Davidian Today C'est le site officiel de AGADSJ

Langues

Social

Global search
Use these syntaxes below to make advanced search
Sentence search: "Ancient David also was a young boy"
AndX search: King David
OrX search: King | David
NotX search: King ! David
Book search
Use these syntaxes below to make advanced search witin books
Reference search: 1tg2: or 1tg2:18 or 1tg2:18.3
Sentence search within book: 1tg2::"Ancient David also was a young boy"
Sentence search within book categories (tracts): tr::"The Jews before Christ’s day"
AndX search within book: 1tg2::King David
OrX search within book: 1tg2::King | David
NotX search within book: 1tg2::King ! David

Des Nuages Legers Apportent Une Pluie Douce

La Seule Paix De L'esprit

MEDITATION POUR LA PRIERE D’OUVERTURE

 

Je lirai dans le livre Une Vie Meilleure, page 137, commençant par le premier paragraphe. Cette page est basée sur ce passage des Ecritures, « Ne nous induit pas à la tentation, mais délivre nous du Malin. »

V.M. p.137 : « La tentation est une incitation au péché ; elle ne vient pas de Dieu, mais de Satan et du mal qui est dans nos cœurs. ‘Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente Lui-même personne’.
Par tous les moyens dont il dispose, Satan cherche à nous faire pécher, afin que, la laideur de notre caractère s’étant ainsi manifestée devant les hommes et les anges, il puisse nous réclamer comme lui appartenant. … L’ennemi nous induit à pécher, puis il nous accuse devant l’univers céleste, en nous déclarant indignes de l’amour de Dieu… »

Chaque tentation résistée, chaque épreuve supportée avec bravoure nous donne une nouvelle expérience dans la formation du caractère. L’âme qui résiste à la tentation par la puissance Divine révèle au monde et à l’univers l’efficacité de la grâce du Christ.

Nous voyons ici que Satan est le grand tentateur de nos âmes. Qu’il cherche constamment à nous faire tomber. Mais, il ne peut rien contre nous si nos cœurs sont en harmonie avec Dieu et si nous restons dans la haie qu’Il a bâtie autour de nous. Il peut y arriver seulement si nous-mêmes, nous lui rendons la chose possible. Si nous cédons de plein gré au péché, nous nous abandonnons donc volontairement à Satan. N’oublions pas que nul ne peut suivre sa propre voie et en même temps prononcer l’Oraison dominicale, sans se faire menteur lui-même. Mais, ceux qui de tout leur cœur prennent le Seigneur au mot et Lui permettent de diriger

leurs pas, ne chancellent jamais. Nous devrions prier afin de faire partie de cette dernière catégorie.

 

 

 

    Copyright, Réimprimé en 1953

Tous Droits Réservés

à V.T. HOUTEFF

 

 

DES NUAGES LEGERS APPORTENT UNE PLUIE DOUCE

 

DISCOURS DE V.T. HOUTEFF,
MINISTRE DES ADVENTISTES DU 7ème JOUR DAVIDIENS
SABBAT 30 NOVEMBRE 1946
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

Cet après-midi, nous étudierons le dixième chapitre de Zacharie. Afin de découvrir l’époque de l’accomplissement de sa prophétie et des promesses qui y sont contenues, nous n’avons pas à pousser nos recherches plus loin que le premier verset du chapitre.

Zach. 10 : 1 – « Demandez à l’Eternel de la pluie, au temps de la pluie de la dernière saison. L’Eternel fera des éclairs, et il leur donnera des ondées de pluie : à chacun de l’herbe dans son champ. » (Version d’Arby).

Ces figures de style, vous le savez, ne sont pas utilisées à la légère par l’Inspiration ; l’expression « dernière saison » doit posséder sa signification particulière et précise. L’Inspiration choisit d’utiliser le terme « pluie, » parce que la pluie fait croître les choses et produit une abondante moisson. L’expression « dernière » indique la dernière pluie avant la moisson, la pluie qui complète la maturité des grains et les fait mûrir.

