réponse:---Bien que le Seigneur ait ordonné à l’homme de payer toutes ses dîmes, Il ne tient pas un croyant responsable de donner la dîme au revenu d’un compagnon incrédule opposé à la dîme.

  Il a doté chaque homme du droit inaliénable de la liberté religieuse, et non l’homme peut le prendre à juste titre d’un autre homme. Et doublement inviolable dans la famille. Ni le mari ni la femme ne doivent interférer avec l’exercice du choix religieux de l’autre. 

  La femme qui garde fidèlement la maison pour son mari et s’occupe fidèlement de la famille, ne le fait pas en tant que servante ou esclave: elle est une partenaire dans la maison. Et par conséquent, par tous les droits moraux, les gains du mari sont la moitié de la sienne. Les deux sont donc soumis à l’obligation morale la plus élevée d’honorer le droit de l’autre en matière de dîme. Donc, si le mari choisit de ne pas payer la moitié de son revenu familial, la femme n’a pas le droit d’intervenir.

LE PETIT REVENU EST-IL EXEMPT?

  Question n ° 158:---Comme mon revenu est très faible, ne suis-je pas exempté de payer la dîme?

  Répondre:---Dieu a conçu le plan de la bienveillance systématique de manière à le rendre aussi équitable aux pauvres qu’aux riches, pas plus une taxe sur mite que sur le million. Et nous ne connaissons aucune autorité biblique pour exempter de la dîme tout revenu, si petit soit-il. Tous, pauvres comme riches, ont le privilège de retourner au Seigneur. Beaucoup avec un revenu «de mite» paient la première et la deuxième dîme, et en retour reçoivent un riche don de bénédiction.

  Ainsi la raison force la conclusion que si on n’est pas obligé de recevoir de la charité en plus de son revenu (quelle qu’en soit la source) pour couvrir ses frais de subsistance, alors ne pas payer la dîme c’est se priver de la bénédiction qui accompagne une considération fidèle pour le privilège royal d’être un des intendants de Dieu.

LES POUPÉES SONT-ELLES DES IDOLES?

  Question n ° 159:---Les poupées ne sont-elles pas considérées comme des idoles? Et devrais-je laisser mes enfants jouer avec elles?

  Répondre:---Bien que les poupées ne soient pas classées avec des idoles, et bien que les adultes ne puissent pas en faire des idoles, il y a danger que les plus grandes en fassent trop. La sagesse conseille que les enfants apprennent à trouver du plaisir à faire de petites choses à propos de la maison, qu’ils deviennent utiles, plutôt que de les aider à prendre l’habitude de passer leur temps à jouer pour être heureux. Les enfants élevés pour jouer ne deviennent pas industrieux, ni vraiment heureux non plus. La plupart des jeux, comme une drogue qui entraîne l’accoutumance, provoquent un appétit de plus en plus grand quand les effets disparaissent. Donc, tant que l’enfant ne fait pas pression pour des poupées ou des jouets, mieux vaut ne pas les mettre sur son chemin.

QU’EN EST-IL DES JEUX?

  Question n ° 160:---Est-ce que c’est mal pour les Davidiens de jouer aux cartes, aux échecs, aux dames, au tennis, au baseball et à d’autres jeux?

  Réponse:---“Le jeu de cartes devrait être interdite.” «Il y a des amusements, tels que la danse, le jeu de cartes, les échecs, les dames, etc., que nous ne pouvons pas approuver, parce que le Ciel les condamne.» - Messages to Young People, pp. 379, 392.

  «J’ai vu devant moi une vue où les étudiants jouaient au tennis et au cricket, puis on m’a donné des instructions sur le caractère de ces amusements, ils m’ont été présentés comme une espèce d’idolâtrie, comme les idoles des nations. . “- Counsels to Teachers, p. 350.

  “Le sentiment public est que le travail manuel est dégradant, mais les hommes peuvent s’exercer autant qu’ils le veulent au cricket, au baseball, ou dans des concours pugilistes, sans être considérés comme dégradés.” Satan est ravi quand il voit les êtres humains utiliser leur puissance physique et mentale dans ce qui n’éduque pas, qui ne les aide pas à être une bénédiction pour ceux qui ont besoin de leur aide. Alors que les jeunes deviennent des experts dans des jeux qui n’ont aucune valeur réelle pour eux-mêmes ou pour les autres; satan joue le jeu de la vie pour leurs âmes, leur ravissant les talents que Dieu leur a donnés, et en plaçant à leur place ses propres attributs diaboliques ... Il cherche à occuper et absorber l’esprit si complètement que Dieu ne trouvera aucune place dans les pensées. “-Counsels pour les enseignants, pp 274, 275.

