Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

La Revelation - Quʼest-Ce Que Cʼest ?

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION
« Ne Soyez Pas Des Auditeurs Du Terrain Pierreux »

   Cet après-midi nous débuterons  la lecture à la page 32 de Les Paraboles de Jésus:

   « Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie; mais il n’a pas de racine en lui-même, il manque de persistance, et,  dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. 

   « La semence tombée sur le sol rocailleux ne trouve que peu de terre. La plante y lève avec rapidité, mais sa racine, gênée par les pierres et privée des éléments indispensables à son développement normal, ne tarde pas à sécher. Semblable à la roche que recouvre une mince couche de terre, bon nombre de ceux qui font profession de religion sont victimes de leur égoïsme, et leurs plus nobles désirs sont étouffés. L’amour du moi n’a pas été vaincu, et ils n’ont pas compris le caractère excessivement odieux du péché ni éprouvé le sentiment de leur culpabilité. Il se peut que ces gens aient été faciles à convaincre et paraissent de fervents chrétiens. En réalité, ils n’ont que le vernis de la religion. » 

   Il y a une classe de personnes qui sont très réceptives à la Vérité Présente, mais qui dès que les persécutions, les reproches, les ennuis et les tribulations surviennent, se rétractent immédiatement. La Vérité n’est pas ancrée en eux et disparait bientôt de leur esprit et de leur cœur. Maintenant, mettons-nous à genou et prions afin que la graine puisse s’enraciner dans nos cœurs, de sorte de pouvoir rester ferme dans notre foi, nos convictions, en toutes circonstances. 

LA REVELATION -- QU’EST-CE QUE C’EST ?

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES ADVENTISTES DU SEPTIEME JOUR D.
SABBAT 18 OCTOBRE 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

   Pour recevoir le contenu de l’Apocalypse, le dernier livre de la Bible, Jean fut par deux fois ravi en Esprit. Afin de vérifier cette déclaration, nous lirons Apo. 1:10 et 4:2.

   Apo. 1:10 – « Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette. »

   C’est la première fois que Jean fut ravi en Esprit, et alors qu’il l’était, il reçut les chapitres 1, 2 et 3. 

   Apo. 4:2 – « Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. »

   C’est la seconde fois qu’il se trouve ravi en Esprit et c’est à ce moment qu’il reçoit les chapitres 4 à 22. 

   Les neufs premiers versets du chapitre un contiennent l’introduction de Jean relative au livre et constituent un bref résumé de ce qu’il a vu. Les autres versets du chapitre contiennent l’introduction du Seigneur concernant l’Apocalypse, après quoi, aux chapitres 2 et 3 est donné un message spécial devant être délivré aux sept églises. C’est là tout ce que Jean a vu, alors qu’il était ravi en Esprit la première fois. 

   En abordant maintenant les chapitres 4 et 5, nous lisons ce que Jean vit la deuxième fois qu’il fut ravi en Esprit. 

   Apo. 4;5 – « Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit: Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. Autour du trône, je vis vingt trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtement blancs, et sur leurs têtes des couronnes d’or. Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept Esprits de Dieu. Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre bêtes remplies d’yeux devant et derrière.

   La première bête est semblable à un lion, la seconde bête est semblable à un veau, la troisième bête à la face d’un homme, et la quatrième bête est semblable à un aigle qui vole. Les quatre bêtes ont chacune six ailes, et elles sont remplies d’yeux tout autour et au-dedans. Elles ne cessent de dire jour et nuit: Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient! Quand les bêtes rendent gloire et honneur et actions de grâces à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, les vingt quatre vieillard se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, et ils adorent celui qui vit aux siècle des siècles, et ils jettent leurs couronnes devant le trône, en disant: Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et 

c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées. 

   Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte: Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des vieillards me dit: Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. 

   Et je vis au milieu du trône et des quatre bêtes et au milieu des vieillards, un Agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre bêtes et les vingt quatre vieillards se prosternèrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu nous as racheté pour Dieu par ton sang de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; tu as fait de nous des rois  et des sacrificateurs pour notre Dieu, et nous règnerons sur la terre. 

   Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des quatre bêtes 

et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte: L’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange. Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l’Agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire et la force, aux siècles des siècles! Et les quatre bêtes disaient: Amen! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent. » (Version King James).

   Nous réalisons que les chapitres 4 et 5 contiennent une scène se rapportant à un événement spécial qui provoqua l’ouverture du Livre. Ce qui est  ressorti du Livre est, au sens le plus large, la Révélation de Jésus-Christ, de Celui Qui seul était digne d’ouvrir le Livre. 

   C’est ainsi que la « Révélation de Jésus-Christ » commence avec le sixième chapitre  et se termine avec le dernier chapitre du Livre, les chapitres qui contiennent les choses qui sont révélées au moment où les sept sceaux sont ouverts. Oui l’Apocalypse se compose des choses qui ont été scellés par sept sceaux. 