La dernière pluie de Vérité par conséquent, est la toute dernière, celle qui doit développer le peuple de Dieu pour la moisson, pour l’époque où Dieu séparera le blé de l’ivraie (Matt. 13 : 30), les vierges sages des folles (Matt. 25 : 1-12), les bons poissons des mauvais (Matt. 13 : 47, 48) et les brebis des boucs (Matt. 25 : 32, 33). En bref, la moisson est le jour de la purification, le jour du Jugement, le Jour Antitype des Expiations, le jour où les

 

pécheurs sont retranchés. Cette dernière pluie spirituelle, doit par conséquent accomplir pour l’église exactement ce que fait la pluie naturelle au champ. Sans cette dernière pluie, les saints ne sauraient se développer en vue du grenier céleste, ni l’ivraie pour le feu. La « dernière pluie » illustre, par conséquent, la dernière ondée de Vérité. Et, à l’instar de la pluie qui parvient à chaque herbe qui se trouve dans le champ, cette dernière portion de Vérité doit également parvenir aussi gratuitement à chacun des membres d’église qui vit juste avant l’époque de la moisson. Aussitôt que cette touche finale de développement sera accomplie, la faucille sera mise au précieux grain doré. Cependant, rappelons-nous que le grain n’est pas laissé dans le champ en vue de pourrir, mais il est mis dans « le grenier, » (le Royaume), tandis que l’ivraie est brûlé, c’est ce que déclare le Seigneur (Matt. 13 : 30). De quoi la « dernière pluie » est-elle le symbole ? Est-ce la Vérité qui opère des miracles, ou une puissance qui opère des miracles ? – Le prophète Joël explique que la puissance qui opère des miracles vient après la « première » et la « dernière pluies. » Voici ce qu’il déclare :

« Et il arrivera après cela que [après la première et la dernière pluies - Joël 2 : 23], je répandrai Mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes, dans ces jours-là, je répandrai Mon Esprit. » Joël 2 : 28, 29.
Il est donc clair que la « dernière pluie » est la Vérité qui accomplit des miracles, qui fait mûrir les saints pour la moisson dont les 144 000 constituent les premiers fruits (Apo. 14 : 4). Aussi, afin de rassembler rapidement les seconds fruits, le Seigneur déverse Son Esprit sur chaque premier fruit saint, (sur « chaque herbe ») vieux ou

 

jeunes, garçon ou fille – non pas sur un ici et un autre là-bas.

Manifestement, les « nuages clairs » représentent les intermédiaires qui apportent la Vérité et qui la distribuent partout dans la vigne du Seigneur – sur chaque membre d’église – « chaque herbe, » blé ou ivraie.

De manière littérale de sombres nuages suggèrent une pluie très lourde et très dévastatrice qui effraie ceux qui la regardent. Par contraste, les nuages clairs suggèrent une douce pluie ; le genre de pluie qui tombe de manière à être toute entièrement absorbée par la terre. Elle ne se gaspille pas.

Spirituellement parlant, les sombres nuages représentaient par conséquent une source de lecture se rapportant à des sujets dangereux et trop volumineux pour être appréciés et compris. Toutefois, les légers nuages sont une source de publications, petit format, chargées de vérité facile à comprendre, remplies de « nourriture au temps convenable ». La Vérité qui arrive en portions faciles à avaler, tout le contenu étant facile à assimiler, une Vérité capable de développer la personne qui La reçoit pour l’usage du « maître » et pour Son service.

Alors, la « dernière pluie » spirituelle doit elle aussi tomber aussi librement et sans prix sur les individus, à l’instar de la pluie littérale. C’est ainsi que jamais auparavant le monde n’a été témoin d’une telle quantité de littérature dont la distribution est absolument gratuite, comme l’est cette littérature ! Des millions ! C’est ainsi que, ces petites publications compréhensibles, les nuages clairs, remplis de la Vérité présente, sont maintenant distribuées comme des feuilles d’automne au

 

sein de Laodicée et à chaque membre d’église, à « chaque herbe » dans la vigne du Seigneur. Quel est le résultat final ? L’Inspiration confirme que « Plus d’un millier seront bientôt convertis en un jour, la plupart d’entre eux forgeront leur première conviction en lisant nos publications. » Review and Herald, 10 nov. 1885. Donc, de même que les sombres nuages du monde planent au-dessus de ceux qui se montrent pessimistes à l’égard des promesses de Dieu, de même il y a ces légers nuages qui planent au-dessus des enfants de Dieu, fidèles, croyants et confiants.