Y A-T-IL DES RESSUSCITÉS PARMI LES 144000?

  Question n ° 161:---Sœur White a été prévenue que seuls les 144000 peuvent entrer dans le temple sacré du ciel. Cependant, puisqu’elle est entrée elle-même (car elle dit: «Les choses merveilleuses que j’ai vues» - «Premiers Écrits», page 19), n’est-elle pas l’une des 144000?

  Réponse:---Nous devons réaliser que Sœur White n’est entrée dans le temple que dans la vision, pas dans la réalité. Les 144000 n’étaient pas là physiquement, et elle non plus. Elle a été emmenée là-bas en vision sans autre raison que de voir les choses là-dedans, qu’elle pourrait nous les décrire. Alors forcément, bien sûr, elle a dû entrer. Et puisqu’elle certifie que les 144000 sont des «saints vivants» Premiers Écrits, p. 15) et puisqu’elle est morte elle-même, elle ne peut pas être l’une d’elles, bien qu’elle puisse être une avec eux.

  Ce fait est très clairement confirmé dans une autre vision dans laquelle elle a été emmenée sur une planète qui avait sept lunes, où elle “a vu le bon vieux Hénoc”. L’endroit était si beau et son désir si ardent qu’elle supplia l’ange de la laisser rester là. “Alors l’ange dit:” Vous devez retourner et si vous êtes fidèles, toi, avec les 144000, vous aurez le privilège de visiter tous les mondes et de voir l’œuvre de Dieu. “- Premiers Écrits, p. 40

  Donc, même si elle ne sera pas l’une d’entre eux, elle sera, heureusement, un avec eux.

LES 144000 SONT-ILS JUIFS PAR ADOPTION SEULEMENT?

  Question n ° 162:---Puisque “les noms des douze tribus des enfants d’Israël” (Apocalypse 21:12) sont écrits sur les douze portes de la Nouvelle Jérusalem, les 144000 ne doivent-ils pas être juifs par adoption seulement?

  Réponse:---Sans exception, l’adoption est accordée uniquement aux païens. Et nulle part dans les Écritures on ne trouve même la plus lointaine suggestion que les 144000 sont des païens. Au contraire, Apocalypse 7:4-8 déclare spécifiquement que les 144000 sont constitués de douze mille de chacune des tribus des «enfants d’Israël». L’adoption n’est pas seulement mentionnée, mais n’est même pas implicite. Et les Gentils, rappelons-le, ne sont pas des douze tribus, mais de plusieurs nations!

  Si, cependant, on continue à soutenir que les 144000 ne sont pas des Israélites vivant  mais des Gentils et donc des Juifs par adoption seulement, alors s’il vous plaît dites-nous à qui sont-ils et le reste des Gentils rachetés d’être adopté? Si la vraie famille israélite n’existe plus, alors l’adoption n’est plus possible, car les vivants ne peuvent pas être adoptés aux morts! (Voir Romains 8,9.) 

QUE SIGNIFIE LA “SAINTE MONTAGNE”?

  Question n ° 163:---En traitant les diverses prophéties, “La Verge du Berger” applique constamment le terme, “la montagne sainte”, à Jérusalem, l’église, alors qu’il applique le terme, la glorieuse “montagne sainte” (Daniel 11:45), à Mt. Sinaï. Quelle raison donnes-tu de contourner, pour ainsi dire, la règle?

  Réponse:---L’expression «la sainte et glorieuse montagne » ne peut pas désigner l’église, car le contexte du verset ne soutient pas la notion. Au contraire, il montre clairement que le roi du Nord doit «sortir» de la «terre glorieuse», la Palestine, et «planter» ses tabernacles dans la «glorieuse sainte montagne», tandis que d’autres écritures montrent que le Seigneur est “retourner” dans la terre glorieuse, et planter ses tabernacles dans Sion, la “montagne sainte”. Zech. 1:16; 2:10-13; 8:3. Ainsi, puisque les deux tabernacles ne peuvent pas être au même endroit, et puisque le Seigneur doit être à Jérusalem, donc, évidemment, “la glorieuse sainte montagne “, où le Roi du Nord doit planter la sienne, doit être ailleurs.

COMMENT SE FAIRE INSCRIT DANS L’INSTITUT?