   Il est donc évident que c’est la « Révélation de Jésus-Christ que Dieu Lui a donnée »; c’est à dire que Dieu a donné le Livre à Jésus-Christ. Jésus le prit, brisa les sceaux qui scellaient le Livre, et révéla les choses que personne ne pouvait révéler, sinon Lui-même. Les Sept Sceaux couvrent par conséquent  toute « la Révélation de Jésus-Christ que Dieu lui a donné,» et sont  constituées des choses qui sont sorties du Livre. En outre, l’Apocalypse 

se divise en sept parties, parce que chacun des sceaux révèle une certaine partie de l’Apocalypse: Le premier sceau révèle les choses qui se trouvent au chapitre six, verset deux; le second sceau révèle les choses contenues au verset quatre; le troisième sceau révèle les choses contenues aux versets cinq et six, le quatrième sceau révèle les choses contenues au versets sept et huit; le cinquième sceau révèle les choses contenues aux versets neuf à onze; le sixième sceau révèle les choses contenues du verset douze jusqu’au huitième chapitre; le septième sceau révèle les choses contenues dans les chapitres huit à vingt deux inclus. L’on peut remarquer que tous ces chapitres sont une suite du sixième chapitre à cause du fait que chaque chapitre commence par la conjonction « Et. »

   Ainsi, l’Apocalypse se divise en sept parties. Ainsi, lorsque nous parlons des Sept Sceaux, nous parlons en réalité de l’Apocalypse. 

   Le dernier des sceaux, le septième, se subdivise encore en sept parties, les Sept Trompettes qui commencent au huitième chapitre et qui apparemment se terminent au onzième chapitre.

   La chose suivante à considérer est l’événement qui provoqua l’ouverture du Livre. Afin de bien comprendre, j’ai dessiné à la main l’événement. Et je dois mentionner que j’ai pris des précautions afin de le dessiner exactement comme Jean le décrit. 

 Cependant, à cause du manque d’espace, les myriades d’anges qui entourent le trône ne figurent pas sur le dessin. Voici le dessin:

   Quel est l’événement qui provoqua l’ouverture des sceaux du Livre? - Pour trouver la réponse à cette question, nous devrions premièrement considérer les membres qui composent l’assemblée. Là, nous y voyons quelqu’un assis sur le trône, puis vient l’Agneau, puis les anciens et les myriades d’anges qui entourent le trône; il y a notamment les «bêtes», qui personnellement attestent qu’ils représentent ceux qui ont été rachetés, car ils disent, «Tu as été immolé, et tu nous as rachetés pour Dieu par ton sang de toutes tribus, de toutes langues, de tous peuples, et de toutes nations. » Apo. 5:9. 

   Que pourrait représenter une telle assemblée, si ce n’est la scène d’un Jugement. Là, nous voyons le Juge de Justice, notre grand Avocat, assis sur le trône, puis l’Agneau, et le Jury composé de vingt quatre membres; il s’y trouve notamment les témoins angéliques, et les quatre bêtes symbolisant les rachetés. En outre, l’Apocalypse  elle-même déclare avec force que l’événement prophétique est le Jugement en session, car elle dit: « Craignez Dieu et donnez-Lui gloire, car l’heure de son Jugement est venu; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux. » Apo. 14:7. 

   Le prophète Daniel également, dont le livre est un complément de l’Apocalypse, reçut un aperçu du Jugement. Il vit l’Ancien des jours assis sur le trône et aussi les trônes sur lesquels de toute évidence sont assis les vingt-quatre vieillards. Il a aussi vu les myriades d’anges, et « Celui semblable au Fils de l’Homme », l’Agneau, qui fut amené tout près de l’Ancien des Jours. 

   En juxtaposition, la prophétie de Daniel et celle de l’Apocalypse se présentent comme suit:

La vision de Daniel
(Daniel 7)

 

La vision de Jean

(L’Apocalypse)

 

1.   « Des trônes furent placés» (verset 9).

2.   « L’Ancien des Jours s’assit» (verset 9).

3.   « Un fleuve de feu coulait et sortait de devant Lui. » (verset 10).

4.   « Quelqu’Un de semblable à un fils de l’homme s’avança vers l’Ancien des jours.» (verset 13).

5.   « Les livres furent ouverts.» (verset 10).

6.   « Mille milliers le servaient, et dix mille Millions se tenaient en Sa présence. » (verset 10)

7.   « Les juges s’assirent et les livres          

 

 

1.   « Je vis des trônes » (Apo. 20:4).

2.   « Quelqu’Un s’assit sur le trône » (Apo. 4:2).

3.   « Et je vis comme une mer de verre, mêlée de Feu.» (Apo.15:2).
4.   « Au milieu du trône et des quatre êtres vivants… un agneau était là » (Apo. 5:6).