Ainsi donc, mon Frère, ma Sœur, vous n’avez nul besoin d’écouter les voix qui vous pressent de vous protéger de cette douce pluie, ou de vous abriter sous le parapluie de quelqu’un d’autre. Sortez et appropriez-vous de cette ondée dont vous avez tant besoin. Elle est envoyée afin de vous donner le développement dont vous avez besoin, et de vous rendre capables de survivre au jour grand et redoutable du Seigneur, le Jugement des Vivants. Ne tardez pas davantage ; mettez-vous à découvert et permettez à la précieuse pluie de vous arroser, permettez-lui de vous pénétrer de peur que les anges ne vous trouvent non préparés pour le « grenier » et qu’ils ne vous jettent au feu avec l’ivraie. En ce qui concerne ce sujet, l’Inspiration fait clairement ressortir que pas une âme (pas un seul brin d’herbe), ne saurait être digne du Royaume (« grenier ») si elle n’absorbe cette pluie de Vérité.

Il s’avère alors très important que vous vous appropriez cette pluie de Vérité ! Non vous ne pouvez vous permettre de vous tenir à sec sous les parapluies de ceux qui haïssent la Vérité. Sortez sous ce parapluie diabolique de peur que vous ne soyez perdus pour l’éternité, de peur que vous ne criiez désespérément : « La moisson est passée, l’été est fini et nous ne sommes pas sauvés. » Jér. 8 : 20.

Verset 2 – « Car les théraphims ont des paroles de néant, les devins prophétisent des faussetés, les songes mentent et consolent par la vanité. C’est pourquoi ils sont errants comme un troupeau, ils sont malheureux parce qu’il n’y a pas de pasteur. »

La pensée véhiculée ici, est que « cette pluie » qui forme le caractère et qui apporte sagesse et lumière et qui

 

qualifie pour la société du Ciel, trouve ceux qui attendent, à l’écoute des devins, des idoles qui parlent des « vanités, » prophétisent des faussetés essayant de consoler en vain. N’écouterez-vous pas la voix de l’Inspiration et ne vous détournerez-vous pas des discours des idoles ?

Que pourraient-elles être sinon les ministres vains, orgueilleux qui haïssent la Vérité, qui sont idolâtrés par les laïques, de faux prédicateurs qui essayent de consoler en prêchant la fausseté.

Le réveil et la réforme, par conséquent, doivent accomplir leur œuvre au sein des ministres et des laïques. Le troupeau est vraiment troublé à cause du fait qu’il n’existe nulle part aucun vrai berger, ils ont tous choisi leur propre voie !

Verset 3 – « Ma colère s’est enflammée contre les pasteurs, et je châtierai les boucs ; car l’Eternel des armées visite Son troupeau, la maison de Juda, et il en fera comme Son cheval de gloire dans la bataille. »

Ce verset révèle que le Seigneur a visité Son peuple en révélant la Vérité qui prépare à la séparation des boucs et des brebis ; après quoi Il doit récompenser les brebis et punir les boucs – l’œuvre du Jugement des Vivants. Sa visite rend Ses serviteurs semblables à de bons chevaux dans Sa vigne.

Verset 4 – « De lui sortira l’angle, de lui le clou, de lui l’arc de guerre ; de lui sortiront tous les chefs ensemble. »

De Juda, l’Eternel Lui-même choisit la pierre « angulaire, » (le fondateur), le « clou » (l’organisateur), « l’arc » (la Vérité ou l’instrument qui permet de remporter

 

la victoire sur l’Ennemi) et chaque « oppresseur » (dirigeant). C’est à l’aide de ces éléments qu’Il construit la maison de Juda.

Verset 5 – « Ils seront comme des héros foulant dans la bataille la boue des rues ; ils combattront, parce que l’Eternel sera avec eux ; et ceux qui seront montés sur des chevaux seront couverts de honte. »

La victoire sera si complète que même les démons qui dirigent nos ennemis dans le conflit, seront eux-mêmes déconcertés.

Verset 6 – «Je fortifierai la maison de Juda, et je délivrerai la maison de Joseph ; je les ramènerai, car j’ai compassion d’eux, et ils seront comme si je ne les avais pas rejetés ; car je suis l’Eternel, leur Dieu, et je les exaucerai. »

Les déclarations, « je fortifierai », au lieu de « sauver, » la « maison de Juda, » et « Je sauverai » au lieu de « fortifierai la maison de Joseph, » implique que la maison de Juda sera sauvée avant la maison de Joseph. Pour sauver la maison de Joseph, Il fortifie la maison de Juda. Les seconds fruits ont besoin d’être sauvés, tandis que les prémices ont besoin d’être qualifiés pour le service. Tous deux seront assemblés dans un seul lieu, (« le grenier », le Royaume). L’Eternel étend sa faveur à l’égard des deux, car Il leur fait miséricorde et Il les traitera comme s’ils n’avaient jamais agi pour qu’Il les rejetât.