  Question n ° 164:---Qu’est-ce qui rend quelqu’un admissible à l’immatriculation à l’Institut Davidic-Lévitique? Quelle partie de la dépense de l’étudiant au Mont. Carmel s’occupe la deuxième dîme, et combien faut-il payer en espèces?

  Réponse:---Seuls ceux qui détiennent le Certificat de membre de l’Association sont éligibles à l’Institut Davidic-Lévitique. Et il est requis que l’enrollé fasse le dépôt dans la Banque de Palestina les frais de qualification de 30$. Cette taxe prendra soin de sa chambre, de son pension et de sa lessive durant sa période d’orientation - ses deux premiers mois seulement. S’il s’adapte facilement à la phase manuelle de sa formation et, pendant cette période d’orientation de deux mois, gagne un salaire suffisant pour défrayer ces dépenses, alors les frais de 30$ peuvent être crédités sur son compte de dépôt à vue ou d’épargne.

  En outre, il est tenu de déposer le montant du transport de retour à la maison, de sorte que s’il ne se trouve pas en mesure de s’intégrer dans le programme de l’école, ou pour toute autre raison décide de quitter le Mont. Carmel, lui et l’Institut seront protégés contre le fait d’être bloqué sans fonds suffisants pour partir.

  En outre, pendant la durée de la guerre, il est tenu d’apporter son propre lit (simple), ses ressorts, son matelas et sa literie.  

  La deuxième dîme prend soin de ses frais de scolarité, livres et autres fournitures, et pour les salaires de formation manuelle lui  paye au-dessus de ce que le département dans lequel il est employé peut lui payer - la partie qu’il ne gagne pas réellement. En bref, à partir du moment où il arrive au mont. Carmel, il a besoin de payer seulement pour ce qu’il paierait à la maison-salle de conseil, blanchisserie, vêtements et autres marchandises.

(Ceux qui souhaitent s’inscrire peuvent envoyer des demandes en blanc.)

ATTENDRE JUSQU’A L’ENREGISTREMENT OU D’INSCRIRE AVANT?

  Question n ° 165:---Un Davidien qui envisage de s’inscrire à l’Institut Davidic-Lévitique, et qui approche de l’âge d’inscription au service sélectif,devrait-il  s’inscrire après l’inscription, ou devrait-il s’inscrire à l’Institut avant l’inscription, puis s’inscrire depuisle  Centre du Mont. Carmel?

  Réponse:---N’importe quel Davidien qui a été appelé de Dieu pour étudier pour le ministère à l’Institut Davidique-Lévitique, Centre de Mt. Carmel , mais qui approche de l’âge d’inscription au service sélectif, devrait si possible s’inscrire à l’Institut à temps pour s’inscrire depuis Mont. Carmel Center.

  Si, toutefois, il s’est déjà inscrit auprès du service sélectif, mais prévoit de s’inscrire immédiatement à l’Institut, alors qu’il ait ou non retourné son formulaire de service sélectif 40 à son bureau local d’origine, il devrait immédiatement demander à la Commission de le transférer au comté de McLennan, au Texas, au bureau local n ° 4, aux fins de classement.

  A défaut de sécuriser ce transfert avant de partir pour le Mont. Carmel, on peut trouver qu’il est trop tard pour le faire à l’arrivée, et peut ne pas être en mesure d’éviter les résultats incommodes et insatisfaisants souvent liés à la représentation de son cas par correspondance avec son Conseil de service sélectif.

  De plus, en négligeant de prendre ces mesures, on ne peut guère s’attendre à ce qu’un conseil lui accorde un sursis ministériel.

(Tous les italiques sont les nôtres.)

QUEL SERA VOTRE PROCHAIN PAS?

  Maintenant, si vous avez apprécié, apprécié, et profité de cette excursion de questions-réponses à travers le livre n ° 5, et si vous désirez continuer, alors * envoyer demander le livre n ° 6. Il sera envoyé comme un service chrétien sans frais ou obligation. 

  * Personne ne semble savoir pourquoi le livre de réponse, n ° 6, n’a pas été copyrighté par le frère Houteff avant sa mort en 1955; ou pourquoi il n’a pas été imprimé et posté à partir du mont. Carmel Center après sa mort. (Voir 1 S.R., page 95, paragraphe 2.) Pour cette raison, “Le Livre  No. 6” ne peut pas être inclus sur ce CD-Rom.

Précédent
4REP
LE RÉPONDEUR 4
Prochain
1LJ
Lettres de Jizreel No. 1