5.   « Les livres furent ouverts.» (Apo. 20:12).

6.   « J’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône… et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. » (Apo. 5:11).

7.  « L’heure de son 

 

 

furent ouverts. » (verset 10). 

 

jugement est venue.» (Apo. 14:7). 
« Je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant Dieu. Des livres furent ouverts… Et les  morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres… » (Apo. 20:12).

 

   Remarquez que la seule différence c’est que Daniel vit la scène du Jugement qui se mettait en place, tandis que Jean la vit en pleine session. 

   Par ailleurs, l’Apocalypse, dans les versets qui suivent, s’efforce encore et encore, à nous montrer que l’événement décrit ici c’est le Jugement en session.

   « Craignez Dieu et donnez-Lui gloire, car l’heure de son jugement est venue. » Apo. 14:6.

   « Et je vis des trônes », déclare Jean, « et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. » Apo. 20:4

   Jean l’a vraiment écrit comme étant une prophétie, mais quand vraiment il trouvera son accomplissement, alors l’agent de Dieu sur la terre, l’Esprit de Prophétie dans l’Eglise, devra proclamer que l’événement s’est réellement accompli. 

   Puisque les dossiers des morts et des vivants doivent passer en revue par le Tribunal Judiciaire, le Message du Premier Ange (Apo. 14:6) devra être proclamé au cours des deux périodes, à la période du 

Jugement des morts, et par un Grand cri lors du Jugement des vivants. Par conséquent, l’application directe du Message du Premier Ange, et notamment l’appel à sortir de Babylone se fait en réalité au jour où la terre sera éclairée de la gloire de l’ange. Voir (Apo. 18:1-4). L’Apocalypse par conséquent sera plus entièrement comprise pendant le jugement des vivants.

   La lumière qui brille maintenant sur notre sentier, constitue une évidence indubitable, que nous approchons de l’époque du jugement des vivants, l’époque où « le Fils de l’Homme viendra dans sa gloire avec tous ses anges. Il s’assiéra dans sa gloire toutes les nations seront assemblées devant lui.  Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs. » Matt. 25:31-33. 

   Or, puisque l’Apocalypse révèle les affaires Judiciaires de toute la race humaine, et vu qu’elle s’ouvre par le Livre scellé des sept sceaux, et également puisque l’Apocalypse comme  démontré précédemment, contient les choses qui étaient dans le Livre scellé, il est donc logique que l’Apocalypse contienne une brève esquisse de l’histoire humaine qui s’étend du commencement du monde jusqu’à la fin. 

   Par conséquent, le contenu des Sept Sceaux comprend l’humanité toute entière; et doit commencer par Adam, le premier homme sur la terre. Ce fait est d’autant plus perceptible du fait que les choses révélées par les cinq premiers sceaux se trouvent confinés respectivement dans un, deux ou trois versets, (tandis que les deux derniers  sceaux qui contiennent les choses appartenant au Jugement des vivants, au peuple qui doit savoir que son affaire passe en jugement) sont très longs: le dossier des événements révélés dans le sixième sceau est

 

long de vingt deux versets, et le septième sceau est long de quinze chapitres.

   Voyez vous, mes amis, que ce que nous avons dans cette étude n’est pas une théorie, ce n’est pas une idée humaine, fantaisiste et tirée par les cheveux, mais c’est toute la Vérité de Dieu. Il s’agit vraiment de la Bible, et quelle leçon de surcroît! 

   Comment donc, vous et moi, pouvons-nous nous permettre de laisser s’échapper notre salut? Comment pouvons-nous nous permettre d’être peu soucieux et indifférents à ces paroles des plus solennelles de toute l’histoire du genre humain? Ne nous préparerons-nous pas à rencontrer notre Seigneur dans la paix? N’allons-nous donc pas en tant que vierges sages remplir nos vases de cette huile qui donne la lumière, afin que nous puissions réapprovisionner nos lampes? Ou négligerons-nous, comme des insensés, notre opportunité, et ce faisant être empêchés d’arriver à la «porte » avant qu’elle nous soit fermée? Combien terrible est la pensée même d’entendre le Maître dire de l’intérieur «Retirez-vous de moi, je ne vous ai jamais connu. » 

   C’est parce que nous sommes parvenus à une époque aussi solennelle que celle-là que ces études sont à grands frais et au prix de grands sacrifices, distribuées à travers Laodicée comme des feuilles d’automne. 

   Pourquoi quelqu’un devrait-il se priver de la vie éternelle, couronnée de joie et de bonheur? A Dieu ne plaise qu’aucun de nous ne se retrouve dans la condition que décrit la parabole concernant les cinq vierges folles. 

Précédent
2SO11
Comment Doit Arriver Le Royaume
Prochain
2SO13
Où Commencent Et S'achevent Les Trompettes