Verset 7 – « Ephraïm sera comme un héros ; leur cœur aura la joie que donne le vin ; leurs fils le verront et seront dans l’allégresse, leur cœur se réjouira en l’Eternel. »

 

Les pères se réjouiront et les enfants le constateront. C’est de cette manière qu’Il « ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants vers leurs pères.… » Mal. 4 : 6.

Verset 8 – « Je les sifflerai et les rassemblerai, car je les rachète, et ils multiplieront comme ils multipliaient. »

« Ils multiplieront », c’est-à-dire que les seconds fruits seront ajoutés aux « premiers fruits » (Apo. 7 : 4, 9).

Verset 9 – « Je les sèmerai [multiplier] parmi les peuples, et au loin ils se souviendront de moi ; ils vivront avec leurs fils, et ils reviendront [dans leur patrie]. (Version d’Arby).

Verset 10 – « Je les ramènerai du pays d’Egypte, et je les rassemblerai de l’Assyrie ; je les ferai venir au pays de Galaad et au Liban, et l’espace ne leur suffira pas. »

Les élus seront assemblés de partout et s’étendront aussi loin que Galaad et le Liban. Cependant, le lieu sera trop petit pour eux.

Versets 11, 12 – « Il passera la mer de détresse, il frappera les flots de la mer, et toutes les profondeurs du fleuve seront desséchées ; l’orgueil de l’Assyrie sera abattu, et le sceptre de l’Egypte disparaîtra. Je les fortifierai par l’Eternel, et ils marcheront en son nom, dit l’Eternel. »

Ce qui revient à dire que le rassemblement du peuple se fera sans obstacles. Toute difficulté sera ôtée. L’on mettra fin au règne du péché. Les nations qui

 

réduisirent à l’esclavage le peuple de Dieu seront humiliées et leurs sceptres (trônes) n’existeront plus.

Soyez forts dans le Seigneur, marchez de long en large, heureux et sans crainte, dit le Seigneur.

L’œuvre que Dieu a commencée dans le cœur humain au moyen de la lumière et de la connaissance Divines doit continuellement aller de l’avant. « … Chacun doit reconnaître ses propres besoins. Le cœur doit être vidé de toutes souillures, et nettoyé pour que le Saint-Esprit s’y installe. C’est par la confession et l’abandon du péché, par des prières sincères et la consécration que les premiers disciples se préparèrent à l’effusion du Saint Esprit, au jour de la Pentecôte. La même œuvre doit s’accomplir et cela à une échelle plus grande. Ce n’est qu’à ce moment que l’agent humain pourra demander la bénédiction et attendre que le Seigneur rende parfaite l’œuvre le concernant. C’est Dieu qui a commencé Son œuvre et Il l’achèvera, rendant l’homme parfait en Jésus-Christ. Cependant, la grâce représentée par la première pluie, ne doit pas être négligée.

Seuls ceux qui vivent en accord avec la lumière reçue, recevront de plus grandes lumières. A moins de progresser chaque jour dans une démonstration des vertus Chrétiennes actives, nous ne reconnaîtrons pas les manifestations du Saint-Esprit dans la dernière pluie. Elle pourrait tomber sur des cœurs qui nous entourent, cependant nous ne la discernerons pas ou nous ne la recevrons pas ! » Testimonies to Ministers, p.507.

Cette Vérité étant d’une importance si vitale, ne permettez à aucun ennemi qui soit contre la Vérité révélée de vous jeter dans la confusion. S’il essaie de vous détourner de cette Vérité, prenez le à parti – demandez-lui

 

de vous donner une interprétation plus Biblique de ces textes. S’il ne peut vous donner rien de meilleur ou d’aussi bon, alors dites-lui de s’occuper de ses propres affaires et vous vous occuperez des vôtres.

 

Précédent
1SO16
LʼExode Dʼaujourdʼhui
Prochain
1SO18
La Fin Des Idoles Humaines Et De Leurs Adorateurs